AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 21/05/2015
Age : 24
MessageSujet: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   Sam 20 Juin - 20:31

Rencontre autour d’un petit café !
Avec Yann Owen
C'était par une belle journée chaude et ensoleillée que Mithos se réveilla, car le réveil s'était mis à sonner. Une nouvelle journée de travail s'annonçait pour lui. Malheureusement, il n'avait pas beaucoup de journée de repos, mais c'était lui qui avait décidé de mener sa vie ainsi. Le jeune homme ne voulait pas rester les bras croisés et inutiles, même si dans sa condition il en aurait bien besoin parfois, surtout que ces petits boulots étaient tous très physiques et que sa jambe lui apportait un sérieux handicap. Bon après, il ne s'en plaint jamais et bosse quand même, mais ce n'était pas quelques choses qui allaient l'aider au long terme. Il finirait forcément par avoir encore plus de problèmes, mais bon tant qu'il pouvait marcher rien ne pouvait arrêter le jeune homme de continuer son rythme de vie. Bref, ce fut une nuit très courte pour Mithos puisqu'il avait dû aller à travailler très tard la nuit dernière. Encore une fois aucune plainte de sa part, car c'était de sa faute, il aurait tout simplement pu refuser le contrat qui lui avait été donner, mais ça n'avait pas été le cas. Donc il pouvait s'en prendre qu'à lui-même s'il était encore fatiguer ce matin. Sa vie n'était pas de tout repos, mais c'était nécessaire pour pouvoir aider son père adoptif qui vivait si loin d'ici sur la ferme où il avait grandi et aussi son amie d'enfance qui vivait toute seule désormais. Sa gentillesse était sans limite, il était prêt à aider n'importe qui même si cela lui enlevait tout instant pour se reposer.

C'est après quelques minutes à tourner dans son lit sentant déjà la douleur envahir sa jambe, alors que d'habitude la douleur se fait beaucoup moins intense après une nuit de sommeil, aujourd'hui la douleur était toujours bien là. Mithos laissa échapper un faible soupir avant de se redresser et de s'asseoir sur le bord du lit. Il prit le temps d'arrêter le réveil qui commençait à légèrement lui casser les oreilles avant de s'étirer doucement. Il devait se préparer avant d'être en retard à son boulot. Le jeune homme finit donc par se lever avec un peu de mal à cause de sa jambe et ses boitant qu'il alla chercher ses vêtements pour s'habiller. Il enfila un simple pantalon bleu marine et un t-shirt noir aujourd'hui puisqu'il semblait faire assez chaud et qu'il ne voulait pas salir ses autres tenues pendant son travail. Ensuite, il partit se faire un repas pour pouvoir tenir une bonne partie de la journée. Le jeune électricien quitta ensuite son appartement. Ce fut toute une épreuve de marcher jusqu'au garage où il travaillait, mais il y parvint tout de même après plusieurs minutes de marche. Il commença à bosser dès son arrivé, évaluant des voitures ou encore les réparés. Merci à son père adoptif de lui avoir montré tout cela, sinon il n'aurait jamais pu faire autant de boulot en même temps.

En tout cas, sa journée fut plutôt tranquille, servant client après client avec divers problèmes sur leur véhicule. Finalement sa journée se termina en après-midi et enfin il avait un peu de temps pour se reposer. Il pouvait aller faire ce qu'il voulait maintenant. Mithos ne rentra pas immédiatement chez lui, bien qu'il était légèrement sale avec des taches d'huile sur ses vêtements et même un peu sur ses bras et son visage qu'il n'avait pas réussi à faire effacer. Pourtant ce genre de détails ne le dérangeait aucunement, bon les autres pouvaient le trouver bizarre, mais tant pis. Le mécanicien décida de s'arrêter dans un petit café pas très loin de son lieu de travail où il était venue plusieurs fois ces derniers temps. D'ailleurs, il était en train de mourir de faim, son repas remontait à loin, bon ce n'était pas complètement vrai puisqu'il avait pu manger pendant son boulot, mais c'est un vrai gourmand notre petit Mithos. C'est ne donc ne toujours boitant qu'il pénétra dans le café en question avec un large sourire qui ne le quittait jamais. Il n'avait d'ailleurs aucune raison particulière de sourire, mais c'était dans ses habitudes de sourire ainsi pour aucune raison, le simple fait d'afficher se sourire pouvait ensoleiller la vie des autres personnes qui l'entourent, du moins c'est ce qu'il pensait.

Bref, Mithos salua gentiment une personne qu'il connaissait qui travaillait ici avant de se diriger vers une table et s'y asseoir. Il ressentit un grand soulagement puisqu'il n'avait plus à se reposer sur sa jambe douloureuse. Le jeune homme massa tranquillement cette dernière, bien que ceci n'ait pas vraiment d'effet positif puisque la douleur était beaucoup trop forte. Il poussa un faible soupir légèrement découragé, il n'aurait pas la force de se lever pendant un moment ça. Ce petit moment de découragement et de tristesse resta à peine quelques secondes avant qu'il ne retrouve sa bonne humeur. Il resta tranquillement assit à sa table à attendre et à se reposer.
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 19
MessageSujet: Rencontre autour d'un petit café ! [Mithos Lowell]   Dim 21 Juin - 14:49

RENCONTRE AUTOUR D'UN PETIT CAFÉ !
Avec Mithos Lowell.


Des le matin, il avait fait très chaud. C'est d'ailleurs parce que son ventilateur  s'était arrêté en pleine nuit que le jeune Yann s'était réveillé tôt. Vers ... cinq heure à peu près. Impossible de se rendormir ensuite. Même en rallumant son ventilateur , qui était d'ailleurs défectueux depuis quelques temps. En fixant son plafond, le jeune homme songeait véritablement à en acheter un nouveau. Seulement, il ne pouvait pas se le permettre pour l'instant, déjà que ses études lui coûtait un bras, il fallait qu'il économise beaucoup. 
Enfin bref, maintenant qu'il était réveillé et qu'apparemment il ne pourrait plus retrouver le sommeil, il décida de se lever de son lit. Il baleya sa chambre du regard. Le jeune homme vivait seul dans une grande maison. Il y avait plusieurs chambres, au moins deux salles de bains, et plein d'autres pièce où le jeune homme n'entrait jamais. Même si il vivait dans cette maison vide, et beaucoup trop grand pour lui, c'est une des choses auxquelles il tenait plus que tout, puisqu'elle appartenait à sa famille depuis des générations. Et puis il avait tout de même passé une grande partie de son enfance ici. 
Il eu enfin le courage de se lever et de sortir de sa chambre en traînant les pieds. Il descendit le grand escalier et se dirigea vers la cuisine. Là, il se servit un grand bol de céréale un verre d'eau. Non non, il ne prenait pas de lait avec ses  céréales, il détestait ça ! Certain de ses camarades l'avait traité "d'hérétique"quand il leur avait dit ça.  Ouais, peu de gens n'aimait pas le lait... 
Après avoir engloutit son bol, il traînait en peu devant la télé, car comme il s'était levé plus tôt que prévu, il avait tout le temps. 
Maintenant, il alla dans la salle de bain du rez-de-chaussé pour se préparer à aller en cours . 
Le blondinet était en première année d'études d'Arts. Il faisait essentiellement du dessin, de la peinture et de la sculture. Il n'était pas vraiment doué pour les  autres... spécialités artistique, comme le chant ou la danse. Il était même une vrai quiche dans ces matières là. C'est pour ça qu'il ne faisait que des arts plastiques ou visuels. 
Une fois débarbouillé il remonta à l'étage, dans sa chambre pour s'habiller. Il avait choisit t-shirt blanc et bleu avec une inscription dessus. Un simple pantalon noir, des baskets de la même couleurs et il mit à ses poignets ses innombrables bracelets à clou ou simplement  des gros bracelets de force.

Une fois son sac sur le dos, préparé, il sortit enfin de chez lui, empruntant le chemin pour se rendre à la gare, là où il prendrait le bus qui le déposerait devant son établissement. Il avait mis ses écouteurs. Sa playlist était principalement composé d'un registre assez rock. Mais on pouvait trouver aussi des vielles chansons, des classiques. Il entra dans le bus qui arrivait, s'assit  à une place libre et posa son front contre la vitre, les yeux à demi-fermés encore fatigué de sa demie-insomnie. 
Le bus s'arrêta ensuite comme tous les matins devant son établissement. Il usa du même courage pour se lever de son siège que pour se lever de son lit. Il descendit du bus et entra enfin dans la grande école. Il poussa un long soupir las en se dirigeant vers la salle de son premier cours . 
Il apprit d'ailleurs au début du cours qu'un de ses professeurs était absent et que par conséquent il finissait un peu plus tôt. 

"Ô JOIE."  Pensait-il. ça voulait dire qu'il allait plus vitre rentrer chez ... à mais non. C'est vrai qu'après les cours, il avait un petit boulot à mi-temps. C'est ce même boulot qui l'aidait à payer ses études. 
Comme son professeur n'était pas là, il pourrait en profiter pour commencer plus tôt et finir plus tard. Comme ça il aurait une prime sur sa paye. 
Il lâcha un autre soupir. Grosse journée en prespéctive... Surtout qu'il n'avait pas prévu ça. Il n'avait pas fait les courses pour avoir de quoi manger ce soir. Il devait donc se dépêcher d'aller s'acheter un truc à manger durant sa pause quand il serait en service.

Les cours était enfin finis ! 
Yann s'étira un moment en sortant de l'établissement. Il devait reprendre le bus et s'arrêter au centre ville cette fois, pour se rendre directement au café dans lequel il travaillait. 
Sa patronne avait même été surprise de le voir arrivé si tôt. Le blondinet lui expliqua donc pourquoi il était déjà là avant de se diriger vers les vestiaires pour mettre son uniforme de serveur.
L'uniforme de travail pour les hommes était une simple chemise blanche, avec par dessus un veston noir et une cravate bleu. Pour le bas des chaussures de ville noires, un pantalon de la même couleur et un tablier noir attaché seulement à la taille. 
Yann sortit du vestiaire, les sourcils un peu froncés. Il avait toujours l'air un peu sur les nerfs depuis qu'il dormait mal à cause se panne de ventilateur. Il fut d'abord arrêté par sa patronne. 

- Ah, Yann ! Viens me voir un instant.

- "Oui ? Quelques chose ne va pas madame ?" 

- Non non, juste que, quand tu sers les clients, c'est avec le sourire tu vois ? 
Lui dit-elle avec elle même un sourire comme pour lui montrer comment faire et en espérant que la bonne humeur de celle-ci se répercute sur le jeune serveur. Lui, arqua un sourcil un peu perplexe avant de rétorquer : 

- "Je ne paraît pas assez aimable comme ça ?" 


- Mais noon, ce n'est pas ce que je veux dire gros nigaud ! 


- " Nigu..?" 


Il n'avait pas le temps de répliquer une seconde fois, que sa patronne lui avait attrapé les joues pour les lui tirer légèrement essayant de modeler elle même un sourire sur le visage du jeune homme en faisant ça. 


- 'M-madame, qu'est ce qui vous prend ?!" S'étonna le blond embarrassé par le geste soudain de sa gérante qui lui souriait gentiment. 


- C'est que, je sais que ce n'est pas simple pour toi... Alors, montre nous que tout va bien et fais bonne figure. Et n'hésite pas à me demander une pause d'accord ? 


Il attrapait doucement les mains de sa patronne et la fit lâcher ses joues en grognant. Il attrapait son calepin pour noter les choix des clients, puis il lui répliqua : 


- "Je n'ai pas besoin de pause. Et pas besoin de vous inquièter !


Il tourna alors les talons, pour ne pas qu'elle finisse par se rendre compte de la gêne du blondinet.
Il prit donc les commandes des clients les uns après les autres et leur servait leurs plats en essayant de paraître le plus aimable possible. Même si des fois il paraissait un peu hautin. 
C'est alors que la sonnette d'entrée du café sonnait. C'était le signe qu'un client était arrivé. En reprenant quelques plats vides sur son plateau pour débarrassé une table, Yann curieux, se tourna pour voir qui venait d'arrivé. 
C'est là qu'il vit un jeune homme, sans doute à peine plus vieux que lui, couvert de tâches de graisses, surtout sur ses habits d'ailleurs. Il ne semblait pas honteux de se montrer ainsi et affichait un large sourire sur son visage. Ce qui déconcerta un peu le jeune serveur. Vraiment ... Il se demandait comment des gens comme sa patronne ou lui faisaient pour sourire continuellement... ça l'énervait même un peu. Peut-être par jalousie ? Aucune idée. D'ailleurs c'est à elle qu'il faisait signe ! Ils se connaissaient ?!
Il vit le jeune mécanicien aller vers une table vide en boitant et s'y installer .
Bon, de toute façon ça ne le regardait pas ... Il haussa les épaules et retourna dans l'arrière boutique pour mettre tous les plats vides et sale dans la cuisine pour qu'ils soient lavés. 
Quand il s'apprêtait à retourner en salle pour prendre d'autres commandes de clients déjà là depuis cinq bonnes minutes, la patronne arrêta de nouveau le blond, avec un sourire encore plus radieux et ... euh ...étrange ? 

- Yann-kun ! Yann-kun ! 

- "Madame ? Qu'est ce qu'il y a encore ? Je ne souris pas assez ?"

- Mais noon ! Enfin... Aehm bref, tu vois le jeune homme là bas ?

Elle pointa le mécanicien couvert de tâche à travers le hublot de la porte qui menait aux cuisines.

- "Euh ..Ouais... Je vous ai vu lui dire bonjour aussi."

- Oui oui, je lui ai déjà parlé et il vient de plus en plus souvent ici. Tu pourrais aller prendre sa commande ?

- "Heee...?! Pourquoi moi ? D'autres clients attendent encore et .. "

- On ne discute pas !  Aller aller ! 

Sans laisser une nouvelle fois le temps de répondre à l'étudiant elle le poussa hors des cuisines. Le jeune mécanicien lui paraissait quelqu'un de très enthousiaste et positif. Alors elle aurait espéré que la bonne humeur de celui-ci "contamine" un peu le caractère de cochon de Yann et l'adoucisse un peu ! Elle se sentait vraiment diabolique dans ses moments là. 

Maintenant qu'elle l'avait chassé des cuisines, Yann se retrouvait en salle. Il soupira lourdement. Il savait bien que la patronne avait une idée derrière la tête. Les autres employés l'avaient bien prévenu du caractère un peu exentrique de celle-ci. Mais ça ... Enfin, ce qui est fait, est fait. Le blondinet prit une grande inspiration. Il ne prit pas la peine de sourire, si ça pouvait faire échoué le 'plan" de sa patronne, ça l'arrangeait bien. Il se montrait tout de même courtois, puisqu'il était un client.  Il alla donc à la rencontre de Mithos et se posta devant lui, près à prendre sa commande. 

-" Bonjour et bienvenue, vous voulez commander de suite ? "


Dernière édition par Yann Owen le Dim 21 Juin - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 21/05/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   Dim 21 Juin - 18:42

Rencontre autour d’un petit café !
Avec Yann Owen
Toujours tranquillement assit à sa table, Mithos commença à se perdre légèrement dans ses pensées en attendant qu'un serveur arrive à sa table pour lui demander sa commande, mais aussi ceci lui permettait d'oublier un peu la douleur puisqu'il essayait de ne pas y penser. C'était difficile, mais il y arriva un peu. Le menton dans le creux de sa main, coude posé sur la table, à cet instant, il se mit à penser à sa maison et à son père adoptif et à ses amis. Le jeune homme ne les avait pas vu depuis un bon moment déjà puisqu'il n'avait pas beaucoup de temps pour se rendre dans son ancien village qui était à des kilomètres d'ici. C'était pareil à leurs côtés, ils n'avaient pas beaucoup de temps non plus pour lui rendre visite, bien que c'était eux qui se déplaçaient le plus souvent. Ils devaient tous trop s'inquiéter pour lui à cause de sa jambe, probablement qu'ils préféraient qu'il ne fasse pas tout le chemin dans son état, bien qu'il n'ait aucun problème à faire le chemin, mais il ne pouvait pas en vouloir à son père ou ses amis de vouloir s'occuper un peu de lui, alors que lui en faisait autant pour eux. Bon malgré tout, il préférerait quand même qu'on ne ses soucis pas autant de son problème à la jambe. C'était son imprudence qui lui avait attiré ce problème, donc il ne pouvait pas se plaindre ou recevoir la pitié ou l'aide des autres. En tout cas, parfois sa vie en ville était plutôt difficile et il aimerait pouvoir rentrer chez lui, mais il ne devait pas abandonner ! Mithos voulait faire une différence dans ce monde et ce n'était pas en s'enfermant dans son village qu'il allait pouvoir faire quelques choses. Bon sans diplôme et avec son problème ce qu'il souhaitait faire serait tout un défi, mais il ne baissait pas les bras pour autant. Il allait y parvenir s'il gardait toute cette détermination. Puis pas besoin d'étude pour avancer dans la vie ! Gardant toujours son sourire, le jeune mécanicien finit par sortir de ses pensées en attendant une voix à côté de lui.

-" Bonjour et bienvenue, vous voulez commander de suite ? "

Mithos tourna doucement la tête dans la direction de la personne qui lui parlait. Posant ses grands yeux marron dans ceux de l'autre jeune homme qui semblait avoir environ son âge, bien que beaucoup plus petit que lui. Ce qui le frappa immédiatement c'était l'absence de sourire sur son visage contrairement à lui qui souriait encore comme un idiot sans aucune raison apparente. D'ailleurs, il n'avait pas souvenu de l'avoir déjà vu ici avant. Peut-être venait-il pas assez souvent pour connaître tout le personnel de l'établissement? Ou peut-être que normalement le jeune homme travaillait plus tard? Ou encore il l'avait tout simplement jamais servi et l'avait raté? Toutes ces options étaient possibles. Mithos était assez sociable donc il avait déjà discuté avec pratiquement tous les employés, mais le jeune blond il ne l'avait jamais vu. Avant de lui répondre, il eut une drôle de pensée. "Je suis sûr qu'un sourire lui irait bien" bon après cette pensée il la garda pour lui, bien qu'il soit assez naïf pour ne pas comprendre que cette phrase pouvait être mal interprété par quelqu'un. Le sourire du jeune homme s'élargit légèrement avant de parler sans le quitter des yeux.

- Oui merci ! Je voudrais... Euh...

Il s'arrêta quelques instants réalisants qu'il n'avait même pas décidé ce qu'il voulait prendre en fait. Il avait été plonger dans ces pensées n'y avait pas réfléchi. Voilà, il faisait perdre du temps au jeune serveur quel idiot ! Mithos poussa un faible soupir. Il se mit donc à réfléchir en quatrième vitesse, il aurait bien pris un chocolat chaud, mais il faisait assez chaud dehors, puis il était assez fatigué à cause de sa presque nuit blanche. Donc un café serait surement le mieux pour lui en ce moment et comme il avait faim autant en profiter pour prendre un petit truc à manger au passage. Ce fut donc quelques secondes après avoir hésité qu'il poursuivit en le regardant de nouveau avec le même sourire qu'avant.

- Je voudrais un grand café et un croissant, s'il vous plaît !

