AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Un démon parmi les humains..Akuma Hogo..Le démon protecteur..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité
MessageSujet: Un démon parmi les humains..Akuma Hogo..Le démon protecteur..   Mer 22 Avr - 2:42



Hogo Akuma


SURNOM : Akuma Hogo [ Démon Protecteur. ]
ÂGE : 22 ans
SEXE : masculin
NATIONALITÉ : Japonaisaise.
GROUPE :Yankee.
CLASSE ou MÉTIER :Étudiant  ( Protecteur. )
STATUT MARITAL :Marié a son honneur.
ORIENTATION SEXUELLE :Hétéro
AVATAR UTILISÉ :Aucun

CITATION :Je ne suis, qu'un démon.../Je suis un éboueur, je me débarrasse des ordures.



THEME :


DESCRIPTION MENTALE


Akuma  Hogo  est un jeune homme ayant un sang froid extrêmement fort, il est pratiquement impossible de lui faire avouer les moindres sentiments, tellement qu'il les  dissimule  bien. Les  seules  émotions qu'il ne peut  cacher, c'est sa jalousie, ainsi que sa  possessivité. Il est du genre mystérieux, impossible de savoir a ce qu'il pense. Akuma Hogo  a une double facette, dévoilant quelques fois, un côté extrêmement sombre.


DESCRIPTION PHYSIQUE


Akuma  Hogo, a l'apparence  d'un jeune homme de 22 ans. Il est vêtu  de lourdes bottes en cuir, laissant en sortir  à  l'arrière de chaque, deux pointes en métal, un  jean  de couleur gris  sombre, ainsi que d'un t-short a manche courte noir, toujours dévoilé par son cuir sombre toujours ouvert portant sans arrêt sa capuche au-dessus de sa tête. Akuma a la peau extrêmement pâle, une fine bouche, un petit nez, ainsi que deux yeux brider de  différentes couleurs. Celui de droite est sans arrêt visible, pouvant y voir alors une pupille bleuâtre, tendit que celui de gauche  et  de couleur argent, masquait par sa  mèche  de cheveux  chatin, il ne le dévoile pas énormément. Akuma porte tout le temps avec lui, un katana auquel le manche est sombre, mais le cache a l'intérieur d'une espèce de  couverture noire peu épaisse.


