AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Le deal à ne pas rater :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros d’achat
Voir le deal

Partagez
 

 Quand on parle du loup [Rajack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeDim 4 Aoû - 20:25

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Quand je suis arrivé j'ai vu qu'il a rangé bien vite son téléphone, il allait encore m'envoyer un SMS ? Je rêve il me harcèle maintenant ? Mais pourquoi ? Parce qu'il était surement furax. C'est parce que j'ai pas envie de me prendre d'autre coup, et aussi par honte que je les regarde pas, mais lui le fais. Il a beaucoup plus de courage que moi. Voila que je met a l'admirer alors que c'est pas le moment maintenant.

T'as intérêt à plus te barré, si tu me plantes encore, c'est moi qui me barre !


Hein il a dit quoi la ? Je met un moment avant d'assimiler la question. Enfin la phrase. Voila que je me re perd de nouveau. Il m'engueule parce que je suis partis ? Mais j'ai brisé la promesse non ? Il ne m'en voulait pas ? Mais comment j'aurais pu rester aussi, craquer comme ca c'est ridicule non ? Même si c'est de sa faute car sans cette promesse, je me serais pas retenus autant et je n'aurais pas non plus craquer.
J'allais répondre, si si je vous jure mais voila qu'il fait un geste qui me fait un arret sur image. Oui en premier c'était ca. Il venait vraiment de m'embrasser la ? Et enfin je réagis a retardement en rougissant d'un coup. Il m'avait vraiment embrassé. Mais que pourquoi ?

Voilà... Maintenant arrête de faire cette tête de chien battu, idiot.


La tête de chien battus était une tomate à retardement. Mais tout va bien. J'ai pas vraiment le temps de reprendre mes esprit qu'il me balade de nouveau, et re bug, il me tenais la main la vraiment ? J'en pouvais plus de tout ces bug la ca faisait beaucoup en peu de temps. Et quant au Rajack normal il était bien de retour mais la il avait pas envie ou plutot il pouvait pas répondre à cause des bug.

Allons à l'endroit que tu voudras... Je te laisse décider.

Quoi ? Il a vraiment dis ca ? Bon ok stop les bug la, et Rajack arrete de rougir bon sang. Et puis retourne toi bordel. Quoi que non pas maintenant.
Apres un soufele ou deuxx pour me remettre de ses émotion je réfléchis. Ou je veux ? Chez moi évidemment. Ou chez lui j'en sais rien. Mais ma fierté ou je ne sais quoi me disait de continuer la torture.
Je pourrais croire que je suis maso la. Mais si on prolonge... Ou allez ?
Pourquoi pas un ciné ? C'est calme, enfin hors de question de voir un film romantique ou on s'endort au bout de 2 minutes. Cette fois c'est moi qui va le balader.

Mh... Alors...


Je laissais du suspens. Oui un peu tout de même...

Ciné !


Sur ses mots je le tenais un peu plus fermement à la main et l'emmène au cinéma le plus proche. Sans vraiment le consulter je paye les places pour un film d'action. Je ne sais même pas si je vais réussir a suivre le film, mais je m'installe dans ce cinéma. Toujours en lui tenant la main. J'allais plus le laché. Ca non, j'allais le coller si il le faut.

Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeLun 5 Aoû - 1:30

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
J'ai bien fait de lui laisser le choix? Peut-être que oui, peut-être que non. Je ne saurai pas tant qu'il n'aura pas ouvert la bouche pour me dire où il voulait aller exactement. Je me surpris même à penser que ça ne me dérangeait pas d'aller chez lui, mais je chassai vite cette pensée de ma tête. Bien qu'il y ait plus de chances qu'il choisisse cette destination plutôt qu'une autre. La grande roue semble l'avoir un peu achevé, alors... Pourquoi se torturait-il avec autre chose? Je ne dirai pas non d'ailleurs... Vraiment, je dois commencer à sérieusement me poser des questions là. Je ne devrais pas penser comme ça. Je m'étais arrêté dans la rue pour attendre de connaître notre prochaine destination. Ça ne servait à rien de marcher à l'aveuglette dans les rues de toute façon.

Cette journée est vraiment bizarre. Je ne sais pas trop si cela sa passe bien ou pas. La gêne est bien trop présente. Après, serait-ce juste à cause de mon marché? Si je n'avais pas proposé cela, peut-être qu'il y aurait moins de moment gênant? Je commencerais pas à regretter ce marché stupide que j'ai passé avec lui quand même? À la base, c'était dans le but de me débarrasser de lui non? Je ne sais plus. Mon cerveau est beaucoup trop embrouillé avec toutes ces émotions en ce moment. Je me retournai vers lui, alors qu'il mettait un peu de temps à me répondre. Il ne sait pas? C'est possible, je ne savais moi-même pas où aller après tout, c'est pourquoi je lui avais donné cette charge. Malgré tout, je ne le regarde pas directement, ouais mon courage de tout à l'heure a dû s'envoler maintenant.

Mh... Alors...

Alors? Je déteste le suspense. Surtout en ce moment, je crois que c'est encore pire. J'avais enfin lever les yeux vers lui en espérant que ça ne le bloque pas. Je crois que j'ai dû le voir passer par toutes les émotions aujourd'hui. Enfin, sauf peut-être quelqu'une. C'est bizarre. Il n'est pas si emmerdant finalement. Bon... Je dis ça, mais je lui ai empêché d'être provocant, donc il est sans doute énervant en temps normal. Pourtant, j'ai l'impression de mieux le connaître maintenant, c'est une bonne chose non? Je sais pas, j'ai envie de mieux le connaître au final? Ha encore trop de trucs compliqués, arrête de penser Ace.

Ciné !

Hein? Un cinéma? Il a lu dans mon esprit? J'y avais pensé un peu plus tôt. Mais non Ace, ce n'est pas possible ! Sinon, il se serait moqué de toi depuis fort longtemps avec tous les trucs étranges qui peuvent passer dans ta tête. Sur le coup, je ressentis comme de la déception. C'est moi qui ai commencé à aller n'importe où, alors il doit simplement me retourner ça contre moi. Je ne peux pas rien dire. Puis, je dois me retenir. Ne pas y penser. C'est mieux comme ça. Passer la journée à faire d'autre truc. Finir comme la dernière fois n'était sans doute pas la meilleure idée. Pas pour moi qui est complètement perdu. Je ne réagis pas lorsqu'il attrapa ma main pour m'emmener au cinéma le plus proche. Je détournai vite les yeux cependant. Ouais, finalement c'est bien plus gênant que je le pensais. Enfin, moi je l'avais trimballé par le poignet pendant toute la journée, c'était moins pire. Là, il me tient carrément par la main. J'ai envie de me dégager, mais en même temps non. Donc au final, je le laissai faire sans un mot.

Nous arrivions ensuite au cinéma et sans même me demander mon avis, vengeance peut-être? Il choisit un film avant d'entrer et se rendre dans la salle. Il paya même mon entrée. Je crois l'avoir répété des centaines de fois aujourd'hui, mais c'est très bizarre. J'ai vraiment l'impression qu'on est en rendez-vous... Mais non ce n'est pas le cas ! Je me pose sur le siège à côté de lui, alors que lui me tient toujours la main. Il peut la lâcher maintenant non? Il n'a plus besoin de me guider... Pourtant non. Je reste silencieux, jetant un coup d'oeil à la salle. AU moins, il n'y a personne pour voir ça. On a la salle à nous tout seul, forcément qui vient au cinéma alors qu'il fait si beau dehors. Il y a juste deux abrutis comme nous.

Alors que j'allais prendre la parole avant que le film ne débute, j'entends mon téléphone faire un bruit dans ma poche. Un message? Avec ma main libre, je le prends et regarde qui m'a envoyé ce message. Bien sûr, j'aurais dû me douter que ça me fasse pas plaisir. Mon demi-frère qui fait le mec gentil en me balançant un " oh super ! J'ai hâte de te voir petit frère ! ". Mon cul oui. Sale con. J'ai envie de lui retourner une insulte, mais je me contente d'éteindre mon téléphone et de le ranger avec une légère rage non dissimulée. Je reviens finalement sur l'autre petit souci du moment sans pour détourner le regard de l'écran noir en face de nous.

- Je pourrais récupérer ma main maintenant?

Avais-je dis simplement, ma voix démontrant légèrement de la gêne. Ma main reposait dans la sienne, mais je n'osais à aucun moment serrer celle de l'argenter en retour. Je sais qu'au fond de moi, j'ai envie de la serrer moi aussi. Je n'ai pas vraiment envie qu'il la lâche, mais c'est pour le mieux.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeLun 5 Aoû - 3:10

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

J'avoue que fait c'était une petite vengeance mais... Je me torturais un peu moi même en ayant décidé d'aller au cinéma. Ma fierté reprenait un peu le dessus. Mais la séance allait peut etre bien se passé non ? Le film en question était bourré d'action, de cascades et out le bordel de tueries. J'aimais bien les cascades dans se genre de films, J'allais sans doute rentré dedans et ne plus avoir cette envie de sauté sur ce flic qui est actuellement mon voisin. Ou alors la reporter plus facilement.

Mais quand je rentre dans cette salle... Je ne vois personne... Même pas un jeune ou deux !!! Finalement c'est mauvais. Je suis seul. Avec lui. A coté de lui. Mais quel con je fais. Je le regrette fortement maintenant.

Je le remarque aussi ranger un téléphone avec une certaine rage. Ah son frère ? Ah... Oui la réunion ! Bon d'après ce qu'il m'a dit la promesse tenait toujours ? Sans doute sinon il serait partis. J'avais cru pourtant échoué... L'embrasser n'était pas compter en provocation alors ? Je pouvais arrete de faire une pression tout seul la dessus ? Bon je vais quand même pas me lacher non plus. Même si etre seul dans cette salle était comme une perche. Il y avait plus important. Le film. Concentre toi Rajack.

Je pourrais récupérer ma main maintenant?


Ah oui sa main ! Mais je n'ai pas envie de la lacher moi ! Je décide cependant a tourné ma main sans pour autant la lâché le laissant lui même l'enlevé si il en avait envie.

Mh fais se que tu veux... Même si j'ai pas vraiment envie de te lacher....


Le "Même si j'ai pas vraiment envie de te lacher je l'avait presque murmuré, j'avais envie d'installer une gène. Donc j'avais a la fois envie qu'il le comprenne pour ne pas me lacher mais a la fois j'avais envie qu'il me lache pour éviter de risquer de l'embrasser, ou de lui sauter dessus pendant le film.