Malheureusement pour le blondinet, Mithos ne s'arrêta pas là. C'était une grande gueule, difficile de le faire arrêter de parler. Il avait discuté avec pratiquement tout le monde ici, connaissant tous leurs petits noms, sauf ce jeune homme qu'il n'avait jamais rencontré. Bon, il parlait beaucoup, mais ce n'est pas pour autant qu'il dérangeait les autres, la plupart du temps on l'appréciait à cause de toute cette joie et enthousiasme contagieuse qu'il dégageait. En ce moment, il était assez triste intérieurement de voir que le petit serveur ne souriait pas. Il se donna comme mission d'essayer de le faire sourire même s'il ne le connaissait pas du tout. Le moindre petit changement chez une personne pouvait faire un monde meilleur, c'est ce qu'il croyait. C'est donc sans la moindre gêne et toujours souriant qu'il enchaina directement sur une question après avoir donné sa commande.

- Je ne t'avais jamais vu avant ici... Tu t'appelles comment? Moi c'est Mithos !
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 19
MessageSujet: Rencontre autour d'un petit café ! [Mithos Lowell]   Dim 21 Juin - 21:55

RENCONTRE AUTOUR D'UN PETIT CAFÉ !
Avec Mithos Lowell.


Apparemment il avait sortit son client du court de ses pensées en intervenant. Enfin c'est l'impression qu'il avait en le voyant sortir de sa torpeur pour se tourner vers le jeune serveur en souriant. Yann pensait que ce sourire allait justement s'effacer quand il aurait croisé son visage inexpressif avec... Oui on peu le dire, son air de déterrer. Mais apparemment, le sourire du mécanicien restait figé sur son visage. Vraiment ... ce sourire le déconcertait un peu, il commençait à comprendre pourquoi sa patronne lui avait demandé de s'occuper de lui. Il se teint alors près, stylo en main à noter la commande de son client. 

- "Oui merci  ! Je voudrais... Euh.."


Ah, ça confirmait bien son hypothèse. Il était en train de rêvasser. Et il venait de le faire redécendre sur terre. Mais bon, maintenant il devait attendre que monsieur se décide. Il aurait bien soupiré lourdement, mais ça aurait été vraiment impolis, surtout devant un client. Comme il s'était préparé à prendre commande, il profita que le jeune homme soit en pleine réflexion pour gribouiller un petit dessin. Ça avait toujours été comme ça.  Dés qu'il avait une minute de libre et un crayon sous la main, Yann dessinait. Même à la fac. Autour de ses notes on pouvait voir plusieurs petits dessins. Même quand il était plus petit. L'espace avant la marge était remplie de dessins. Surtout ses cahiers de mathématiques au collège. Il n'y avait jamais de place pour écrire les calculs et à chaque fois il s'était fait sévèrement réprimander par son professeur. C'est à ce stade là qu'il avait décidé de prendre des études artistiques. Bref, on s'en fiche un peu d'un côté ! Non ? 
En plus la patronne doit être en train de les épier à l'heure qu'il est. Yann pouvait même sentir le regard brûlant de la gérante sur lui. Elle espérait vraiment que Mithos arriverait à faire sourire le jeune serveur. Après tout, ça lui donnerait un air moins triste et fatigué !
Il leva les yeux de son calepin pour voir si son client avait enfin finit de choisir. C'était juste, car le jeune mécanicien tourna son regard vers lui au moment où il leva les yeux de son calepin.  Ah, il allait enfin pouvoir prendre note. 



-" Je voudrais un grand café et un croissant, s'il vous plaît !"

Le jeune blondinet marqua alors la commande à côté de son petit gribouillis. Et au moment où il allait tourner les talons en soupirant pour rejoindre la cuisine, le client enchaîna avec une question qui le laissa perplexe. 



- "Je ne t'avais jamais vu avant ici... Tu t'appelles comment? Moi c'est Mithos !"


Yann arqua un sourcil un peu surprit de sa question. Il n'avait pas vraiment prévu de faire un brin de causette aux clients. Après tout, il faisait ça uniquement pour payer ses études pas pour faire une quelconque rencontre ... 
Cependant il se souvint de ce que sa patronne lui avait dit le premier jour où il avait commencé à travailler ici : "Ne refuses jamais de faire la conversation à un client ! Si tu te familiarise avec lui,c'est comme si il se familiarisait avec le café entier ! Il aurait sans doute envie de revenir plus souvent ! Et ça c'est bon pour le buisness ! " Elle avait ensuite brandit son pouce en l'air devant le nez du blondinet complètement dépassé. 
Il cessa de penser une seconde de plus à sa gérante complètement loufoque. Et donc par politesse et pour respecter la politique de l'établissement il répondit à son client. 


- " Oui, j'ai été embauché il n'y a pas longtemps. Je m'appelle Yann, enchanté.. Mithos ?... "


Il avait un peu hésité à prononcer son prénom, pas certain de l'avoir bien compris. 
Mithos, ça ne sonnait pas trop ... japonais. Même pas du tout. En fait, ça lui faisait plutôt penser à un héro grec...ou.. Espagnol.  Allez savoir pourquoi !
Enfin il sentait l'aura de sa patronne dans son dos qui devait penser que son plan fonctionnait à merveille. ça rendait Yann un peu nerveux.  Voir même frustré. Il fronçait encore plus les sourcils d'un air agacé. Il ne savait pas exactement pourquoi elle s'entêtait à faire ça d'ailleurs. Si c'était pour lui rendre son travail plus agréable et pour qu'il ne le subisse pas et ne le voit pas que comme son gagne pain, c'est raté ! Yann était quelqu'un de très entêté aussi ! Quand il avait une idée en tête, impossible de le faire changer d'avis.  C'est pour ça qu'il avait tendance à avoir du mal à se rendre compte de ses erreurs ou de son attitude plus que snob envers les gens. Il estimait que bien sûr avoir une conversation avec une personne était agréable parfois, mais il pouvait très bien s'en passer. Le jeune serveur avait arrêté de sourire, ou du moins, de paraître plus enthousiaste quand il avait trouvé sa défunte mère allongé dans le jardin morte alors qu'il n'était encore qu'un collégien. C'était la seule famille qui lui restait. Maintenant il n'avait plus personne. Enfin, il y avait bien son père qui devait prendre du bon temps en Angleterre, sans penser que son fils se débrouillait seul pour payer ses études.  Et qui sait, peut-être qu'il était mort lui aussi ? En tout cas, ça n'aurait fais ni-chaud ni-froid au jeune homme. Il ne considérait même plus cet homme comme son père depuis le jour où il avait quitté sa mère et lui et ne plus jamais donner de nouvelles ensuite.
Bref ! On va pas se miner pour ça ! Yann eu une idée pour tout de même échapper à cette discussion et faire ainsi échouer le plan de sa patronne. Il s'inclina respectueusement devant Mithos, avant de lui adresser un dernier regard et d'ajouter : 

- "Je vous apporte votre commande tout à l'heure, désolé, d'autres clients attendent. "

Sur ce, il s'apprêta cette fois à tourner les talons et à retourner en cuisine.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 21/05/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   Mar 23 Juin - 18:19

Rencontre autour d’un petit café !
Avec Yann Owen
Mithos remarqua aussitôt la surprise qui toucha le jeune blond à sa question. Il devait bien s'y attendre, il provoquait souvent ce genre de réaction chez les autres avec ses questions parfois beaucoup trop directes ou encore assez bizarres. Le jeune homme devait trouver cela bizarre de se faire demander son nom comme ça, mais pas pour Mithos qui semblait trouver cela tout à fait normal. Ceci facilitait grandement la discussion, bien qu'il ignorât s'il pourrait lui parler très longtemps. Puis, c'était une façon comme une autre d'entamer une conversation avec quelqu'un. Il était peut-être un peu trop déterminé à faire sourire le jeune serveur en ce moment. Plutôt spécial d'avoir un tel objectif, mais bon s'il pouvait rendre la journée plus belle à une personne ça lui ferait plaisir, puis ce n'était pas la première fois qu'il faisait ça. Il réussissait toujours à au moins faire rire ou sourire la personne avec qui il discutait, alors qu'elle broyait du noir juste avant. Il réussirait peut-être avec ce jeune homme aussi? Il l'espérait, car il n'aimait pas voir quelqu'un ainsi, surtout qu'il n'avait pas l'air motivé du tout avec sa tête de déterrer. Ces quelques instants après que le moment de surprise soit passé que le blondinet lui répondit.

- " Oui, j'ai été embauché il n'y a pas longtemps. Je m'appelle Yann, enchanté.. Mithos ?... "

Son prénom semblait l'avoir un peu déconcerté pour une raison inconnue... C'est vrai qu'il n'était pas tellement courant ici, mais Mithos ignorait ces véritables origines et il ne le saurait probablement jamais puisque sa mère était morte, du moins c'est ce qu'on lui avait dit et il ne retrouverait jamais son père qui l'avait abandonné dans cet orphelinat. Bien sûr, les dossiers étaient gardé secrets, donc même s'il entreprenait de le chercher, il n'irait pas très loin, car on lui donnerait jamais les informations qu'il souhaitait. Ce n'était pas si grave finalement, il avait quand même un père adoptif qui l'attendrait toujours les bras grands ouverts s'il avait des ennuis ici. C'est sûr que s'il voyait son véritable père un jour, il en serait terriblement heureux, même s'il l'avait abandonné, mais s'il ne le voyait jamais ça ne serait pas si grave, il avait eu probablement de bonne raison de le laisser, donc il ne pouvait pas lui en vouloir s'il ignorait la raison. Après, même son nom était loin de faire Japonais, mais là c'était compréhensible puisque son père adoptif n'était pas complètement japonais. Ce n'était qu'un détail sans importance. Il faut dire aussi que le nom du jeune homme n'avait pas un nom très japonais aussi, mais Mithos l'aimait bien. Bref, cela faisait pas très longtemps qu'il travaillait ici, donc ça expliquait pourquoi il ne l'avait jamais vu avant dans le café et ce n'est pas comme s'il venait tous les jours puisqu'il n'avait pas toujours le temps de s'y arrêter comme aujourd'hui, puis il était peut-être venu les autres fois un peu avant qu'il ne commence son chiffre ou un peu après l'avoir terminé. En tout cas, il y avait plein de raison qui faisait qu'il aurait pu le rater avant. C'est après s'être incliné devant lui qu'il ajouta.

- "Je vous apporte votre commande tout à l'heure, désolé, d'autres clients attendent. "

Le jeune mécanicien fut légèrement déçu qu'il ne puisse pas discuter plus longtemps. Le fait de dire qu'il avait d'autres clients était-ce un moyen d'esquiver la conversation avec lui? Non impossible Mithos était trop idiot pour simplement voir ça. Sa première impression du jeune blond était qu'il semblait sympathique, mais il avait peut-être une vision trop positive des choses. Il jeta tout de même un rapide coup d'oeil dans la salle pour voir les autres clients qui n'étaient pas tellement nombreux puisque la journée était loin d'être terminé et donc ils étaient tous pour la plupart au boulot ou en train de profiter de la journée ensoleillé à la plage. C'est donc rapidement qu'il enchaina avant que le jeune homme soit parti.

- Oui je comprends, mais il ne semble pas y avoir tant de monde que ça....

Qu'était-il en train de dire là? Oui il voulait discuter et oui il souhaitait faire sourire le jeune homme, mais il n'avait pas le droit de l'empêcher de travailler alors qu'il était le premier à ne pas vouloir être déconcentré ou arrêter lorsqu'il bossait. Il aimait discuter certes mais il allait trop loin. C'est à croire qu'il se sent seul. C'était un peu le cas, mais bon cet endroit était différent de son village où il connaissait tout le monde et où il avait plein d'amis. Ici se faire des amis ce n'est pas de la tarte surtout avec un horaire aussi charger que le sien. Il était assez seul depuis qu'il était arrivé en ville, mais il faisait avec, puis avec un peu de chance les personnes qu'il voyait de temps en temps dans ses momentss de repos comme aujourd'hui qui l'aimaient bien deviendraient peut-être ses amis. Il n'était pas non plus désespéré au point de se faire des amis, mais avoir de la compagnie était toujours agréable. Pourtant là il ne devait pas retenir ce jeune homme, même si cela le rendait triste de le voir sans sourire sur son visage. C'est donc sans lui laisser le temps de prendre la parole qu'il continua très mal à l’aise de son premier commentaire.

- Enfin de quoi je me mêle? C'est ton boulot par le mien. Tu sais donc plus que moi surtout que j'étais perdu dans mes pensées pendant un bon moment et que je viens d'arriver... Je n'ai pas le droit de te retenir comme ça... Je suis vraiment désolé... En tout cas enchanté Yann!

Après ces quelques paroles, Mithos s'arrêta finalement avant de baisser la tête pour regarder la table. Il se trouvait un peu con sur le coup d'avoir parler sans réfléchir juste avant, mais bon voilà tant pis pour lui. Son sourire avait légèrement diminué, alors qu'il ne disait plus rien pour attendre sagement sa commande.
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 19
MessageSujet: Rencontre autour d'un petit café ! [Mithos Lowell]   Mer 24 Juin - 2:08

RENCONTRE AUTOUR D'UN PETIT CAFÉ !
Avec Mithos Lowell. 



Ah, son interlocuteur ne l'avait pas reprit sur la prononciation de son prénom, c'est qu'il ne s'était pas trompé alors. Tant mieux. N'empêche, celui-ci l'intriguait un peu, et il se demandait bien de quelle origine il pouvait être. En tout cas c'est sur qu'il devait être originaire de pays européens ou en tout cas des pays de l'ouest. Un peu comme lui 'ailleurs, ça leur faisait un point commun...
Avant qu'il ne tourne complètement les talons pour retourner en cuisine, Yann entendit son client lui répondre. Il se retourna alors une fois de plus face à lui. Celui-ci avait apparemment remarqué (ou pas ?)  que le jeune serveur avait simplement trouver une bonne excuse pour s’en aller.


- Oui je comprends, mais il ne semble pas y avoir tant de monde que ça....

Mince ... Son idée n'avait pas aussi bien fonctionné que ce qu'il aurait espéré. Pourtant, il aurait bien discuté avec Mithos un petit moment, le fait est qu'il n'aimait qu'on lui force la main.  Et comme sa patronne l'avait forcé à aller à sa rencontre , il ne fallait pas s'attendre à ce qu'il joue le jeu bien au contraire. Il soupira sans gêne mais tout de même discrètement cette fois. Mais il n'eut pas le temps de réfléchir à une autre réplique que celui-ci enchaîna mais d'une voix un peu plus réservée : 

- Enfin de quoi je me mêle? C'est ton boulot par le mien. Tu sais donc plus que moi surtout que j'étais perdu dans mes pensées pendant un bon moment et que je viens d'arriver... Je n'ai pas le droit de te retenir comme ça... Je suis vraiment désolé... En tout cas enchanté Yann !


Le voyant de suite baisser les yeux vers la table et le sourire légèrement effacé il reprit avec un autre soupir mais cette fois sans se cacher. Il ne voulait pas non plus que le jeune homme perde son sourire à lui, et en plus par sa faute. Néanmoins le fait de le voir un peu embarrassé l'avait un peu amusé, même si il avait gardé un visage neutre.  Enfin il se rendait compte  que son client avait l'air d'être un sacré numéro tout de même ... Et avec son lot d'embarras. Il pensait notamment au fait qu'il l'avait vu boité. ça ne devait pas être simple tout les jours. Yann n'avait aucun handicaps physique lui ... sauf si on considère son caractère dure à vivre comme tel ? Allez savoir. Enfin bref. Prenant un air légèrement hautain et sarcastique il répondit au jeune mécanicien à la suite de son soupir. 



- Ce n'est rien. J'ai cru comprendre que vous vous êtes déjà familiarisé avec notre établissement. Alors... Je suppose que c'est normal que vous vouliez faire connaissance avec "le petit nouveau   " ?



Il tournait discrètement son regard vers la place vide à côté du brun en prononçant ces paroles. Même si il prenait un air un peu désagréable il avait dit ça sur le ton de l'humour pour que son client se sente moins mal à l'aise. Non non, ce n'est pas du tout un acte de gentillesse. Enfin...Peut-être. De toute façon Yann n'admettrait jamais "être gentil" avec une personne, C'est pour ça qu'il avait détourné le regard pour ne pas paraître trop gentil. Il assumera pleinement son côté insupportable et il avait l'habitude qu'on ne supporte pas son caractère. C'est pour ça qu'il était très souvent seul, à la fac ou même en société. Bien sûr il lui arrivait de plaisanter avec des personnes à la fac mais, ce n'est pas pour ça qu'il les considéraient comme ses amis. Certes Il avait déjà eu quelques délires avec certain d'entre eux, mais ça n'était pas de l'amitié.  Du moins Yann voyait ça plutôt comme une façon de... bien se comporter en société ? Il allait rester encore quelques années à la fac et sûrement avec les même personnes alors autant avoir une bonne ambiance... Et puis de toute manière la solitude faisait partit de son quotidien maintenant. ça ne l'affectait pas.  Enfin c'est ce qu'il pensait. 
Pendant une demie minute son visage avait prit un air un peu plus triste et pensif. C'était étrange, mais ce gars assit là, plein de tâche de graisse, souriant et ne se souciant pas du regard des autres, pourrait-il devenir son ami ? 
Non non non ...  Il sortit de se sortit ça de la tête et reprit son air froid habituel. Il fallait être réaliste, seul un idiot ou... Un gars étrange ? Pourrait supporter la mauvaise humeur, les blagues ou les moqueries cyniques du blondinet. En répliquent de manière encore plus cynique ou au contraire d'une manière totalement franche et "innocente". 
Comme il se considérait comme "solitaire" il ne prenait pas la peine de s'intèresser aux autres personnes. Mais en fonction de ces deux types de réponses il pourrait porter un intérêt à quelqu'un, néanmoins après il fallait le forcer à assumer qu'il vous ait porter de l'intérêt alors qu'il s'obstinait avec sa fierté de loup solitaire. Et puis de toute façon il s'estimait bien au dessus des autres pour leur porter un quelconque intérêt. Les autres n'étaient rien pour lui. Enfin, c'est ce qu'il pensait pour se rassurer et expliquer le fait qu'il se sente toujours seul, même une fois entouré de personnes. 
En sommes, même si il ne l'admettrait pas, il voulait simplement dire au jeune mécanicien qu'il n'avait pas à se sentir mal à l'aise à cause de son comportement. Il y avait bien pire. C'était un geste ...compatissant ? 