HISTOIRE


: Tout commença à Gifu, dans un petit village nommé "' Shirakawago '" au Japon. Petit village, mais ayant une énorme réputation pour ses sages-femmes Nous étions en 1994, le 19 mai. Les parents d'Akuma  avaient  décidé de s'y rendre, pour, comme le voulait  la tradition, donner naissance  à  leur  tour  premier enfant. De génération, en génération, les premiers enfants de la famille " Hogo " devaient  y voir leur premier jour  là-bas. Un trajet extrêmement long pour  ce  couple qui  vivait  à Tokyo, mais voulaient absolument y  respecter  cette tradition. Trois jours passèrent, nous étions le 21  mai, un soir de pleine lune, alors que ce  couple charmant  était  à table, la mère commença à y perdre les os, cette douleur, ainsi que la position de la femme, faisait comprendre  à  l'homme qu'elle n'allait pas tarder à  accoucher   ! C'est  la cour remplie  de joie qu'il courut chercher l'une des  sages-femmes  qu'il connaissait extrêmement bien. /CLAC/ la porte s'ouvrant brusquement, laissa apercevoir l'homme, ainsi qu'une autre personne l'accompagnant. Il s'agissait de  celle-ci, qui donnera naissance à Akuma  Hogo.
Lumières éteinte, laissant seulement plusieurs bougies éclairaient les lieux, une bassine d'eau, et quelques serviettes. Avant decommencer,  les sages-femmes  tenait tout de même à y rappeler que lors de la naissance de l'enfant, le premier mot que celle-ci emploiera, sera désormais le nom du  nouveau-né. Le père accepta la condition, tout comme la mère, qui elle, n'attendait qu'une chose, sortir cet être de son ventre. Il était 22h00 quand le couple commença l'accouchement. La  sage-femme, restant calme, donné sans arrêt les étapes qu'elle devait suivre. Toujours et encore les mêmes mots qui se  répéter, "' Poussez, poussez. Respirez, respirez. '' Ainsi de suite. L'homme ne sachant pas quoi faire, excepté, resté  auprès  de sa femme, pour lui tenir la main, alors que celle-ci était en âge, hurlant de douleur. 1H30 passa, la femme étant à bout de souffle, on pouvait enfin y entendre des petits  criés  qui  semblaient  être des pleurs d'un enfant. Enfin, notre personnage était parmi le monde des vivants. La  sage-femme, prie l'enfant, pour ensuite le donné dans les bras de sa mère, mais...  Bien vite...  Une éclipse fit son apparition, suivit d'un silence qui régna, l'enfant arrêta ces hurlements. Tout semblait si calme, un rêve, une mère serrant dans ces bras, le jeune  nouveau-né, le père, qui se mit  à  les rejoindre, une belle famille, c'est ce que l'on pouvait voir en les regardant, mais, le rêve devint vite cauchemar. Soudain   ! Un vent  violent  balaya la porte, l'ouvrant au point de la claquer. Celle-ci céda, cette porte de bois, se vit arracher de sa place, pour enfin s'en prendre  à  la sage-femme  qui celle-ci se fit  éjectée. Les bougies, tombèrent sur les serviettes sèches, qui eux,  à  leur tour, prirent feu. D'un coup, le sol fait entièrement de bois prient  à  leur  tour, les flammes   ! Meubles, tapisserie d'intérieur, murs, tout prenaient flamme   ! On aurait très bien pu se croire au centre de l'enfer   ! Les personnes affolé, hurlé aux aides sans que  personne  ne vienne. Tendit que les secondes devenaient des minutes, ainsi que les minutes devenaient des heures, la  vieille  femme, venait tout juste de reprendre connaissance. Elle se releva difficilement, fixant alors le bébé d'un regard effrayé, exorbité, elle  entre ouvrirent  ces lèvres criant le nom...'  AKUMA " pour  enfin courir jusqu'à l'extérieur de la demeure, laissant le couple  à  leur triste sort.  À l'intérieur  de  ce fourneau, l'homme devait reprendre son  sang-froid, il devait  à  tout pris  sortir sa femme, ainsi que leur enfant. Il prit aussitôt le bébé dans l'un de ces deux bras, pour ensuite y tendre la main  à  sa femme, l'aidant a  ce  relevé.  '' Il faut partir, vite   ! ''  Dit-il  d'une voix hurlante et  a peure. Aussitôt dit, aussitôt fait, le jeune couple courra pour leur vie. L'homme enfin sortit, il ne  restait  plus que la femme qui était proche de la liberté  à  son tour. Soudain des poutres de bois  enflamméestombèrent du plafond, bloquant alors la porte de sortie   ! L'homme hurla   ! S'approchant alors des poutres, pour les dégager. Peu importe les efforts, celui-ci  n'y  arrivèrent  pas. L'homme perdit une nouvelle fois le contrôle de  lui-même, les larmes tombèrent, caressant  ces joues rouges  a la chaleur, il continua de  forcer  àpousser. Bien vite, une voix criant le nom d'Akuma se fit retentir   ! Il s'agissait encore de la  sage-femme, avec elle, plusieurs villageois tenant des torches, fourche, et même l'un avait une carabine. '' Tué les    !  ''  Crièrent-ils, d'une voix haineuse. L'homme ne voulait pas perdre de temps, il voulait absolument sortir sa femme de  ce  cauchemar, il continua de se forcer  à  poussée  les poutres en  vinrent. /PAN// "' Zut   ! Raté    !  '' Un villageois tira en leur direction,  par pure chance, il les manqua. Le père de l'enfant,cria "' Arrêté   ! Nous avons rien fais de mal   ! '' Les villageois nevoulaient  rien entendre, il  répétait  sans cesse ''  À  mort   ! Tué les   ! '' Il fallait faire vite, mais aussi fuir. Une petite voix aiguë vint retentir  à  son tour. Il s'agissait de la femme, disant a son mari qu'il devait fuir. Qu'il devait  le laissé  ici. Il fallait que leur enfant vive. Valait mieux perdre une personne, que toute la famille. C'est avec tristesse, ainsi que les larmes aux yeux, que le couple se dire undernier " je  t'aime " avant que  celui-ci fuit. Il  courut  jusqu'à sa voiture, enfonçant rapidement les clés dans le démarreur, pour enfin y mettre le contact. L'homme se mit  à  rouler  à toute allure, fixant  à la fois  la demeure en feu, qui se consuma petit à petit, jusqu'à en perdre cette vue à l'horizon.


