AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Pas de motivation pour les imbéciles... †Zephyr†

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2018
MessageSujet: Pas de motivation pour les imbéciles... †Zephyr†   Lun 4 Juin - 20:38

Pas de motivation pour les imbéciles...
†LIBRE†
On m’a toujours demandé pourquoi je suis devenus avocat et pas psychologue. C’est vrai, mon père l’est, et m’a toujours dit que je serais probablement un des plus connus à l’heure qu’il est si j’avais choisis de le suivre. Mais il n’y avait rien d’amusant dans ce métier. Alors qu’en étant avocat, avec quelques mots tu peux faire enfermé quelqu’un a perpétuité ou juste entièrement l’innocenter. Comme si tu pouvais contrôler sa vie.
C’est comme la manipulation de la pensée.
Mais je ne l’utiliserai seulement quand il n'existe aucune autre solution, en dernier recours. C’est trop dangereux sinon, j’ai même tuer quelqu’un. On a pas le contrôle sur ce que voient les gens, ça vient de leur imagination. A moins de réussir à bien décrire la situation sans que la personne s’en aperçoive.
Alors comment, ai je réussis à me mettre dans cette situation ? Assis par terre avec encore plus de bleu que ce matin à mon réveil.
Remontons à une heure plus tôt…
La devant moi se trouve une jolie passante innocente, et un imbécile de gros bras qui l’a agressé car elle a renversé un peu d’eau sur sa chaussure. Franchement le pauvre bien il allait crevé c’est sur…
Évidemment j’ai intervenu avant que la jeune fille se fasse frappée et je me suis pris le coup a sa place. Donc j’ai maintenant les foudres de ce con. La fille, quand a elle, elle s'inquiète plutôt par le nombre de bandage que j’ai, et me prend donc pour un voyou et fiche le camp. Les gens n’arrêtent pas de se méprendre sur mon cas, je me suis juste pris 3 poteaux et 4 meubles. Je suis tombé une bonne dizaine de fois aussi. Je ne sais pas pas me battre alors comment je pourrai être comme ce con devant moi ?
Apres lui avoir balancer quelques vérités dans le plus grand des calmes, je me prend évidemment quelques coups, heureusement que j’en ai évité la moitié sinon je serais presque raide mort. Finalement ils sont presque aussi violent que les Américains d’ou je viens ici…
Enfin me voila à terre avec encore plus de bleus. J’aurais pu réagir et essayer de le manipuler mais bon je vois pas pourquoi j’utiliserai ça sur un idiot.
Je ne bougeais plus, je profitais juste de fumer une cigarette. Oui toujours en plein milieu du passage, et en prime une blessure a ma tête c’était réouverte alors en prime, du sang coulait du bandage sur ma tempe.
Je commençais bien ma journée pourtant. Je me suis levé ni trop tôt ni trop tard, 9h, oui pour moi c’est l’heure idéale. Un meuble ou deux qui me font la bise et un petit footing ou je m’éclate par terre pas trop par rapport a d’habitude. Mais par contre des poteaux sont venu m’enlacer avant que je me paye une pâtisserie en récompense. Et tout à basculé jusqu’a cette scène.
J’avais pas le courage de bouger. En plus j’ai fait voler quelques unes de mes cartes de visite. Un soupire s’échappe de ma bouche en laissant passer de la fumée.
Quelle Merde.


Dernière édition par Yackov M. Andrews le Mer 6 Juin - 6:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 111
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 25
MessageSujet: Re: Pas de motivation pour les imbéciles... †Zephyr†   Mar 5 Juin - 22:31

Yackov & Zephyr
" I've had enough of running away."


Enfin un jour de repos, j'ai l'impression que j'en ai pas eu depuis une éternité... Finalement, je n'aurais sans doute pas dû me plaindre quand je n'avais toujours pas d'emploi. Quand j'en avais pas, je râlais, car je m'emmerdais et que c'était chiant de passer ses journées à tourner en rond dans la ville et maintenant que je bosse, voilà que je me plains maintenant que j'ai plus de temps libre. Je sais vraiment pas ce que je veux, mais d'un côté ce boulot de garde du corps est vraiment demandant... Surtout avec une gamine pareil dans les pattes. Je ne pensais pas que ça pouvait être aussi épuisant de veiller à la sécurité de cette actrice. D'ailleurs, j'avoue qu'aujourd'hui, je ne me sens pas en pleine forme... Sans doute ma maladie qui fait des siennes? Je ne sais pas et franchement ça ne m'inquiète pas plus que ça. Si je dois tomber ici, m'écraser sur le trottoir et mourir comme une merde, bah tant pis, c'est la vie. Après tout ce que j'ai vécu la mort ne m'effraie pas plus que  ça. Parfois même je me dis que ça serait une délivrance de ne juste pas me réveiller un matin. Je ne cacherai pas que j'en ai bavé dans ma vie et que ça serait plus simple de terminer tout cela maintenant. Après tout, je ne suis qu'un sale déchet de la société qui apporte pas grand-chose. Enfin voilà. Je n'irai pas non plus me jeter d'un pont où m'entailler les bras pour mettre fin à mes jours, ça viendra. C'est même sûr. Ma maladie m'emportera bien un jour ou l'autre comme elle l'a fait à ma mère.

J'ai vraiment des pensées noires aujourd'hui dites donc. Au moins quand je bosse, je ne pense pas à toutes sortes de choses comme ça. J'en ai pas vraiment le temps. Avec Chrome qui m'emmerde et que j'emmerde en même temps, n'ai pas le temps de songer à grand-chose de négatif. Malgré tout, même si c'est une vraie peste cette fille, je m'amuse bien. Certes, ça ne se voit pas vraiment, la faire réagir avec mes piques bien placés, ça m'occupe l'esprit et m'amuse. Bref, peut-être qu'en réalité je serais mieux de bosser tout le temps pour éviter de vagabonder dans les rues comme ça sans but? Peut-être, mais bon comme je suis là autant essayé de trouver quelque chose à faire. Je regarde autour de moi afin de trouver un endroit où m'arrêter. Un restaurant, une cafée ou complètement autre chose? Je sais pas, donc je continue d'avancer en poussant un soupir. Que faire?

Pendant ma balade de santé, je ne fais pas attention aux regards que les gens me lancent. Dégouté, effrayé et d'autres expressions que je ne pourrais pas décrire. C'est rendu une habitude maintenant. J'ai l'air effrayant je le sais. Ces pauvres petits japonais aux coeurs sensibles sérieux. En Amérique on me dévisageait beaucoup moins que ça. C'est plus normal pour eux de voir des choses étranges comme autant de piercing et de tatouage. Oui, je sais à quoi ils pensent quand ils me regardent. Un mafieux. D'un côté, ils ne se trompent pas. J'en suis un. Ou je préfère dire que j'en étais un. Aujourd'hui, j'essaye d'éviter toutes ces choses qui concerne ce groupe de personnes. Un nouveau soupir s'échappe de mes lèvres, alors que j'entends la voix d'une mère dire à son enfant de pas me regarder. Vraiment? je ne vais pas les bouffer. Les gens sont vraiment une bande de trouillard.

Après, un moment je décide de me rendre dans un bar. Quoi? IL y a un problème? Trop tôt? Et alors? J'ai envie de boire tranquille ou personne ne m'emmerdera. Je me mets donc en route vers un endroit que je connaissais plutôt bien. Je connaissais les propriétaires des lieux. Ils sont sympas, je vais toujours là, car ils ne sont pas chiants. Le bar en question n'est pas un endroit des plus fréquentables pour une personne lambda, mais moi j'aime bien et je vais toujours là-bas pour être tranquille et me détendre. Pourtant quelque chose d'inhabituelle arriva aujourd'hui. En sortant d'une ruelle, je fus attiré par un petit cri de surprise d'une femme, mais c'est au même moment que je me pris les pieds dans quelque chose qui devait trainer par terre. Par chance, je réussis à éviter de justesse de m'étaler comme une merde au sol. Je me retournai l'air énervé et qu'est-ce que je vois? Non, pas un objet qu'on aurait jeté par terre, non. Quelqu'un écraser là, au beau milieu du passage. En train de fumer tranquillement. C'est quoi ce bordel? Me dis-je à moi-même. C'est d'une voix terriblement glaciale que je m'adressai à l'abruti installer à même le sol.