Et le film commence. Les effets spéciaux sont impressionnant, la pression est incroyable ! Les cascades paraissent vraiment dingues !
Ah j'aimerais pouvoir pensé ca. Mais... Je n'arrive pas a me concentré et rentré dans le film bordel. Vers le milieux du film j'ai envie de me changer les idées et d'aller aux toilettes mais si je le fais il va croire que je me barre et il va partir, comme il la dit...

Je jette un coup d'oeil vers lui pour voir si il est dedans. Car si il y est alors j'attendrais la fin sinon... Sinon quoi ? Je pars en l'embarquant avec moi direction mon appart. Ma connerie aurait assez duré...
Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeMar 6 Aoû - 4:45

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
J'ai hâte que ce film commence pour que je puisse enfin penser à autre chose. Cette journée est beaucoup trop chargée en émotion, je deviens fou. Je veux juste penser à rien, me détendre un peu. Un film sera sans doute très aidant. Enfin, tout dépend du film, je n'ai pas vu, ni entendu le nom du film qu'il avait choisi et il se trimballait les billets, donc je n'ai pas vu non plus. J'espère qu'il ne m'a pas amené dans une salle avec un film d'amour ou un truc trop niais, parce que je risquais vite de sortir d'ici. C'est la dernière chose que j'ai envie de voir. En plus, c'est chiant à mourir. Je n'ai aucun intérêt à regarder ce genre de film. Si c'est un film d'action ça passera par exemple. Même un film d'horreur ça passe, bien que ce ne soit pas trop mon délire non plus. Pas que j'ai la trouille, au contraire, c'est difficile de me faire peur, ça ne me m'effraie pas du tout et donc ça me fait chier aussi. Bref, je m'égare, mais c'est très bien comme ça.

Je m'égarerais davantage si j'avais le contrôle de ma main j'avoue. Ma main qui était toujours coincée dans celle de l'argenté. Je n'ai pourtant pas essayé de me dégager de force, je suis pratiquement sûr qu'il me lâcherait si je tentais, mais je préfère qu'il lâche de lui-même. Ou je n'ai tout simplement pas envie de la retirer, c'est possible aussi. C'est juste que je me vois mal ne pas lui demander de me relâcher. Ce n'est pas moi, puis je ne veux pas qu'il pense qu'il y a quoi que ce soit entre nous hein ! Il n'y a toujours rien. Une simple attirance, j'ai envie de dire, mais voilà. On n'est pas un couple, il ne faut pas rêver non plus ! D'ailleurs, après mes mots, il retourne sa main sans pour autant me lâcher.

Mh fais se que tu veux... Même si j'ai pas vraiment envie de te lacher....

Ce sale petit con... Il a murmuré, mais j'ai bien entendu. Je crois que c'était volontaire. Il cherche à me gêner là non? Il l'aura voulu, je vais l'enlever et puis tant pis pour lui. Hé ben non, je ne bouge pas un instant, laissant ma main reposée là. Hésitant. Ace ! Retire ta main immédiatement ! Il te dit ça pour que tu la laisses là et toi tu obéis presque? Idiot ! Je retirai donc ma main après une longue hésitation, croisant les bras contre moi et m'enfonçant dans le siège. Voilà, j'ai écouté mon cerveau ! Ça me fait chier sur le coup, j'ai envie de la reprendre, mais non je dois pas. Ne bouge pas Ace.

Le film débute sur cela, après les nombreuses publicités bien sûr. Un film d'action. Je suis rassuré du coup. J'en avais entendu parler et il paraissait bon. Parfait ! Pas le temps de trop pensé du coup avec un excellent film ! Après 30 minutes du film, mon bras se posa sur l'accoudoir à l'opposer de Rajack ou je posai mon bras. Encore 15 minutes plus tard, mes doigts tapotaient, comme dans la grande roue, nerveusement sur cet accoudoir en question. Puis, finalement vers la moitié du film, j'en avais déjà marre. Je voulais rentrer. Le film devait être excellent ça oui, mais je n'écoutais rien du tout. Mon regard se perdait sur la salle pour m'occuper, plutôt que sur l'écran géant. Je veux vraiment rentrer... Mais pas seul... Avec l'autre débile à mes côtés. Ace tu es vraiment stupide. Pour ne rien arranger, le manque de vie dans la salle de cinéma n'aidait pas vraiment à retenir mes envies.

Ressaisit toi ! Rajack est sans doute plongé dans le film lui contrairement à toi. Ne le dérange pas ! Enfin, je m'autorise tout de même un regard discret dans sa direction, ça ne le dérangera sans doute pas ça. Il ne me verra même pas... Merde ! Je n'ai pas choisi le moment pour regarder dans sa direction, car je remarque qu’il me regarde aussi ! Bordel ! Je suis trop con ! Je retourne en quatrième vitesse ma tête, manquant presque de me tordre le coup à la vitesse que je la retourne. Merde, merde ! Il m’a forcément vu ! Moi qui voulais être discret, c’est complètement raté. Il va penser quoi maintenant hein?

- Quoi? Il y a un problème?

Bien sûr Ace, fait l'innocent. Fait comme si tu avais remarqué qu'il te regardait et donc c'est pour ça que tu t'es retourné. Si ça marche et bien ça serait parfait... J'en doute, mais on sait jamais. J'avais parlé suffisamment fort pour qu'il puisse m'entendre, malgré le son fort. Franchement, je n'ai vraiment pas de chance... Et au fait... Pourquoi me regardait-il lui?


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeMar 6 Aoû - 16:24

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

J'aurais peut etre du me taire. Il m'avait surement entendu car il a lâché ma main. Apres ce qui semble etre une longue réflection d'ailleurs. Mais d'un coté j'allais peut etre poins pensé a lui sauté dessus. Mais non. J'en avais toujours autant envie.

Et le pire c'est qu'en me tournant vers lui, il eu la même action. Il lisait dans mes pensées ? C'est surtout quand il retourne son attention à la vitesse de la lumière que le laissait un sourire amusé s'échapper. Il allait avoir un torticolis a cette vitesse.

Quoi? Il y a un problème?


Quoi ? il avait vu que je le regardais ? Ca voulait dire qu'il ne faisait pas attention au film...? Car la on était en face une scene d'action, enfin je crois, je ne suivait vraiment pas le film. Je faisais violence pour rester fixe. Mais la mon coeur a loupé un battement à cette pensée, il n'était pas dans le film. Décidément, il me faisait passé d'un facette à autre autre en un claquement de doigt. Bon la c'était un regard. Mais j'avais jamais eu de journée comme ca en général je sais garder mon sang froid en toute circonstance, formation de garde du corps oblige. Mais la j'y étais bien loin. Mon sang froid était partis en vacance.

Peut etre oui.

La mon cerveau est moins rapide que mon corps. Je me lève et l'embarque en le prenant par le poignet direction la sortie sans vraiment m'en rendre compte.
J'atterris. Quand on va vers mon appart. Je suis vraiment en train l'embarquer ? Même si le le tien je ne suis pas vraiment ferme, j'ai pas envie qu'on me traite de kidnappeur, surtout que c'était un flic.

Arrivé à mon appart, au rez de chaussé, heureusement j'avais pas envie de le perdre dans les escaliers. Mon cerveau agis cette fois en meme temps que mon corps et j'ouvre bien vite ma porte pour ensuite juste le plaquer a celle ci dès que je referme. Impatient oui. Trop attendus aussi.

Je comble l'espace entre nous assez vite et l'embrasse avec la même violence que toute a l'heure. Mais c'est vraiment surtout parce que je suis à bout.
Je n'avais même pas attendu d'etre à mon salon. J'avais même zappé de refermé mon bureau ou dans des armoires j'avais toutes les preuves comme quoi j'étais le Grenat, elles n'étaient pas à la vu de tous mais c'était un flic. Mais on la on allait etre occupé. Enfin... Je ne voulais pas passer pour un violeur alors j'avais juste mes mains contre les porte. Je n'avais pas vraiment d'appuis sur lui alors il pouvait le pousser sans mal. Je me casserais facilement la gueule aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeMar 6 Aoû - 19:57

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Pourquoi il me regarde? Pourquoi n'est-il pas concentré sur le film? Il est bien ce film, du moins de ce que j'ai pu voir. J'avoue avoir seulement jeté des coups d'oeil. En réalité, il est peut-être complètement à chier, qui sait. M'enfin, ce n'est pas la question à l'heure actuelle. Pourquoi m'avoir amené ici si ce n'est pas pour regarder le film hein? Me faire chier, me torturer? Un peu comme je l'ai faits pour la grande roue? On est vraiment deux imbéciles. je n'ai jamais vu ça. En plus, je me suis fait mal à cou en me retournant comme ça. Bravo champion. J'ai l'air encore plus stupide d'avoir réagi de la sorte. Il ne devait pas être en train de me regarder lui aussi merde ! Concentres-toi sur le film Rajack ! Oublie-moi et je pourrai peut-être réussir à t'oublier pendant la dernière heure du film. Quelle blague. Comme si c'était possible. Le film est captivant à souhait et je pense qu'à ce fou à côté de moi. Ça ne m'arrive jamais pourtant ! Personne n'a jamais autant envahi mon esprit. Ça m'énerve tellement, je ne vois même pas ce qu'il le rend si spécial. Parce qu'il a du répondant et ne se couche pas lorsque j'aboie de toutes mes forces? Ce serait débile comme raison d'être fou de quelqu'un quand même non?

Ce ne serait pas parce que je me sens bien avec lui? Non ça c'est encore pire. Surtout que notre rencontre a débuté sur une mauvaise note, une très mauvaise note en plus. Ça me surprend même que je pense autant à lui vu comment on s'est rencontré. Il m'a tout de même attrapé par le cou, me rappelant un moment traumatisant de mon passé... Ouais, je suis bizarre, apprécier une personne qui vos fous la trouille dès la première rencontre, je ne suis pas bien dans ma tête. Je devrais sans doute consulter finalement. Une nouvelle fois je m'égare et oublie ce qui est important pour le moment. Aller fait l'idiot et regarde le film comme si rien n'était... Bon j'aurais bien voulu faire ça....

Peut etre oui.

Je n'étais pas sûr d'avoir bien entendu sa réponse et avais tourné la tête vers lui dans le but de lui faire répéter, mais je n'avais. Rajack venait de se lever de son siège et m'attrapa par le poignet me forçant à me lever à mon tour et à le suivre hors du cinéma. Stupéfait par ce soudain changement, je ne me débattis même pas, le laissant me trainer je ne sais où. Il me fait quoi là? Oh? Attends, cette soudaine précipitation? Il me ferait pas la même chose que la grande roue? Merde, je devrais me dégager avant. Bah non, je le suis comme un bon petit chien en réalité. Putain d'imbécile Ace.