Douze années passèrent, l'homme avait  déménagé  avec Akuma à l'âge de 1  an, il ne pouvait plus vivre  à  Tokyo, car cela lui rappela trop de mauvais souvenir qu'il voulait absolument  oublier, qu'en a Akuma  Hogo, il ne savait rien concernant sa mère. Cela lui arrivait de  poser  la question  à  son père, de savoir où ce  trouvesa mère, et pourquoi elle n'était pas actuellement avec eux, mais l'homme n'arrêta jamais de fuir la question, laissant alors Akuma dans l'ombre complète. Les mois passèrent, notre personnage continua sa vie naturel, il allait  à  l'école, ne faisait que de se battre car il n'avait pas réellement  d'amis dus  à  son prénom, il  rentraitsouvent chez lui avec des bleus, mais ne se plaignait jamais, s’occupa de son père qui était gravement malade. Un jour, AkumaHogo  rentra chez lui, pour comme  à  son habitude, monté lesmédicaments  à  son papa, et enfin lui donné. Mais...  Ce fût la dernière fois. L'enfant de 12 ans, qui n'avait guère posé la question  à  son père depuis longtemps, vint y revenir dessus. '' Père...  J'aimerais  réellement savoir, ce qui est  arrivé  à mère. Pourquoi n'est elle pas là, avec nous   ? ''  Dit-il,  d'une voix gênée, ainsi que tremblotante?  Dans ces yeux, on pouvait y voir clairement qu'il ressentait l'envie de savoir, que peu importe les excuses pour ne pas lui dire, il continuera sans cesse de  poser  la question jusqu'à y avoir satisfaction.
L'homme, sachant déjà que peu importe ce qu'il dirait, il le saura un jour, de plus, a cause de sa maladie, il allait certainement yrester, alors, il décida enfin de s'ouvrir au jeune Akuma, lui expliquant, détaillant, ce qu'il c'était passé. Cette conversation avait duré plus d'une trentaine de minutes, le père, n'avait guèremâché  ces mots, ainsi que propos. L'enfant...n'en croyait pas ces oreilles, il fût comme pétrifier  face à  l'histoire de sa naissance. Il s’en voulait, s'en voulait tellement.  Aku, qui était alors  plongé  dans ces plonger  le plus sombre, vint vite en sortir  aux dernièresparoles de son  paternel "' Je  crois qu'en  fait, au plus profond de moi...je te déteste   ! Rien de tout cela, ne serait  arrivé, si toi, tu n'avais  pas  été  mit au monde...  Tu  portes  bien ton nom...  " Ditl'homme,  dans des voix les plus sombres, et  à  la fin colérique.  À travers  son regard, on pouvait y voir de la colère, haine,  dû  méprit pour notre enfant. C'était de trop, notre personnage, qui lui, d'habitude, avait toujours le sourire, on pouvait voir alors sa mine prendre une expression, de tristesse   ? Non, c'était bien pire que cela, de l'anxiété. Il commença  à  hurler  après son père lui souhaitant la mort, avant de partir de chez lui.