Du hublot de la cuisine, la petite tête brune de la patronne surveillait la scène de près avec un petit sourire niais et enthousiaste. Elle se rendait bien compte  que même si il ne le montrait pas et qu'il s'entêtait à ne demander de l'aide à personne, la solitude pesait tout de même sur le jeune serveur. Elle était très attentionné envers les gens, même envers les inconnus. Elle avait vraiment un coeur d'or et savait bien comprendre les sentiments des gens. Son plan avait l'air de fonctionner à merveille puisque Mithos semblait avoir piquer la curiosité du blond. Est-ce que la suite allait être concluante ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 21/05/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   Ven 26 Juin - 5:57

Rencontre autour d’un petit café !
Avec Yann Owen
Mithos était mal, mais vraiment mal, il ne voulait pas retenir quelqu'un surtout si cette personne ne voulait pas discuter avec lui. Enfin, il n'avait pas compris que le jeune blond avait utilisé ses autres clients pour pouvoir s'échapper à la conversation. Il avait plutôt compris qu'il n'avait probablement pas le temps de parler avec tout le monde. Pourtant, le jeune mécanicien n'avait pas pu s'empêcher de le retenir, bien qu'il était en plein boulot. Se sentait-il seul à ce point? Oui, mais non, ce n'était pas une question de lui, mais bien du jeune serveur. Il n'aimait pas voir quelqu'un avec un tel regard, complètement neutre, il ne démontrait aucunement de la joie, c'était si triste à voir. Pourquoi n'était-il pas heureux de servir ses clients? Mithos était d'un naturel beaucoup trop joyeux, donc n'importe quoi qu'il entreprenait le mettait de bonne humeur, mais les autres étaient différents de lui. Il aurait aimé savoir ce qui le rongeait ainsi, peut-être qu'il avait trop bon coeur de vouloir aider tout le monde comme ça, mais il ne changerait pas pour autant. Il voulait voir les autres sourires, voir du bonheur dans leurs yeux, un simple petit changement chez une personne malheureuse pouvait apporter plein de choses positives dans le monde. En tout cas, les autres passaient bien avant sa propre personne, malgré tout ce n'est pas pour autant qu'il voulait s'incruster dans la vie du jeune homme sans y être invité. C'est pourquoi il était embarrassé à ce moment. Le brun resta immobile alors qu'il entendit l'autre soupirer avant de continuer.

- Ce n'est rien. J'ai cru comprendre que vous vous êtes déjà familiarisé avec notre établissement. Alors... Je suppose que c'est normal que vous vouliez faire connaissance avec "le petit nouveau " ?

Après ces mots, Mithos releva doucement la tête vers lui et remarqua son visage qui avait légèrement changé d'expression, pourtant il n'y fit pas tellement attention puisque le jeune homme avait essayé de le rendre moins mal à l'aise en parlant avec humour. Il lui en était reconnaissant et il commençait à se faire une meilleure opinion du jeune homme. Bon même avant son opinion n'était pas très différent de celle actuelle, il le trouvait très gentil, malgré le regard qu'il avait fait juste avant, puis ce n'est pas comme s'il y avait vraiment fait très attention. Cela arrivait souvent qu'il ne fasse pas attention ou qu'il ne comprenne tout simplement pas certaines remarques méchantes le concernant. Tout le monde à son propre caractère, alors il acceptait tout le monde, excepter ceux qui s'en prenait directement à ses proches. Alors qu'il gardait le silence un instant lorsqu'il termina de parler, le jeune homme put apercevoir rapidement un air triste sur celui du blondinet. Tout de suite, il se mit à se poser des tas de questions. La première était simple : Pourquoi? Pourquoi avait-il affiché ce regard? Il se demandait s'il n'avait pas dit quelque chose avant qui aurait pu le mettre ainsi, mais il ne voyait pas quoi. C'était probablement les raisons qui poussaient ce jeune homme à rester constamment froid et Mithos était de plus en plus déterminé à trouver la raison de ce regard vide. C'est donc lorsque le jeune homme retrouva son regard froid que le brun retrouva son grand sourire puisque le blond l'avait un peu rassuré.

- Oui... Pour t'avouer, je me sens un peu seul depuis que j'ai quitté mon village pour venir travailler ici... Donc faire de nouvelles rencontres et avoir un peu de compagnie de temps en temps n'est pas de refus... Puis j'aime bien cet endroit tout le monde est très sympa ! Donc, je suis sur que tu l'es aussi ! Et j'aurais aimez-te faire sourire un peu ! Tu n'as pas l'air bien !

Son grand sourire ne le quittait plus, alors que ces paroles étaient très franches, mais ceci lui donnait presque un petit côté innocent. Il n'avait pas du tout hésité à lui dire et il ne pensait pas faire mal à lui dévoiler une chose comme ça. Il voulait le faire sourire c'est tout, rien de méchant, du moins sauf si le plus jeune le prenait mal. Le jeune mécanicien s'était tout de même retenu de dire une chose en particulier. La même chose à laquelle il avait pensé quelques minutes plus tôt lorsqu'il l'avait vu arriver. "Un sourire tirait tellement mieux !" avait-il eu envie de lui dire à la fin, mais il réalisa que ceci pouvait être très mal pris, mais aussi très bizarre à entendre, donc il s'était retenu là-dessus. D'ailleurs, il lui avait également avoué qu'il se sentait seul, il ne voulait pas qu'il le prenne en pitié, mais c'était la réalité. Dans son village il n'était jamais seul, car il connaissait tout le monde et il s'attendait avec tout le monde, ici c'était un peu plus difficile, surtout lorsqu'on vient d'un milieu comme le sien, bien qu'aujourd'hui c'était peut-être un peu plus difficile de deviner qui venait de loin, mais d'habitude ces vêtements le trahissent. Bref, ça n'avait pas tellement d'importance, mais il lui avait dit quand même. C'est ensuite qu'il passa doucement sa main dans ses cheveux dans un signe d'embarras qu'il continua.

- Je t’aurais bien invité à t’asseoir quelques minutes… Mais euh… Je ne veux pas être envahissant non plus et t'empêcher de travailler... Tu n'as peut-être pas envie de discuter avec moi? Je suis désolé si je t'embête....

Ce qui était plutôt bien en plus, c'est qu'il n'avait pas pensé à sa jambe un seul instant depuis que le plus jeune était arrivé pour prendre sa commande. Il n'avait pas mal pour l'instant, n'était presque qu'un miracle puisqu'elle était atrocement douloureuse aujourd'hui, mais discuter lui changeait les idées et il le sentait beaucoup moins. Malheureusement, ceci risquait d'être temporaire et lorsqu'il allait faire un mouvement avec sa jambe, la douleur risquait de lui revenir en pleine face, mais pour l'instant c'était bon, donc tout va bien.
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 19
MessageSujet: Re: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   Ven 26 Juin - 18:24

RENCONTRE AUTOUR D'UN PETIT CAFÉ !
Avec Mithos Lowell.



- "Oui... Pour t'avouer, je me sens un peu seul depuis que j'ai quitté mon village pour venir travailler ici... Donc faire de nouvelles rencontres  et avoir un peu de compagnie de temps en temps n'est pas de refus... Puis j'aime bien cet endroit tout le monde est très sympa ! Donc, je suis sur que tu l'es aussi ! Et j'aurais aimez-te faire sourire un peu ! Tu n'as pas l'air bien !"


Après qu'il lui ai dit ça, il l'avait regarder avec des yeux ronds. Il ne saisissait pas très bien où il voulait en venir ... Mais l'important c'est qu'il avait réussit à le refaire sourire et à lui enlever ce maudit embarra. En fait, c'était un peu paradoxal, puisque ça embarrassait déjà Yann d'embarrasser le jeune homme. 
Oui c'est compliqué... 
Mais enfin, il était là pour servir, ce montrer courtois et faire oublier aux clients leur problèmes en venant ici. Pas pour les embarrasser avec le simple fait qu'il ne souriait pas. 
Néanmoins, le sourire spontané, voir innocent du jeune mécanicien le perturbait un peu. En fait ça l'intriguait carrément. Il commençait à se sentir moins nerveux en sa présence et se décontractait un peu. Ils commençait même à familiariser avec lui. De plus, il commençait lui aussi à se poser pleins de questions sur lui. Du genre, à lui demander d'où venait toutes ces tâches d'huiles et de graisse dont il était recouvert. Si il était étudiant comme lui ou même lui poser des questions sur son fameux village natal. Par contre il n'oserait pas poser des questions sur sa jambe. Même si c'était la chose qui l'intriguait le plus et qui soulevait beaucoup plus de question dans l'esprit du jeune serveur.
Mais ce n'était pas le moment d'y penser ! Les dernières phrases du brun lui avait fait froncé les sourcils. Ce n'était pas parce que la patronne et le personnel du café était adorable qu'il l'était aussi ! Au contraire. De plus, le fait de dire ouvertement qu'il aurait voulu le faire sourire le gêna un peu. C'est à la suite de cette réplique qu'il prit un air un peu snob. Mais le brun continua de s'adresser à lui.

- "Je t’aurais bien invité à t’asseoir quelques minutes… Mais euh… Je ne veux pas être envahissant non plus et t'empêcher de travailler... Tu n'as peut-être pas envie de discuter avec moi? Je suis désolé si je t'embête.... "

Il soupirait une fois de plus en remarquant que son air embarrassé était revenu sur son visage. Il gardait son air hautain comme si de rien n'était et répondit au mécanicien de manière un peu ironique et provocatrice pour plaisanter et une fois de plus lui enlever cette expression. Ou au contraire l'aggraver. Il arrivait que Yann aime provoquer pour s'amuser à embarrasser les gens ou plaisanter
avec eux. Alors il se servit de ce qu'il lui avait précèdemment confier au sujet de sa solitude et de la nostalgie qu'évoquait son village pour le taquiner un peu. 

- Hmpf ... Tu ne m'embêtes pas. Et puis je suis sûr que tu viens ici simplement parce qu'il y a des jolies serveuses. C'est un moyen comme un autre de compenser ta solitude  je ne juge pas. ~  


Il avait hausser les épaules gardant le même air hautain et neutre même si on pouvait tout de même sentir son ton ironique et le trait humouristique avec lequel il avait tourner sa phrase, en le traitant littéralement de pervers en fait. Comme il commençait à bien cerner le caractère assez prude de son client il se demandait bien comment celui-ci allait réagir, mais il y avait peu de risque selon lui, qu'il réagisse mal à sa plaisanterie.
M'enfin de toute façon ça n'était pas anodin qu'une serveuse se fasse draguer ici. Même lui se faisait draguer par des clientes des fois. Mais bon, il estimait qu'il n'avait pas assez de temps pour "l'amour".  Mais la vérité c'est qu'il avait un peu peur de ne pas être à la hauteur de la personne. De ne pas l'aimer assez, ou de ne pas se sentir assez aimer. Et au final se retrouver seul une fois de plus. Il n'avait pas du tout l'habitude de sortir avec quelqu'un qui plus est. Il ne saurait pas comment s'y prendre. 
Bref, de toute façon, il n'essayait pas de s'y intéresser alors c'était perdu d'avance sur ce terrain là.

L'idée de discuter avec lui ne le dérangeait pas. Curieux qu'il était ça l'arrangeait même. Comme ça il pourrait trouver un moyen de lui poser toutes les questions qu'il voudrait. Alors après sa petite plaisanterie, il ajouta : 

- Si tu tiens tellement à parler avec moi, je viendrait grignoter quelques chose avec toi quand j'aurais ma pause du soir. Après c'est à toi de voir, maintenant il faut vraiment que je retourne en cuisine si tu me le permet ? 

Il finit sur ces mots, en le fixant de ses yeux verts perçants et froids.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 21/05/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   Sam 27 Juin - 17:35

Rencontre autour d’un petit café !
Avec Yann Owen
Bizarrement, le jeune serveur semblait étonné, mais aussi ne pas tout saisir de ce qu'il lui avait dit en premier. Enfin ce n'est pas si grave après tout. Pourtant, il le vit également froncer les sourcils pour une raison qui lui échappait totalement pour le moment. Peut-être voyait-il trop de bon dans chaque personne qu'il rencontrait plutôt que le mauvais? C'était surement ça qui l'empêchait de comprendre la réaction du plus jeune. Bref, son air ne changea pas lorsque Mithos se retrouva à nouveau embarrassé. C'est avec un ton plutôt ironique qu'il entreprit de lui répondre.

- Hmpf ... Tu ne m'embêtes pas. Et puis je suis sûr que tu viens ici simplement parce qu'il y a des jolies serveuses. C'est un moyen comme un autre de compenser ta solitude  je ne juge pas. ~

Mithos resta légèrement étonné par ceci. Il ne comprit pas immédiatement qu'il était vraiment en train de le traiter de pervers, mais lorsque ce fut le cas le jeune mécanicien se retrouva assez mal à l'aise, mais il réussit tout de même à rire doucement. Il était loin d'être comme ça, puis il avait compris qu'il avait essayé de plaisanter en lui disant ces mots, du moins d'après le ton légèrement humoristique qu'il avait utilisé. Il n'était pas du tout le genre de gars à venir dans un lieu uniquement pour observer des femmes, il ne se sentait pas seul à ce point non plus, il n'avait d'ailleurs pas fait du tout attention à l'apparence des personnes présentes dans le café. Le physique de toute façon n'était pas si important à ses yeux. En fait, il n'avait peut-être pas regardé les jolies serveuses, car il leur manquait un petit quelques choses? Bien qu'il ne soit pas tellement au courant de sa propre orientation, le jeune homme avait plus des vues sur les hommes sans vraiment le remarquer. C'était peut-être pour cela qu'il s'intéressait autant au plus jeune et qu'il voulait tant le voir sourire? Ça restera mystère, car il est difficile de comprendre ce qu'il souhaite réellement. Puis, l'amour était loin d'être sa priorité, ce genre de sujet avait le don de le mettre terriblement mal à l'aise, car au final il était assez inculte de ce côté et il n'avait aucune envie de perdre une personne importante à ses yeux à cause d'une bêtise qu'il pourrait faire. Enfin avant de parler d'amour, il devait au moins essayer de ne plus être aussi naïf, comprendre sa véritable orientation et aussi trouver la personne idéale pour lui, car ça non plus ce n'était pas gagner. Il ne verrait même pas que quelqu'un l'aime même s'il était à côté de cette personne. Il y avait également le fait qu'il était en permanence occupée à cause de ses boulots et de toute façon qui voudraient d'une personne qui pourrait se retrouver handicapé s'il continuait à ce rythme? Bref, aucune importance, les paroles du jeune serveur avaient seulement réussi à accentuer son embarras, mais ce n'est pas pour autant qu'il n'essaya pas de rigoler un peu. Il avait probablement l'air encore plus innocent à ce moment avec ce rire, mais passons. Le jeune homme poursuivi ensuite.

- Si tu tiens tellement à parler avec moi, je viendrait grignoter quelques chose avec toi quand j'aurais ma pause du soir. Après c'est à toi de voir, maintenant il faut vraiment que je retourne en cuisine si tu me le permet ?

Instantanément il oublia complètement son embarras pour retrouver un sourire, oui il ne mettait pas de temps à changer d'expression. Le jeune mécanicien était heureux qu'il accepte sa proposition, il allait pouvoir discuter un peu plus maintenant, bien qu'il aille devoir attendre sa pause. Bon ce n'est pas comme s'il était très occupé le reste de la soirée, donc ça ne lui posait pas trop de problèmes de l'attendre, puis ça lui permettait de se reposer aussi en restant assit. Mithos allait peut-être réussir à le faire sourire un peu? Du moins, il fallait peut-être qu'il arrête d'être mal à l'aise à tout bout de champ aussi, mais bon s'il venait de son propre chef discuter avec lui, il ne pourrait plus se sentir mal de le déranger pendant son travail. Peut-être que ce regard froid et parfois hautain finirait par complètement disparaître? Il l'espérait énormément. En tout cas, le brun hocha doucement la tête avant de s'adresser à lui tout en oubliant ce qui avait été dit juste avant, mais peut-être allait-il y revenir plus tard pour essayer de lui expliquer qu'il n'était pas comme ça bien que ceci dût n'être qu'une simple plaisanterie.

- Oui ça serait super si tu pouvais venir plus tard ! Et oui bien sûr... Je ne te retiens plus ! Encore désolé !

Cette fois pas de mal l'aise, seulement un grand sourire était visible sur ses lèvres. Il attendit un peu avant de bouger pour se replacer sur sa chaise et c'est à ce moment que la réalité lui revint en pleine face. Une douleur forte lui traversa la jambe. Mithos eut le temps de serrer fortement les dents pour s'empêcher d'afficher une grimace de douleur ou de lâcher une plainte, mais son sourire parut légèrement crisper sur le coup. Le jeune homme retourna doucement la tête vers sa table en serrant d'une main sans jambes comme s'il pouvait empêcher la douleur de surgir, bien que ça n'ait aucun effet. Il resta donc complètement immobile à attendre.
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 19
MessageSujet: Rencontre autour d'un petit café ! [Mithos Lowell]   Dim 28 Juin - 22:11

RENCONTRE AUTOUR D'UN PETIT CAFÉ ! 
Avec Mithos Lowell. 


Le blondinet vit alors le sourire qui le déconcertait tant réapparaître sur le visage du jeune mécanicien. Maintenant qu'il n'y avait plus de malaise, il pu enfin s'incliner rapidement devant lui et tourner les talons pour prendre les commandes d'autres  clients et ensuite retourner en cuisine. Alors qu'il venait à peine de passer la porte des cuisines, la gérante du lui attrapait le bras. Elle le regardait avec ces étoiles dans les yeux surexcité et curieuse de savoir comment ça c'était passé. 

Yann Yann ! Alors avec le client ?

- Alors, il a commandé un grand café et un croissant. 

Il savait bien que ce n'était pas la réponse qu'elle attendait. Mais il ne voulait en aucun cas parler de ce qui venait de se  passer, même si il savait bien qu'elle était capable d'insister jusqu'à ce qu'il craque. Alors d'un air boudeur elle lui répondit. 

- Mais nooon ... Je veux dire ... Vous avez discuté longtemps à ce que j'ai vu ! Il est gentil ? 

- Oui il l'est. Maintenant si je pouvais donner sa commande aux cuisiniers ça m'arrangerait.

Sans lui laisser le temps de répliquer il fila en cuisine  pour annoncer les nouvelles commandes qu'il avait prise. Puis il retourna en salle pour débarrasser quelques tables et les nettoyer afin qu'elles soient prêtes pour d'autres clients. Après tout, ils étaient en pleine après midi, ce n'était sûrement pas les derniers clients qu'ils allaient recevoir. Les tables se devaient d'êtres toujours propres.  Surtout le soir où il y avait un peu plus de monde pour l'heure du dîner.
Le temps de faire tout ça, la commande de Mithos était enfin prête et n'attendait plus qu'à être servie. 
Le jeune étudiant prit la peine de la prendre sur un plateau argenté pour finalement l'apporter à la table du brun. Il déposa la tasse de café et l'assiette avec le croissant devant le jeune homme avant de ranger le plateau sous son bras. 

- Tiens, grand et café et croissant. Bonne dégustation. 