- Je peux savoir ce que tu fous, imbécile? Le trottoir n'est pas un endroit où faire la sieste. J'ai failli me casser la gueule à cause de ta stupidité.

Oui, j'avoue je suis très gentil, mais il l'a cherché non? Un autre détail me saute rapidement aux yeux. Une momie? Bah oui quoi, c'est quoi tous ces bandages? On dirait qu'il s'st cassé la gueule bien solide pour en avoir autant. D'ailleurs, c'est un sans abri? Non, j'en doute vu l'allure de ces vêtements, ce n'est pas possible. Ils ont l'air en meilleur état que les miens. Je remarque également du sang et je m'empresse de reprendre la parole.

- Et je te signale que t'es blessé, alors tu devrais peut-être bouger ton cul de là pour aller t'occuper de ça. Tu vas effrayer les gens.

C'est moi qui dis ça? La terreur, c'est bien moi ici, mais bon ça ne prend pas grand-chose aux personnes pour être effrayé....
©️ ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2018
MessageSujet: Re: Pas de motivation pour les imbéciles... †Zephyr†   Mer 6 Juin - 5:10

Pas de motivation pour les imbéciles...
†Zephyr Martel†
Alors que je me faisait un véritable film de ma crise existentielle. Car j’aurais pu être aussi un véritable assassin parfait si je laissais libre court a cette manipulation, mais heureusement mes parents m'avaient apparemment bien élevé, enfin surtout mon père. Car la manipulation de la pensée ne pouvait pas être prouvée dans un tribunal, a part une démonstration en direct. Mais les cas sont tellement rares qu’ils sont refusés.
Mais bon je reviens sur terre par un pic de glace.

- Je peux savoir ce que tu fous, imbécile? Le trottoir n'est pas un endroit où faire la sieste. J'ai failli me casser la gueule à cause de ta stupidité.

Tellement spontané que ma clope tomba par terre. Mon regarde se lève vers un jeune homme, enfin il avait l’aire d’avoir mon âge, probablement un étranger vu la couleur de cheveux, mais avec les teintures on peut faire n'importe quoi maintenant. Les personnes effrayée me rappelaient que ici les tatouages, piercings et autres chose du genre sont mal vu, et lui en avait pas mal, se serait un yakuza ou un gars liée a la mafia ? peut-être. Il n’avait pas l’aire d’être comme l’autre con.
Il me remit sur terre une autre fois, j’ai eu un arrêt sur image sur lui, je l’avoue oui.

- Et je te signale que t'es blessé, alors tu devrais peut-être bouger ton cul de là pour aller t'occuper de ça. Tu vas effrayer les gens.

Ah oui, j’en avais oublié que je saignais… Après avoir récupéré mes esprit et assimilé ce qu’il m’avait je me relevais, oui il n’avait pas tord. On m’avait probablement regardé comme un taré. Mon regard se pose une nouvel fois sur mon interlocuteur et la j’ai de nouveau un arrêt sur image devant ses yeux, curieux. Mais je me fais revenir sur terre moi même en écrasant ma cigarette. Quelle merde une nouvelle fois.
Je ne voulais pas trop lui foutre un vent royale alors avec un japonais pas très sur, car même si j’ai appris en un ans je n’ai pas du tout d’accents asiatique je répond en réalisant qu’il fallait que je ramasse mes cartes de visite.

Ah… et bien j’atterrissais de 3 coups dans le ventre… Les japonais sont pas vraiment tenace, ils s’arretent quand on est a terre, c’est bien ou alors ce gars est une tapette ? Enfin bref j’avoue que ça fait une heure que j’atterris. Enfin je pense. Mais j’en ai évité une dizaine alors ça va.  

Ouais je divague, j’ai répondus au 1/4 de ce qu’il m’a dit.

Ah pardon je suis désolé si tu a faillit tombé, mais tu aurais pu regardé. Mais je suis aussi en tord. Donc je m’excuse. Ah et pour le sang je suis habitué. Ca va s’arrêter. C’était juste un poteau.

En ramassant mes cartes de visite je remarques les gens qui nous regarde comme des tarés en entendant quelques critiques. Ah Lala les japonais… Mon ramassage me conduit au roux. Il avait pas l’aire dans son assiette, et j’avais pas besoin de scanner pour le voir. Sa tête me disait tout.

Mh… Excuse moi une nouvelle fois mais tu marches sur une de mes cartes. Mais tu n‘a pas l’aire mieux. Tu es pale, ça va ? La vue du sang peut-être ? Si tu veux un truc , j’habite pas loin si tu veux.

J’étais pas sur qu’il allait accepté d’aller chez un inconnu. Mais bon, je vais pas le bouffer non plus.

Ou si tu ne veux pas aller chez un inconnu, qui je te l'accorde est bizarre je te propose un verre pour m'excusé. Et aussi parce que je vais commencer a être anémique.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 111
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 25
MessageSujet: Re: Pas de motivation pour les imbéciles... †Zephyr†   Jeu 7 Juin - 0:34

Yackov & Zephyr
" I've had enough of running away."


J'attendais là, les bras croisées, que l'autre idiot se bouge les fesses pour libérer le passage. Pourquoi? J'aurais pu juste lui cracher ma colère et partir comme tout le monde aurait fait, mais non je reste planter là comme un imbécile à attendre qu'il se bouge. Parfois, mes réactions j'ai du mal à les comprendre, mais bon c'est ainsi que je suis et je n'ai pas l'intention de changer. D'ailleurs, j'avais haussé un sourcil, seule réaction que je me permets réellement, lorsque son regard tomba sur moi. C'est quoi cette tête d'ahurie? Pourquoi il me fixe comme ça? J'ai quelque chose sur le nez? Ouais bon... Oui j'ai quelque chose, des piercings, mais ce n'est pas nécessaire de me regarder comme si j'étais une bête de foire non plus ! Bon c'est que maintenant que je réagis, mais forcément, je m'adresse à lui et je lui fais face, donc sa réaction je l'ai en pleine face contrairement aux autres qui passent autour de nous. Mon regard est d'ailleurs toujours aussi glacial pendant que j'attends. J'attends quoi exactement? Des excuses peut-être? Qu'est-ce que j'en ai à foutre de ces excuses en fait? Peut-être parce qu'il a presque réussi à faire mal à mon orgueil en m'écrasant pratiquement par terre devant autant de monde? Je sais pas.

Après un instant, ou du moins tout de suite après l'avoir engueulé, il se releva enfin, dégageant ainsi le trottoir de sa présence. Bien une chose de faites, c'est bien. Je suis vraiment de mauvaise humeur aujourd'hui, c'est fou. C'est sans aucun doute à cause de mon état qui n'est pas incroyable. On est toujours plus grincheux quand on ne va pas bien, non? Bah moi de base, je ne suis pas sympa, donc si on rajoute que ça va pas, je suis un monstre avec les gens. Il n'est pas tombé sur moi dans une bonne journée celui-là. Bon je n'irai pas non plus lui mettre une raclée comme l'aurait fait beaucoup d'impulsif. Je ne suis pas d'humeur à ça et je n'ai pas envie d'avoir de problème avec les autorités. Bah oui quoi, là où on se trouve, je vais faire tout un spectacle, même si c'est déjà le cas. Puis, j'ai failli me casser la gueule en prenant ces pieds, il ne m'a pas insulté ou même provoqué. Il n'avait rien à foutre là, mais il n'a pas non plus fait exprès de me faire perdre pied. Du moins je crois, il a bien intérêt.