Une semaine passa.  Aku, errait dans les rues, attaquant, volant les passants  pour son propre  survit, à l'époque de l'hiver, c'était plutôt dur, il fallait  trouver  des abris pour se chauffer, des endroits pour y  passer  les nuits glaciales, ce n'était pas une véritable vie, mais il préférait cela, que de retourner voir un jour l'homme qu'ilappela " père. ' Un jour, alors qu'il était  à  côté d'une benne  àordures, un homme, vêtu d'un yukata blanc, passa dans les parages, un blanc, qui se mélangea parfaitement  à  la neige tombante. Il semblait d'être d'une famille de  noblesses. Qui  était-il   ?  Ça, il n'en savait strictement rien, et ne chercha pas non plus  àsavoir, dans sa tête, son seul objectif était de survivre. Il sortit d'une de ces manches un vieux couteau, pas très  affûté, puis vint bondir sur l'homme en yukata,  criant " Donnez-moi  votre argent   ! Et tout se passera bien pour vous   ! ' Celui-ci ricana  aux menacesdu petit. Vexé, il attaqua sans l'ombre d'une hésitation, mais fût vite  stoppé  par un simple mouvement de l'étranger qui celui-ci, le mis  à  terre, lui donnant un horrible coup de pied a l’estomac. Hurlant de douleur, notre enfant n'avait pas réellement l'intention d'abandonné, il se releva, malgré le mal, se tenant tout  à la fois, son  bas-ventre, reprenant charge. L'étranger en yukata, semblait être  impressionné  par le gamin, son envie de vivre, donna des frissons à celui-ci, mais, cela ne l'empêcha pas de le stopper une nouvelle fois, lui redonnant la même action.  L'enfant, commença  à  y verser des larmes, la douleur était insupportable, il frappa fortement contre le sol, de son poing, tout en restant  à  terre, avant même, qu'une chose, semblant lui êtreenvoyé, vint l'atteindre, qu'est-ce que cela pouvait-il bien être   ? Il releva légèrement la tête, voyant une pomme rouge, sans même attendre, il la prit dans  ses  mains, s’accroupissant, tout en la mangeant, il n'oubliera jamais ce goût sucré, légèrement acide, l'odeur qu’émerger  ce  fruit. Sa seule nourriture fini, il se releva lentement, pour ensuite salut l'homme en yukata, le remerciant de sa générosité. A Vrai dire,  Aku  avait vraiment honte de lui-même, il avait  menacé, ainsi qu'attaquer l'étranger, que celui-ci, lui avaitenvoyé  une pomme.  Était-ce de la pitié   ? Peut-être. A vrai dire,lui-même  n'en  savait  pas  grand-chose. L'adulte en yukata de neige, s'approcha de l'enfant. '' Dis-moi, comment t'appelles-tu   ? '' Dit-il, d'un ton calme. Notre personnage, relava légèrement la tête, restant silencieux  à  peu  après  trois secondes, avant de lui répondre, il détourna ces yeux en direction du bas côté de l'homme, se présentant sous le nom  de " Hogo..Akuma...'  Celui-ci resta muet  quelque temps, il sortit  ses  mains de ces longuesmanches  pour enfin y tendre l'une d'entre  elles  à  l'enfant tout en lui proposant de le suivre, pour sa survie. Akuma, recula d'un pas, cet homme, venait de l'invité  à  le rejoindre    .  Pour quoi  faire    .Fallait-il réellement le suivre   ? Était-ce une bonne idée   ? Il hésitaquelque temps, avant d'accepter, tout ce que lui voulait, c'était enfin retrouver un confort.