Je reconnus rapidement l'endroit où nous allions. C'était mon quartier. Notre quartier. Surtout notre rue. Il m'emmenait chez lui là? Lorsque je vois qu'on passe à côté de mon appartement, je reçus ma confirmation. Je me sentais bizarrement mal à l'aise d'aller chez lui comme ça, mais une certaine impatience aussi, qui grandissait plus on approchait de la porte. Oui, j'en mourrais d'envie depuis un bon moment, je suis juste un sale con et un lâche, je préférais l'éviter pour toujours les mêmes raisons qui ont traversé mon esprit toute la journée. Une fois entré dans l'appartement de l'argenté, mon dos heurta durement la porte. Il ne me laissa cependant pas le temps de dire ou faire quoi que ce soit qu'il s'avança pour m'embrasser une nouvelle fois avec la même ardeur que tout à l'heure.

J'étais complètement perdu. Toutes sortes d'émotion contradictoire m'envahit sur le coup. Ma main se pose contre son épaule avec l’intention de le repousser. Il faut le faire Ace, tu ne dois pas reproduire ce qui s'est passé cette journée-là. Vous vous connaissez à peine, il ne faut pas céder. Ce n’est pas la bonne chose à faire… Pas vrai? Mais le scénario se répéta de nouveau. Mon coeur gagna la partie. Au lieu de le repousser, ma main s’agrippe plus fermement au chandail de l’argenté. Non, je ne peux juste pas lutter contre ça. Ce que je ressens est trop fort. Puis, ça ne veut toujours rien dire. C'est deux personnes qui veulent assouvir leur désir. Je finis par le tirer vers moi pour qu'il n'y est plus d'espace entre nous et approfondir ce baiser. Mes mains allant se perdre dans son dos sous son haut. Putain, j'ai l'impression que ça fait une éternité que j'attends ça.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeMer 7 Aoû - 5:33

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

J'avoue que je cherchais une définition a notre relation. Oui toujours. On se voit on se frappe et ensuite il y a cette soirée. Et maintenant ce soir. Je mentirais si je disais que je ne l'avais pas espéré cette fin pour ce soir. Alors oui. Enfin. C'est un mot qui me vient a l'esprit. Je pense que c'était le fait d'avoir été dominé, mais j'étais vraiment impatient. Je ne suis que tres rarement dominé par un homme comme ca. Enfin dans se genre de situation ou de relation.

Mais quand il le tiens à l'épaule je me dis merde. Bon apres il aurait eu aussi le temps de s'échapper pendant le trajet. Mais je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'il va partir. En plus il n'avait pas décrocher un seul mot. Mais le geste se change et au final il s'agrippe. Ah j'ai encore pensé trop vite. Surtout quand je sens ses mains dans mon dos.

L'entrée me paraissait moins intéressante pour le moment. Etre debout c'était pas confortable. Même je l'avais déja fait debout mais bon... Avec lui je sais pas. Meme si j'aime quand il est violent, je préfère le lit. Bon croyez pas que je suis maso quand je parle de violence.

Ma bouche se glisse petit à petit dans son cou pour continuer de l'embrasser et surtout me laisser en placé une. Délaissant sa bouche. Me rapellant la douce torture de la dernière fois.

On doit etre taré.

Voila. C'était la pensée que j'avais actuellement, je me suis pas gèné pour le dire. Oubliant légèrement la promesse. Redevenant Rajack provocateur peu à peu. Mais pas tout à fais. J'avais utilisé "on doit" alors que le moi normal aurait suremnt dit "on est".

Mes mains commencent à l'enlacer mais surtout l'attire vers moi quand je prend la direction de mon lit. A reculons alors j'ai forcément faillit me prendre la porte. Mais je n'avais pas envie de le lacher. L'embrassant au passage 2-3 fois, je ne pouvais pas etre en continus si je marchais en même temps.

Je me surpris a me mettre en premier sur le lit en accompagnant le flic avec moi, dans ma chute maitrisé. Me retrouvant en dessous. Surement des restes de cet apres midi à joué le dominé. Mais ca me dérange pas vraiment tant que je peu l'embrasser, d'ailleurs je retrouve encore cette impatience limite violente.
Je laisse mes mains parcourir son corps en dessous son tee shirt.
Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeMer 7 Aoû - 19:51

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
J'ai encore raté. Encore raté, l'occasion de le repousser. Mais c'est si dur. Pourquoi je le désire à ce point? J'ai vraiment perdu la tête. Ce mec m'a fait perdre la tête. Enfin, surtout mon coeur qui fait complètement n'importe quoi depuis que je l'ai rencontré. Je n'arrive pas à me détacher de lui. Je l'enlace avec force pour pas qu'il m'échappe, bien que je doute qu'il soit celui qui va se dégager. C'est peut-être pour m'empêcher moi de le repousser? Bref, je parcoure toujours son dos avec mes mains, comme si le contact de sa peau m'avait manqué. En vrai, c'est le cas, je n'avais pas hésité une seule seconde à passer sous son haut pour le toucher. C'est alors qu'il délaisse mes lèvres pour s'attaquer à mon cou. Je le laisse faire malgré la légère frustration ressentie par la disparition de ces lèvres des miennes. Comme la dernière fois. Ça se répète...

On doit etre taré.

Taré? Complètement. On a perdu la tête. J'ai perdu la tête. Je ne sais pas trop si j'aime ça en réalité, car je ressens deux choses différentes en même temps. Deux choses complètement contradictoires. Je n'ose cependant rien répondre, trop concentré sur le plaisir ressenti par ces baisées sur mon cou. Il décide au bout d'un moment de quitter la porte d'entrée qui j'avoue n'avait rien de confortable, écraser contre une porte ce n'est pas incroyable. Il m'attire vers lui, le laissant une nouvelle fois faire et me dirigea vers une autre pièce tout en m'embrassant sur le chemin, qui était probablement sa chambre. En arrivant, il se posa le premier sur le lit, ce qui me surprit d'ailleurs. Je pensais me retrouver une nouvelle fois en dessous, ce qui ne m'aurait pas dérangé de toute façon, mais non, j'étais sur lui cette fois. Surement a-t-il prit gout à force de se faire trainé et dominé par moi toute la journée... C'est étrange dit comme ça... Bref, je m'empresse de retrouver sa bouche pour l'embrasser encore, le laissant me toucher comme il le souhaitait. Je ne me gênai pas non plus d'ailleurs.

Cependant, mon cerveau ne dort jamais. Plus le temps avance, plus nous nous rapprochions de l’acte en question, plus je me sens hésitant de poursuivre. Enfin, cela ne doit pas se voir énormément, mes mouvements se font de manière automatique, guider par le désir et l’envie et par ce coeur qui bat une nouvelle fois si fort que j’ai l’impression qu’il va finir par sortir. Cette hésitation doit davantage se lire dans mes yeux et peut-être un peu mon visage? Je ne sais pas vraiment, je ne me vois pas. Pourquoi commencer à hésiter? Je n’avais pas réussi à enfin juste oublier tous les problèmes pour vivre le moment présent? Eh bien on dirait que non. Peut-être parce que c’est la deuxième fois que je vais faire ça avec lui et que j’ai sans doute peur que quelque se forme, une relation se forme entre nous deux. La première fois, on peut justifier cela comme étant un moment ou on souhaitait s’amuser, mais la deuxième fois? En plus, le désir et l’envie sont toujours aussi forts. Comment me convaincre que c’est uniquement pour s’amuser et rien d’autre? Tu m’étonnes que je sois porté à faire des migraines… Je pense beaucoup trop. C’est l’enfer dans ma tête. Je crois que personne n’aimerait se trouver dans mon esprit en ce moment, je leur donnerais probablement une migraine aussi.

Arrête de penser Ace ! Tu n’es obligé de rien même si c’est la deuxième fois ! Putain, tu’es trop con ! En plus, je n’ai pas forcément envié que Rajack remarque mes doutes. Ça risque du frustré plus qu’autre chose. Enfin je crois? En tout cas, ma tête et mon coeur sont en total désaccord et je dois écouter l’un ou l’autre. Franchement, mon coeur est bien plus fort et en étant déjà dans l’acte, je ne peux pas juste m’arrêter comme ça. Enfin si, mais je n’y arrive pas. Donc, j’essaye de faire en sorte de l’embrasser le plus souvent possible, de toute façon ça m’arrange, pour éviter de plonger mes yeux dans les siens. Puis, j'étais en position de le faire. J'étais sûr lui, donc ça m'était davantage accessible que si je serais en dessous. Je me précipitai ensuite pour retirer mon haut, ainsi que le sien tous de suite après, les jetant quelque part dans la pièce avant de replonger vers ces lèvres pour l'embrasser et ensuite descendre vers son cou.

C'était légèrement violent et précipité, alors que mes mains parcouraient son corps aussi, le redécouvrant une nouvelle fois. Ça remontait à si loin. J'espérais juste que mes mains ne se mettent pas soudainement à trembler ce qui me trahirait immédiatement. J'en mourrais d'envie depuis une bonne partie de la journée, alors... Reste calme et profite merde !


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeMer 7 Aoû - 21:20

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Bon bah il voulait pas parler. Ca me gênait pas vraiment. Au moins je prenais plus de plaisir. Mais on se lâchait vraiment pas. Je n'avais pas vraiment envie non plus alors qu'il me serre ou re lache moi je m'accroche à lui. Il rêvait si il voulait que je le lache.

Mon impatience était toujours la. J'aimais les caresses qu'il faisait mais j'en voulais plus. Plus ca allait plus ca se changeais en torture douce. Ca ressemblait a l'autre fois mais pas vraiment. J'étais en dessous et en plus impatient. Mais je pouvais pas me permettre de faire quoi que se soit. Je devais juste subir les caresses. Heureusement que au moins il ne délaissait pas ma bouche. Je me laissais faire en fermant les yeux, ce n'est pas que je n'apprenait pas ca tête mais je préférais ca au lieu qu'il voit ce que reflète mes yeux, de l'envie. S'en était sur. Bon je les avais peut etre fermé un peu tard alors il a du voir un peu quand même.

Mais j'ai encore une fois pensé trop vite. Même si il a enlevé assez vite nos deux hauts, je lâche tout de même un léger grognement quand nos bouches séparent. Mais dès qu'il continus a m'embrasser de nouveau je me tais directement. J'étais un chien ou quoi ?

Je pousse de nouveau un rale lorsqu'il délaisse ma bouche pour continuer dans mon cou. Mais de temps apres je laisse s'échappé eu son de plaisir. Oui déja. J'en avais presque honte je déja avoir du plaisir, mais c'était surement mon impatience. Le fais qu'il soit assez brutal n'arrangeait pas les choses. Si bien que je préférais porter une de mes mains ma bouche pour évité d'en sortir d'autre et laissant mon autre mains parcourir ses cheveu. Je n'avais quand même pas envie qu'il s'arrete non plus.