Je commence à m'impatienter. Certes ça fait à peine quelques secondes que j'ai arrêté de parler, mais il ne m'a pas répondu directement, comme toute personne normale. Après... Qu'est-ce qu'il pourrait me répondre. Je n'ai pas posé de questions, je l'ai juste sermonné. Bon si une, mais je sais pas si ça m'intéresse réellement à le savoir. Il a surement dû se faire casser la gueule par quelqu'un s'il est blessé, c'est tout. Puis s'il est du genre à se mettre toujours dans le chemin, je peux comprendre. Je suis vraiment horrible avec lui, mais je ne dis rien à voix haute, pour l'instant du moins, donc ça va, je peux bien penser ce que je veux non? Il ne lit pas mes pensées, donc je fais ce que je veux et merde quoi. Pourtant, après un moment qui me parut une éternité, mais c'est toujours comme ça avec moi, il prit la parole.

Ah… et bien j’atterrissais de 3 coups dans le ventre… Les japonais sont pas vraiment tenace, ils s’arretent quand on est a terre, c’est bien ou alors ce gars est une tapette ? Enfin bref j’avoue que ça fait une heure que j’atterris. Enfin je pense. Mais j’en ai évité une dizaine alors ça va.  

Une fois de plus, je ausse un sourcil face à ces paroles. Je n'ai pas tout saisi, mais le plus important j'ai capté. Ce gars , c'est fait démonté la gueule par un autre voilà. Plus d'une heure? Il traine au milieu du passage depuis une heure? Bon sang, il ne pouvait pas rentrer chez lui pour se remettre? Et personne à penser à venir le voir pour s'assurer qu'il était vivant? Les gens sérieux, je commence à perdre foi en eux. Ils sont lâchés. Enfin, dire qu'un Japonais n'est pas tenace, alors qu'il est en face de l'un d'eux. Il cherche les ennuis. Bon, je n'ai pas du tout l'air de ça, mais oui j'ai bien cette nationalité, je suis né ici quand même !

Ah pardon je suis désolé si tu a faillit tombé, mais tu aurais pu regardé. Mais je suis aussi en tord. Donc je m’excuse. Ah et pour le sang je suis habitué. Ca va s’arrêter. C’était juste un poteau.

Quoi? Il a culot de me dire que je devais regarder? Normalement, je ne suis pas censé m'assurer qui à pas un débile d'étaler dans le passage, mais bon je ne dis rien, car après tout il s'excusa. Pas trop tôt d'ailleurs. Ma colère soudaine c'était envolé rapidement. Il m'assura ensuite que le sang n'était pas inquiétant que ce fût à cause d'un poteau. Euh... Sérieux? C'est quoi ce mec? C'est ensuite qu'il se met à ramasser des bouts de papier que j'identifiai comme des cartes, mais ne regarda pas le contenu, ça ne m'intéressait pas.

Mh… Excuse moi une nouvelle fois mais tu marches sur une de mes cartes. Mais tu n‘a pas l’aire mieux. Tu es pale, ça va ? La vue du sang peut-être ? Si tu veux un truc , j’habite pas loin si tu veux.

Je baisse les yeux ensuite vers mes pieds et fais un pas en arrière en réalisant qu'effectivement il y avait des cartes sous mon pied. Il me parla en même temps de ma peau. J'ai l'air pâle vraiment? Je n'ai pas vraiment fait attention à ce détail en me levant tout à l'heure, mais d'un côté ça ne m'étonnerait pas, je me sens pas dans mon assiette, même si j'essaye de ne pas trop y faire attention. Je fus ensuite surpris lorsqu'il m'invita chez lui. C'est sûr que je me sens pas extrêmement bien, mais de là à aller chez quelqu'un comme ça, que je connais depuis à peine quelques minutes. Pas trop sûr. D'ailleurs, il n'a pas peur de moi celui-là? Incroyable, ça en ferait un.

Ou si tu ne veux pas aller chez un inconnu, qui je te l'accorde est bizarre je te propose un verre pour m'excusé. Et aussi parce que je vais commencer a être anémique.

Tiens ça, ça m'intéresse déjà davantage. Quoi? Je profite? Oui et alors? Quand on me paye quelque chose, je dis pas non, surtout un verre ça ne se refuse pas. Je vis pas sur l'or, même si je bosse hein. Je réalise cependant qu'il préfèrerait peut-être rentrer pour nettoyer sa blessure. Ou peut-être pas en fait, il n'a pas l'air de trop s'en préoccuper. Il s'occupe plus de mon teint pâle, ce qui est bizarre d'ailleurs.

- T'es sûr que tu ne serais pas mieux d'aller nettoyer cette blessure?

Ma voix essayait d'être détaché, je ne veux pas qu'il croie que je m'inquiète ou quoi que ce soit. Ce n'est pas le cas du tout. Je le connais pas ce gars.

- Enfin tu fais comme tu veux, mais je ne refuserai pas ce verre. Justement, je me rendais dans un bar.

Bon voilà je lui raconte ma vie maintenant. Je lâche un soupir discret avant de reprendre la parole rapidement en décroisant les bras observant toujours le jeune homme en face moi. Jeune? Bon je dirais qu'il a environ mon âge, mais les apparences sont parfois trompeuses.

- Ah oui d'ailleurs, je vais bien et je n'ai pas de problème avec le sang. Je suis toujours pâle.

Ah le vilain mensonge, mais il n'a pas besoin d'être au courant de mon état de santé non? Je me tourne finalement et reprends ma route en espérant qu'il ne se barre pas pendant que j'ai le dos tourné. Je veux mon verre moi.
©️ ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2018
MessageSujet: Re: Pas de motivation pour les imbéciles... †Zephyr†   Mer 13 Juin - 8:56

Pas de motivation pour les imbéciles...
†Zephyr Martel†
Je ne me gêne pas de continuer à le regarder quand je récupère mes dernières cartes, de toute façon quel est le mal ?
Bon à force de faire ses simples gestes, je sens un manque d’énergie totale. Ah oui, je saignais c’est vrai. Mai mon offre semble l'intéressé pas mal. Et moi aussi j’avais soif. Donc vu qu’il ne me connait pas et qu’il semble méfiant, enfin plutôt méfiant, il va probablement choisir le bar.

T'es sûr que tu ne serais pas mieux d'aller nettoyer cette blessure?


Ah ? Il va venir chez moi ? Je suis plutôt choqué, il dépasse mes suppositions la !

- Enfin tu fais comme tu veux, mais je ne refuserai pas ce verre. Justement, je me rendais dans un bar.


Ah non, il faut que j’arrete de faire trop de suppositions, souvent les premières que je fais sont les bonnes. Je devrais essayer d'arrêter de lié travail et ma vie à coté aussi. Ca empiète bien de trop sur ma vie. Mais faut dire que j’en suis obligé sinon… je pourrais en mourir. A Los Angeles on envoyait des types pour me faire taire car j’en sais pas mal sur certaines familles et parfois des assez grandes familles. Je serais un journaliste je pourrais toutes les réduire a néant en quelques articles. C’est pour ça que je dois faire attention. Une seconde de répit pourrait me coûter tout se que j’ai. Même si je me suis enfui ici, on peut toujours m’atteindre, ils doivent déjà savoir que je suis dans cette ville, ils doivent même me surveillés.
Tellement plongé dans mes pensées que je ne ne me rendais pas compte que je le fixait encore avec ces pensées et lui aussi avec les bras croisés.

Ah oui d'ailleurs, je vais bien et je n'ai pas de problème avec le sang. Je suis toujours pâle.


Et sur ses mots le voila qui marche devant moi. Je décide le me mettre a son niveau en prenant un ton ironique.

Oh ? On s’inquiete pour un inconnu ? C’est vraiment gentil ! Mais je suis habitué je demanderais une bière et la trousse de soin, donc commande ce que tu veux !


Tout en continuant de lui parler, je le regardait toujours, ne faisant pas vraiment attention ou je mettais les pieds.

Wow ca doit être pratique tu peux passer pour un malade ! Enfin je pense que ici tu dois être vu comme une bête de foire, ou une sorte de yakuza non ?


Évidemment en terminant je me prend quelqu’un. Un air familier. L’autre gros bras de tout a l’heure, et donc il pete son câble et m'insulte de tout les noms d'oiseaux possible. Mais je reste calme, je reste moi même et lui répond avec un sourire et des yeux ternes, ces yeux que j’ai quand je m’énerve, enfin c’est plutôt pour utilisé cette fameuse manipulation, les gens par nature se méfie de se changement et c’est plus facile, car ils baissent leurs garde.