Il recroisa le regard du mécanicien et ne pu s'empêcher de remarquer que son sourire était légèrement crispé. Il ne l'avait pas remarqué quand il était retourné en cuisine mais là, ça lui sautait aux yeux. Il se doutait bien que c'était à cause de sa jambe puisqu'il l'avait vue entrer en boitant. D'ailleurs il se posait une autre question :  pourquoi ne prenait-il pas des béquilles ? ça l'aiderait sûrement à ne pas se reposer constamment sur sa jambe fragile. Ou il aurait pu demander au serveur de la glace pour soulager ses articulations. Mais non, il s'était entêté à souffrir en silence apparemment. Il voulu lui en proposé, mais... Après tout... Ce n'était pas ses affaires. Si ? Uh... ça avait confus le jeune homme. De plus il culpabiliserait de le laisser dans cet état, surtout que le brun n'était pas un mauvais bougre. Il méritait qu'on l'aide. Mais peut-être qu'il serait trop indiscret. Aaah... Il n'arrivait pas à prendre une décision et commençait à s'énerver tout seul. ça pouvait d'ailleurs se voir puisqu'il fronçait de nouveau les sourcils d'un air frustré. 
Bon, après tout, son client aussi avait été un peu indiscret et familier avec lui, alors qu'ils ne se connaissaient pas ! Comme ça, ils seraient quittes ! Alors il osa lui faire une réflexion. 


- Hm... Tu...Tu veux de la glace pour ta jambe ? ça soulagera peut-être tes articulations et sa peut légèrement figer la douleur ... 


Franchement, il ne savait pas vraiment ce qui  lui prenait d'être aussi bienveillant envers lui. Il aidait souvent les personnes dans le besoin certes, mais d'habitude il se contentait du minimum... Là il estimait qu'il se montrait beaucoup trop gentil. ça l'embarrassait un peu... Mais bon. ça lui faisait peut-être mal au coeur de voir une personne aussi joyeuse que le brun souffrir comme ça. Pas qu'il avait pitié non, loin de là. Ce n'était pas le genre de Yann d'avoir de la pitié pour quelqu'un. Mais la raison pour laquelle il voulait l'aider... Même lui ne le savait pas.
Peut-être que ça l'agaçait juste de ne pas le voir se plaindre et ne pas demander d'aide. C'était dans un sens un peu égoïste et ça montrait aussi une force de caractère à la fois. Tout le monde à besoin des autres pour avancer. ça Yann l'avait bien comprit c'est pour ça qu'il voulait l'aider. Mais inconsiamment ce n'est pas quelques chose qu'il appliquait. Lui non plus ne demandait d'aide à personne. D'ailleurs l'histoire avec la patronne en était la preuve. Elle voulait l'aider à mettre un peu plus de joie dans sa vie, pour qu'il ne la subisse pas, mais lui refusait son aide. C'est pour ça qu'au début il s'était montré si froid avec son client. 
Ouais, le jeune serveur était doué pour faire la morale aux autre... Pas pour ce qui est de l'appliqué c'était une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 21/05/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   Lun 29 Juin - 5:13

Rencontre autour d’un petit café !
Avec Yann Owen
Finalement le jeune serveur s'inclina avant de partir vers les cuisines, Mithos avait donc relevé la tête pour le regarder partir sans rien ajouter. Il l'avait déjà beaucoup trop retenu, alors qu'il avait un travail à faire. Il s'en voulait un peu, mais les paroles du plus jeune réussissaient à le rassurer légèrement puisqu'il lui avait assuré que ce n'était pas grave. Il était le premier à ne jamais arrêter de bosser, donc lorsqu'il empêchait quelqu'un de travailler, il ne pouvait s'empêcher de se trouver terriblement égoïste à chercher de la compagnie, alors qu'ils n'avaient pas forcément tout le temps. Lui par exemple, on pouvait discuter avec lui pendant qu'il travaillait, mais il ne pouvait pas lâcher le travail en cours pour autant. Après, être serveur c'est aussi discuter avec les clients présents, donc c'est moins pire peut-être que mécanicien ou électricien? Enfin bref, parfois il devrait essayer de se retenir de parler autant même si voir une personne comme le blond qui ne souriait pas le rendait triste. Mithos finit par détourner le regard lorsqu'il finit par disparaître dans la cuisine pour regarder ses mains poser sur la table désormais. Il essaya aussi de penser à autres choses en attendant de recevoir sa commande. Malheureusement, la seule chose qui venait lorsqu'il ne pensait pas au blondinet était sa jambe toujours aussi douloureuse. Poussant un soupir légèrement découragé, mais gardant tout de même son sourire toujours crisper par la douleur, il se mit à réfléchir à ce qu'il pourrait faire plus tard. La journée était loin d'être terminée, déjà il allait attendre de pouvoir discuter avec Yann et ensuite qu'allait-il faire? Probablement rentrer chez lui pour se reposer et essayer de faire diminuer la douleur à sa jambe pour la journée de travail qui l'attendait demain. Il allait prêter main-forte sur un chantier demain. À croire qu'il se punissait à ne jamais prendre de repos. En fait, c'était peut-être ça? Oui c'était tout à fait ça.

Mithos sortit à nouveau de ses pensées en voyant le serveur revenir dans la salle pour nettoyer d'autres tables. Il le regarda faire sans rien dire du coin de l'oeil. C'était étrange de porter autant d'attention à quelqu'un, bon il cherchait toujours à aider le plus de gens possible, mais il portait un intérêt supplémentaire au jeune serveur. Pourquoi? Il devait vraiment l'intriguer à cause de ce regard froid qu'il avait affiché pendant tout ce temps et de son humour plutôt spécial, bien que Mithos ne voie aucun problème à avoir ce genre d'humour, même si la dernière plaisanterie avait réussi à l'embarrasser un peu plus. Le brun voulait vraiment savoir ce qui avait pu lui arriver pour être aussi froid, alors qu'il est si jeune et qu'il devrait profiter pour s'amuser et sourire ! Certes, il n'était pas bien mieux à travailler sans relâche n'allant pratiquement jamais s'amuser là où les jeunes ont pour la plupart du temps l'habitude d'aller. Après, son père adoptif l'avait élevé à la dure sur une ferme, donc son acharnement à travailler venait en partie de là, mais aussi depuis l'accident qui resterait gravé dans son esprit. En tout cas, le jeune blond repartit ensuite laissant Mithos replonger dans ses pensées à tel point qu'il ne le vit pas revenir vers lui.

- Tiens, grand et café et croissant. Bonne dégustation.

Le jeune homme releva aussitôt la tête vers lui avec le même sourire crisper que tout à l'heure puisqu'il n'arrivait plus à s'enlever de la tête sa jambe. Mithos entreprit de prendre une petite gorgée de café, mais il s'arrêta rapidement en réalisant que c'était beaucoup trop chaud et il releva la tête pour regarder le jeune serveur. il remarqua immédiatement son air frustré. Avait-il un problème? Quelque chose semblait le tirailler, mais quoi? Le brun pencha doucement la tête sur le côté, alors qu'il essayait de comprendre cette réaction qui le perturbait un peu. Ce problème fut rapidement résolu, car il lui posa une question qui fit comprendre à Mithos pourquoi il avait tant hésité.

- Hm... Tu...Tu veux de la glace pour ta jambe ? ça soulagera peut-être tes articulations et sa peut légèrement figer la douleur ...

Il ne fut pas tellement surpris puisque ce n'était pas la première personne qui lui parlait de sa jambe, bien qu'ils sont assez rares et que la plupart des gens n'osent pas trop s'aventurer de ce côté. Mithos baissa doucement les yeux vers sa jambe qui lui faisait mal, il se trouvait d'ailleurs stupide. Il avait été encore une fois pas assez discret pour cacher qu'il avait mal. Il ne voulait pas qu'on s'inquiète pour lui ou qu'on est pitié et pourtant il n'arrivait même pas à camoufler un minimum sa douleur, mais bon elle était vraiment insupportable en ce moment. Le jeune homme fut donc assez hésitant à accepter l'offre, qui était d'ailleurs très gentille, mais il avait bien du mal à se laisser aider par les autres, surtout lorsqu'il s'agissait de sa jambe. S'il en était là aujourd'hui, c'était uniquement de sa faute. C'était ce qu'il récoltait pour avoir fait une chose aussi horrible à une personne, bien que cette personne ait essayé de l'agresser lui et ses amis. Il avait pardonné aux gens qui l'avaient blessé, mais il ne s'était pas pardonné lui-même et il devait vivre avec ça. Ne pas se plaindre, ne pas montrer sa douleur, aider les autres à tout prix, c'était la seule façon qu'il voyait pour se racheter, mais était-ce vraiment possible? Il n'abandonnerait pas tant qu'il pourrait faire une légère différence. Pendant une fraction de seconde son sourire avait complètement disparu laissant un visage triste apparaître sur son visage, alors qu'il avait posé une main sur sa jambe pour la serrer. Ensuite, il releva les yeux vers le plus jeune avec ce même sourire joyeux essayant cette fois de cacher ce côté crispé. Il secoua doucement la tête en prenant la parole.

- Je te remercie, mais ça ira... Ça ne fait pas si mal que ça ! Tu n'as pas à t'inquiéter !

C'était totalement faux bien sûr, il avait très mal, mais il ne voulait pas inquiéter quelqu'un ou demander de l'aide, il n'avait pas le droit. Même si ces paroles sont fausses, son sourire lui était parfaitement sincère, ce qui pouvait être très étrange. Il retourna ensuite la tête pour manger un bout de son croissant avant d'enchainer immédiatement en le regardant.

- Oh et merci d'avoir apporté ma commande !
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 19
MessageSujet: Rencontre autour d'un petit café ! [Mithos Lowell]   Mer 1 Juil - 15:34

RENCONTRE AUTOUR D'UN PETIT CAFÉ ! 
Avec Mithos Lowell. 


Maintenant qu'il avait lancé le sujet sur sa jambe, il aurait voulu lui sortir un tas d'autres questions, bien que la plus part soient assez indiscrètes... Et qu'il ne voulait pas forcément le mettre une nouvelle fois mal à l'aise ou simplement trop avoir l'air de s'intéresser à lui. Néanmoins la plus grosse question qui restait pour l'instant sans réponses était évidement : Comment c'était-il fait ça ?
C'est vrai qu'au premier abord il semblait vraiment être quelqu'un de joyeux et peut-être beaucoup trop généreux, ça ce n'était pas vraiment difficile de le deviner. Alors ... Peut-être s'était-il fait ça pour protéger une personne ? Ou simplement par maladresse ? C'est la première fois que Yann se posait autant de questions sur une seule et même personne. 
D'habitude, comme il est assez observateur, il ne trouve rien de mieux à faire que d'observer les gens, en essayant de déduire des choses sur eux ou se genre de choses. C'était d'ailleurs comme ça qu'il pouvait, enfin ;  c'est grâce à ça qu'il faisait travailler son imagination. Et c'est une assez bonne chose pour un simple étudiant en Arts. C'est comme ça que l'inspiration venait pour ses oeuvres, ses devoirs et tout le reste. 

Oui, ça devait sûrement être pour ça qu'il s'intéressait temps au jeune mécanicien. Son histoire l'intriguait beaucoup. Cependant, après sa proposition, il le vit relever la tête vers lui. Evidement il souriait. Mais le jeune avait bien remarqué qu'il essayait tant bien que de mal  de cacher sa douleur. En fait, ça l'énervait. Même si lui aussi aurait probablement réagit de la même manière. 


- "Je te remercie, mais ça ira... Ça ne fait pas si mal que ça ! Tu n'as pas à t'inquiéter !"


Pourquoi ne pouvait-il pas simplement accepter qu'on l'aide ? Alors qu'il n'avait pas du tout l'air d'aller bien. Cela frustrait le blondinet encore plus. Il arqua un sourcil. En hochant la tête, lui aussi essayant de cacher sa frustration. En fait, c'était plutôt lui qui était triste. Pas Yann. Sa jambe devait sûrement représenter un lourd fardeau et il persistait tout de même à montrer ce même sourire tous les jours. Il le vit croquer dans son croissant avec appétit, enchaînant avec une autre réplique. 

- "Oh et merci d'avoir apporté ma commande !"


Non non non ... Il ne pouvait vraiment pas le laisser comme ça. Finalement ils allaient peut-être avoir l'occasion de discuter plus rapidement que prévu. 
Le jeune serveur ne pouvait plus contenir sa frustration une seconde de plus. Même si ça n'avait rien d'étonnant vu comme le jeune blondinet était patient ... (Ironie bien sûr..) Alors il décida de prendre le brun au dépourvu. Si lui ne voulait pas demander de l'aide ou tout simplement en accepter un peu, le blond non plus ne lui demanderait pas la permission de l'aider ! C'était plus fort que lui, il se devait de l'aider.
Pourtant il avait déjà eu des clients handicapés, et même si eux aussi refusait de son aide, il n'avait pas insisté. Alors qu'avec Mithos, il n'aillait pas hésiter à l'aider peu importe ce qu'il dirait. 


- De rien, c'est mon travail. Et si ça ne te fais pas si mal, ça ne te dérangerais pas que j'y jette un coup d'oeil ?

Lui avait-il lancé alors qu'il contournait déjà la table pour aller simplement se retrouver à côté de son client, tendant la main pour aller lui  toucher la jambe. 
Il ne savait pas vraiment comment il allait réagir, mais une chose est sûre, c'est que peu importe ce qu'il ferait, il voudrait l'aider. Même si le brun refuserait. Lui, avait bien admit vouloir le faire sourire ? Sûrement pour les mêmes raisons que sa patronne. Alors lui aussi voulait faire quelques chose pour lui. En dépit de son caractère plus qu'insupportable, et qu'il n'assumerait pas se montrer aussi "gentil", Yann aussi proposait son aide à n'importe qui des fois.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 21/05/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   Mer 1 Juil - 20:27

Rencontre autour d’un petit café !
Avec Yann Owen
Mithos continua de savourer son croissant en prenant une deuxième bouchée. Il était persuadé à cet instant que le jeune serveur n'allait pas insister davantage à vouloir l'aider. La plupart du temps c'est ce que les gens faisaient. Ils proposaient de l'aider, mais une fois qu'il disait que tout allait bien, ils renonçaient immédiatement à vouloir lui venir en aide, même s'ils devaient comprendre qu'il mentait. C'était toujours comme ça, donc il ne voyait pas pourquoi le jeune serveur serait différent. Il n'allait certainement pas insister, c'était impensable, s'il le faisait Mithos ne saurait pas du tout comment réagir d'ailleurs. Les autres ne devaient pas s'inquiéter pour lui, il n'avait pas le droit d'accepter d'être aidé pour sa jambe, pas après ce qui était arrivé. Cette blessure était méritée. Bref, le jeune mécanicien finit par tourner doucement la tête vers le blond avec le même sourire sincère, mais cachant en réalité sa douleur. Il fut surpris de constater que le plus jeune semblait frustrer, mais n'y compris par la raison immédiatement. Probablement trop sûr de lui d'avoir bien caché sa douleur pour deviner qu'il était responsable de cette frustration chez l'autre jeune homme. Mithos ne le quittait plus des yeux gardant dans sa main le croissant semblant un peu inquiet maintenant de voir cette expression sur le visage d'Yann.

- De rien, c'est mon travail. Et si ça ne te fais pas si mal, ça ne te dérangerais pas que j'y jette un coup d'oeil ?

Cette fois, Mithos fut pris au dépourvu et lâcha un simple "hein?" alors que le blondinet contournait la table pour se retrouver à côté de lui. Avait-il bien compris là? Il... Il voulait voir sa jambe? Pourquoi? Alors qu'il vit sa main tendue vers lui pour s'approcher de sa jambe. Le brun eut un léger moment de panique, il était évident que s'il y touchait, il aurait mal et donc ces paroles prononcées plus tôt partiront dans le vent puisqu'il serait qu'il avait menti. Enfin, il devait déjà l'avoir compris pour vouloir faire ça. Pourtant, ce n'était pas la seule raison qui le fit paniquer. C'était vraiment étrange, mais le visage du brun passa au rouge tomate à cet instant. Il ne savait pas trop ce qui lui prenait de réagir ainsi, mais il ne put y penser très longtemps que son corps bougea de lui-même. Il releva immédiatement sa main pour attraper le poignet du plus jeune et donc l'empêcher de bouger davantage avant de prendre la parole rapidement tout en commençant à se redresser.

- Je te dis que ça v...

Mithos ne réussit même pas à terminer sa phrase puisqu'il fit un geste beaucoup trop rapide qu'il se cogna la jambe contre la table. Il retomba immédiatement assit sur sa chaise, son visage déformer par la douleur. Il ne s'était vraiment pas raté, sa jambe était encore plus douloureuse, il eut envie de hurler à cet instant, mais serra uniquement les dents pour qu'aucun son ne sorte. Bon il s'était trahi lui-même. Il était impossible que le plus jeune ait pu rater ça. Sa jambe fut tellement douloureuse à ce moment que des larmes lui avaient monté aux yeux sans vraiment le vouloir. C'était évidemment de sa faute, s'il n'avait pas été aussi borné à ne pas vouloir se faire aider, il ne se serait pas cognés comme un idiot, mais il n'y pouvait rien, il ne pouvait accepter d'aide. Il était mort de honte de se montrer comme ça devant quelqu'un. Le brun voulait toujours se montrer fort, mais avec la tête qu'il tirait à cet instant ce n'était pas réussi. Alors que la douleur se calmait après le choc contre la table, Mithos réalisa qu'il avait gardé le poignet du plus jeune dans sa main et qu'il l'avait aussi serré en se prenant la table. Le jeune homme le regarda un instant un peu surpris avant de le relâcher rapidement en rougissant à nouveau et de baisser la tête encore plus mort de honte par ce simple geste. Ce n'était pourtant pas la première fois qu'il attrapait le poignet de quelqu'un, il prenait même les mains de son amie avant s'en être gêné, mais là il ne savait pas trop pourquoi ça l'embarrassait à ce point. Il n'osait plus trop le regarder maintenant fixant le croissant qu'il avait relâché dans l'assiette un peu plus tôt. Un faible sourire triste, mais aussi gêner apparut sur le visage du brun.

- Désolé, mais... Vraiment tu n'as pas à t'inquiéter pour moi... La douleur... Je peux l'endurer... Je l'ai toujours fait...

Sa voix était hésitante et légèrement tremblante. Mithos se trouvait tellement pathétique, était-il en train de craquer finalement après tout ce temps? Non il ne devait pas. Ses amis et même son père adoptif l'avait jamais vu dans cet état lamentable, il avait toujours fait attention pour ne jamais montrer sa douleur, alors pourquoi maintenant? Sa solitude l'affectait-elle au point qu'il en arrive à ce stade? Peut-être, mais il devait se reprendre au plus vite. Le plus vieux passa rapidement son bras sur ses yeux pour sécher ses yeux humides dû à la douleur insupportable qu'il avait ressentie pendant quelques secondes à cause du coup. C'est avec beaucoup de courage qu'il tourna timidement la tête vers le blondinet avec un plus grand sourire, bien que légèrement forcer cette fois malheureusement.

- S'il te plaît... N'essaye pas de m'aider... Cette douleur je la mérite... Ne t'en préoccupe pas !
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 19
MessageSujet: Rencontre autour d'un petit café ! [Mithos Lowell]   Jeu 2 Juil - 3:16

RENCONTRE AUTOUR D'UN PETIT CAFÉ !
Avec Mithos Lowell. 