Mais mon impatience repris le dessus. Encore une fois.

Plus...


J'avais carrément pas controlé l'envie et l'impatience dans ma voix. En plus sans m'en rendre compte j'avais de nouveau ouvert les yeux laissant le reflet de l'envie se voir. Je le regretterais pour sur demain. Mais je préfère reporter mon attention à aujourd'hui.

D'habitude je suis au dessus mais la bizarrement c'était bien mieux d'etre en dessous. Cette journée m'avait totalement déréglé. C'est sur. Ou alors c'était juste lui qui me faisait ca.
Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeJeu 8 Aoû - 2:01

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Mes caresses se poursuivent sans interruption, alors que je combats toujours contre mon esprit qui ne fait que m'emmerder depuis tout à l'heure. Va dormir un instant merde que je me sente moins con ! M'enfin, j'en demande beaucoup, même la dernière fois, j'ai l'impression que je n'ai jamais réussis à mettre mon cerveau sur off. Je dois vraiment avoir un problème. Cependant, en voyant le plaisir qu'il ressentait en jetant rapidement un coup d'oeil vers son visage, j'avais pu apercevoir le désir dans ces yeux avant qu'il ne les ferme, je me suis dit que mes problèmes pouvaient bien partir dans un coin de ma tête. Je risquais de le regretter, mais là j'étais là, avec Rajack et c'est tout ce à quoi je dois penser. Alors force toi Ace. Puis, le voir dans cet état me fait un drôle d'effet. Ça me donne envie de lui en donner plus, d'entendre davantage de ces sons qu'il laisse échapper. Je suis de plus en plus impatient. Mon désir augmente à chaque fois. Oui, vraiment je dois mettre de côté mes préoccupations. Je regretterai tout ça plus tard.

Je laisse mon propre plaisir prendre le dessus glissant mes mains sur son torse, alors que ma bouche ne quittait pas mon cou. L'embrassant, le mordillant par moments. Ouais, je m'amuse un peu et ça semble lui faire plaisir, bien que j'aie envie de reprendre ces lèvres. Lui aussi sans doute, on a ce même problème avec le grognement que j'ai pu entendre tout à l'heure quand j'avais abandonné ces lèvres, on est accro désormais. Ce qui est bizarre je l'avoue, mais chacun ces délires hein. Je continue ma torture à son cou pendant un moment, frissonnant presque de plaisir à chaque fois qu'il lâchait un son. Putain. Je vais direct passé à l'acte s'il continue comme ça. Ça me rend dingue. Pourtant, j'essaye de me contrôler, alors que je sens sa main passer dans mes cheveux.

Plus...

Je frisonne encore en entendant cette voix. Résiste Ace. Fait duré un peu, même s'il te le demande de cette façon. Bordel, c'est dur. Je relève les yeux, continuant de l'embrasser en remontant doucement sur sa mâchoire. Je remarquai qu'il avait mis sa main contre sa bouche. Je fronce légèrement des sourcils. Certainement pas. Il m'empêchera pas d'écouter ces sons magnifiques. Je me redresse en attrapant ses mains et les posant sur le lit de chaque côté de sa tête, le piégeant ainsi. Je me penche vers son oreille pour chuchoter doucement.

- Si tu crois que je vais te laisser me priver de ces magnifiques sons, tu rêves.

Un sourire se dessine doucement sur mon visage alors que je plonge mon regard dans le sien. J'ai l'air d'un putain de sadique j'avoue, mais c'est lui qui a voulu ça en me laissant dominer non? Il assume ces choix. Sadique et d'un putain de pervers aussi, mais je m'en fous sur le coup. Dire que j'ai rougi tout à l'heure quand il me tenait la main ou autres petite connerie. Je suis bizarre, j'ai complètement changé d'un coup. J'ai arrêté de réfléchir aussi sur le coup. Je me penche finalement pour l'embrasser de nouveau un bref instant. Je finis cependant par déboutonner son pantalon sans entendre et doucement passé ma main sur cette zone sensible entre ces jambes sans aucune retenue. Pourtant, je n'attends pas plus et relâche sa seconde main en espérant qu'il n'allait pas cacher sa bouche une fois de plus. Avec ce que j'ai dit, j'en doute, mais on ne sait jamais.

Finalement, je retire ce pantalon gênant, que je jetai avec le reste. Au moins, ça sera moins le bordel comme la dernière fois. J'avais retrouvé des vêtements absolument partout dans mon appartement, là, ça se concentre uniquement dans la chambre. Bref, ma main reprend ces caresses à cet endroit, alors que ma bouche ne reste pas sans rien faire. L'embrassant de nouveau dans le cou et parfois les lèvres. Oui, c'est complètement une petite vengeance pour la dernière fois.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeJeu 8 Aoû - 5:55

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Ca lui plait pas que je me retienne. Non seulement parce qu'il m'enlève ma main mais aussi, celle qui lui caressait les cheveux. A son visage je regrettais presque déja d'etre en dessous. Je le sentais mal la.

Si tu crois que je vais te laisser me priver de ces magnifiques sons, tu rêves.

Et voila je regrette. Mais j'en frissone presque. Je regarde, fixe même. Je bug. oui. C'est vraiment le flic devant moi ? C'est un truc qui me vient a l'esprit. Mais bon je devais l'assumer. J'aurais du etre au dessus pour répliquer. Car la je pouvais pas dire grand chose. Alors je l'écoute et lui obéis comme un gentil toutou. Nan mais et puis quoi encore ? Avec ma fierté a la con j'allais lui répondre mais je laisse au final mon plaisir s'échappé ouvertement, surtout parce qu'il me tiens, alors que je le sens glissé sa main.

Et il m'embrasse enfin. Putain pas trop top. Mais c'était trop court. Il en faisait exprès c'est sur. Il n'attendis pas trop pour retiré mon bas. En le faisant voler. Il ya avait mon portable dedans. Sale fou putain ! J'ai faillit lui décrocher un mot a propos de sa mais nouvelle fois stopper par sa main. Mais même si je laissais encore un rale de plaisir sa commencer sérieusement a m'énervé. C'était clairement une vengeance.

Mais ce qui m'enerve surtout c'est que j'aime ca et qu'au final je me plis a sa volonté en massant mes mains dans son dos. Bon je n'avais pas particulièrement d'ongles mais il allait avoir des marque c'est sur. Vengeance personnel. Si on arrete pas de fonctionner vengeance par vengeance ca va finir en baston.

Mais j'arrive a en placer une entre deux baiser.

D-démon...


Ouais. Bon je vait fermer ma gueule, vraiment la. Ca va me revenir dans la tronche c'est sur. Surtout avec lui. Rajack n'as plus de provocation actuellement veuillez repassez. Enfin c'est surtout que je peux même pas en placé une alors je devais me contenter de cette sorte d'insulte ou de provocation minable. Et le pire c'est que mes propos n'allait pas du tout avec me tête qui en voulait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeJeu 8 Aoû - 17:19

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Je ne suis pas sûr qu'il va m'apprécier beaucoup après tout ça. Mais bon c'est lui qui l'a voulu non? Enfin, il ne devait probablement pas s'attendre à ce que je sois un putain de sadique aussi. Tant pis pour lui j'ai envie de dire. Moi ça m'amuse et franchement ça me fait penser à autre chose complètement. C'est bizarre, mais ça m'excite encore plus. Bref, je continue ma torture un moment. En espérant juste qu'il n'est pas l'idée de me renverser pour prendre ma place. Ce qui serait tout à fait possible. Bon d'un côté, je le retiens fermement pour pas que cela arrive, je risque de le regretter s'il venait à y arriver d'ailleurs. Alors je devais garder le contrôle pour aujourd'hui. La prochaine fois cependant je risquais de prendre cher. Ah tiens... Je parle d'une prochaine fois? Bon sang, Ace. Ça ne veut pas dire qu'il y aura une prochaine fois. Bon s'est pensés a l'effet de me frustré, alors je ne sais pas... Après tout, notre relation pourrait se résumer uniquement à ça non? Pourquoi j'ai le coeur serré à me dire un truc pareil? N'y pense plus Ace. C'est loin tout ça.

Pendant que je l'embrasse, je sens ses mains dans mon dos. Je sens en particulier ces doigts sur ma peau. Il n'essayerait pas de me laisser des marques par hasard? Probablement, sans doute sa vengeance à lui. D'un côté, ça m'est égal, de plus ce n'est pas comme si quelqu'un pourrait les voir. Puis, je suis déjà couvert de marque hideuse en tous genres sur le corps causé par mon passé légèrement mouvementé. Bref, une idée me passe par la tête, s'il veut laisser des marques, je pourrais faire la même à un endroit bien voyant, il serait mal, mais je me retiens. Ouais, s'il y a une prochaine fois, je n'ai pas envie de crever non plus. En tout cas, notre échange est violent. Enfin dans le respectable quand même et j'aime ça étrangement. Je me retiens vraiment fort de ne pas sauter toutes ces étapes pour passer aux choses sérieuses directement. Puis, le voir dans un tel état fait grandir mon désir pour lui. J'ai carrément perdu la tête.

D-démon...

Un nouveau sourire apparaît sur mon visage à ces paroles. Il avait réussi à en placer une, mais ce n'était pas réellement ces provocations habituelles. J'ai enfin trouvé un moyen de lui faire complètement abandonner ces provocations. Malheureusement, c'est juste dans ce genre de situation. Je vais devoir trouver quelque chose pour le reste du temps... Je pense beaucoup trop au après... Concentres-toi sur le présent. J'arrête un moment de l'embrasser, mais je restai tout près, le regardant droit dans les yeux, le sourire toujours présent.

- Mais tu aimes ça non?

Dis-je contre ces lèvres avant de les mordiller doucement. Je suis presque sûr qu'il aime ça que je sois un démon ! En fait, j'en suis sûr. Son visage me le démontre assez bien. En tout cas, après tout ça, je ne sais pas trop comment je vais agir. Je vais probablement faire comme si je n'avais fait rien de tout ça. Ouais, c'est sûr. Dans ma précipitation, j'enlève le dernier morceau de tissu couvrant mon partenaire, redécouvrant comme si c'était la première fois son corps. Pour sûr, il me plaît toujours autant. Ça ne change pas ça. Je m'attaque ensuite à mon propre pantalon qui me gênait atrocement depuis un moment déjà et le jeta de rejoindre les autres affaires. Alors que je me penchais pour l'embrasser, j'entends un bruit dur toucher le sol. Hum? Oh merde ! Mon téléphone ! Je réalise que j'avais balancé nos téléphones qui était dans nos pantalons au sol. Oups... Bon... Ce n'est pas si grave, ils ne sont probablement pas brisés. Je l'espère du moins. Je vais prendre cher sinon. J'étais beaucoup trop pris dans l'excitation pour penser à ça aussi, je n'en peux rien.