Arrivant enfin chez l'homme, celui-ci appela aussitôt une  personne " Hatorie    !  J'aimerais  te  présenter  quelqu'un   ! '  À  ces mots, une enfant, bien plus jeune que lui, vint arrivait en courant dans la cour. Il s'agissait d'une fillette ayant  à  peu  après  7 ans. Une chevelure rougeâtre, un visage fin, une peau blanche, des yeux couleur  verte...un vert de nature...  “Il sera ton protecteur personnel” Le jeune  garçon  ne répondit pas à cela. Après tout, pour lui, c'était tout  à  fait normal, il venait de la rue, il avait  attaquécet  homme, puis celui-ci lui offrait un toit, il ne devait pas s'attendre  à  avoir cela, gratuitement, il devrait alors travailler, c'était la moindre des choses.  La jeune fille elle  Souria, avant de lui prendre la main, pour pouvoir jouer avec lui. Ce n'était qu'une enfant, chose tout  à  fait normal. Les jours passèrent, notre jeune enfant avait  arrêté  l'école publique. Il  consacra  tout son temps libre  à  l'entraînement  à  plusieurs arts martiaux, ainsi que  les entraînements  aux  sabres, il devait prendre son travail au sérieux, protéger cette fille, c'était tout ce qu'il avait  à  faire. Une chose assez difficile car elle se  métrait  elle-même  dans les problèmes profitant de son rang de  famille " noble " pour  rabaisser les autres. Halala,  quelle  histoire.


Dix années plus tard, notre Akuma,  avaient  désormais 22 ans. Pendant  toutes  ces années, il avait pleinement  rempli  son rôle de protecteur. Il obéissait au doigt et à l'oeil, il était serviable ainsi que d'une grande utilité pour la famille. Il passait plus de temps avec sa jeune protégée, ainsi que sa grande soeur  à laquelle  il avait fait sa rencontre quelques jours après son arrivait. Ils étaient tous devenu plus proche les uns que les autres, pas au point de prendre des bains ensemble, mais réellement proche. Mais,  ces bons moments,  disparaissaient  de jour en jour, Akuma devenait de plus en plus occupé avec le père d'Hattori, et  d'Amiko. L'excuse du père était de dire  à  ces filles que  Hogo  avait aussi un autre nouveau petit boulot, celui d'être “éboulure, il sedébarrassait  des ordures.” C'était étrange, mais elles y croyaient parfaitement. Qu'est-ce qu'était le réel travail  d'Aku  ? Seul  eux deux  le savaient  à  vrai dire.