Oh. Tes chaussures vont bien ?

La le gars explose. Vraiment trop prévisible. Tellement que je laisse ma moquerie se voir avant de manqué de me prendre un coup. J’en profite juste pour lui glisser une de mes cartes de visite dans sa bouche. Et le gars hurle en se reculant et en me demandant qui j’étais en bafouillant. J’avais aucune idée de se qu’il avait vu mais ça avait fonctionné.

Je m’appelle Yackov Mac Andrews, juste un avocat en Freelance, vous avez ma carte dans la bouche, n’hésitez pas a faire appelle a moi, je vous-

A peine terminé que le voila détalé comme un lapin. J’ai cru entendre un « chien fou », finalement il me connaissait.
Avant tout ça j’avais même pas fait attention au roux.

Pardon, donc je disais c’est ma tournée

Je continuais de marcher en me tenant la joue en direction des bars.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 111
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 25
MessageSujet: Re: Pas de motivation pour les imbéciles... †Zephyr†   Ven 15 Juin - 2:55

Yackov & Zephyr
" I've had enough of running away."


Je continue d'avancer sans rien ajouter de plus. D'ailleurs, j'aime pas trop comment il me fixe celui-là. J'ai vraiment cette désagréable impression d'avoir quelque chose sur le visage, mais je sais bien que c'est pas le cas. Il doit juste être totalement impressionné par le nombre de piercing, je vois pas d'autre explication. Ou bien, hypothèse fort improbable. Il me trouve de son gout et ne peut s'empêcher de me regarder comme ça. J'y crois pas trop à celle là, je provoque davantage de peur que de l'attirance franchement. Puis, nous sommes au japon ici, ce genre de relation ne sont pas très bien vus. Bon, il n'est pas japonais, donc je raconte n'importe quoi. Je dois avouer qu'il est pas si mal comme mec. Peut-être un peu trop de bandage, mais physiquement, il n'est pas moche. Bon sang, dire que je pense à un truc pareil dans un moment comme celui-là. Je dois vite effacer ça de ma tête. C'est un con qui fait des croches-pieds aux personnes qui passent dans le coin, voilà. Enfin, je me contente d'ignorer son regard poser sur moi. Je regarde devant, ignorant toujours les personnes qui chuchotent à notre passage. Il m'avait d'ailleurs rejoint rapidement après avoir finit de ramasser son bordel au sol.

Des cartes d'affaire sans doute. Il devait posséder une compagnie, une entreprise ou quelque chose, sinon il ne se baladerait pas avec ça sur lui. Je ne l'interrogea pas à ce sujet, ça m'intéresse pas à sa vie. Je veux juste mon verre et me barrer ensuite. Sale profiteur que je suis. Tiens, je pourrais peut-être passer voir ma grand-mère plus tard? Ouais, je dérive complètement sur autre chose, mais ça faisait un moment que je n'étais pas passer la voir. C'était ma seule famille restante et je me sentais un peu mal de ne pas y aller plus souvent. Je l'avais laisser tomber pendant toutes ces années, alors... Ouais, j'irai surement plus tard. Le jeune homme à mes côtés me ramena à la réalité lorsqu'il s'adressa à moi d'un ton ironique. Je leva les yeux au ciel face à ces paroles. M'inquiéter? Moi? Non, pas vraiment, c'était surtout pour le principe de ne pas faire peur aux autres personnes au coeur sensible.

Enfin, s'il s'occupait de cela une fois sur place, alors c'est bon. De toute façon, je ne lui avait pas vraiment laisser le choix, même si je lui avais en quelque sorte proposer. J'avais prit la direction du bar sans le laisser parler. J'ai envie de me saouler, mais je ne dois pas, sinon aucune chance que j'aille voir ma grand-mère après. Les gens qui s'occupent d'elle ne me laisseront même pas entrer de toute façon, alors je me dois d'être raisonnable aujourd'hui. J'entend encore sa voix. Il avait vu juste, mais bon c'était évident ce que pouvait penser les autres de moi. Tatouages = Yakuza. C'est chiant, mais c'est ainsi et je ne peux pas le nier. C'est ce que je suis, ce que j'étais à l'époque. Avant de me reprendre en main et devenir le garde du corps d'une petite actrice chiante.

Alors que je m'apprêtais à lui répondre. Le jeune homme fonça dans une personne qui était sur son chemin. Sérieux? Il ne l'avait pas vu. Forcément, il ne me quittait pas des yeux. Quel idiot, pas étonnant qu'il a des problèmes ensuite. Je m'arrête finalement un peu en retrait de cette confrontation. Je ne voulais pas m'en mêler, c'était pas mes affaires après tout, mais je n'allais pas non plus rester les bras croisés si cela dégénérait. Je ne suis pas ce genre de personne qui n'agit pas en cas d'injustice et surtout mon verre se payera pas tout seul. Je vais pas lui voler son argent non plus. Je ne fais plus ça. D'ailleurs, l'autre gars semblait assez vénère. Pourquoi? Je passe souvent des journées de merde, mais je ne gueule pas autant que ce con, qui je l'avoue me casse les oreilles à l'insulter de tout et n'importe quoi.

C'est alors que le plus petit s'adressa à lui. Tiens? Il le connait? Ça serait le même que celui dont il m'avait parler plus tôt? Après une heure, il n'était pas aller très loin en fait. Un autre qui devrait aller se casser chez lui pour pas emmerder le peuple. Je reste la les bras croisés, observant juste la scène se passant devant moi. Soupirant juste face à autant de... Stupidité? Ouais... C'est le bon mot. Moi en tout cas, il ne m'aurait pas chercher très longtemps, d'ailleurs il ne semble pas m'avoir remarqué, sinon il se serait enfuit bien vite. Je suis assez connu par les voyous, mafieux et autres dans le coin aussi...

Pourtant, je resta figer en entendant un mot. Avocat? Oh non... C'est pas sérieux. Cet idiot est avocat? Je la confirmation aussi qu'il est étranger, mais ce n'était même pas le plus important pour moi là. Je déteste les avocats. Ces imbéciles m'avaient à peine défendu lorsque j'avais été juger, alors que c'était évidant que je n'étais pas coupable. Bon si un peu, j'ai tuer... Quelqu'un... Mais, c'était un accident... Un accident stupide... Parce qu'il a souhaiter m'abattre à la base. Je voulais uniquement le désarmé, mais le coup était partit tout seul. Je serre les dents. Je ne dois pas y penser et je ne dois pas m'énerver contre celui-là. Il n'y est pour rien, ce n'est pas lui qui était là. Mais malgré, j'aimais pas trop cela. Les avocats sont curieux, j'ai aucune envie qu'il se mette à chercher des choses sur moi. Je dois juste éviter de lui donner mon nom de famille. Ça devrait aller, bien que j'ai bien envie de dégager, là, tout de suite. Je ne le ferai pas, car je risque d'avoir l'air louche...

Enfin bref, je ne bougea pas, ayant toujours l'air impassible même après avoir entendu cela. L'autre avait déguerpit pour une raison inconnu d'ailleurs. C'était quoi le souci? À part le fait que c'est un avocat, ce mec à pas l'air bien méchant. Il est vraiment un trouillard l'autre.

-Pardon, donc je disais c’est ma tournée

Je ne dis rien et reprit la route à mon tour. On était presque arrivé au bar que je connaissais. Je ne savais pas trop quoi dire du coup. Engager des conversations n'est pas tellement mon fort aussi. Nous arrivions enfin après quelques minutes. Je franchis la porte le premier et alla m'installer au bar. Je n'avais toujours pas ouvert la bouche. Je salua d'un signe de main l'homme derrière le comptoir qu'il me fit signe également. J'attendis que l'autre me rejoignent avant de commander presque immédiatement. Une bière. Ouais, c'est simple, mais je dois pas me mettre à boire de façon excessive aussi. J'ai des choses à faire après. Une fois cela fait, je me força à ouvrir la bouche me repassant en tête la scène à laquelle j'avais assister tout à l'heure.