Il sentit sa main se faire arrêté par le brun. Logique puisqu'il venait rapidement lui attraper le poignet pour l'empêcher de toucher sa jambe. Cependant il n'eut pas le temps de lui faire remarqué que c'était bien là une preuve qu'il allait mal, que son client réagit d'une façon beaucoup trop rapide et sûrement instinctive. Parce que oui, c'est logique ; Si il avait mal au point que le simple fait que Yann  l'effleure juste, c'est que la douleur était vraiment intense. 
Mithos se relevant rapidement après avoir empoigné Yann se cogna la jambe contre la table. Il retomba lourdement sur sa chaise en se tordant de douleur. Ne s'attendant pas à cette réaction, le serveur le regarda avec des yeux ronds et assez inquièt. A en juger par son visage, qui était passé du sourire aux larmes c'est que même avant ça, la douleur devait déjà être insupportable. 


Le mécanicien, qui n'avait pas lâcher le blondinet, lui serra le poignet sans s'en rendre compte, si fort que Yann ne pu plus du tout bouger le bras. Le blond sentait sa main forte qui pouvait largement faire le tour de son poignet le serrer tellement fort que sa main devenait crispée. 
Il n'avait rien pu faire pour lui alors que le choc lui avait traverser la jambe. Mais il semblait maintenant se calmer ce qui rassurait le jeune serveur en le voyant relever son visage vers lui. Il avait l'air assez surprit. Euh ... Pourquoi l'était-il ? Il n'en comprit pas vraiment la raison. Il le lâcha ensuite  baissant la tête. L'étudiant comprit bien qu'il devait être embarrassé. Mais cette fois ce n'était pas une plaisanterie, ce n'était pas franchement amusant. Il se massait le poignet pour se dégourdir la main qui c'était légèrement crispée.
Il regardait un moment rapidement autour d'eux et constatait que plusieurs clients s'étaient retournés pour assister à la scène, Mithos ne semblait pas l'avoir remarqué alors il jugea qu'il fallait mieux de toute façon qu'il ne s'en préoccupe pas. Alors au lieux de leur demander de vive voir de détourner le regard, il leur lança simplement un regard noir qui leur fit comprendre qu'il ne fallait pas mieux continuer de les fixer comme ça. Certaines serveuses qui avaient elles aussi tout vu essayaient de distraire les clients pour ne pas qu'ils fixent les deux hommes, la situation devait déjà être assez embarrassante comme ça. 
Il tourna alors son regard vers son client qui semblait toutes fois aller un peu mieux. Cependant, il ne le regardait pas dans les yeux comme les fois précédentes, il fixait son croissant qu'il lui avait apporté quelques instants plus tôt. Le blondin vit alors un faible sourire... oui encore un. N'arrêtait-il jamais de sourire même dans des moments pareils ? Ce que ça pouvait déstabiliser le blond ... 
Bref, je m'égare ! 
Le blond remarquait donc le faible sourire se dessiner sur le visage du plus vieux et il dénota également un peu de tristesse, surtout dans sa voix qui était assez hésitante. 

- "Désolé, mais... Vraiment tu n'as pas à t'inquiéter pour moi... La douleur... Je peux l'endurer... Je l'ai toujours fait..."

"L'endurer" ... Il détestait vraiment ce mot. Enfin ce verbe plutôt... Mais bref on est pas là pour parler grammaire !
Bref, il détestait vraiment ce mot. Pourquoi ? Tout simplement parce que les personnes qui en use sont souvent les plus fortes. Mais paradoxalement les plus faibles...  Se cacher derrière un sourire, aussi sincère soit-il n'était pas la meilleure solution que l'on puisse trouver. Enfin, ça lui donnait quand même beaucoup de mérite, surtout aux yeux du jeune serveur. Surtout qu'il semblait beaucoup culpabiliser sous ce sourire. Le blondin commençait à avoir de l'estime pour lui. Mais rien que le fait qu'il s'en rende compte l'agaçait un peu. Voir l'embarrassait. C'est vrai quoi ! Pourquoi lui, arrivait-il à sourire aussi sincèrement et pas le blond ? Pourquoi était-il aussi "fort" ? Et pas lui ? D'habitude, Yann s'estimait au dessus des autres, au dessus de toutes critiques, au dessus de toutes pensées. Mais là, il ressentait quelque chose de vraiment différent et ça, il n'arrivait pas à percevoir ce que c'était. 

Le brun osa alors relever ses yeux marrons vers le regard tout aussi neutre de l'artiste. En essuyant tout de même se yeux pour éviter que des larmes ne coulent le long de ses joues. Cette fois son sourire n'était pas triste. Il se forçait.

- "S'il te plaît... N'essaye pas de m'aider... Cette douleur je la mérite... Ne t'en préoccupe pas !" 

Attendez. Voilà qu'il se force à présent ? Autant ne pas sourire du tout ! Aaaaah, ça commençait à vraiment l'énerver se genre de réactions ! Cette fois plus question de se retenir avec lui. Et puis, n'avait-il pas dit qu'il l'aiderait peu importe la réaction ou ce qui s'ensuit ? Oui, c'est tout à fait ça. Il avait bien l'intention de lui faire voir sa vision de choses. Seulement au milieux de tous les clients, c'était un peu... risqué. Même dans ce genre de cas, il faut rester professionnel que diable ! 
Bon, même si il s'apprêtait à aborder la situation avec... aucune délicatesse.
Il regardait le jeune mécanicien avec un regard noir. Uh que dis-je, pire que ça ! 


- Toi ...
commença t-il d'un air presque menaçant.


- Viens par là !

Il l'attrapa soudainement par son habit au niveau de l'épaule pour le faire se lever et le tirer hors de la salle, vers les cuisines. Il se doutait bien que ça n'allait pas être simple de le suivre aussi rapidement en boitant, mais dans l'immédiat il s'en fichait complètement.
Une fois qu'ils eurent passer la porte menant à l'arrière boutique vers les cuisines, Yann l'entraîna vers une table avec un espèce de canapé en guise de siège qui se trouvait près des vestiaires. C'était généralement là qu'il se posait pour prendre ses poses. 
Mais là, il poussait littéralement le plus vieux sur le canapé pour le forcer à s'asseoir.  Il vit se placer devant lui l'air plus qu'énerver. Il se pencha pour que leur visage soit au même niveau sans trop se rapprocher non plus. Il frappait sa main sur la table à côté de Mithos pour empêcher qu'elle atterisse en plein sur son visage. 
Sous le regard surprit et plus que perdu de la gérantes et des autres personnes présentes près des cuisines et sûrement de Mithos lui même, Yann commençait à soulager ses nerfs envers le mécanicien : 

- Ecoute, je ne sais pas comment tu t'ais fais ça, et puis ça ne me regarde sûrement pas, mais ce qui est sûr, c'est que tout le monde mérite qu'on lui apporte son aide ! Alors, ne me sort pas tes sourires pour me rassurer ou se genre de trucs ! ça ne prend pas avec moi ! Alors laisse moi faire quelque chose pour toi ! 

Il n'était jamais allé aussi loin pour une personne. Bien sûr, il lui était arrivé de se mettre en danger pour quelqu'un, puisqu'il ne peut pas non plus fermer les yeux quand une personne à vraiment besoin d'aide. Mais ça, ça l'énervait plus que tout. Pourquoi ? 
C'est vrai ça... On n'a jamais vraiment donné d'explication de "Pourquoi le sourire le déstabilise autant ?" Vous vous en ficher ? Allons bon ... Je vous le it quand même : 
Yann arrêta de sourire au moment où sa mère venait de décédée. Il n'était encore qu'au collège, et il ne se rendait pas bien compte lorsqu'elle était encore bien en vie, mais sa mère était un peu comme Mithos en fait. Elle n'avait jamais montré aucun signe de faiblesse devant son fils. Rien qu'un simple sourire pouvait cacher toute sa tristesse, toute son angoisse... Si bien que le petit garçon ne s'était jamais vraiment aperçu de la douleur de sa mère. Elle ne lui avait jamais demandé d'aide, ni à lui ni à personne d'ailleurs. Une simple caresse sur la tête et un sourire suffisait au petit garçon qu'il avait été pour se sentir rassuré.
Mais maintenant qu'elle n'était plus de se monde, le jeune artiste avait bien comprit tout cela. C'était pour ça qu'il ne souriait pas. Alors voir agir le mécanicien de la sorte le mettait dans tout ses états. C'était précisément pour ça qu'il se montrait aussi agressif en cet instant. 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 21/05/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   Dim 5 Juil - 6:37

Rencontre autour d’un petit café !
Avec Yann Owen
Toujours ce même sourire forcé imprimer sur son visage, ce n'était peut-être pas la meilleure chose à faire surtout qu'il devait le remarquer qu'il n'était plus aussi sincère qu'avant. Pourtant, il essayait tant bien que mal à le garder, il voulait vraiment le convaincre que ce n'était pas nécessaire de s'inquiéter pour lui ou de vouloir l'aider même s'il avait très peu d'espoir qu'il renonce avec ce qu'il avait essayé de faire. Son sourire avait toujours réussi à le sortir de situation comme celle-là, donc pourquoi maintenant ceci ne marchait pas? Pourquoi continuait-il à insister à vouloir l'aider? Mithos n'avait pas le droit d'accepter l'aide de quelqu'un, il ne pouvait s'y résoudre, il était aussi borné que le plus jeune qui s'inquiétait pour lui. Du moins, il n'avait pas vraiment de problème à être aidé pour certaines choses, mais lorsque ceci concernait sa jambe, c'était presque impossible d'apporter son aide au brun, il déclinait l'offre tout simplement avec ses nombreux sourires qui suffisaient à la plupart des gens pour abandonner et ne plus aborder le sujet. Pourquoi ça ne fonctionnait pas? Qu'est-ce qui clochait aujourd'hui? Alors que le jeune mécanicien voulait rendre le sourire au blond, c'était lui qui le perdait. M'enfin, il n'avait pas non plus décidé de renoncer malgré tout.

- Toi ...

Ouvrant les yeux et affichant un regard surprit, le plus vieux put constater le regard noir et même menaçant de plus jeune. Il en fut d'ailleurs assez effrayé et il eut un léger mouvement de recul en voyant ce regard. Mithos était assez perdu à cet instant, il avait réussi à l'énerver? Comment? Son sourire? Ces paroles? Ou les deux? Probablement les deux. Il ne devait pas apprécier qu'il continue de sourire malgré la douleur et même en disant qu'il méritait de souffrir. Du moins, c'est ce qu'il en conclut, car il ne voyait pas d'autre raison pour qu'il le regarde ainsi. Le brun n'aimait vraiment pas cela, il n'aurait jamais pensé un jour qu'il en arriverait là et pourtant il voulait continuer de sourire même s'il souffrait énormément. Sourire était une chose si importante à ses yeux.

- Viens par là !

Le jeune homme resta à nouveau surpris, alors que le plus jeune l'attrapait par son t-shirt pour le forcer à se lever et commencer à le tirer. Le blond n'y allait d'ailleurs pas doucement, il marchait plutôt rapidement et Mithos se retrouva à avoir un peu de mal à le suivre puisqu'il boitait, il aurait très bien pu tomber, mais il réussit quand même à rester debout malgré tout. La douleur revint elle aussi dans sa jambe puisqu'il l'avait fait lever beaucoup trop vite et il devait suivre un rythme qu'il ne pourrait pas vraiment avoir en temps normal, mais c'est sans un mot qui le fit quand même le suivant jusqu'à l'arrière-boutique. Il ne pensait pas avoir vraiment le droit d'y mettre les pieds normalement, mais bon il y était déjà, puis il n'avait pas trop le choix de faire ce que le plus jeune voulait maintenant. Après, il aurait très bien pu essayer de se dégager, étant plus grand et surement plus fort que le plus jeune, mais il ne le fit pas et le suivit avec toute la misère du monde. La gentillesse légendaire du brun faisait qu'il ne lui en voulait pas de l'avoir trainé jusque-là sans se soucier de lui. En tout cas, une fois arriver dans la pièce, Yann le poussa sans ménagement sur un canapé pour l'obliger à s'asseoir. Une nouvelle douleur parcourra sa jambe, mais après une légère grimace, il l'oublia presque instantanément en voyant le plus jeune se pencher pour que leur visage soit à la même hauteur. Mithos était vraiment perturbé ne sachant pas trop quoi faire ou dire. Il sursauta légèrement lorsque le blond frappa la table à côté de lui. Bizarrement, il était presque sûr de se prendre un coup, mais ce ne fut pas le cas. Son sourire avait disparu au même moment que le coup fit donner contre la table. D'ailleurs, Mithos ne remarquait même pas la présence des autres, comme un peu plus tôt dans la salle. Peut-être parce qu'il n'avait jamais porté d'attention à ce genre de détail avant et que le jugement des autres sur sa personne n'était pas si important. Bref, ce fut ensuite que le jeune serveur passa ses nerfs sur lui.

- Ecoute, je ne sais pas comment tu t'ais fais ça, et puis ça ne me regarde sûrement pas, mais ce qui est sûr, c'est que tout le monde mérite qu'on lui apporte son aide ! Alors, ne me sort pas tes sourires pour me rassurer ou se genre de trucs ! ça ne prend pas avec moi ! Alors laisse moi faire quelque chose pour toi !

Toute personne normale se serait mis en colère après s'être fait engueuler, mais ce ne fut pas le cas du jeune homme qui resta silencieux l'observant d'un regard neutre cette fois. Il était vraiment étonné que quelqu'un aille aussi loin pour lui, ses amis et son père adoptif avaient certes essayé de l'aider, mais il ne s'était jamais pris leur colère dans la face comme en ce moment. Il ne lui en voulait pas, il agirait probablement pareil avec n'importe qui qui refusait son aide. C'était presque... Agréable? Oui, il était heureux de voir que quelqu'un essaye avec autant d'ardeurs à lui venir en aide, mais pouvait-il accepter? Non, bien sûr que non qu'il ne pouvait pas. Mithos baissa quelques instants la tête en gardant toujours le silence. Ce fut quelques secondes après que le jeune mécanicien bougea doucement sa main pour la poser sur la tête du plus jeune tout en relevant la tête avec un nouveau sourire à nouveau sincère.

- Merci !

Ce sourire, ces paroles, ceci pouvait être presque déconcertant surtout qu'il venait de se faire engueuler. D'ailleurs pourquoi ce merci et ce sourire radieux? Son insistance, ces dernières paroles l'avaient touché, il ne pouvait se résoudre à accepter, mais il était particulièrement heureux de voir une personne avec autant d'envie de l'aider. Il n'aimait pas trop cela d'habitude, mais ce jeune homme froid depuis le départ lui avait porté un peu d'attention, alors que beaucoup renonceraient. Il l'intriguait de plus en plus désormais. Mithos ébouriffa gentiment les cheveux du plus jeune sans vraiment se soucier de la réaction qu'il pouvait avoir face à ce geste. Il risquait peut-être gros, il allait d'ailleurs probablement creuser sa tombe avec ses prochaines paroles. En retirant sa main il poursuivit doucement.

- Ça me touche beaucoup que tu veules faire quelque chose pour moi, mais... Je ne peux vraiment pas accepter... Pardon... Et pardon si mes sourires t'agacent... C'est si important pour moi que je ne peux m'en empêcher...
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 19
MessageSujet: Rencontre autour d'un petit café ! [Mithos Lowell]   Mar 7 Juil - 0:07


RENCONTRE AUTOUR D'UN PETIT CAFÉ !
Avec Mithos Lowell. 



Il le regardait d'un regard toujours aussi noir après lui avoir révélé le fond de sa pensée. Il fixait Mithos attendant sa réaction. Il eu un petit silence avant que le brun relève son visage vers Yann. Cette fois il avait un regard plutôt neutre. C'était bien la première fois depuis qu'il se soit parlé que le mécanicien ne souriait pas. Il cru d'abord qu'il avait finit par l'énerver à son tour. Et ça n'aurait pas été plus mal, le serveur estimait que c'était toujours mieux qu'un faux sourire. Ça avait toujours été ainsi avec sa mère. Il n'avait jamais su quand elle souffrait. Physiquement ou mentalement peu importe. Une douleur est une douleur. Alors cette façon d'agir il la connaissait bien et le seul moyen pour lui venir en aide était de le prendre de front.  Enfin c'est la seule solution qu'il avait trouvé. Le brun baissa un moment la tête.
Le personnel présent ne les lâchait pas du regard, curieux de savoir comment allait réagir leur client. Mais ce n'est pas ce qui importait aux deux jeunes hommes pour l'instant.

C'est là, que Yann sentit la main chaude de Mithos sur ses cheveux. Il écarquilla les yeux alors que celui-ci releva son visage avec un sourire sincère cette fois. 

- "Merci !" Lui fit-il.


Le jeune serveur n'osait même plus bouger tellement il avait été surprit. Il le regardait avec des yeux ronds. C'était un acte chaleureux auquel il ne s'attendait pas du tout. Attendez ... Il venait bien de l'engueuler non ? On a bien assisté à la même scène ? Pourquoi souriait-il comme ça ? Surtout ... Pourquoi le remerciait-il ? Il avait simplement dit ce qu'il pensait. Enfin, sans prendre en compte le fait qu'il s'était énervé, ça lui paraissait normal d'agir comme ça pour le bien d'une personne. Toutes ces questions se bousculaient dans son esprit en plus d'essayer de comprendre la raison de cet acte. Ce geste lui était familier. Normal, puisque sa mère faisait également ça pour le rassurer, quand il n'allait pas bien, ou qu'il s'inquiètait trop pour elle. Pendant une demie seconde, un air triste s'était affiché dans ses yeux verts. Le brun ébouriffa les cheveux clair du serveur en retirant ensuite sa main, gardant son sourire pour poursuivre : 

- "Ça me touche beaucoup que tu veules faire quelque chose pour moi, mais... Je ne peux vraiment pas accepter... Pardon... Et pardon si mes sourires t'agacent... C'est si important pour moi que je ne peux m'en empêcher..."


Alors c'était si grave que ça ce qu'il lui était arrivé ? Son sourire était redevenu sincère.  Il l'avait quand même presque agressé pour ça. Enfin il se méprenait sur un point. Ses sourires ne l'agaçait pas forcément mais.. Enfin c'était assez compliqué. Et étrange. Généralement il n'était pas perturbé par les gens souriants. Mais allez savoir pourquoi, le visage du mécanicien l'avait décontenancé. Sans doute parce qu'il avait rapidement comprit que c'était un faux sourire. Mais ... si il avait bien comprit ce que le plus vieux venait de dire, il l'avait recalé non ? Il avait une fois de plus refusé son aide. Attendez, il s'était énervé jusqu'à dire sincèrement ce qu'il pensait, pour ensuite être recalé ? D'habitude, le blondinet faisait mine de rien et cachait souvent se qu'il ressentait réellement. Mais pour ce qui est de la colère, elle sortait tout naturellement et tout le monde sait que sur le coup de la colère, on peut dire n'importe quoi. Là en l'occurrence Yann avait dit ce qu'il pensait. Il était sincère. Cependant maintenant qu'il venait de se rendre compte à quel point il s'était emporté, il était terriblement embarrassé. De plus, Mithos l'avait calmé d'un simple geste, comme sa mère faisait avec lui autrefois. Ouais, c'était tout à fait ça. Il venait de se faire maîtriser comme un gamin capricieux. Comme un môme qui se prend pour un adulte. 
Gêné, le jeune serveur se mit à rougir en se redressant d'un seul coup.
Le fait qu'il le fasse rougir comme ça aussi l'agaçait. En fait, c'est la première fois qu'une personne "l'agaçait" autant.
Essayant de recoiffer ses cheveux blond, que son client venait d'ébouriffer et confus par tout ceci, il fronça les sourcils, les joues rosées et ne réussit à répondre qu'en bagayant. 