Un soir, alors que Akuma  Hogo  était partie chercher comme  à  son habitude  Hattori  a  son école privée, pour pouvoir la ramener chez elle sans qu'il y  soit  de problème, des personnes  cagouletl'avaient  suivi. Alors que cette femme venait tout juste de sortir de son établissement,  deux personnes vêtues  de noir, attaquèrent la fille  par-derrière, la prenant  tous  les deux pour l'emmener  dans une  camionnette. Notre homme n'eut  même pas le temps de faire un seul pas que l'un des  malfaiteurs  qui était derrière lui assigna un gros coup  à  la nuque. Au coup,  Aku  perdit connaissance, il les reprits seulement au bout d'une heure, quand  Amiko  lui donna deux énormes claques dans la figure. Sans tarder, celui-ci, se releva aussitôt, encore un peu sonner, regarda autour de lui. ''MERDE "' Dit-il  d'une voix  colérique  !  Amiko  demanda  qu soit-ce qui  s'était passé, et surtout, où se trouvait sa soeur. L'homme, prit la main d'Amiko, puis se mit  à  courir sur le chemin de la demeure des  hitokiris  tout en expliquant ce qu'il c'était passé.  Arrivait  à  la demeure, le père attendait  Aku. Celui-ci s'arrêta  à  sa vue, on aurait dit qu'il était...fou de rage...  " Espèce  d'incapable  !  Tu n'es même pas foutu de protéger ma fille ! Alors vire ! Je ne veux plus jamais te voir ici ! '' Dit-il, d'une voix  haineuse. Notre homme,  nédisa rien, comme  à  son habitude. Il préféra se taire. On pouvait juste y voir  à  l'intérieur de ces yeux, un regard  vidâtre, un vide extrêmement profond. Il se retourna murmurant  à  voix  basse "' Vousme le pairez...  " puis  partit, sans même se retourner.
Deux jours passèrent,  Aku  apprit  que les  kidnappeurs  , c'étaientfait  arrêter  par la polie, grace  à  l'aide d'Amiko  qui avait  lui-mêmeenquêté. Il était temps, temps pour lui d'agir. La haine qu'il portait en lui, envers le père, ainsi que le reste des  serviteurs  de la famille  Hitokiri  était devenu énorme, au point, qu'il décida, de sedébarrasser  d'eux. Le soir même,  à  la tomber de la nuit,  Aku, sortit de chez lui, sabre en main, il rendit  à  la demeure de cette famille. Il  ses  faufilla  à  l'intérieur, marchant  d'un pas lent, ainsi que décisif.  Arrivaient  à  la chambre des parents d'Amiko, ainsi que d'Hitori, il l'ouvrit doucement, pour ne faire aucun bruit, tout en regardant autour de lui.  À l'intérieur  ? Il n'y avait que la femme de maison...  Où était le père ? Il ne chercha pas réellement  àcomprendre. Il dégaina son sabre, tout en avançant. Arrivait au pied du lit, il caressa simplement la joue de cette femme  à  l'aide de son index, pour la réveiller, on dirait bien que cela marcher, car celle-ci  ouvrit  les yeux, puis se prépara  à  la  hurler  à  la  vue  de cette individue. Celui-ci  eut  le temps de lui mettre sa main devant sa bouche, l'empêchant  de hurler. '' Non, ne  dire  rien, il le vaut mieux. Vous risquez  des  réveillez. ''  Dit-il, d'un ton plutôt sombre. Il sortit une corde sa veste, avant d'attacher cette femme. Quelques minutes passèrent. Le père, allait enfin arrivait, il pouvait l'entendre parler, ainsi que marché. Son envie, ainsi que son désir de lui  hôte  la vie était extrêmement forte. Un sourire  des plus sombres  se  dessina  sur son visage, en voyant que la porte s'ouvra. L'homme entra, alluma sa lumière, puis vint voir sa femme être ligoté. Aussitôt il  courru  a elle, paniqué, il commençaà  appeler ces gardes. Akuma, se déplaça  à  son tour, sabre toujours en main, il venait de se  faufiler  discrètement  derrière l'homme, approchant ces lèvres de son oreille lui  murmurant "' Mon  rôle  et  de  protéger  vos filles n'est-ce pas  .  Puis vous l'avez dit  vous-même, je suis éboueur, je me  débarrasse...des  odures...  " Dit-il  d'un ton froid. D'un simple mouvement de bras, le sabre vint transpercer les deux parents en même temps sur la poitrine gauche. Un  gypsé  de sang fit son  apparition, laissant le visage  àAku  y recevoir quelque goute. Par la suite, il rengaina son sabre, tout en y sortant un briquer, qui alluma. '' Je ne  suis pas  ...Qu'un démon...n'est-ce pas...? ''  À la fin  de sa phrase, il fit un simple mouvement de bras,  lâchant  à la fois  le  zipo. Celui-ci vint  atterrirsur les  ridaux, qui prit aussitôt les flammes, commençant alors  à consumer  tout ce qui était  à  leur porter. Laissant les flammes, se propager dans  toute  la pièce, pour suivre sa route dans toute la demeure.  Aku  commença  à partir d'un pas assez lent en direction des chambres des deux filles qu'il connaissait. '' Vite ! Il faut partir ! ''  Dit-il  d'un ton  orifier. Effectivement, Akuma jouait parfaitement bien la  comédie. Il prit la main des deux femmes, puis  courut  en direction de l'extérieur. Un large sourire, sombre, vint se  dessinersur son visage qu'il n'hésita pas  à  masquer dans l'obscurité. Il entre ouvrit  les lèvres se murmurant  à  lui-même "' Voilà...  Ma réelle excistance  