- T'es connu par ici? Le gars m'a semblé avoir peur de toi lorsque tu t'es présenté.

J'avais tourner les yeux vers le brun tout en parlant avec toujours mon éternelle regard froid. Je devais avouer que je me sentais plus si à l'aise. Non, j'ai pas la trouille, ce mec je l'éclate en deux secondes s'il me casse les pieds, mais les avocats c'est pas ma tasse de thé.

- Personnellement, tu ne me fais pas peur, mais pas du tout même, donc tu lui a peut-être fait quelque chose?

Terminai-je avant de retourner la tête pour regarder devant moi. J'attendais désormais qu'il me réponde, en espérant que ce n'était pas le genre d'avocat fourbe et corrompu et c'était pourquoi l'autre avait déguerpit rapidement.

©️ ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2018
MessageSujet: Re: Pas de motivation pour les imbéciles... †Zephyr†   Ven 15 Juin - 15:31

Pas de motivation pour les imbéciles...
†Zephyr Martel†
Je sentais une sorte de malaise, peut-être parce que j’avais dis que j’étais un avocat ? En mettant un regard une nouvelle fois sur lui je choisis de ne rien relever, il fallait que j’arrête mon scan car si il était mauvais, il m’aurait déjà éclater. Oui alors il attendait le bon moment.  Ou il avait pitié de moi avec tout mes bandages.
Mais non nous voila enfin au comptoir du bar. Je commandais donc enfin cette bière et un bandage. Un de plus. Je finirais momifié. Ou étouffé par les bandage de ma maladresse et ma grande gueule.

T'es connu par ici? Le gars m'a semblé avoir peur de toi lorsque tu t'es présenté.

Sa voix me finis réalisé que je me faisait vraiment beaucoup de film, alors que j’étais en pleine concentration pour faire un bandage parfait en espérant que je me prenne pas d’autres coup ou de poteaux aujourd’hui.
En plus il me regardait, un regard vraiment curieux lui. Ça m’intéressait beaucoup.

- Personnellement, tu ne me fais pas peur, mais pas du tout même, donc tu lui a peut-être fait quelque chose?

Devrais je lui dire ? Je suis pas du genre a caché les choses, mais ça peut devenir dangereux pour moi si on connaissait ma façon de procéder. Mais il était intéressant, et il n’avais pas l’aire d’être quelqu'un qui va le crier sous tout les toits.

Hum… Pour répondre à ta première question normalement non. Mais j’étais connus à Los Angeles et Long Beach. On m’a surnommé la bas le chien fou, enfin pour les types des familles de mafieux que j’ai écrasé. Mais du coup ça commençait à devenir très dangereux pour moi et j’ai fuis ici. Il a du être au courant de mes exploits. Même si au début mon but était de détruire tout les imbéciles d’avocats rongés par la corruption.


Je souriais toujours malgré les mots tranchants que je prononçais. Je hais les gens corrompus aux plus au points. C’est pour ça que je suis en Freelance. Même si certains me surnomme l’avocat corrompus pour une raison que j’ai supposé être de la jalousie.

Et pour l’autre question… J’ai fais une manipulation de la pensée. J’ai vu qu’il devait être très réceptif. Je ne sais pas vraiment ce qu’il a vu par rapport a la réalité. Ma carte était peut-être un insecte je ne sais pas vraiment. Je voulais lui faire un peu peur.

Je continuais mon discours avec les yeux dans le vague.

Normalement je n’utilise pas ça. Enfin je me le suis interdit pour ne pas tuer quelqu’un de nouveau.

Je ne cachais jamais que j'avais tué quelqu'un car sinon cela pourrait me revenir dessus au tribunal. Apres avoir terminé mon explication en version courte je revenais à mes moutons et reposa mon regard sur le roux.

Et l’inconnus que j’ai faillis tuer d’un croche patte il s’appelle comment ?

Toujours avec mon ironie qui pourrait me couter la vie. Je devrait vraiment me la fermer parfois. Mais bon sinon c’est pas amusant. En attendant sa réponse je souriais en buvant la fameuse bière.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 111
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 25
MessageSujet: Re: Pas de motivation pour les imbéciles... †Zephyr†   Mar 19 Juin - 0:07

Yackov & Zephyr
" I've had enough of running away."


Il y a comme une sorte de malaise qui c'est formé entre nous. Ouais je sais j'en suis à l'origine. C'est moi qui le crée se malaise bizarre, mais j'y peux rien. Moi et et les avocats ça ne marche pas. Ils ont condamner une personne qui ne méritait certainement pas 20 ans de prison. Même mon propre avocat ne m'avait pas aidé. Donc, j'ai une dent contre eux, même si je suis pas idiot au point de ne pas faire la différence entre l'avocat qui m'avait représenter et le jeune homme assit à mes côtés. Par chance, j'avais été libéré au bout de huit ans, mais voilà quoi. j'ai quand même croupi là-bas un bon moment, me transformant en l'homme que je suis aujourd'hui. Un homme qui a effrayé sa propre famille lorsque je suis arrivé la première fois pour la voir. Le saut qu'elle avait fait, mais elle m'avait reconnu immédiatement tout de même. Un peu comme James l'aurait fait s'il était encore en vie, ma grand-mère m'avait trouver totalement idiot d'avoir défiguré mon visage et mon corps de la sorte, mais bon ce n'était plus réparable. Le mal est fait. Puis d'un côté ça ne me dérange pas vraiment.

Je me souviendrai toujours des gars que j'avais rencontrer en prison qui m'avait suggéré de faire ça. Je sais même pas pourquoi je les avais écouté, peut-être parce que c'était les seuls "amis" que j'avais à cet instant? J'en sais rien. Je ne dirai pas qu'ils me manquent, après tout ce n'était pas des gens bien pour la plupart. C'était des potes de prisons quoi rien de plus. Si nous aurions été libéré tous ensemble, je n'aurais sans doute pas gardé contact avec eux, enfin peut-être que si, si j'étais rester en Amérique. Mais là je suis là. J'essaye de devenir une nouvelle personne. Une personne meilleure en jouant le garde du corps d'une gamine bizarre qui ne le mérite pas forcément, mais je dois le faire quand même, car j'ai donner ma parole et que je ne reviens pas dessus.

C'est tellement le bon moment pour penser à tout ça. En plus, ça ne sert strictement à rien de me casser la tête avec ces futilité. Ce n'est pas en pensant que je vais changer, je dois agir pour ça. Donc rester loin des ennuis. Loin d'avocat corrompu qui pourrait trouver des trucs contre moi et me mettre dans la merde. Était-il ce genre de personne d'ailleurs? Pour moi ils le sont tous, mais après qui sait? Je me trompe peut-être. Il m'as l'air sympathique. Bizarre, mais sympa. Maladroit aussi, c'est pas un trait que tu retrouve chez beaucoup d'avocat, mais bon. Il y a aussi le fait qu'il a fait peur à ce mec dehors. Pourquoi? On dirait un petit chiot blessé tout doux, tout gentil, du moins à mon avis. Les bandages aident pas aussi. Bien qu'il fait peut-être un peu trop d'ironie, mais c'est pas un soucis majeur, ça lui attire juste plus de problèmes. Donc tant pis pour lui.

Ma tête se retourna une nouvelle fois vers le jeune homme à mes côtés, lorsqu'il commença à me parler. Comme ça lui aussi arrive des États-Unis? J'aimais pas trop la tournure des évènements. Il n'était certes pas du tout dans le même coin que moi. Je me trouvais à New-York moi, mais mon arrestation avait fait du bruit comme pas possible. Comme quoi on avait arrêter le pire monstre de l'univers. Un mafieux qui avait organiser toute sorte de crime. Ouais, on me prenait carrément pour mon père, c'était lui l'ordure en réalité. Tout ces tords, on me les avaient mit sur le dos, alors mon inquiétude concernant cela ne faisait qu'augmenter, même si je parvenais parfaitement à paraître calme devant l'autre.