- Que... Mais ! Je ne suis plus un gamin ! Et... Et puis ... Je t'aiderais même si  tu refuses ! Alors ... 

Il détournit le regard en croisant les bras sur son torse. Vraiment ..  Il détestait être déstabilisé comme ça...

La gérante sourit. Elle avait évidement été témoin de la scène. Elle savait bien que le blondin s'emportait facilement, mais il avait toujours su garder son calme pendant son service et c'était la première fois qu'elle l'avait vu passer ses nerfs d'une telle manière sur quelqu'un. Un client qui plus est ! Cependant, le brun n'avait peut-être pas encore réussit à le faire sourire, mais elle sentait qu'il avait réussit intriguer son jeune apprentis. Et c'était déjà pas mal. Sans doute qu'avec un peu plus de temps, ils réussiraient à voir un petit sourire sur le visage si froid du jeune anglais. Elle dû quand même se retenir pour ne pas leur sauter dessus. Elle trouvait se genre de situation assez ... comment dire ? Mignonne ? Enfin je ne saurait qualifier ça car cette patronne est vraiment extravagante. Mais c'est vrai qu'elle aurait beaucoup aimé embêter Yann avec ses joues rouges. C'était une couleur qui lui allait bien, ça lui donnait un air un peu, innocent et "gamin". En fait ça changeait de son air hautain et adulte qu'il voulait se donner tout le temps.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 21/05/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   Mar 7 Juil - 19:41

Rencontre autour d’un petit café !
Avec Yann Owen
Il n'avait pas raté la surprise qu'il avait pu lire sur le visage du plus jeune après ses mots. Après tout qui de normal irait remercier quelqu'un qui venait pratiquement de l'agresser et de l'engueuler? Bah Mithos était cette personne qui n'avait pas hésité malgré cela. C'était étrange, mais vraiment étrange, mais le brun était vraiment reconnaissant envers lui de vouloir faire autant, alors qu'ils ne se connaissaient même pas. Il avait l'habitude d'être ignoré ou encore de voir des gens renoncer facilement en disant son premier "tour va bien", mais ce n'était pas son cas. Il l'intriguait toujours de plus en plus, avait-il vécu quelques choses qui le poussait à aider les gens ainsi? Mithos aurait aimé su, mais c'était peut-être un peu trop indiscret et il n'oserait pas aller lui poser cette question, même s'il avait été particulièrement direct depuis le début. Après si lui venait lui poser la question de comment il avait été blesser, il ne mentirait pas et lui dirait probablement la vérité, bien qu'il en ait beaucoup de mal, car il n'aimait pas parler de ce moment. Enfin bref, peut-être allait-il devoir aborder le sujet tout ou tard, sauf si l'autre jeune homme n'osait pas non plus aller trop profondément dans son passé. Le plus vieux ne savait pas si c'était à cause de ses paroles, de son geste, de son propre comportement ou de tout ça en même temps, mais il remarqua immédiatement l'embarra du blond. Ce dernier se redressa rapidement en passant au rouge ce qui ne rata pas aux yeux de Mithos qui laissa son sourire s'agrandir légèrement face à ceci. Alors qu'il essayait de recoiffer ces cheveux, le jeune homme né put s'empêcher de le trouver adorable avec ces joues roses et aussi le fait qu'il bégaya en prenant la parole.

- Que... Mais ! Je ne suis plus un gamin ! Et... Et puis ... Je t'aiderais même si tu refuses ! Alors ...

Immédiatement après cela, il détourna le regard en croisant ses bras. Oui il était définitivement adorable, mais Mithos chassa rapidement cette pensée qui lui semblait assez inappropriée pour le moment. Il est vrai qu'ébouriffer les cheveux comme il l'avait fait état plutôt pour les gamins, mais il ne pensait pas ainsi. C'était plus instinctif, il avait eu envie de passer sa main dans ses cheveux pour en quelque sorte le rassurer et le remercier. Le jeune homme était plutôt contact et le démontrait parfaitement en posant sa main dans les cheveux du serveur alors qu'il le connaissait à peine. Le brun resta assit quelques secondes à l'observer avec le même sourire avant de se redresser lentement avec un peu de mal tout de même à cause de sa jambe, car oui malgré toute la douleur n'allait pas le quitter aussi facilement malheureusement. Il pensait à bien autre chose, mais ce n'était pas suffisant pour oublier la douleur. Le jeune mécanicien posa doucement sa main sur l'épaule de Yann en prenant doucement la parole.

- Je me suis vraiment pas tromper sur toi, tu es vraiment gentil ! Merci... Si cela te tiens t’en à coeur, alors je n’essaierai pas de t’empêcher ! De toute façon, il semblerait que tu sois aussi têtu que moi, je ne crois pas pouvoir te faire changer d’avis !

Mithos se mit à rigoler un peu après ses dernières paroles. C'est vrai il avait se point commun, il refusait tous les deux d'abandonné leur position, mais cela ne dérangeait pas le plus vieux. Il ne souhaitait pas recevoir d'aide pour plusieurs raisons, mais ce n'est pas pour autant qu'il allait remballer le plus jeune en étant méchant pour qu'il arrête. Il était impressionné par toute cette insistance qu'il avait lui-même quand il souhaitait aider quelqu'un. Lorsqu'il rencontrait un mur, il n'abandonnait pas pour autant, alors le jeune serveur lui ressemblait beaucoup. Puis qui sait, peut-être que Mithos finirait par renoncer à ne pas se faire aider? Bon pour l'instant il était résolu à ne pas recevoir d'aide, mais ceci pouvait peut-être changer malgré tout avec le temps. Son intuition était juste, le blondinet était vraiment sympathique en dessous de son côté froid et un peu menaçant lorsqu'il l'avait engueulé. Du coup, il se mit même à penser qu'il aimerait devenir son ami, mais encore là ils se connaissaient presque pas, donc ça serait assez difficile. Sa solitude serait tellement moins oppressante s'il avait un ami comme Yann et puis il n'avait pas abandonné l'idée de le faire sourire un jour !

Observant le visage un instant de plus jeune, Mithos finit enfin par le quitter pour regarder autour de lui et voir les autres personnes. Il finit par réaliser de nouveau où il était ce qu'il avait laissé de côté pendant qu'il se faisait crier dessu. Il n'était pas dans un endroit où il aurait droit d'aller normalement, d'ailleurs avait-il dérangé tous les employés? C'était fort probable. Bon après ce n'était pas lui qui était venu ici et qui avait crié, mais c'était quand même lui l'intrus ici. Ça ne devait pas être très grave non plus, mais il ne devrait peut-être pas rester ici. Reportant son regard sur le jeune homme toujours souriant. Il retira doucement sa main de son épaule avant de poursuivre.

- Je devrais retourner en salle… Je n’ai pas vraiment ma place ici… Et puis si ça tient encore… J’aimerais pouvoir discuter avec toi un peu plus longtemps lorsque tu seras libre ! Tu es toujours d’accord?

Il l'espérait, car même après avoir été engueuler, il voulait faire plus connaissance avec lui. Ceci devait être aussi le cas du plus jeune qui ne faisait pas tout cela pour rien probablement. Il voulait le connaître, savoir pourquoi il semblait toujours froid et qu'il ne souriait pas, pourquoi il insistait autant et tout pleins de choses banales comme ce qu'il fait dans la vie de tous les jours. Il voulait devenir son ami, c'est tout.
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 19
MessageSujet: Rencontre autour d'un petit café ! [Mithos Lowell]   Mer 8 Juil - 0:32

RENCONTRE AUTOUR D'UN PETIT CAFÉ ! 
Avec Mithos Lowell.



Non mais c'est vrai quoi... Il allait bientôt avoir vingt ans. Il n'était plus un petit garçon. Bien qu'il ne soit pas très grand pour son âge. Ouais, presque vingt ans, et il ne faisait qu'un mètre soixante-cinq... Mais bon, autant vous dire qu'il ne fallait pas rigoler sur ce sujet là. Plus d'un l'avait traité de "minus" ou encore "microbe", je peux vous dire qu'ils l'on regretté... Oui il était assez susceptible sur ce genre de choses. Enfin bref ! 
Yann se retrouvait vraiment dans une situation embarrassante en cet instant présent. Il n'osait plus vraiment regarder dans la direction du jeune mécanicien pour essayer de dissimuler au mieux sa gêne. Même si il devait quand même l'avoir remarqué. Enfin de toute façon il le nierait. Il retourna cependant son regard vers lui quand le brun commençait à doucement se relever. Mince, il ne s'en rendait compte que maintenant, mais il ne l'avait pas méningé en le tirant violemment ici. Il avait dû lui faire mal. L'anglais culpabilisait un peu. Mais il ignorait celle-ci en se disant que ce n'était pas totalement de sa faute, si le brun ne l'aurait pas énervé comme ça, il ne se serait pas autant emporté. Tout de suite après c'être relevé Mithos posa sa main sur l'épaule de Yann, dont les joues avaient presque reprit leur couleurs naturelle. Mais il était tout de même encore un peu embarrassé. Le mécanicien lui fit doucement : 

- "Je me suis vraiment pas tromper sur toi, tu es vraiment gentil ! Merci... Si cela te tiens t’en à coeur, alors je n’essaierai pas de t’empêcher ! De toute façon, il semblerait que tu sois aussi têtu que moi, je ne crois pas pouvoir te faire changer d’avis !"


De mieux en mieux. Les joues du jeune serveurs rosirent de nouveau.  Voilà qu'il le trouvait "gentil' maintenant ! Le blondin aurait bien voulu lui fermer son clapet en le contredisant. Surtout alors qu'il s'était mit à rire. C'est vrai, Yann ne se considérait pas comme une personne que l'on pouvait qualifier de "sympathique". Il était arrogant et cynique avec la plus part des gens. Le fait qu'on lui dise qu'il est gentil l'embarrassait un peu.  Mais il n'y avait pas besoin d'en faire tout un plat. Il fronça légèrement les sourcils en le fixant et poussa un petit soupir. Il n'avait cependant pas tord sur un point.  Il était très têtu et n'abandonnerait pas l'idée de l'aider.  Il appréciait qu'il puisse comprendre son entêtement de plus ça leur faisait un point commun. L'idée de devenir son ami lui revint à l'esprit. C'est vrai qu'il ne s'était pas autant intéressé à quelqu'un depuis longtemps. Et puis il n'avait pas vraiment quelqu'un avec qui discuter et faire connaissance avec de nouvelles personnes ne pourrait lui faire que du bien. En fait c'était bien la première fois qu'il pensait à se lier d'amitié avec une personne. 
Il remarquait que Mithos levait son regard. Intrigué, le blondinet fit de même. Et il se rendit compte comme lui qu'ils avaient attiré toute l'attention sur eux. Enfin c'était mieux d'avoir déranger le personnel que les clients. C'est pour ça que l'anglais avait attiré le mécanicien ici. Et puis à ce moment là il s'en fichait pas mal tellement il avait été énervé. Mais maintenant qu'il avait retrouvé son calme il s'était rendu compte que tout le monde les regardait. ça veut dire qu'ils avaient tout vu ... La honte... Peut-être qu'il n'aurait pas dû lui crier dessus de cette façon. Il pourrait se faire virer avec ce genre de comportement. Le plus vieux retira sa main de l'épaule du blond ce qui le fit sortir de ses pensées. Il reprit alors : 

-" Je devrais retourner en salle… Je n’ai pas vraiment ma place ici… Et puis si ça tient encore… J’aimerais pouvoir discuter avec toi un peu plus longtemps lorsque tu seras libre ! Tu es toujours d’accord?"

Quand Mithos s'était d'abord rendu compte que les employés du café avaient été interpellé par les cris de Yann, ceux-ci avaient fait comme si de rien n'était et avaient recommencé à travailler comme si de rien n'était.  Après tout il ne fallait pas faire attendre plus longtemps les clients, surtout si ils avaient vaguement entendu ce qu'il s'était passer. Il ne fallait pas que ça que ça ternisse l'ambiance de l'établissement. Le blond aurait voulu l'aider à aller jusqu'en salle, mais il avait estimé que c'était une mauvaise idée.  Après tout le mécanicien était simplement blessé pas infirme. Il pouvait se déplacer sans son aide. Il avait quand même été un peu surprit qu'il veuille toujours discuter avec lui alors qu'il venait de lui crier dessus. Mais ça le rassurait un peu. La plus part des gens prenait la mouche quand il avait ce genre de réaction. Peu de personne supportait de se faire enguirlander comme un gamin. Certain avait l'impression de se faire prendre de haut. Alors il relevait son regard vers lui pour lui répondre : 

- Ehm...  Bien sûr. Il regardait l'horloge accroché au dessus de la porte de l'arrière boutique. Le temps passait vite. Il était bientôt seize heure vingt. Je prend ma pause dans une heure alors ... Si t'as assez de patience pour m'attendre oui. 

Il s'avança ensuite vers la porte qui menait vers la salle pour lui ouvrit la porte par politesse. Lui lançant un regard un peu moins froid que d'habitude. 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 21/05/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   Jeu 9 Juil - 4:07

Rencontre autour d’un petit café !
Avec Yann Owen
Restant immobile attendant une réponse avant de repartir vers la porte pour retourner dans la salle où il avait d'ailleurs abandonné son café et son croissant. En espérant que personne n'est eut l'idée de lui piquer ! Il mourrait toujours autant de faim, il devait manger un peu pour pouvoir tenir encore tout le reste de la journée qui était loin d'être terminé ! Mithos espérait vraiment qu'il n'est pas changé d'avis même après l'avoir mis en colère. Oui, il savait parfaitement que c'était en quelque sorte de sa faute cette colère que le serveur avait ressentie, bien que lui aussi ait dû se mettre en colère après avoir été crier dessus et c'est d'ailleurs lui qui aurait dû changer d'avis et ne plus vouloir discuter avec le plus jeune, mais il n'était pas comme ça. Ça ne lui dérangeait absolument pas, puis se mettre en colère après quelqu'un qui est en colère par sa faute était plutôt débile à son avis et lui aussi pouvait se mettre en colère pour la même raison qu'avait eue Yann, donc bon. Bref, si le blond souhaitait l'aider, il ne devait pas avoir changé d'avis, du moins c'est ce qu'il espérait. Il attendit donc toujours tout sourire sans le quitter des yeux, en ne remarquant même pas que les employés avaient repris leur travail, mais il voulait tout de même sortir d'ici, car il n'était pas un employé et donc il n'avait pas vraiment l'autorisation d'y mettre le pied. Le plus jeune finit par le regarder à nouveau en prenant la parole.

- Ehm... Bien sûr. Il eu un petit arrête alors que le jeune homme regarda une horloge et Mithos tourna également la tête dans cette direction pour regarder rapidement avant de reporter son regard sur lui lorsqu'il reprit. Je prend ma pause dans une heure alors ... Si t'as assez de patience pour m'attendre oui.

À cet instant, il ne pouvait être plus heureux, il avait eu quelques inquiétudes, mais elles s'étaient complètement envolé désormais. Il allait pouvoir discuter avec Yann dans une heure, ça risquait d'être long, mais le jeune homme était suffisamment patient pour l'attendre. Le brun n'allait pas partir alors qu'il avait une chance de discuter avec quelqu'un qu'il trouvait très sympathique et qu'il voulait se lier d'amitié. Avoir un ami ici serait vraiment bien, il se sentirait beaucoup moins seul, même s'il était énormément occupé. Bon après, peut-être que le jeune serveur était tout aussi occupé que lui, il n'en savait rien. En tout cas, ça n'avait pas tellement d'importance s'il pouvait avoir un ami c'était tout ce qui comptait. Mais bon avant de parler d'amitié, il devait faire d'avantage connaissance avec Yann qui allait peut-être le trouver terriblement inintéressant...Bah oui, Mithos n'avait jamais été loin dans ses études, on ne pouvait pas être plus nul que lui pour ça. Il allait peut-être même le trouver idiot? Son ami lui avait dit à quel point il pouvait être stupide parfois dans son comportement, mais aussi dans ses paroles, même si lui ça ne l'avait jamais vraiment dérangé au final. Donc qu'avait-il de vraiment intéressant? Sa jambe, mais il n'aimait pas en parler et peut-être son côté idéaliste, mais voilà... Bref, pas grave, il allait tout de même tenter de devenir son ami malgré tout et le faire sourire ! Le mécanicien suivit le serveur alors qu'il s'avançait vers la porte menant à la salle. Ce dernier lui ouvrit la porte tout en dévoilant pour la première fois un regard moins froid. Ceci lui avait immédiatement sauté aux yeux bizarrement. Mithos lui adressa un large sourire avant de continuer d'avancer toujours en boitant. Il s'arrêta quelques instants près de lui pour parler.

- Je vais t'attendre ! Je veux vraiment discuter avec toi !

Toujours aussi direct sans être aucunement embarrassé par toute cette sincérité. Mithos passa ensuite la porte en remerciant Yann au passage pour lui avoir ouvert en essayant le moins possible de s'appuyer sur sa jambe douloureuse et plus sur l'autre, mais c'était plutôt impossible. Une béquille, il devrait peut-être penser à en acheter une pour des moments comme celui-ci. Non c'était inutile, il n'allait pas y penser et continuerait à marcher comme ça même s'il en avait une. Ça le ralentirait seulement. D'ailleurs la douleur était toujours insupportable, probablement qu'avoir été trainer comme avant n'avait pas vraiment arrangé son cas, mais il ne pouvait pas en vouloir au plus jeune d'avoir fait ça. Il était en colère. Il ne pouvait sans prendre qu'à lui-même et ses journées de travail beaucoup trop physique, mais bon la seule chose qui arriverait à l'arrêter seraient qu'il ne soit plus du tout capable d'utiliser sa jambe, donc le jour où il deviendra infirme là peut-être qu'il arrêterait un peu. Donc pour l'instant, il endurait toutes les douleurs qu'elle pouvait lui causer.

Le jeune homme rejoignit sa table en remarquant que ce qu'il avait commandé y était toujours disposé de la même façon qu'il l'avait laissé. Mithos se laissa pratiquement tomber sur la chaise en poussant un faible soupir. C'est fou comme le court chemin jusqu'à sa table lui avait paru long, il n'avait même pas envie d'imaginer le chemin qu'il allait devoir faire pour rentrer chez lui. Plusieurs pauses pendant le trajet allaient surement être nécessaire. Ce ne serait pas pour tout de suite, donc il arrêta d'y penser, ou plutôt il essaya. Son sourire ne l'avait tout de même pas quitté, car il avait maintenant plutôt hâte de pouvoir discuter avec le jeune serveur qui devait encore travailler une heure avant sa pause. Donc, il pouvait prendre bien son temps pour déguster son croissant et boire son café. De quoi pouvait-il lui parler? Il y avait tout plein de choses, alors il pouvait y penser tout à l'heure. Mithos resta assit à sa table attendant que l'heure passe, bien qu'il ait pu aller autre part pendant cette heure, mais il n'avait juste pas envie de se lever une autrefois, il préférait se reposer en attendant le blond. Ce ne serait surement pas trop long, le temps passerait vite....
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 19
MessageSujet: Rencontre autour d'un petit café ! [Mithos Lowell]   Jeu 9 Juil - 15:19

RENCONTRE AUTOUR D'UN PETIT CAFÉ !
Avec Mithos Lowell.