Après cette seconde réalisant ma connerie, je repris là où je m'étais arrêté. Ayant ce corps offert à moi, je ne put résister à l'envie de descendre doucement pour l'embrasser sur chaque parcelle de peau qui m'était accessible. Oui, je fais durer, je crois être bien pire que lui là. Il ne m'aimera vraiment pas. Descendant de plus en plus, je joue un moment avec cette partie de lui. Mais au bout d'un moment, je finis moi-même par perdre patience. La chaleur me monta à la tête. Trop de désir, trop d'excitation. Je finis par remonter, lentement comme lorsque j'avais descendu, revenant à son visage. Capturant ces lèvres une nouvelle fois avant de le plonger mes yeux dans les siens. Incapable de dissimuler mon envie pour lui désormais. Cependant, je ne fais toujours rien de plus que de le caresser. Attendant presque qu'il me supplie de poursuivre. Je suis un putain de sadique.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeJeu 8 Aoû - 19:11

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

J'étais entre deux sentiments. Je voulais le reversé pour échanger les roles et qu'il s'arrete. Mais à la fois je ne voulais pas qu'il s'arrete. Nos échanges future ca va etre quoi ? J'aimerais dire que j'aurais de nouveau le dessus avec confiance mais je me dis que comme ca c'est pas plus mal aussi. Oui j'avais encore envie qu'on se voit. Peut etre pas forcement pour ca mais j'en savais trop rien.

La seule chose qui ne plait pas actuellement c'est qu'il me torture. Il va le faire pendant combien de temps ? Autant de temps que je l'ai torturé ? Ce n'était déja pas atteint ? En plus c'était déja une torture de faire une provocation minable. Le pire c'est que ca l'amusait. Il s'arrete même de m'embrasser juste pour me regarder. Quoi encore ? Et ce sourire... Il me faisait envie oui. Alors forcément maintenant je ne pouvais plus contrôler mes expressions faciale. J'avais l'impression que c'était lui qui me contrôlait.

Mais tu aimes ça non?


Et merde il lisait dans mes pensées? Ouais non... Mon visage c'est vrai. J'avais envie de répondre avec des actions mais je pouvais rient faire. Et le fait qu'il me mordille des lèvres n'arrangeais en rien ma montée d'excitation. Mais lorsqu'il enlève les tissus avant de m'embrasser je sens qu'il a une sorte de reflection. Il va faire quoi encore la ? Ah le portable. On va les retrouvé fracasser c'est sur. Mais je veux etre la pour voir sa tête ! J'avoue que j'vais un aire moqueur la tout de suite.

Il s'effaça cependant bien vite quand il continua son exploration avec cette douce torture. Je ne pris pas longtemps avant de sortir un son. Je me canbrais presque a chaque baiser.

Putain, arrete et...


Je n'avais pas terminer mais mon excitation était tellement son comble que je le tenais encore par les cheveux un peu plus fermement, mais je ne le dégageais ps, au contraire le retenait pour qu'il continue. J'avais faillit mettre mon autre main devant ma bouche mais j'avais pas terminer de parler alors je la laisse agripper me matelas tant bien que je mal a coté de ma tête. Attendant un lèger moment de retenu pour continuer se que j'avais a dire.

Prend moi...


Ma fierté était toujours la, j'avais sortis un "putain" pour le prouver.  J'arrive cependant a profiter d'un autre moment de retenus pour réussir à le mordre dans le cou. Pourquoi ? J'avais que ca à répondre aussi. J'allais le regretter ? Je pense. Et puissance mille.
Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeVen 9 Aoû - 1:26

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
J'ai envie de continuer, vraiment je me retiens de toutes mes forces depuis un moment déjà. Je ne sais pas trop pourquoi je fais ça. C'est une torture, mais la douce torture que je lui fais est réellement amusante et plaisante. Je le domine complètement, j'aime ce sentiment. Oui je suis un putain de bizarre. Je ne sais pas trop s'il va regretter de m'avoir laissé le contrôle aujourd'hui, mais c'est sûr moi ce n'est pas le cas. Bien que cela ne me dérange en rien d'être en dessous. Enfin, j'avoue aussi que je n'ai jamais réellement agi ainsi avant avec quelqu'un d'autre. Ça me fait bizarre d'ailleurs. Mes autres compagnons qui ont pu partager mon lit, ont toujours été plat. C'était rapide et sans grand désir. Contrairement à maintenant. Je prends sérieusement plaisir en ce moment et je ne dirai pas non à une autrefois, une prochaine fois. Bien que je me dise ça là, dans le feu de l'action, mais je vais peut-être regretter tout ça plus tard. Je mentirais aussi si je disais que je ne voulais plus le voir après ça. J'ai réellement envie de passer plus de temps avec lui... À le connaître plus. Pas forcément dans un lit d'ailleurs. Mais encore une fois, c'est sûr le moment, alors je ne sais pas après.

D'ailleurs, pendant mes caresses, j'avais entendu sa voix me demandant d'arrêter. Je ne l'avais bien sûr pas écouter. Ne lui laissant pas le temps de terminer sa phrase aussi. S'il croit que je vais me gêner. Je n'étais pas prêt de m'arrêter surtout avec toutes ces réactions et sons qu'ils émettaient grâce à mes caresses. Sa main était aussi dans mes cheveux, me tenant fermement et m'incitent à continuer. Cet idiot dit tout le contraire de ce qu'il veut. Je crois avoir fait exactement la même chose la dernière fois... Hum... On se ressemble un peu en fait. On est comme ça. Bref, je le regarde toujours droit dans les yeux pendant que l'une de mes mains faisait toujours ces petites affaires. J'attends encore, puis il n'a toujours pas fini sa phrase non?

Prend moi...

Un nouveau sourire se glisse sur mes lèvres. Voilà ce que j'attendais en fait. Pourtant avant que je n'ai le temps de faire le moindre mouvement pour ça, il me mord au cou. Ce qui me fait grogner légèrement. C'est quoi ça? Pire qu'un chien celui-là. Me mordre comme ça, ça va pas laisser une marque j'espère. Ce serait la honte. Cependant, ça ne m'empêche en rien. À peine, il me lâche que je plaque mes lèvres violemment sur les siennes, lui mordillant en même temps les lèvres un peu plus fortement. Mon idée de lui laisser une marque sur le corps me revint vite, mais j'abandonnai une nouvelle fois l'idée. Si on commence à se venger l'un après l'autre, ça ne se terminera jamais.

- Très bien, comme tu voudras.

Après ces simples paroles, je me décidai à retirer le dernier morceau de vêtement gênant. Je lui obéis en quelque sorte, mais j'en peux plus là. Je me retiens depuis trop longtemps maintenant et lui aussi d'ailleurs. Je mis donc fin à cette torture. Même si ce n'était pas une si mauvaise torture finalement. L'une de mes mains ne cessa cependant pas de le toucher et le caresser malgré tout. Je me replaçai légèrement afin d'être confortable et capturai ces lèvres à nouveau. J'en suis dépendant, c'est pire que la cigarette. Au fait, j'ai même ne pas pensé à fumer une seule fois aujourd'hui, c'est fou. En tout cas, je passai donc à l'acte sans attendre davantage, mais sans pour autant oublier de faire regretter cette morsure de tout à l'heure. Aussi soudainement qu'il avait décidé de me mordre, je pénétrai aussi soudainement et rapidement. Ouais, ça suit un peu le reste de la soirée de toute façon. J'étais précipité. J'avais chaud. Trop chaud. Le plaisir était à son maximum. Je tentais cependant de l'embrasser à travers tout ce plaisir.

Au bout d'un moment cependant, cela prit fin dans un soupir partagé. Mes bras se firent lourd sur le coup, puisque j'étais appuyé sur l'un d'eux. Alors doucement je me laissai tomber, mais je ne me séparai pas entièrement de lui. Je restai sur le côté, mais tout de même contre lui, l'un de mes bras reposant sur lui, le visage presque enfoui dans son cou. Je ne dis rien de plus. Une fois de plus, ce fut un échange violent et je reprenais mon souffle doucement dans le silence. Que dire après ça de toute façon? Je n'ai pas forcément envie de parler pour briser ce calme qui règne maintenant. Je crois m'être un peu trop emporté, mais tant pis. La fatigue finit vite par me rattraper. Je n'ai pourtant pas forcément envie de dormir, il est encore tôt je crois? Il ne doit pas être plus de 18h ou 19 h, mais la flemme de vérifier sur mon téléphone par terre. Je suis trop bien là. Toute personne normale ne serait pas aussi fatiguée à cet instant d’après moi, mais j’ai vraiment passé plusieurs nuits blanches à bosser et surtout à ne pas réussir à fermer l’oeil de la nuit. Mes cernes sont sans doute une bonne preuve. Maintenant, ça me sera possible non? Je me rappelle que j'avais si bien dormi la dernière fois. La seule nuit que j'avais réussie à fermer l'oeil plus d'une heure.

Ha j'ai vraiment envie. En plus la chaleur qu'il dégage ne m'aide vraiment pas à garder les yeux ouverts. Je devrais sans doute me dégager et aller de l'autre côté du lit ou me lever et partir. Enfin après m'être remis bien sûr, ce qui était déjà pas mal là. Ma respiration était redevenue à peu près normale. Je vis pas loin d'ici après tout. Pourtant, je réalise que toutes ces journées avaient quelque sorte un but. Je ne lui avais pas seulement demandé de rester avec moi pour le plaisir. Bien qu'un peu aussi, mais ça on ne va pas en parler. J'hésite un moment, j'ai le temps de toute façon.

-Rajack…

C'était sorti comme un souffle, un murmure contre son cou. Entendre son prénom sortir de ma bouche me fait toujours bizarre. J'ai tellement l'habitude de l'insulté au lieu du nommé par son prénom. J'hésite encore un peu, mais prends rapidement une décision. Un marché, c'est un marché non? J'ai promis. Non, j'avais d'autres raisons, mais je ne veux pas les entendre.

- Je veux bien que tu m’accompagnes à la réunion...

Mes yeux se ferment après ces paroles. Je ne lui donnai cependant pas d'explication. C'est une promesse après tout. Je n'ai pas voulu lui mettre mon poing à la figure, alors c'est bon... Je ne suis pas possible, je sais très bien que ce n'est pas que pour cette raison que je le laisse venir. Idiot. C'est tout ce qu'il aura aujourd'hui.

- Mais… Ne fait pas l’idiot… D’accord?