Le chien fou hein? Un surnom pas très rassurant on me dira et pourtant la fin de sa phrase confirma que je m'imaginais n'importe quoi. Du moins, s'il ne mentait pas simplement pour se donner une belle image.Non, je ne crois pas, il m'avait l'air sincère. Je devrait arrêter de juger les gens sans les connaitre, mais bon je l'ai dis que j'aime pas les avocats? D'ailleurs, il voulait les détruire carrément. Il est motivé celui-là, mais ce n'est pas pour autant que j'allais lui parler de moi ou lui donner mon nom de famille. Je ne veux pas qu'il sache quand même.

Je fronça légèrement les sourcils lorsqu'il me parla de la manipulation de la pensée. C'était quoi ce truc? Il m'expliqua rapidement ce qu'il avait fait et je dois avouer que je trouvais ça bizarre. Enfin, tant qu'il ne le fait pas sur moi, moi j'ai rien à dire. Puis avec ma tête de mule, je doute que je sois très réceptif à ce genre de chose. Du moins, je l'espère, sinon il va en entendre parler. Je resta étonné ensuite. Tuer quelqu'un? De cette façon? Vraiment? En plus il le dit avec tellement de simplicité. Pour moi c'était si difficile de parler de James. Certes, j'ai déjà tuer d'autres personnes avant. À la guerre par exemple, mais... La mort de James me hantait tous les jours. Il me ramena à la réalité en me demandant mon nom. Je leva les yeux au ciel avec la façon dont il me l'avait demander. Il devrait faire attention, je ne suis pas aussi patient que j'en ai l'air et ça peut vite me gonflé.

- Zephyr. Je ne te demanderai pas le tiens puisque je l’ai entendu tout à l’heure.

Oui, comme je me l'étais dit, je ne lui donnais pas mon nom de famille. Déjà que Zephyr n'est pas un nom très courant, alors si je lui donne mon nom de famille qui... Qui est connu je l'avoue, nom de mon père l'oblige, il pourrait me trouver en trente seconde. Bon après, je m'inquiète encore une fois sur quelque chose qui n'est peut-être pas utile. Il n'est peut-être pas très curieux. Je suis juste un mec qui passe dans sa vie, bien qu'il ne cesse de m'observer. Oh, je sais ! C'est mes yeux ! Il doit les trouver bizarre. Je décide d'enfin prendre une gorgé de cette bière qu'on venait de nous servir.

- En tout cas... T'es vraiment bizarre comme gars.

Avais-je lâché ça comme ça, sans aucune raison. Je devais juste lui dire, c'est tout. Parce que je suis honnête. L'honnêteté c'est bien, enfin... Seulement si ça nous attire pas des tas de problèmes aussi.

- Et je te conseil de ne pas utiliser ta "manipulation de la pensée" sur moi. Tu risques d'avoir des ennuis, déjà que tu m'as cassés les couilles tout à l'heure avec le croche pied. Puis, j'aime pas les avocats de base, je suis pas du style violent pour rien, mais ne tente pas ta chance ok?

C'était un avertissement. Juste au cas où ce gars était un peu con et décide de se la péter un peu trop avec moi.
©️ ASHLING POUR EPICODE


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2018
MessageSujet: Re: Pas de motivation pour les imbéciles... †Zephyr†   Mar 21 Aoû - 14:00

Pas de motivation pour les imbéciles...
†Zephyr Martel†

Un sourire se dessinait sur ma bouche a la vu de sa réaction de ma question. Je devrais vraiment arrêter cette ironie qui pour me couter la vie mais bon c'est amusant alors je m'en fiche.

Zephyr. Je ne te demanderai pas le tiens puisque je l’ai entendu tout à l’heure.

Ce prénom est peu commun, ca me disais quelque chose mais je ne savais pas ou je l'avais entendu. Peut etre ici ? il était connu ? C'était une star ? non vu comment les gens le regardais je ne pense pas. J'avais envie de continuer mon scan pour savoir mais je ne de vais pas. C'est interdit de le faire sur un autre que sur son client.

En tout cas... T'es vraiment bizarre comme gars.

Cette phrase venue de nul part me surprit. Pas parce qu'elle était peu dites car on me le disait souvent mais parce qu'elle etait tellement pas attendu a ce moment la. Je ne retenais pas mon éclat de rire. Il était vraiment interessant. Il continuait et moi j'essyais de ne pas m'étouffer avec la gorgé de bière que j'ingurgitais quand il a parlé.

Et je te conseil de ne pas utiliser ta "manipulation de la pensée" sur moi. Tu risques d'avoir des ennuis, déjà que tu m'as cassés les couilles tout à l'heure avec le croche pied. Puis, j'aime pas les avocats de base, je suis pas du style violent pour rien, mais ne tente pas ta chance ok?


Mon éclat de rire repris. Sa franchise est incroyable. Mais le pire c'est que j'étais pareil. Mais mes suppositions sur le fait qu'il n'aimait pas las avocat s'avérait etre vrai. En reprenant mon souffle je sentis un mal de joue a avoir trop ris.

haha.... tu dois toi aussi avoir des ennuis avec ta façon de parler non ?

Enfin calmé et disposé a lui répondre a son avertissement. Enfin sa ne semblait pas etre une menace. Il avait vraiment pitié de moi peut etre.

Ne t'inquiète pas je ne l'utilise que sur les imbéciles. Tu en es pas un, tu es plutot tres comique. Mais je vais aussi répondre à ta franchise. Tu n'es pas sans savoir que certain avocat font des scan. J'ai presque commencer un sur toi. J'en suis désolé, je ne voulais pas. Je n'ai pas le droit. Donc si tu veux savoir mon scan je te le dis sans problème

Mon regard se porta sur lui en buvant ma bière.

Et aussi la manipulation de la pensée je ne le fais pas normalement. C'est trop dangereux, et bien plus qu'une arme.  Même si tu porte plainte, la manipulation de la pensée n'est pas "accepter" au tribunal. Ils n'y croivent pas et surtout ils n'y connaissent rien.


Prenant une pause les yeux dans le vague. Je n'ai pas aimé cette période de ma vie mais malheureusement je dois l'assumer sinon je me ferais dévorer. Je reprit avec mon ironie à la con.

Et sinon pour le croche patte la j'y peux rien si je me fais tabasser. Tu serais venu plus tot tu aurais pu ne pas tomber. Et peut etre me liéré telle une princesse ? Nan ok il faut que j'arrete avec ca, tu va finir par me frapper.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 111
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 25
MessageSujet: Re: Pas de motivation pour les imbéciles... †Zephyr†   Mer 29 Aoû - 1:09

Yackov & Zephyr
" I've had enough of running away. Now I've got something I want to protect. It's you."
J'ai vraiment l'impression d'être de mauvaise compagnie... Enfin ce n'est pas tellement nouveau à vrai dire. Je suis parfaitement au courant de n'être aucunement de bonne compagnie. Je fais la gueule en tout temps, ou du moins je suis inexpressif, n'ayant pas l'air intéressé le moins du monde par ce qu'on me raconte. J'intimide et fais peur à la personne qui est avec moi, en général, celui-là et une exception, il est étrange comme gars alors on va mettre dire que c'est pour ça. Puis finalement, je ne dis pratiquement rien, si ce n'est que pour dire ce que je pense depuis le début, c'est-à-dire qu'il est bizarre où le mettre en garde de ne pas essayer certaines choses sur moi, au risque de se prendre une bonne raclée de ma part, même si j'en ai pas forcément envie. Donc, ça ne m'étonnerait pas qu'il s'ennuie bien avant que nous terminions notre bière, qu'il m'offre d'ailleurs, je dois lui rappeler.