DERRIÈRE TON ÉCRAN



TON PSEUDO ? :Gwenael4321 ( wasureru)
QUEL ÂGE ? : 19 ans
COMMENT TU ES VENU ICI ? :Avec un ordinateur ! ( Plus sérieusement, on m'en a parler )
TES IMPRESSIONS ? :J'aime tout les Rp's. Donc mon impression restera toujours dans le positif.
TU CONNAIS LE CODE ? :



FICHE PAR NOCTALIS


Dernière édition par Akuma Hogo le Mer 22 Avr - 3:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 13/03/2015
Age : 29
MessageSujet: Re: Un démon parmi les humains..Akuma Hogo..Le démon protecteur..   Mer 22 Avr - 2:47

Bienvenue !!! Hum courage en attendant la suite ;p
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Un démon parmi les humains..Akuma Hogo..Le démon protecteur..   Mer 22 Avr - 12:04

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Un démon parmi les humains..Akuma Hogo..Le démon protecteur..   Mer 22 Avr - 16:18

Merci bien pour votre accueil ! J'attends avec impatience de pouvoir Rp avec vous ! Mais pour cela, j'attendrai ma validation ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Un démon parmi les humains..Akuma Hogo..Le démon protecteur..   Mer 22 Avr - 17:37

Bienvenue ~
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 09/04/2015
Age : 25
Localisation : Dans mon univers ~
MessageSujet: Re: Un démon parmi les humains..Akuma Hogo..Le démon protecteur..   Sam 25 Avr - 12:20

Je ne sais pas si tu as lu mon RP alors je le refais ici >

" Salutation,

J'ai lu ta fiche et il y a quelques petites choses à régler. Il te manque quelques lignes à rajouter dans le mental (car c'est dix lignes au minimum) ensuite, concernant l'histoire, il va falloir que tu utilises ce site > http://www.reverso.net/orthographe/correcteur-francais/ ou encore bonpatron car beaucoup de fautes et parfois, il manque des espaces tout ça ... :p L'histoire est un peu brusque au début mais pourquoi pas. T'inquiètes, je n'embête plus après mais au moins avoir une belle présentation ! Une fois tout ceci corrigé, envoie moi un MP et je te validerai ♥

Bon courage ! "




Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Un démon parmi les humains..Akuma Hogo..Le démon protecteur..   Mer 17 Juin - 19:23

Bienvenue !
Jolie histoire brrr... J'en ais des frissons tellement c'est long :p très bel avatar !
Au plaisir de rp en ta compagnie !
Revenir en haut Aller en bas

Admin
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 06/07/2015
Localisation : À un endroit où tu ne peux pas me trouver
MessageSujet: Re: Un démon parmi les humains..Akuma Hogo..Le démon protecteur..   Lun 6 Juil - 19:22

Bienvenue !
Puisqu'aucune réponse n'a été donnée depuis au moins 2 mois, je suis malheureusement obligée d'archiver ta présentation.
Je donne une semaine pour donner signe de vie, sinon ton compte sera supprimé !

 Bonne continuation !


Dernière édition par Amaterasu le Lun 13 Juil - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Admin
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 06/07/2015
Localisation : À un endroit où tu ne peux pas me trouver
MessageSujet: Re: Un démon parmi les humains..Akuma Hogo..Le démon protecteur..   Lun 13 Juil - 20:14

Aucune réponse n'a été donnée, je supprime donc le compte !
Merci de ta compréhension !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un démon parmi les humains..Akuma Hogo..Le démon protecteur..   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un démon parmi les humains..Akuma Hogo..Le démon protecteur..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» Rapport sur les abus de droits humains en 2004-2006
» la Commission Intéraméricaine des Droits Humains (CIDH) va poursuivre la Dominic
» Haiti, 4éme parmi les 10 plus dangereuses destinations du monde
» Liste des pouvoirs - humains -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant de commencer... :: Présentations :: Refusées-