Je sais pas trop pourquoi je sors ça. En fait, je crois que je parle juste pour parler et que je suis en train de m'endormir petit à petit. Il pourrait sans doute dire les pires conneries et les pires provocations du monde que je réagirais probablement même pas.

Je suis lessivé… Désolé…

Lâchai-je d’une voix faible à demi-endormi. Je suis peut-être même pas compréhensible tellement ma voix est faible. J’ignore s’il voulait lui aussi dormir puisqu’il n’était pas tard, mais moi j’en pouvais juste plus. Finalement, je n'avais pas bougé, je me reposais tranquillement sur lui, bien qu'il pût me pousser sans problème. En réalité, il n'y avait que mon bras qui l'enlaçait en quelque sorte et légèrement mon épaule posée sur lui et ma tête était près de son cou. Je devais peut-être avoir l'air stupide de me reposer ainsi sur lui, mais sur le moment j'en avais absolument rien à faire. Sa présence me réconfortait en quelque sorte.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeVen 9 Aoû - 17:17

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Il avait toujours se sourire. Ca me faisait frémir alors que j'avais chaud. Putain il en avait pas encore assez ? J'en peux plus moi la ! Mais je dois dire que ma petite provocation a le morde comme un chien avait bien fonctionner je l'avais bien entendus. J'ai même cru qu'il allait me laisser une manque lui aussi mais non l'embrassa avec plus de fougue et me mordillait un peu plus fermement. Sa fait mal du con. Mais je ne disais rien, j'y prenais gout en fait.

Très bien, comme tu voudras.


Ah ? il m'écoute maintenant ? Wow ! Je vais le noté dans le calendrier ! Mais heureusement qu'il m'a dit ca car je n'avais pas vraiment fais attention a se qu'il me pénètre aussi brutalement. Sale fou ! Je ne l'avais même pas vu ce qu'il s'est passé avant. Le plaisir que j'avais était trop intense pour faire attention a quoi que ce soit. Il se vengeais de la morsure ? Décidément cette soirée...

Et a la fin, j'ai cru qu'il allait s'étaler sur moi. J'allais crevé hyperventilation la alors je t'en pris non Ace. Mais non il resta un peu de coté, aussi essoufflé que moi d'ailleurs. Mais bon c'était pas étonnant après un échange pareil. Je reste silencieux, mais j'y pense vite fait. Demain matin va etre un enfer. La dernière fois c'était déja presque pire. Je commençais a le sentir. J'espère au moins me levé demain en attendant la je ne voulais pas le quitter. Et puis... Vous avez déja eu ce moment quand un chat se pose sur vous et que vous etes obligé de ne pas bouger car vous voulez pas le déranger ? Et bien je suis dans le même cas de figure et Ace est le chat. En plus vu ces cernes il fallait qu'il dorme lui. Pourquoi il en avait des aussi grosses? C'était des valises la ! On était tot et alors ? Si il dort pas et qu'il essaye de se barrer je l'assome. Tant pis si c'est un flic.

Je sens sa respiration se calmer, en même temps que la mienne d'ailleurs. Mais je regarde juste le plafond en attendant ce qu'il pourrait me dire.

Rajack…


Son murmur dan me coup me fis presque de nouveau frémir. Il avait toute mon attention la. Mais je le laisse continuer. Je vois bien qu'il met du temps. Soit il hésite soit il va s'endormir avant la.

Je veux bien que tu m’accompagnes à la réunion...


Ah je l'avais oublié ca. Mais il étais sérieux ? Qu'il me dise pas demain non ! J'aurais aimé l'enregistrer la mais mon portable est a l'autre bout de la piece et je peux pas me lever. Si sa se trouve il est mort en plus.

Mais… Ne fait pas l’idiot… D’accord?


J'ai cru qu'il allait s'endormir en plein milieux de la phrase la. J'ai compris, arrete de parler et dors ! En plus il l'est déja un peu... Il a intérêt a se souvenir de ca demain matin...

Je serais... Sage...


Je me devais au moins de lui répondre avant qu'il s'endorme. Il marmonna un autre truc avant de dormir comme une masse mais j'ai juste compris "lessivé". Je me suis retenus de dire "sans déconné" J'avais peur des représailles du lendemain.

Je laissa gagné par le sommeil mais je choisi de me contorsionné avant pour nous mettre un draps et au final de l'enlacé. Il m'avait crevé. Totalement. Mais le réveille allait etre drôle. Enfin si on arrive a bouger. Je veux vraiment voir sa tete quand il va voir les marques dans le dos et surtout la morsure qui est resté. Je me demandais aussi si j'allais le regretter pour ca encore une fois demain.Et surtout le quel va le plus galèrer. Mais j'avais déja un avant gout... alors je pense etre celui la...
Mais je préfère ne plus y pensé et rejoindre les bras de Morphée.
Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeVen 9 Aoû - 19:40

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Le sommeil finit bien vite par me rattraper, même si j'avais essayé de luter de toutes mes forces. Je me sentais tellement fatigué, je le réalise que maintenant. J'espère sincèrement être capable de dormir suffisamment longtemps pour que cette fatigue disparaisse. Ou du moins juste un peu. Je doute qu'une seule nuit de sommeil puisse rattraper toutes celles que j'ai ratées jusqu'à maintenant. À la vitesse où mes yeux se ferment et que mon esprit s'égare, je crois que je vais bien dormir. Normalement, je tourne plusieurs heures avant de m'endormir et d'un sommeil toujours léger. La présence de Rajack a cet effet magique que je n'arrivais pas à comprendre. Même si je devais légèrement envahir son espace et l'empêcher de bouger comme il voulait, moi j'étais bien et je n'étais pas prêt de me retirer. Il me dégagerait bien si j'étais trop envahissant de toute façon, je risquais pas vraiment de le remarquer une fois complètement endormi. Ce qui ne tarda pas. À peine eus-je le temps d'entendre sa réponse et de marmonner une dernière phrase que je rejoins les bras de Morphée.

Comme je l'avais prédit, je ne me réveillai pas au beau milieu de la nuit sans la possibilité de me rendormir. Certes, je ne me réveillai pas aussi tard que la dernière fois, probablement car je m'étais endormi en beau milieu de soirée. Puis, je crois que mon corps a pris l'habitude de se réveiller très tôt le matin aussi à cause de mon boulot. Malheureusement, on est dimanche, alors j'aurais sans doute pu dormir un peu plus. Bref, après un moment mes yeux s'ouvrirent tranquillement. La pièce était toujours un peu sombre, quelque rayon de lumière venait éclairer la pièce. Le soleil devait à peine se lever. Alors que je m'apprêtais à bouger, je réalisai que j'étais un peu coincé. Oui, j'avais oublié un léger détail sur le moment. Rajack. Je n'avais pas bougé de la nuit, j'étais resté exactement à la même place, contre lui. Bon sang, je devais vraiment être bien pour ne pas bouger d'un poil pendant toute une nuit. Je me demande sur le coup si je l'ai emmerdé à rester comme ça, mais bien vite je chasse cela de ma tête. Il avait juste à me pousser si je l'emmerdais ce débile !

Mes yeux glissent jusqu'à son visage toujours endormi. La dernière fois c'était lui qui c'était réveillé en premier et si je me souviens bien, cet idiot m'observait à mon réveil. je ne vais pas me gêner donc ! Je me perds donc un moment à observer son visage détendu. Je ne sais pas trop combien de temps j'avoue, mais au bout d'un moment ma main glissa jusqu'à ce dernier et du bout des doigts je caressai son visage. Cette douceur contrastait énormément avec les moments violents d'hier. Pourtant, je m'arrêtai bien vite, réalisant ce que je faisais et retirai ma main pour la poser à sa position initiale. Mon cerveau. Le revoilà de retour pour me faire chier. Cette fois pas tout seul, il revient avec une migraine de fou. Je râle silencieusement reposant ma tête. Je repense à ce que j'ai dit hier avant de m'endormir. Non, je n'ai pas oublié. Comment oublier ça? J'ai bien fait de l'inviter du coup? Je n'avais pas le choix de toute façon !

Ah voilà... Mes fichus regrets qui revienne à la charge. Ça t'apprendra à être con Ace. Finalement, je me décide qu'il fallait que je bouge. Si je reste là, je risque de faire l'idiot et le réveiller... Je m'inquiète de ça maintenant. Je pousse doucement son bras qui m'enlaçait afin d'éviter qu'il se réveille dans le processus. Me retrouvant sur le bord du lit, je sens les courbatures me prendre. On devrait vraiment se calmer quand on fait ça... Je secoue la tête une nouvelle fois, arrête de te dire qu'il y aura une prochaine fois ! Je regarde les vêtements qui étaient de mon côté et me rappela de quelque chose. Les téléphones. Je me penchai pour les récupérer tous les deux et les vérifiai. Ouf... Rien de cassé. Je m'attardai un peu sur le téléphone de Rajack, jetai un regard derrière moi pour vérifier qu'il dormait encore. Ouais, je prends pas de chance et décide de fouiner. Quoi? Il l'a fait lui ! Mais à peine ai-je allumer le téléphone que je m'arrête. Ne fais pas ça Ace ! Ne fais pas comme lui ! Je décide donc de reposer son téléphone sur la table à côté du lit.

Putain, je suis trop gentil là. J'aurais pu faire plein de conneries avec son téléphone. M'enfin, je me lève finalement toujours discrètement m'habillant au passage et posant les vêtements de Rajack sur un meuble pour pas le laissé trainer par terre. Je sais même pas pourquoi je fais ça... Ce fut plus fort que moi. Je n'enfilai pas mon chandail cependant. Mon dos semblait me bruler légèrement. Je devais vérifier quelque chose d'abord. Je cherche donc la salle de bain dans cet appartement inconnu, ce qui ne fut pas trop difficile. Je devais de toute façon me rafraîchir un peu. En arrivant devant le miroir, j'observai mon cou. Oh s'est enfoiré. Là. Sur mon cou. Une foutue marque ! Il m'a mordu si fort qu'il m'a laissé une marque. Je pestai en silence contre lui. Comment je vais cacher ça maintenant? C'est impossible ! Je me retourne légèrement ensuite pour voir mon dos... Bon... Ce mec est mort. Dès qu'il se réveille, il va m'entendre. Ouais, je décide de le laisser tranquille, car d'un côté j'ai aussi eu ma vengeance hier. Si moi je suis simplement courbaturé, lui alors va vivre un enfer. Ha, ça lui apprendra !