C'est ce que je croyais avant qu'il éclate de rire à mes côtés à mes commentaires le concernant. Je ausse simplement un sourcil, j'aurais davantage pensé qu'il l'aurait mal pris ou du moins se serait senti vexer de se faire traiter de bizarre, mais non. Il rigole juste et j'avoue que ça me fait bizarre. Je suis comique à ce point? Peut-être, je devrais peut-être me mettre à l'humour non? Ouais, non pas vraiment... Ce serait ridicule. Enfin bon, même mon avertissement le lança dans un éclat de rire. Il n'a vraiment pas peur, c'est moi qui pourrais le prendre mal, il a de la chance que ce n'ait pas le cas. Avec n'importe quelle autre brute, l'avocat n'aurait plus de nez à l'heure qu'il est. La chance qu'il a d'être tombé sur moi ! Ou pas. Comme dit, être avec moi n'est pas non plus la joie.

Bref, le jeune homme à mes côtés retrouva son calme assez rapidement, alors que je ne le quittais plus des yeux désormais. Vraiment je me demande pourquoi je me méfie autant, il n'a vraiment pas l'air méchant ou du moins une menace pour moi. Je devrais essayer de me détendre un peu et profiter de cette soirée avec le brun. C'est difficile, mais pourquoi pas? Ça me changera les idées pour une fois. Du moins, je l'espère, mes idées noires ou même mes inquiétudes à son sujet pourraient très vite revenir même si je les chassais de mon esprit à l'instant.

C'est alors qu'il s'adresse à nouveau à moi et ce qu'il me dit me fit légèrement grincer des dents, alors que je reportais mon attention sur le breuvage que je tenais entre mes mains. Ouais, bon ce n'est pas tellement difficile à deviner avec ma façon d'agir. J'avoue ne pas être très subtile pour l'instant. Bon je n'ai rien à me reprocher pour l'instant. Ça va faire plusieurs mois que je suis sage, que je n'ai rien fait d'illégale, mais voilà quoi... Ça la justice en a rien à foutre et le mec en face représente la justice du coup. Je dois faire gaffe. Cependant, je ne répondis rien à cela, de toute façon, je doute qu'il attende réellement une réponse à ceci, vu la tête que je tire, je suis loin d'être disposé à lui raconter ma vie.

Ne t'inquiète pas je ne l'utilise que sur les imbéciles. Tu en es pas un, tu es plutot tres comique. Mais je vais aussi répondre à ta franchise. Tu n'es pas sans savoir que certain avocat font des scan. J'ai presque commencer un sur toi. J'en suis désolé, je ne voulais pas. Je n'ai pas le droit. Donc si tu veux savoir mon scan je te le dis sans problème

Oh et bien tant mieux qu'il pense que je ne suis pas un imbécile. Je ne crois pas l'être, ou du moins beaucoup moins que certains que je croise dans la rue. Je ne dirai pas non plus que je suis très brillant avec toutes les conneries que j'ai pu faire dans la vie, mais au moins je suis assez intelligent pour me rendre compte que j'en ai faits et que je ne suis pas une personne bien. Puis voilà qu'il me confirme que je suis comique, j'avale une gorgée de ma bière à ces mots. Je vais me lancer dans la comédie, je vais faire fureur. Je le regarde, sceptique, lorsqu'il termina. Un scan? Foutu avocat, c'est pour ça que je ne les aime pas... Mais bon que peut-il vraiment savoir en m'observant simplement? Pas grand-chose... Je crois....

Je le laisse terminé avant de répondre quoi que ce soit pour pas le couper dans ces explications. Cette manipulation de la pensée semble être une arme redoutable... En quelque sorte. J'espère n'en être jamais victime que ce soit par lui ou par quelqu'un d'autre, mais ce genre de personne doit être rare. Mon regard inexpressif ne le quitte toujours pas, alors que je le vois plonger dans ces pensées, quelque chose l'embête à ce sujet? Je pourrais lui demander, mais je préfère pas. Je ne le connais pas et... Ai-je envie de vraiment le comprendre et le connaître? Ce n'est que mon partenaire de comptoir le temps d'une bière, c'est tout... J'aurais sans doute besoin d'ami, mais bon à quoi ça sert? Si ce n'est pas moi qui me fais blesser par eux, c'est moi qui risque de les blesser lorsque mon heure sera venue. C'est stupide. Je lève les yeux au ciel à nouveau face à son ironie. Il ne s'arrête jamais.

- Je n'ai pas tellement la gueule d'un prince charmant, alors n'y compte pas trop petite princesse.

Lâchai-je sur le même ton que ce dernier avant d'avaler le contenu de la bouteille devant moi. Ce que je n'aurais sans doute pas dû, où y aller plus doucement, car sur le coup, je ne me sentis pas très bien. Comme un peu plus tôt durant ma balade. Un mal de crâne me prit soudainement, mais je tentais de ne rien laisser paraître devant l'avocat qui me regardait, alors j'enchainai rapidement sur autre chose.

- Dis-moi, je suis curieux, qu'as-tu découvert sur moi avec ton super pouvoir d'avocat?

Bien sûr, je parle de son scan. Oui je continue sur le même ton, mais bon si on doit se lancer dans l'ironie et tout ce bordel autant y aller à fond, même si j'avoue qu'avec ma voix qui sonne légèrement vide, ça fait bizarre de parler ainsi. Je tente de me concentrer sur autre chose que mon état lamentable du moment, me disant que ça finirait par passer comme ça le fait toujours.
©️ ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2018
MessageSujet: Re: Pas de motivation pour les imbéciles... †Zephyr†   Mer 29 Aoû - 14:49

Pas de motivation pour les imbéciles...
†Zephyr Martel†

Sa réponse manqua de m'étouffer avec la bière. Se serait une triste fin si je venais à mourir ainsi. Je risque ma vie toujours avec mon métier alors etre étouffer par une simple bière serait triste. Vraiment.
J'étais surpris qu'il marche dans mon jeu alors qu'il avait l'aire plutôt réticent avec les avocats. Mais il ne pourrait je pense pas s'habituer avec mon ironie. C'est impossible de m'arreter quand je m'y met. C'est peut etre ca le problème chez moi.

- Je n'ai pas tellement la gueule d'un prince charmant, alors n'y compte pas trop petite princesse.

Petite princesse ? D'ou je suis petit ? Bon peut etre que oui par rapport à lui... Mais je n'ai pas eu le temps d'enchainer sur ses parole qu'il continua. Je cru voir un air négatif sur son visage quand je le regardais moi aussi mais cela ne durait moins d'une seconde. Mais je devrais m'arrêter la je lui ai dit que j'arretais mon scan. Mais vu comment il a terminer sa bière c'est peut etre pour ca. Il aime autant que ca la bière ?

Dis-moi, je suis curieux, qu'as-tu découvert sur moi avec ton super pouvoir d'avocat?

Pendant un moment j'avais cru qu'il n'y étais pas interessé. Au final si. en plus j'avais faillis continuer le scan a l'instant. Finalement c'est peut etre lui qui s'est sauvé lui même en me remmenant à la réalité. Mon regard ne le quittais plus puisque j'avais aussi terminer ma bière. Mais puisqu'il continuait dans le jeu alors moi aussi.

Mh... Bien sur votre altesse, j'ai vu que vous semblez vraiment détester les avocat. Surement une affaire qui s'est mal passé, un andouille d'avocat alors. Ensuite je ne l'ai pas fais longtemps mais je vu aussi que vous n'avez pas l'aire bien, mais la ce n'est pas mon croche patte. Et  que tu n'est pas si effrayant que ca. Enfin si tu était dangereux tu m'aurait déja mit à terre.

Apres il y avait ses yeux qui m'ont interpelé mais ca n'a pas de grande importance pour le scan. Heureusement qu'il ne pouvait pas lire dans mes pensée, il m'aurait sans douter frapper. Continuant de le regarder. Clairement je le dévorais des yeux mais je le cachais. Ca pourrait etre mauvais pour moi si il le savait non ?

Pour en revenir... t'es sur que ca va cher prince ? tu veux un cachet ? Enfin non médicament et alcool ne font pas bon ménage...

Je réfléchissais a une solution. Je n'avais pas vraiment envie de le lacher dans cet état meme si il le cachait. Alors ma question vint d'un coup d'un naturel.

Tu veux dormir ? J'habite pas loin, tu peux t'y reposer si tu veux. Ca me dérange pas, en ce moment je ne fais que bosser alors mon lit est fait. Depuis avant hier soir c'est le canapé qui me tiens compagnie.