Yann commençait à estimer Mithos. Même si ça l'avait mit en rogne qu'il se comporte ainsi, c'était admirable de vivre avec un tel handicap sans accepter l'aide de personne. Par fierté le blond aurait sûrement fait de même d'ailleurs. Mais même si on s'entête à ne pas vouloir qu'on nous aider, ça ne veut pas pour autant dire que l'on en a pas besoin. C'est pour ça que l'anglais voulait aider le mécanicien. Surtout qu'il avait comprit que si continuait comme ça, son cas allait empirer, sans doute jusqu'à devenir infirme. C'était débile de finir comme ça alors qu'on aurait pu l'éviter. Il avait accepté de maintenir leur "rendez-vous" au moment de sa pose et il était allé lui tenir la porte pour qu'il puisse retrouver son café et son croissant. Il ne s'était même pas rendu compte que son regard froid c'était légèrement adoucit. Avant s'avancer vers sa table, le brun s'arrêta près du jeune serveur, celui-ci releva le regard vers lui par réflexe avant qu'il lui lance : 

- "Je vais t'attendre ! Je veux vraiment discuter avec toi !" 

Evidemment cette réplique s'en suivait d'un large sourire toujours présent sur la visage d'un plus vieux. Pendant un bref instant l'anglais avait écarquillé les yeux. Il n'avait pas du tout l'habitude qu'on lui dise ce genre de chose et surtout pas de manière aussi spontané. Le brun le surprenait de plus en plus. ça aussi, ça l'embarrassait. Allait-il enfin faire quelque chose qui ne le gênerait pas ? Bon sang de bois ... Après cette courte expression qui lui avait parcouru le visage, le blondinet avait détourné le regard en lâchant un autre petit soupire. Sûrement pour cacher une légère gêne. Il n'avait pas su quoi lui répondre à part un "Pfeuh...". Il lui fit signe ensuite, pour le remercier de lui avoir tenu la porte. Porte qu'il s'empressa de claqué violemment derrière lui. Il n'aimait vraiment pas qu'on le gêne de la sorte, alors il fallait bien quelque chose pour passer ses nerfs... Il se mit sur la pointe des pieds pour observer son client à travers le hublot. On sait jamais, peut-être qu'il allait s'étaler par terre en allant à sa chaise. Mais il vit alors qu'il retomba lourdement sur sa chaise extênué par le chemin parcouru entre la porte et sa table. 
Alors qu'il tournait les talons en quittant le hublot de la porte il se trouva nez à nez avec sa patronne qui était subitement apparue devant lui. Il avait même sursauté en l'apercevant. Elle avait le regard pétillant comme quelqu'un qui mourait d'envie de raconter un énorme ragot. Elle se mit même à ricaner. Oui, elle était un peu étrange... Et cette réaction de sa part semblait presque malsaine au blondinet. Il fronça les sourcils et prit un air désemparé en la fixant. 

- Qu'est ce que vous avez encore... ? Lui fit-il, craignant même sa réponse. ça allait sans doute être un truc encore loufoque d'on elle avait le secret. Ou peut-être allait-elle le punir pour son comportement odieux envers le client ?

- Maaais riiien .... A toi de me le dire Monsieur la tomate ! ~ Lui répondit-elle avec un large sourire et en venant lui tirer doucement les joues. Elle faisait bien entendu, référence à la scène à laquelle elle venait d'assister. Elle s'était déjà retenue de leur sauter dessus alors, maintenant elle n'allait pas se gêner pour embêter son employé en lui rappelant sa mine embarrassé et rouge pivoine qu'il avait en horreur. D'ailleurs celui-ci réagissait comme elle s'y entendait, puisqu'il avait comprit de quoi elle voulait parler.

- Qu... ?! Ne m'appelez pas comme ça ! Agacé et honteux, il avait ensuite agrippé les poignets de la dame pour les écarter lentement de ses joues. Il aurait largement préféré qu'elle le punisse ou autre plutôt que ça. Elle lâchait donc ses joues, et vint poser sa main dans les cheveux du blond, comme Mithos l'avait fait, pour voir si ça aurait eu le même effet d'apaisement. 
Absolument pas. Elle n'avait réussit qu'à énerver et embarrasser encore plus le blond qui s'éloignait de plusieurs pas, ses joues reprenant une teinte rosé. 
- M...Mais qu'est ce qui vous prend à la fin ?! 

- Je te punis pour avoir offensé un client bien sûr. Lui avait-elle répondu avec le sourire mais en gardant en ton ferme. Alors elle était bien en train de le sanctionner. Elle savait ce qui l'agaçait, mais elle n'allait pas non plus le virer pour ça. Elle avait bien comprit qu'il n'avait jamais eu l'intention de faire du mal au mécanicien mais qu'il avait simplement perdu son sang froid. Même si elle était assez extravagante et qu'elle avait trouvé la scène plutôt "mignonne" elle ne perdait pas non plus de vue les règles établie dans son café. A savoir qu'engueuler un client était interdit. Beh oui, sinon ... L'ambiance allait vraiment pas être top ici. 

L'étudiant baissa les yeux désolé en soupirant. Et soulagé d'un côté qu'elle ne le vire pas. 
- Je suis désolé, ça ne se reproduira plus. Elle lui fit signe de relever la tête en souriant, et pointa son doigt vers la porte de derrière. 

- Pour la peine tu vas d'abord sortir les poubelles avant de retourner en salle ! 

Il soupira à nouveau en passant sa main dans sa nuque. Et se dirigea vers la porte de derrière pour s'executer. 
Le service avait reprit son court normal, comme si il ne s'était rien passé. Après avoir enfin finit de sortir les poubelles, Yann passa au véstiaire pour se nettoyer les mains afin d'être propre pour retourner en salle. Il prit donc les commandes prêtes des clients en cuisine pour aller leur servir. Il continuait de faire son boulot normalement. Mais à chaque fois qu'il entrait en salle il ne pouvait s'empêcher de jeter un bref regard vers le mécanicien. De quoi allait-il pouvoir lui parler ? Il doutait que ses études d'Arts l'intéresse... Et son job de serveur n'était pas très intéressant non plus. Il se doutait que ça serait un peu trop indiscret de parler de sa jambe et puis le brun n'avait pas forcément envie de lui en parler, du moins pour le moment. Argh ... Etait-il en train de stresser pour une simple discussion ? C'est vrai que ça faisait longtemps qu'il n'avait pas fait connaissance avec quelqu'un, peut-être allait-il être maladroit dans ses réponses, et ne pas poser de question pertinentes  ? En tout ça c'est ce qu'il craignait. Enfin tout ça l'avait rendu un peu distrait si bien qu'au moment de servir le café à une cliente il l'avait légèrement éclaboussé en déposant la tasse sur la table. Il avait dû s'excuser platement en apportant à la jeune femme de quoi nettoyer ses habits. Il se sentait vraiment idiot d'être distrait simplement à cause d'une conversation. 
Jusqu'au moment où une des serveuses venait vers le blondinet pour le prévenir que c'était l'heure de sa pause. C'était pas trop tôt ... Il mourait de faim. Et une matinée de cours suivit de son travail, c'était assez fatiguant. Surtout qu'il devait avoir des devoirs à faire pour le lendemain. 
Il quitta donc la salle et allait chercher son porte-feuille au véstiaire. Il en profita pour enlever sa cravate bleu, son veston et son tablier noir pour ne sortir qu'en chemise blanche et pantalon noir. Il allait reprendre son service après et sûrement finir de travailler plus tard que d'habitude, alors ça n'était pas la peine de se changer complètement vu qu'il allait devoir remettre son uniforme de serveur peu après. Comme le mécanicien était toujours assit à sa table, il allait le rejoindre en salle.

- C'est ma pause. Euh, je vais aller me chercher un sandwich ... Apart si tu veux qu'on aille autre part pour discuter ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 21/05/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   Sam 11 Juil - 3:59

Rencontre autour d’un petit café !
Avec Yann Owen
Mithos patientait toujours, il avait assez de patience pour ça, car pour certaines choses, il n'aurait pas tenu très longtemps avant de commencer à gigoter pour pouvoir faire quelques choses, mais là c'était différent, il voulait vraiment discuter avec lui, donc il pouvait bien attendre des heures sans problème. Ce n'était qu'une heure, donc ce n'était pas la mort non plus. Le brun continuait de manger son croissant qu'il avait laissé là pendant leur petite discussion dans la salle pour les employés. Il jetait parfois des rapides coups d'oeil vers cette porte d'ailleurs pour voir si le plus jeune allait en sortir. Oh et il se demandait s'il était toujours énervé contre lui, probablement il avait fermé la porte vraiment brusquement. Il lui avait certes affiché un regard moins froid, mais son comportement devait toujours l'agacer et même l'énerver, mais il ne pouvait vraiment rien faire pour cela, Mithos n'arrivait pas à changer. Il était ainsi depuis très longtemps, mais ça c'était renforcer le jour où il s'était réveillé à l'hôpital lorsqu'il avait été blesser grièvement. Il y était presque resté d'après les médecins, mais finalement il était en vie, ce n'était pas pour rien ! Faire le moindre petit changement dans le monde c'est ce qu'il devait faire désormais pour racheter ses fautes et tant pis pour la souffrance ! Tant pis aussi s'il devenait infirme, il pouvait bien continuer à changer les choses mêmes dans un fauteuil ! Penser à ça ne le démoralisait pas pour autant, contrairement à beaucoup de personnes qui auraient probablement peur que ceci arrive. Il ne devait pas être normal. Enfin, peu importe, pour l'instant, il allait commencer par faire sourire le blond ! Il avait déjà réussi à lui faire abandonner son regard froid pendant quelques instants, c'était possible ! Et puis toujours la même pensée qui lui traversait l'esprit, il serait tellement mieux et adorable en souriant. Rougir était déjà suffisant pour Mithos de le trouver adorable, donc bon. Il devait vraiment arrêter de penser ainsi, s'il venait à lâcher ça directement devant lui sans faire exprès, il pourrait le vexer puisqu'il semblait ne pas aimer être pris pour un gamin. Ou peut-être allait-il trouver ça bizarre? Bref, il ne devait plus y penser, car parfois ces pensées pouvaient sortir de sa bouche comme ça.

Le mécanicien finit par quitter la porte des yeux pour regarder un instant son café qu'il prit dans ses mains pour en boire un peu. Il profita de ce moment pour regarder son téléphone qu'il trainait partout avec lui au cas où il serait appelé. Il n'aimait pas trop ce genre de truc, mais c'était pratique puisqu'il pouvait être appelé à n'importe quelle heure de la journée et de la nuit. Il jeta un rapide coup d'oeil à ses messages. Par chance, il n'avait rien de nouveau qui le pousserait à partir rapidement, il aurait le temps de parler avec Yann. Il fut surpris de constater ensuite un message de sa meilleure amie. Comme ils n'avaient pas beaucoup d'occasions de se voir, ils pouvaient communiquer ainsi. Ça lui faisait plaisir à chaque fois, ils étaient vraiment inséparables à l'époque, mais bon maintenant il était loin ce n'était plus aussi facile pour eux de se voir. Puis, maintenant elle fréquentait un garçon, donc elle n'avait plus autant de temps tout comme lui. Ça ne l'empêchait pas de l'aider en lui envoyant de l'argent, puisqu'elle vivait toute seule pour l'instant, mais elle finirait bien un jour par lui demander de ne plus rien envoyer, elle l'avait déjà fait, mais il avait refusé. Mais si l'autre gars entrait davantage dans sa vie, il risquait de ne plus trop avoir le choix sans causer des problèmes à son amie. Bref, ce n'était pas fait, donc il n'avait pas à y penser pour l'instant. Il écrit un petit message à cette dernière qui lui demandait de ces nouvelles avant de ranger son téléphone dans sa poche de pantalon.

Au même moment, il aperçut le blondinet sortir de la salle avec des commandes pour d'autres clients. Mithos le regarda un moment avant de réaliser qu'il avait peut-être l'air bizarre, donc il commença à être un peu plus discret. Terminant son croissant après un bon moment puisqu'il le mangeait vraiment tranquillement sans oublier de jeter des coups d'oeil vers le plus jeune. Le brun se remit rapidement à penser à ce qu'il pouvait parler plus tard. Bah oui finalement il n'arrivait pas à simplement oublier ça pour être spontané quand il arriverait. Sa vie à lui n'avait rien de particulièrement passionnante, bon il était adopté, il vivait dans un coin perdu sur une ferme, il a abandonné ses études pour se ruiner la santé dans des boulots et pour terminer le tout il a été blesser et faillit en mourir... Finalement... Ce n'était pas si inintéressant... Mais la moitié des choses étaient vraiment négatives en fait dont une qu'il ne souhaitait pas parler en profondeur. Il n'y avait donc pas grand-chose à dire sur lui. Puis bon, il voulait connaître le blond ne pas parler de lui ! Faisait-il des études? Avait-il d'autres boulots? Que fait-il en général dans ces temps libres? Beaucoup d'amis? Une copine? Tout ce qui a de plus banal. Ce qui l'intriguait le plus, il n'oserait pas demander, mais bon avec de la chance il pouvait peut-être tomber sur le sujet par hasard. M'enfin, était-il vraiment en train de planifier ces questions? Ce n'était pas du tout son genre, pourquoi faisait-il ça? Peut-être qu'au final ça le stressait un peu. Il n'en savait rien. Mithos sortit de ses pensées et put assister à une petite scène qui le fit sourire un peu plus. Le jeune homme semblait distrait, il se demandait pourquoi.

Le brun termina finalement son café un peu avant que Yann n'arrive. Quelqu'un vint récupérer ces affaires et il en profita pour payer ce qu'il devait. Une chance qu'il avait pensé à amener un peu d'argent sur lui, il aurait été mal sinon. Puis, une chance qu'il eût assez, il ne vivait pas vraiment sur l'or non plus. Mithos s'étira légèrement en faisant attention tout de même pour ne pas avoir mal, rester sans bouger pendant aussi longtemps n'était pas tellement dans ses habitudes, c'est difficile de le garder en place normalement, mais là il était parfaitement sage. Le blond vint le rejoindre ensuite portant maintenant uniquement la chemise blanche et le pantalon noir, il avait enlevé le reste.

- C'est ma pause. Euh, je vais aller me chercher un sandwich ... Apart si tu veux qu'on aille autre part pour discuter ?

Mithos affichait toujours le même sourire avant de jeter un rapide coup d'oeil à l'extérieur. Il avait bien envie de sortir un peu et trouver un endroit où s'asseoir, car il ne pourrait certainement pas tenir toute une conversation debout. Il voulait profiter un peu du soleil. Rester enfermé, il n'aimait pas tellement. Il avait passé toute son enfance à l'extérieur avec les animaux, alors il aimait être dehors. Bien que la ville soit assez différente de sa maison. Le brun posa une main sur la table pour pouvoir s'aider à se lever de sa chaise tout en faisant attention de ne pas trop appuyer pour pas renverser cette pauvre table qui n'a rien demander. C'est juste qu'il n'aurait pas réussi à se lever sans s'appuyer sur quelque chose. Il s'était à nouveau levé sans prévenir pour éviter que le blond décide de lui venir en aide, bah oui hein il avait dit qu'il ne pouvait pas accepter son aide. Une fois debout, le mécanicien lui proposa son idée.

- Si tu veux bien, j'aimerais bien sortir un peu dehors ! Prendre un peu d'air me ferait du bien, j'ai du mal à rester enfermer si longtemps !

Grand sourire toujours étamper sur son visage, il fit un pas toujours douloureux malgré l'heure de repos qu'il venait d'avoir. C'était évident que ça ne disparaîtrait pas comme ça, mais il avait espéré que ça se calme un peu.

- Ça ne te dérange pas de discuter à l'extérieur?

FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 19
MessageSujet: Rencontre autour d'un petit café ! [Mithos Lowell]   Dim 12 Juil - 1:47

RENCONTRE AUTOUR D'UN PETIT CAFÉ !
Avec Mithos Lowell.



Vraiment ... Qu'est-ce qu'il était en train de faire ? Ce n'était pas du tout dans ses habitudes de se faire attendre après le boulot. En fait c'était bien la première fois. Comme il n'avait pas vraiment d'amis, personne ne lui donnait de rendez-vous ou ne l'attendait en sirotant un petit café. Il s'était sentit assez stressé avant de rejoindre Mithos. Mais il était quelqu'un qui avait la tête sur les épaules alors il n'avait eu aucun mal à garder son sang froid et à afficher la même mine neutre qu'au début. Maintenant il devait sortir pour acheter de quoi manger. Il éspèrait surtout avoir assez pour se payer un sandwitch. Il proposait donc au jeune mécanicien de le suivre.  Celui-ci avant de pouvoir lui répondre venait tout juste de finir son croissant et son café qu'il lui avait précédemment apporté. Maintenant il essayait de se relever prenant appuis sur la table. Bien sûr Yann tenta un mouvement pour l'aider mais finalement il s'était contenté de reculer d'un pas pour le laisser la place et aussi prendre le temps de sortir de table. C'est vrai qu'il le forçait à se faire aider, alors il ne fallait pas s'attendre à ce qu'il lui demande clairement de l'aider pour ce genre de chose. Aah..  vraiment... Quel entêté. Il poussa un soupire discret. Il n'allait pas encore s'énerver, ça ne servait à rien.
Bien, il avait enfin réussit à se tenir, bien que difficilement sur ses deux jambes et lui proposa son idée. 

- "Si tu veux bien, j'aimerais bien sortir un peu dehors ! Prendre un peu d'air me ferait du bien, j'ai du mal à rester enfermer si longtemps !"

Bien, parfait alors. Il pouvait l'accompagner ça ne le dérangeait pas le moins du monde au contraire. Rah, il remarquait une nouvelle fois ce sourire toujours figé sur son visage, bien qu'il su que cette fois c'était de véritable sourires, ça le déstabilisait toujours autant de parler à une personne aussi joviale. C'était pareil avec sa patronne. Il avait aussi remarqué le rictus de douleur quand il avança d'un pas. Vraiment ... Il se demandait si il devait lui proposer de s'appuyer sur lui le temps que sa jambe se dégourdisse un peu plus. Mais peut-être le trouverait-il un peu bizarre ? Il releva son visage vers le brun quand il ajouta : 

- "Ça ne te  dérange pas de discuter à l'extérieur?" 

Il allait une seconde fois s'avancer pour lui ouvrir la porte du café pour qu'il puisse sortir et lui répondit spontanément : 

- J'allais te le proposer.  