Donc après ces découvertes franchement déplaisantes et avoir remis mon t-shirt, je me nettoie légèrement le visage et décide de retourner voir dans la chambre. J'hésite un moment... Devrais-je le réveiller maintenant de façon à bien l'emmerder ou le laisser dormir? J'avoue que le réveiller est bien tentant surtout après avoir découvert toutes ces marques. J'ai également envie de retourner après de lui... Non ! Tu ne feras pas ça ! Je devrais peut-être partir du coup? Hum... Comme je n'arrivais pas à me décider, je décidai d'explorer un peu l'appartement. Pourquoi? Pour me changer les idées et risquer de faire une grosse connerie. L'appartement n'étant pas bien grand, je fis vite le tour. Un bureau m'intrigua, mais encore une fois je retins ma curiosité. Ça ne te regarde pas tout ça !

Tournant en rond, ne sachant pas quoi faire et ne pouvant pas me résoudre à retourner auprès de Rajack, car mon cerveau en marche est trop con, je vais dans la cuisine. Je me rendis compte que je meurs de faim. Je n'ai rien avaler depuis hier matin en fait. La glace remonte à très loin et après autant... D'exercices. Je suis un peu vidé. J'hésite quand même quelques secondes. Je devrais probablement aller manger chez moi... Non? Rajack a peut-être faim aussi? Raah ! À quoi je pense? Pour la dixième fois dans la matinée, je me mets à râler et m'énervé tout seul. Oh et puis merde hein ! Je me suis jamais gêné de faire quoi que ce soit ! Enfin, sauf fouiller dans ces trucs quoi. Puis j'ai trop faim pour attendre d'être chez moi ! Du coup, j'inspecte la cuisine vite fait et trouve quelque chose que je pourrais préparer. Quelque chose de facile et qui risquait de faire le moins de bruit possible. Quoi? Oui, je sais cuisiner ! J'ai dû apprendre, je vis seul ! Enfin ce n'est pas vrai, j'ai appris bien avant grâce à mon ex, je voulais être en mesure de préparer des repas pour ma fille.

Je commence donc à préparer ce que je voulais. Je ne faisais pas trop attention à la quantité, oui en réalité j'en préparais assez pour deux. Donc, je marmonne tout seul des insultes pour moi-même et parfois contre Rajack. Je sais même pas pourquoi, il n'a rien fait, j'ai décidé moi-même de prendre cette initiative, mais bon... Il ne faut pas essayer de me comprendre. Je reste cependant concentrés et finis même pas me perdre dans mais penser au bout d'un moment et cesser de râler comme un idiot.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeVen 9 Aoû - 20:26

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Si je me souviens bien j'ai fait un rêve. J'était au lycée et il y avait une parade chinoise qui défilait dans les classes et il c'est terminé juste comme ca. Un rêve de merde oui. Mon sommeil cru se déranger par une caresse. Je ne réagis pourtant pas plus... Et au bout d'un long moment je décie de m'assoir... Je n'avais pas de réaction. C'était comme machinale. Comme quand je me lève, je ne prend même pas le temps de m'habiller, et je vais juste dans la cuisine boire un verre d'eau. Sans faire attention a mon environnement. Je me prend une chaise dan le genou et j'en ai aucune réaction. Mon corps décide ensuite d'aller dans ma salle de bain prendre une douche. Encore machinalement.

Mais c'est sous la douche que j'atterris. D'abord les souvenirs d'hier soir et me décroche un cris de surprise. Ensuite la douleur et la je me gene pas pour l'ouvrir non plus. Comment j'ai fait pour atterrir la sans douleur ?! Il en avait trop fait ce flic ! D'ailleurs. Il était toujours la ? Je n'avais vraiment pas fait attention. Si sa s'trouve je l'ai éjecter du lit ou alors il est partis. Apres ma douche je décide d'aller voir dans ma chambre. Chaque pas était presque insurmontable. Je me tenais comme un grand pere en me tenant aux hanches. Il n'était pas la mais il est passer par la. Mes affaires et mon portable sont relevé, ouf mon telephone n'est pas cassé. Je décide de me rhabiller avec la délicatesse d'un éléphant. Je vais le tuer. Il est vraiment allé trop fort.

Mon exploration a la vitesse d'un paresseux se poursuit en un regard au salon, pas pla... Et ensuite je sens une bonne odeur émanent de la cuisine... Je me laisse guider et je le vois. Il n'est pas partis ? Je suis content au final. J'avais encore envie d'etre avec lui. Mais il allait quand même m'entendre pour hier soir.

Hé... tu aurais pu-


Au final je m'arrete de parler pour regarde ce qu'il fait. Ouais non il vient de me prendre toute forme d'énervement la. Pourquoi ? Je trouvais ca adorable ouais. Il cuisinait pour moi aussi ? Mh non... Il devais etre de retour alors je sais pas... Ouais hier ce type était pas le même, mais ca m'a pas déplut du tout alors la... Je pourrais presque en redemander.

Ouais... Non... Rien...


Je décide de m'assoir et de le laisser faire, il semblais si concentré en plus je ne voulais pas le déranger. Je vais le renommé le chat si sa continus. Mais Rien que m'assoir j'avais du mal. Ouais j'étais encore réveiller sans l'etre. J'émergeais doucement et bizarrement j'avais mal a mon genou aussi je me demandais pourquoi... A cause de lui encore je paris.

Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeVen 9 Aoû - 22:00

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
J'étais toujours plongé dans ma tâche. Préparant un repas typiquement japonais, du moins avec ce que j'ai réussis à trouver dans ces placards et son frigo. Je ne sais pas trop si Rajack mange ça pour le petit déjeuner, c'est un anglais non? Enfin, tant pis... J'ai des origines anglaises aussi, mais j'ai toujours vécu ici et je suis cent pour cent Japonais, alors il mangera ça puis c'est tout ! Bon si j'ai envie de lui en laisser hein ! Arrête de te mentir Ace, tu as faits ça pour lui aussi ! Idiot ! Je lâche un soupir s'échapper, essayant de ne penser à rien pendant la préparation. Il suffirait que je m'énerve un peu trop et décide de foutre le bordel et que le repas goute la merde. Alors concentres-toi et ne fais rien de stupide. Je me plonge donc dans des pensés où je ne risque pas de péter un câble. D'ailleurs, ma migraine est là et je n'ai aucun médicament sur moi, j'aurais dû fouiller sa pharmacie pendant que j'étais dans la salle de bain. Bon tant pis, je n'ai pas envie de faire le chemin jusque-là pour l'instant et n'ai pas envie de foutre le feu chez Rajack juste parce que j'ai mal au crâne.

Je me demande s'il dort encore en ce moment. J'évite de faire trop de bruit, mais en sortant les choses pour le repas l'ai peut-être réveillé? J'ai envie d'aller vérifier, mais non, je ne bouge pas. Il finira bien par se lever un jour et tant pis pour lui s'il rate le repas que j'ai préparé. Je n'aurai qu'à partir simplement. Bon, j'aimerais bien l'engueuler un peu pour les marques, mais voilà, je ne vais pas le déranger non plus maintenant s'il est fatigué. Puis, je devrais peut-être lui parler de la réunion non? Je ne sais pas trop. Je ne sais pas comment aborder le sujet, si je pars, j'aurai juste à lui envoyer un message et voilà, problème réglé. Je me prends beaucoup trop la tête se matin. Ça n'aidera pas à baisser ma migraine.

Alors que j'étais à la cuisinière, j'entends du bruit derrière moi. Rajack s'était levé? Je n'avais pas remarqué jusque-là, trop concentré sur ma tâche. J'hésitai à me retourner un moment, je pourrais juste l'ignorer et le laisser me parler en premier ou je me retourne pour l'engueuler direct. Ouais, sans bonjour. J'hésite, mais décide finalement de tourner ma tête dans sa direction, puisqu'il ne semblait pas vouloir me parler. Et là... Arrêt sur image. Je bug un moment. Rajack est là, il ne s'est même pas habillé et boit un verre d'eau tranquillement. Il ne semble même pas m'avoir remarqué, alors que pourtant je suis planté là à environ un mètre de lui et à l'observer les yeux ronds. Je me dis que je devrais peut-être l'interpellé pour qu'il sorte de sa transe, mais avant que je puisse le faire, il repart comme ça, en ne manquant pas de s'exploser le genou contre une chaise. Enfin, je crois? Il n'a pas l'air d'avoir remarqué...

Je viens d'assister à quoi là? Il a fait exprès de me faire son show ou bien il a la tête dans le cul? J'ai presque envie d'exploser de rire, mais je me retiens. Au lieu de ça, un sourire amusé se dessine sur mon visage. Ce qu'il peut être con. J'y crois pas. Au moins, ça à réussis à me mettre de bonne humeur. Ça n'arrive pas souvent ça. J'ai même pu envie de l'engueuler. Je décide de le suivre pour voir s'il allait finir par me remarquer, mais il venait d'entrer dans la salle de bain. Bon tant pis, j'étais tout près de la porte lorsque j'entendis comme un cri étouffer par l'eau de la douche. Mon sourire s'agrandit. Ma vengeance est un succès ! Je me dépêche donc de retrouver la cuisine. Bon sang, je n'ai jamais été aussi de bonne humeur un matin ! Bon, ce n'est pas très sympa, je me moque un peu de lui, mais bon... Il l'a cherché quand même.

Je finis cependant par me concentrer de nouveau, le visage beaucoup plus détendu maintenant. J'entends encore du bruit quelques minutes plus tard. Dans la chambre cette fois, mais je n'y porte pas attention plus que ça. J'avais presque terminé lorsque j'entends l'argenté débarqué pour la seconde fois dans la cuisine. Je ne me retourne pas cette fois.

Hé... tu aurais pu-

Hum? Il ne termina pas sa phrase. J'avais pourtant l'impression de savoir ce qu'il allait me dire. Je retiens un nouveau sourire en coin d'apparaître sur mon visage. Il doit souffrir en ce moment. Putain que ça m'amuse, je suis un monstre. Reprends-toi Ace maintenant ! Ne le laisse pas voir que tu es trop de bonne humeur, il pourrait s'imaginer des trucs. Puis, tu ne devrais pas être heureux à ce point d'être avec lui bon sang !

Ouais... Non... Rien...

Je l'entends s'asseoir à la table. Bizarre. Pourquoi il a abandonné? Je reviens vite à la réalité... Il n'a pas arrêté, car il croit que je lui prépare de la bouffe quand même? Bon, c'est vrai d'un côté... J'ai envie de râler encore une fois contre moi pour ça. Je devais rester fidèle à moi-même et ne rien lui préparer. Pourquoi je fais toujours le contraire? Je termine finalement le repas et prépare le dans les assiettes tout pour nous deux. Je reste planté là quelques secondes regardant mes assiettes. Putain, il va penser quoi maintenant? Oh et puis merde, j'ai trop faim là pour m'en soucier. Je prends donc son assiette et la pose devant lui avant de prendre la mienne et de m'asseoir en face de lui.

- Mange ça et ferme là !