C'est apres l'voir dit que je réagis. Quel con. D'abord je lui dis que je lui paye un bière et apres ca ? franchement Yackov, qui accepterait ca d'un inconnus ? Bien que je n'allais pas le bouffer non plus...J'enchaine pour rectifier ma gourde.

Ou sinon je t'accompagne chez toi, j'ai pas envie que tu finisse une autre fois a terre par ma faute.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Messages : 111
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 25
MessageSujet: Re: Pas de motivation pour les imbéciles... †Zephyr†   Sam 15 Sep - 2:24

Yackov & Zephyr
" I've had enough of running away. Now I've got something I want to protect. It's you."
Je vais vraiment finir par me sentir mal à l'aise à cause de la façon dont il m'observe en ce moment. Non, en fait je crois que c'est déjà le cas, même si mon visage n'affichait aucune gêne ou rougeur qui prouverait que son regard me dérangeait réellement. Seulement si j'avais une capuche, je l'aurais sans doute remonté sur ma tête dans le but de le cacher un peu des yeux perçant du jeune avocat à côté de moi. Je dois vraiment arrêter de dire qu'il est jeune, il a l'air, mais ça ne veut rien, je dirais même qu'il a mon âge. Parfois, j'ai l'impression d'être un vieillard avec la façon dont je parle... J'ai 33 ans, mais avec le temps passé en prison, qui m'a paru une éternité, j'ai l'impression d'avoir pris un coup de vieux bien plus vite. En tout cas... Faut que j'arrête.

Je tournai cependant la tête vers lui pour plonger mon regard dans le sien. J'ai la vision légèrement trouble, la tête qui me tourne et le mal de crâne ne fait que s'amplifier de minute en minute. Super la journée de congé. Pendant toute la semaine passer avec l'actrice, j'allais bien ou du moins ce n'était pas un gros souci et là je prends enfin du repos et tout déraille. Fait chié. Je n'aurais sans doute pas dû marcher autant et juste me reposer chez moi tranquillement. Mais non, je suis là, à des kilomètres de mon appartement et j'ai l'impression que si je me lève mes jambes vont se dérober sous moi. Va-il croire que je ne supporte pas l'alcool? Peut-être, mais j'espère pas, la honte. Une bière et le gars ne tiennent plus debout, franchement c'est triste, même si en réalité ce n'est pas la faute à l'alcool. Puis, bon je n'avais aucune envie de rester cloitrée chez moi par une si belle journée, surtout avec mes colocataires pénibles.

Je le regrette maintenant, mais tant pis. Je ne pouvais pas deviner ce qui m'arriverait en chemin et je ne me priverai pas d'aller quelque part pour ça. Si je suis pour crever demain, je dois en profiter au maximum. Même si je dois supporter ce regard qui semble m'analyser. Continuait-il son scan même s'il m'avait dit le contraire? Non, pas possible, je dois arrêter d'être parano. Il ne peut rien savoir de moi avec ces yeux, il ne lit pas mes pensées non plus. Ce serait flippant si c'était le cas. Je sortis de mes pensées lorsqu'il reprit la parole. Me donnant un surnom qui restait dans le thème de notre délire. Il m'expliqua rapidement ce qu'il avait compris sur moi. Commençant par ma haine envers les avocats. J'avoue c'était facilement à deviner celle-là...

Il avait également compris que je n'allais pas bien, bien qu'il en ignore la raison. Merde. Je voulais pas qu'il le remarque. Je ne suis vraiment pas subtile. Je reste silencieux, alors qu'il poursuivit. Pas effrayant? Elle est bien bonne celle-là, c'est la première fois que je l'entends. Du côté tant mieux, y a une personne dans toute la ville que je n'effraie pas. Enfin, deux. Chrome aussi n'a pas peur. Il me proposa par la suite un cachet, mais se ravisa en réalisant que l'alcool et médicament ne faisaient pas un bon mélange. Si je n'étais pas si fermé, un sourire aurait pu se former sur mon visage pour son attention, mais non. Mon regard inexpressif continuait de le regarder. On se regarde dans le blanc des yeux, les gens nous trouvent pas un peu bizarre? Je sais pas.

Tu veux dormir ? J'habite pas loin, tu peux t'y reposer si tu veux. Ca me dérange pas, en ce moment je ne fais que bosser alors mon lit est fait. Depuis avant hier soir c'est le canapé qui me tiens compagnie.

Prit par surprise, je ne répondis rien sur le coup. Encore? Ce n'est pas la deuxième fois qu'il m'invite à aller chez lui non? Ouais, il m'a invité lorsque nous étions encore dans la rue. Il réalise que c'est bizarre? Enfin... Sauf s'il veut un coup d'un soir et c'est pour ça qu'il insiste? Non, je crois pas, ça n'a pas l'air d'être son genre, puis il m'a l'air réellement préoccupé par mon état, même si j'ai bien envie de nier tout ça, ce qui s'avérait être difficile si je me levais debout maintenant. Le plus bizarre c'est qu'il me propose son lit. Je me sens un peu mal d'accepter tout ça, mais je sais que j'aurai du mal à marcher jusque chez moi qui me trouve très loin d'ici. Puis, ce n'est pas le moment de me faire agresser dans mon quartier de merde.

Ou sinon je t'accompagne chez toi, j'ai pas envie que tu finisse une autre fois a terre par ma faute.

Le voilà qu'il tente de se rattraper une nouvelle fois. Je lâche doucement un soupir. Je doute qu'il ressorte vivant de mon quartier. Je vis dans le coin le plus mal famé d'Hoshiyo. Me raccompagner était une mauvaise idée, je connais son niveau au combat ou en défense, ce n'est pas extra je dois dire. De plus, il est connu par certaine personne ici, alors vaut mieux évité. Je passe doucement une main dans mes cheveux, réfléchissant tranquillement à l'invitation. Je n'ai pas envie de me casser la tête avec tout ça en ce moment, mais c'est tellement bizarre, je ne sais pas quoi choisir comme option. Finalement, après quelques secondes de silence je pris moi aussi la parole.

- Et moi je n'ai aucune envie que tu me raccompagnes chez moi et que tu te fasses tabasser sur le chemin du retour. Je vis dans un coin pas très recommandable, alors tu risques d'avoir du mal à rentrer seul.

Je prends une légère pause. Je pourrais le laisser dormir chez moi, mais avec mes colocataires pas une bonne idée. Puis, je ne possède qu'une chambre à moi, donc un lit. Hors de question de dormir avec un inconnu, surtout si en plus je dois être malade comme un chien le lendemain.

- Enfin tu as raison sur un point, je me sens pas bien et je vis loin. Ça me casse les pieds de l'admettre, mais j'arriverai pas à m'y rendre.

L'air un peu las, je regarde devant moi un instant. Je devrais peut-être accepter son invitation? Le gars n'est pas méchant, il se soucie réellement, du moins je crois, alors pourquoi pas? Je finis par me lever, me retenant au comptoir afin d'être sûr de ne pas me péter la gueule directe les pieds au sol. Voyant que j'étais stable, je relâchai ce dernier et regarda le brun.

- Je veux bien aller chez toi... Si ça ne t'embête vraiment pas, mais garde ton lit. C'est un peu trop bizarre.

Terminai-je attendant désormais qu'il parle de nouveau. Peut-être ne s'attendait-il pas que j'accepte ce coup-ci? M'enfin, tant pis pour lui. Puis, il doit encore payer notre bière. Je suis un sale profiteur... J'aime pas ça.
©️ ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pas de motivation pour les imbéciles... †Zephyr†   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pas de motivation pour les imbéciles... †Zephyr†

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 03. Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis (terminé)
» Une ******* dans le potage [Quête pour imbéciles, Lou et moi]
» Motivation pour l'etc
» Louve B. Kaffman -- Méfie-toi toujours des imbéciles, ils sont plus dangereux que les loups.
» Assouvir le monde. Quoique non, y a trop d'imbéciles - Feat Night Fury.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coin RP :: Centre ville :: Ruelle-