Une fois qu'ils furent tout les deux sortit, Yann avançait en direction d'une boulangerie pas très loin, où il pourrait s'acheter de quoi se mettre sous la dent. Evidemment le plus vieux le suivit, toujours en boitant. 
Cette fois il soupirait lourdement et sans se cacher. Il prit un air dépassé. Se détruire de cette manière, il trouvait ça stupide, mais stuuupide ... Il savait bien que c'était un peu... trop d'entamer une conversation par ça, mais la question lui brûlait les lèvres. 

- Tu n'as... Jamais pensé à te servir de béquilles ? 

Il avait un peu hésité à poser la question. Peut-être allait-il vexé... Ou était-ce trop indiscret. Ce sujet n'était pas vraiment celui sur lequel il voulait discuter avec Mithos, mais ça l'agaçait vraiment de le voir comme ça. Cependant en lui demandant il avait essayé d'avoir l'air le plus détaché possible.  Après tout il ne portait pas vraiment d'intérêt à sa jambe. Ce qui le dérangeait c'était qu'il se ruine la santé à cause de celle-ci.  Comment il s'était fait ça ne regardait que lui... Même si ça titillait tout de même sa curiosité, mais il n'oserait pas en parler, sauf si le sujet se présentait dans la conversation. 
Mais il y avait tellement d'autres choses à dire, il n'allait pas lui pourrir la journée à parler de sa jambe ou son passé. Et puis il ne se connaissait pas pour l'instant. Enfin pas assez.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 21/05/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   Lun 13 Juil - 7:41

Rencontre autour d’un petit café !
Avec Yann Owen
- J'allais te le proposer.  

Lui ouvrant la porte pour qu’il puisse sorti, Mithos en fut plutôt heureux. Il était possible que le jeune serveur préfère être à l’intérieur, mais ce n’était pas le cas. Ils pourraient ainsi profiter un peu du soleil chaud. Il passa la porte et se retrouva tous les deux à l’extérieur du café. Le jeune homme commença à suivre le plus jeune en boitant toujours, car ça n’allait pas changer en une heure. Il essayait de se concentrer sur autre chose, par exemple le ciel, il était beau d’ailleurs ! Bon ça ne marchait pas tellement, il avait mal quand même. Vraiment rentrer chez lui risquait d’être pénible, il vivait quand même assez loin d’ici. Tant pis il n’avait pas le choix, il n’irait pas déranger quelqu’un pour qu’il puisse le raccompagner quand même. Ça reviendrait à se faire aider à cause de son problème. Mithos entendit ensuite le soupir du plus jeune et il baissa immédiatement la tête vers lui sans comprendre.

- Tu n'as... Jamais pensé à te servir de béquilles ?

Le blond fut plutôt hésitant cette fois et le plus vieux resta quelques instants silencieux. Il aurait préféré éviter de parler de cela, mais bon il n’allait pas détourner la question, il allait lui répondre franchement et malgré tout avec son enthousiasme et en y rajoutant au passage un peu d’humour, car il venait de se souvenir d’un petit moment. Il n’aimait pas en parler, mais ce n’est pas pour autant qu’il allait le démontrer à la personne qui lui posait des questions là-dessus. Il n’irait juste jamais parler de la raison qui l’avait mis dans cet état.

- Hé bien… Non… Mais mon père m’en a déjà donné… Enfin… Il me les a jeter à la figure en me disant « arrête de faire ta tête de mule et prend ça imbécile ! Tu m’énerves à boiter comme ça ! «

Utilisant une voix plus grave pour faire genre il imitait son père, Mithos se mit à rigoler, même si les paroles de son père adoptif pouvaient sembler plutôt dures avec l'insulte. Il était toujours comme ça, son père parlait sans détour révélant le fond de sa pensée, mais le brun savait bien une chose, c’est que son père adoptif l’aimait énormément et s’inquiétait plus que quiconque pour lui. C’est juste que sa façon de le montrer était plus… Subtile que certaine personne. Les gestes affectueux sont plutôt rares avec lui, mais le mécanicien n’en avait pas besoin pour savoir que son père l’aimait. Il pouvait se rappeler de ce jour, où il lui avait carrément jeter les béquilles dessus ou d'autres fois d’autres fois où il avait été dur avec lui, mais ces souvenirs arrivaient juste à le faire sourire davantage. Enfin, ça il était seul à comprendre, donc Yann devait peut-être le trouver bizarre de rigoler pour ça. Retrouvant son calme rapidement, le jeune homme poursuivit tout de suite en lui expliquant ce qui était arriver à ces béquilles, car… Bon ils ne les avaient plus aujourd’hui et il y avait une très bonne raison.

-Je n'ai jamais aimé avoir ce genre de truc… C’est encombrant, ça me ralentit et ça attire encore plus les questions sur mon état… Et celle qu’il m’a donnée, je les ai égaré je ne sais pas où…

Non pas du tout tête en l’air notre cher Mithos, enfin un tout petit peu quand même. Comment avait-il pu égarer deux choses qui prenait autant de place? Ça resterait un mystère et il était vraiment sérieux, il ne s’en était pas simplement débarrassé pendant que son père avait le dos tourner, il voulait vraiment pas inquiéter son père avec sa jambe, donc il avait accepter de les prendre, mais... Il les avait vraiment perdu. Probablement dans un moment où il avait dû se dépêcher, où il avait simplement oublié leur existence un jour en quittant un lieu, mais il n’arrivait pas à se souvenir. Il n’aimait pas ce genre de chose, donc il était possible qu’il n’y ait plus pensé en partant. Aujourd’hui, il aurait bien eu du mal à les oublier en quittant le café puisque sa jambe lui faisait vraiment mal, mais parfois sa jambe n’était pas si douloureuse et donc il arrivait à marcher plutôt normalement. C’était sans doute pendant une journée où il se sentait bien. Puis d’un côté tant mieux, il n’avait plus à s’encombrer de cela, bien que parfois, comme aujourd’hui, ça pouvait lui être pratique. Mais bon il vivait avec la douleur, il l’endurait comme une punition, il n’avait pas besoin d’alléger sa douleur après ce qu’il avait fait par le passé.

- Puis, peut-être que tu vas pas me croire, mais y a des jours où j’arrive à marcher à peu près normalement et où j’ai presque pas mal ! Donc c’est inutile ! J’ai surement juste trop travaillé hier et ce matin !

Trop travailler… Ou plutôt il n’avait pas arrêté du tout… Il n’avait eu que quelques heures de repos dans toute sa journée et il avait même dû se rendre quelque part en pleine nuit pour réparer quelques choses. Bah oui il était occupé, c’était de sa faute. Enfin pour l’instant, il essayait en quelque sorte de faire passer ça comme étant une journée rare, mais ce n’était pas vraiment le cas, puisque à chaque fois qu’il rentrait le soir, il souffrait comme un fou, bon aujourd’hui ça battait quand même des records, mais voilà. Il essayait de faire en sorte de banaliser un peu la chose pour éviter au plus jeune de s’inquiéter davantage pour lui. Ça n’allait peut-être pas marcher, le plus jeune n’allait peut-être pas le croire, mais Mithos essayait quand même. Le brun tourna doucement la tête dans la direction du plus jeune avec le même sourire.
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 19
MessageSujet: Re: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   Lun 13 Juil - 16:14

RENCONTRE AUTOUR D'UN PETIT CAFÉ !
Avec Mithos Lowell.



Il s'en voyait désolé de poser une telle question. ça ne le regardait pas tout ça, mais le voir boité et essayer de camoufler ses rictus de douleur par un sourire, s'en était trop pour le blondinet. A son avis , des béquilles lui aurait bien servit. 

- "Hé bien… Non… Mais mon père m’en a déjà donné… Enfin… Il me les a jeté à la figure en me disant « arrête de faire ta tête de mule et prend ça imbécile ! Tu m’énerves à boiter comme ça !»" 

Prenant une voix un peu plus grave pour imiter son père, il avait ensuite rit. Yann hocha la tête d'un air approbateur. "Un homme sage et avisé ." Avait-il pensé. C'est vrai quoi, ça devait être dure pour ses proches de le voir dans cet état. Alors si il ne voulait pas d'aide, il pouvait au moins les rassurer. Il ne pensait pas que son paternel ait été dure le moins du monde. Le blond aurait lui même réagit de la même manière envers son fils. Peut-être même lui aurait-il lancé son fameux "regard-de-la-mort-qui-tue". Comme ça il aurait été sûr que l'autre l'écoute. Malgré sa petite taille, le serveur pouvait-être assez intimidant quand il s'énervait. Il écouta le jeune mécanicien poursuivre. 

- "Je n'ai jamais aimé avoir ce genre de truc… C’est encombrant, ça me ralentit et ça attire encore plus les questions sur mon état… Et celle qu’il m’a donnée, je les ai égaré je ne sais pas où…" 

C'est pas vrai ça, il ne comprenait pas que comme ça il aurait pu reposer sa jambe ? Quel... Non restons polit. 

- Tu te moques de moi ... Avait-il lancé d'un air légèrement désespéré avec sa légendaire mine blasé. 

D'accord. Il voulait bien comprendre que le brun avait ses raisons pour ne pas se faire aider. Ok. Mais, comment pouvait-on perdre des béquilles ? S'il vous plais, vous avez déjà entendu quelqu'un vous dire qu'il avait perdu ses béquilles ou son fauteuil roulant ? Non mais sérieusement. C'était la première fois que l'artiste entendait une telle chose. 

- "Puis, peut-être que tu vas pas me croire, mais y a des jours où j’arrive à marcher à peu près normalement et où j’ai presque pas mal ! Donc c’est inutile ! J’ai surement juste trop travaillé hier et ce matin !"

Yann s'était tourné vers lui afin de lui répondre. Il arqua un sourcil d'un air suspicieux, gardant son regard froid habituel et lui répondit sur un ton sarcastique : 

- Magnifique ! Et quand tu seras en fauteuil roulant tu pourras dire : "génial aujourd'hui j'ai presque sentit un truc quand le vieux dans la file d'attente m'a donné un coup de pied dans la jambe." 

Il regratta un peu ses mots, peut-être avait-il été trop sec ? Mais si il continuait comme ça, il allait encore gueuler... Alors il préférait changer de sujet avant que son côté impulsif ne prenne le dessus. Car c'est généralement à cause de ce même ton sarcastique et de ses réponses cinglantes et de son impulsivité qu'il n'arrivait pas à ce qu'on l'apprécit. Et puis il faut dire qu'il n'y mettait pas du siens non plus, plus les gens se tenait loin de lui, mieux il se portait. Enfin, c'est ce qu'il c'était mit dans le crâne le jour où son dernier parent avait rejoins l'au-delà. En tout cas, cette fois, il avait accepté de discuter avec quelqu'un alors... Le but n'était pas non plus qu'il se fasse detester. Devrait-il s'excuser pour cette réponse cynique ? Il ne le ferait pas. Pourquoi s'excuser de ce que l'on pense vraiment ? En tout cas, il espérait que Mithos ne le prendrait pas mal. Il détournit un moment le regard pour pas qu'il se rendre compte que son visage voulait dire "putain, pourquoi j'ai dis ça..." Puis, il le fixait une nouvelle fois essayant d'être un peu plus aimable. 

- Euhm... Parlons d'autre choses, ça ne me regarde pas après tout. Eto, y'a autre chose que je voulais savoir, d'où viennent toutes ces tâches de graisses ? Je ne sais pas si tu as remarqué, mais tu en as même sur le bout du nez. 

Il avait justement pointé du doigts la tâche noire qu'avait le mécanicien sur le nez. Il avait gardé un regard un peu blasé, mais il avait essayé de garder un air neutre cachant son amusement quand il le vit loucher pour pouvoir voir la dite tâche. Il n'émit qu'un autre soupire en marmonnant un "décidément..." Pour lui même. Il fallait qu'il reconnaisse que l'enthousiasme du plus vieux le réconfortait un peu. Mais pas pour tout l'or du monde, l'autre devait s'en rendre compte ! Si c'était pour qu'il lui dise encore qu'il était "sympathique" et qu'il se sente encore une fois embarrassé, ce n'était pas la peine ! Il paraîtrait que quand il était vraiment gêné, on pouvait clairement entendre son accent anglais refaire surface. Ou alors il balançait carrément des insultes en anglais,mais comme il marmonnait dans sa barbes dans ses moments là, on ne comprenait pas vraiment ce qu'il disait. Enfin, c'est ce que le personnel du café lui avait dit un jour où sa patronne pour au moins la millèmme fois avait réussit à tellement l'embarrassé qu'il était devenue rouge de la tête aux pieds. Quand on y repensait, enfin, lui même ne devait pas s'en rendre compte, mais la patronne et les personnes du staff du café était pour lui ce qui se rapprochait le plus d'une famille. Il n'avait pas vraiment d'ami, et à pars son "père" dont il n'avait plus de nouvelles depuis des années, il n'avait pas non plus de la famille vers qui se tourner. En fait, il n'y avait que quand il prenait son service de serveur qu'il se sentait un peu lui même et pouvait se lâcher. Il lui était même arrivé d'avoir un fou rire après une mauvaise blague d'une des cuisinières. Mais ce genre de chose étaient assez rares chez lui. D'habitude il gardait un air froid, et les seuls moments où on le voyait sourire c'était ...un sourire.... moqueur ou narquois. Bref, c'était quand il lançait une de ses fameuses répliques sèches.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 21/05/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   Mer 15 Juil - 2:45

Rencontre autour d’un petit café !
Avec Yann Owen
Mithos ne le quittait pas des yeux toujours tout sourire, même si parler de tout ça n'était pas tellement une chose qu'il appréciait. D'ailleurs, le plus jeune devait le trouver bête d'avoir perdu des béquilles qui pouvaient lui être utile. Puis aussi le trouver très idiot de dire que c'était "encombrant", ça lui serait peut-être pratique, mais il n'en voulait pas. Lorsque son père lui avait donné, il avait fait un effort pour les utiliser, mais finalement il les avait égaré quelque part. Il ne voulait inquiéter personne, mais le simple fait qu'il refuse de prendre des béquilles inquiétait ses proches, il n'aimait certes pas ça, mais il faisait tout pour les rassurer avec ces sourires parfaitement sincères. Yann s'était tourné vers lui à cet instant pour lui répondre avec ce regard toujours froid.

- Magnifique ! Et quand tu seras en fauteuil roulant tu pourras dire : "génial aujourd'hui j'ai presque sentit un truc quand le vieux dans la file d'attente m'a donné un coup de pied dans la jambe."

Le brun était resté surprit un moment avant de baisser légèrement la tête. Son sourire était toujours là, mais beaucoup plus petit. C'était dit plutôt sec, mais il avait parfaitement raison sur ce point. Il finirait surement un jour par perdre complètement l'usage de sa jambe, il en avait parfaitement conscience. C'était justement parce qu'il en avait conscience et qu'il avait accepté cette éventualité qu'il ne lui en voulait pas de lui avoir parler comme ça. Bah oui si ça lui arrivait, il l'accepterait, il était prêt en quelque sorte. Puis ce n'est pas comme si ça allait l'empêcher de faire des choses qu'il aime. Il n'allait pas mourir, il perdrait uniquement l'usage d'une jambe, il pourrait tout de même continuer à vivre sa vie et aider les autres. Contrairement à une certaine personne... Mithos n'avait pas peur de ce qui l'attendait s'il s'entêtait à marcher directement sur sa jambe. Le plus vieux redressa rapidement la tête vers le jeune serveur lorsqu'il reprit la parole.

- Euhm... Parlons d'autre choses, ça ne me regarde pas après tout. Eto, y'a autre chose que je voulais savoir, d'où viennent toutes ces tâches de graisses ? Je ne sais pas si tu as remarqué, mais tu en as même sur le bout du nez.

Il était bien heureux de d'autres choses choses, mais... Avait-il vraiment quelques choses sur le nez depuis tout à l'heure sans qu'il ne le remarque? Le plus jeune lui pointa et Mithos eut tout de suite le réflex de regarder, en louchant bien entendu, pour voir la tâche. Il avait l'air un peu idiot et probablement que le plus jeune se marrait bien à l'intérieur, car vu de l'extérieur il semblait toujours le même. Pour le coup, le brun fut assez embarrassé de ne pas l'avoir remarqué, mais il faisait tellement peu attention à ce genre de détail, il avait tendance à se salir pas mal avec les boulots qu'il pratiquait, donc au bout d'un moment il n'y faisait plus attention. Bon, il se demandait pourquoi son patron ne l'avait pas prévenu avant qu'il ne parte, il devait avoir bien rit et préférer ne rien dire pour qu'il est l'air ridicule. Enfin, il ne lui en voulait pas de toute façon. Lui-même trouvait cela drôle bien qu'un peu embarrassant en même temps puisqu'elle était directement au milieu du visage. Son sourire s'agrandit légèrement avant de lui répondre.

- Je n'avais pas fait attention à ça quand j'ai quitté le boulot ! En fait, je suis mécanicien, enfin pas seulement, mais toutes ces tâches viennent de là ! On a dû me trouver ridicule de me balader avec ça sur le visage !

Mithos se mit à rire en pensant à toutes les personnes qui lui avait jeter un drôle de regard entre le garage et le café, mais bon il n'avait pas eu le temps de passer chez lui, en fait il n'avait aucune envie de faire un détour chez lui pour ça. Puis les avis négatifs des autres sur sa personne, il n'y faisait pas vraiment attention, c'est d'ailleurs pour cela qu'il était capable d'en rire. Le plus vieux commença à essayer d'enlever la tâcher avec le revers de sa main, mais pas avec grand succès malheureusement, puisque bon elle avait tout de même réussi à sécher sur sa peau. C'était déjà moins pire, mais toujours visible légèrement. Tant pis, il arrangerait ça plus tard ce n'était pas si grave, il avait passé une bonne partie de la journée avec, il pouvait bien continuer jusque chez lui.

- Comme je mourrais de faim, je n'avais pas tellement envie de faire un détour jusqu'à chez moi pour me changer !

Bon ce n'était tout de même pas la seule raison, mais voilà. Il avait eu besoin de s'arrêter pour se donner un peu d'énergie avant de rentrer et il avait bien fait, s'il était rentré directement après le boulot il n'aurait pas eu la chance de rencontrer Yann. Bah oui malgré ces paroles dures, il était tout de même très heureux d'avoir fait sa connaissance et pensait toujours devenir son ami, même si pour l'instant il devait le trouver idiot, tête en l'air, entêté, trop souriant... Bon en fait, c'est exactement ce qu'il est donc il n'apprendrait rien de plus sur lui... Il devait déjà l'avoir cerné parfaitement contrairement à Mithos qui trouvait que le blond était un vrai mystère puisqu'il ne dévoilait jamais d'émotion. Il avait seulement réussi à lui faire diminuer ce regard froid, mais pas sourire, il voulait y parvenir à tout prix ! Le brun réalisa ensuite quelque chose. Peut-être que les taches de graisse dérangeaient un peu le plus jeune? Regardant à nouveau le blond pour poursuivre.

- Ça ne t'embête pas trop j'espère?
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre autour d’un petit café ! [Yann Owen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un petit café [ Mackenzie & Amandine]-> HOT
» Petit café [Lacey et Noa ]
» Un petit Café? [Pv Kerstin Schneider]
» Petit café entre amie - June & Caterina
» retrouvailles autour d'un petit déjeuner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coin RP :: Centre ville :: Cafés-