Je n'ai pas envie qu'il me passe de commentaire provocateur à l'instant, même s'il a l'air d'avoir encore la tête dans le cul. Surtout que maintenant que je l'ai invité à la réunion, il pourrait s'y remettre n'importe quand. Je commence à manger en silence, cependant moi aussi j'ai bien envie de l'emmerder ce matin. Toujours en mangeant, ce sourire amusé revient sur mes lèvres.

- Au fait, j'espère que tu n'as pas trop mal !

Avais-je di d'un ton amusé. Je dois m'attendre à me prendre un regard noir là. Il va vouloir me tuer. Mais franchement, c'est tellement drôle, je n'en peux rien. Je vois qu'il n'a pas l'air super sur sa chaise en plus. Putain, retiens-toi de rigoler Ace. Ce n'est pas sympa. C'était toi la dernière fois, rappelles-toi ! Par chance, il n'avait pas eu le temps de voir puisqu'il était parti vite, mais il m'aurait sans doute fait autant de commentaires s'il était resté. Malheureusement pour lui, je ne m'arrête pas là et relève les yeux vers lui pour poursuivre.

- Ah oui d'ailleurs, sympa le petit spectacle de tout à l'heure. Je n'ai même pu envie de t'engueuler de m'avoir laissé des marques grâce à ça.

Oui, je suis persuadé qu'il ignore complètement de quoi je parle en ce moment. C'est ce qui est drôle justement, il va se creuser la tête pour savoir de quoi je parle. Il va croire qu'il a fait une connerie. Je ne pouvais pas laisser passer ça, il se balade comme ça à poil sous mon nez en plus de se cogner comme un débile. Putain, j'ai encore envie d'exploser de rire, mais je dois me retenir. Je veux voir sa réaction.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeVen 9 Aoû - 22:53

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

J'émergeais. Doucement mais j'émergeais petit à petit. Je sentais que l'ambiance était comme bizarre. C'est moi ou il est de bonne humeur ? Il a pas mal ? ou même il n'a pas vu les marques ?
J'aperçois qu'il prend deux assiettes, il a vraiment préparé a manger pour moi ? D'ailleurs... Il fait comme chez lui la...  Bah ca me derange pas. Niveau cuisine je sais faire des pates, des lasagnes au mieux, les brunch a la perfection mais ca s'arretais la. Je suis trop deux de tensions pour dire quoi que se soit. J'ai même pas tilter quand il a posé l'assiette devant moi.

Mange ça et ferme là !


Ouais merci de préciser. Mais crie pas je t'en pris... Attend il avait crier j'en sais trop rien. Toujours est il que je regardais le plat. Je crois avoir manger ca mais dans un restaurant. Je goute une première bouchée et c'est bon. Vraiment bon ! Ca m'aide un peu plus a revenir sur terre.Mais je sens un regard sur moi et quand je le regarde il me fais un sourire amusé. Ah. Oui. Hier soir.

Au fait, j'espère que tu n'as pas trop mal !

Même si je m'attendais une réflexion sur hier, je m'attendais pas a ca. J'ai faillis m'étouffer. Il avait fait expres d'y aller trop fort c'est ca ? Pour me provoquer le lendemain ? Mais il semblais avoir encore quelque chose a dire... et en plus il se retenait de rire j'en suis sur.

Ah oui d'ailleurs, sympa le petit spectacle de tout à l'heure. Je n'ai même pu envie de t'engueuler de m'avoir laissé des marques grâce à ça.


Ah il avait donc vu les marques... Dommage que j'étais pas la... Attend petit spectacle ? J'ai fait quoi ?  Je manque de métouffer de nouveau. Il parle d'hier ? non je pense pas... Mais il me parle de quoi la ? J'ai beau réfléchir je vois pas. Mais c'est vrai que me suis réveiller dans la douche... Il m'a fait quoi encore ?!

Oui j'ai mal, mais on se demande bien pourquoi hein ?


J'avais un sourire moi aussi mais il y avait de l'énervement dans mes propos, en tout cas j'étais bien réveiller.

Comment ca spectacle ? Pourquoi j'étais dans la douche ? Tu as fais quoi ? Et ne ris pas ou je te fais regretter hier soir.


Je le bombardais de question oui. Ca sonnait pervers ma dernière phrase ? Je m'en fiche. C'était un peu aussi pour l'etre mais je ne sais pas vraiment si je pouvais lui sauter dessus avec cette douleur. Mais il il me cherche je pourrais bien réussir à le faire.

Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeVen 9 Aoû - 23:38

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Je ne suis vraiment pas sympa. Je sais. Je ne devrais pas me moquer comme ça de lui, mais merde quoi comment résister? Il m'offre une opportunité en or là. C'était juste trop facile. Pourtant d'un côté, j'espère qu'il ne m'en voudra pas trop de dire tout ça. Lui cette gêne pas de me rendre fou, donc pourquoi pas moi? Bon, je sais que je vais le regretter un jour ou l'autre, ou peut-être pas, je sais me débrouiller après tout. Bon sang, c'est vraiment dur de se retenir pour ne pas rigoler. En plus, il semble manqué de s'étouffer deux fois de suite. Je ne souhaite pas qu'il s'étouffe bien sûr, je vais le sauver direct, mais putain cette réaction est trop parfaite. Je le regarde toujours. Il semble chercher très fort ce qu'il a pu se passer après son réveil. Bonne chance mon grand, ce n'est pas moi qui vais te le dire. C'est trop marrant de te laisser chercher. Enfin, ça finira bien par lui venir. Ou pas, je n'en sais rien. Je lui dirai peut-être plus tard pour voir sa nouvelle réaction. Ça aussi, ça pourrait être drôle. Mais pour l'instant je garde ce petit jeu. Il n'est pas le seul à savoir faire des provocations.

Oui j'ai mal, mais on se demande bien pourquoi hein ?

Mon sourire est toujours aussi grand. Impossible de le faire disparaître pour l'instant. Lui aussi me sourit, mais je sens de l'énervement dans sa voix. Au fond, je m'en veux un peu. J'aurais peut-être dû y aller un peu plus mollo, mais trop tard, donc je ne peux rien faire. Puis après tout, il n'y était pas allé gentiment non plus. Il suffisait de regarder mon dos qui est rouge et mon cou qui brule légèrement toujours en ce moment. Donc non je dois pas trop m'en vouloir, il a commencé....

Comment ca spectacle ? Pourquoi j'étais dans la douche ? Tu as fais quoi ? Et ne ris pas ou je te fais regretter hier soir.

Il me bombarde de questions. Il doit vraiment rien comprendre. En plus, il croit que c'est moi qui ai fait quelque chose. Cette fois, pas moyen. J'explose de rire. Même s'il venait de me menacer de me le faire regretter, je n'ai pas pu m'en empêcher. Puis, j'avoue ne pas trop avoir peur vue son état du moment. D'ailleurs, ça doit être la première fois que je me mets à rigoler devant lui, mais franchement sur le coup, je m'en fous. En fait, ça fait vraiment longtemps que je n'ai pas rigolé comme ça, ça fait un bien fou quand j'y pense. Bordel, il risque de péter un câble à cause de moi maintenant. Il ne doit pas être trop heureux de me voir rire comme ça à ces dépend. Le pauvre vraiment. Je le plains presque. Je finis tout de même par me calmer pour pouvoir en placer une.

-Oh putain tu te souviens vraiment pas?

Je me calme complètement, mais mon sourire reste toujours coller sur mon visage. J'en ai mal aux joues presque. Je suis plus du tout habitué à sourire comme ça. Étrangement, je me sens vraiment léger, mes soucis sont complètement parti de ma tête pour le moment. Dire que dans quelques jours, c'est l'inverse qui risque de se produire. La dépression m'attend lorsque je vais pénétrer la demeure de mes parents pour la réunion. Alors pour l'instant, ça me fait du bien et autant profiter, même si ça doit faire chier Rajack... Je devrais peut-être me contenter de ça, mais finalement c'est trop dur et poursuit en relevant les yeux vers lui encore.

-Enfin t’inquiète pas, je n'ai rien fais, tu as tout fait tout seul !

J'espère qu'il va me croire. Je n'ai rien fait du tout c'est lui qui s'est pointé comme ça devant moi. Je doute qu'il me croie après ma réaction d'avant et surtout je ne lui donne pas plus d'explication. Bon tant pis, ce n'est pas bien grave. Je reprends une bouché de mon repas, car bon même si je m'amuse bien, mon estomac lui doit se remplir. Je meurs toujours de faim. Je m'arrête là? Ou bien je tente encore une provocation? Oh et puis merde, je n'ai rien à perdre, pas vrai?

- Et tu sais, je n'ai pas peur de toi, je parie que j’aurai le temps d’arriver à la porte avant que tu te sois levé de ta chaise !

Ouais, là, je cherche vraiment les problèmes. Du coup, je me dis que je devrais peut-être me tenir prêt à bondir de ma chaise. On sait jamais avec ce chien fou. Hier il m'avait mordu de façon totalement imprévisible. Il vaut mieux être prudent quand même.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeSam 10 Aoû - 0:14

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Et il explose de rire. Rah il va morfler. C'est sur. Je ne l'avais pas encore vu rire comme ca alors au début il m'a surpris. Mais au fur et a mesure qu'il riait j'avais presque envie de le frapper. Il allait rire encore longtemps comme ca ? Répond moi merde. Ca me fais presque stresser. J'ai peut etre dit une connerie. Je n'en savais rien. Mais il arrive quand même a se calmer au bout d'un moment.

Oh putain tu te souviens vraiment pas?


Encore une fois de quoi je dois me souvenir ? Il va jamais me le dire j'en suis sur. Ce sale fou. Je le laisse se calmer. Oui restons calme. Si je me tais il finira peut etre par me le dire? Ouais c'est beau de rêver.

Enfin t’inquiète pas, je n'ai rien fais, tu as tout fait tout seul !


Ah tant mie- Attend comment ca ?! J'ai donc fais quelques chose. Mais quoi ?! Je réfléchis encores et rien me viens. Bon je pense que je devrais abandonné, ca me donne une migraine plus qu'autre chose de penser à ça. Mais je sentais toujours son regard sur moi. Il va encore me sortir un truc c'est obliger. Il est en forme aujourd'hui. Un peu trop en forme.

Et tu sais, je n'ai pas peur de toi, je parie que j’aurai le temps d’arriver à la porte avant que tu te sois levé de ta chaise !


Il va mourir. Même si il avait en partis raison. Mais je fais mine de l'ignoré et essaye d'allumer la télé pour changer de sujet. Devinez. Je tombe sur Monsieur et madame Blackwood qui se font interviewé. J'éteint tout de suite. Pas moyen de les voir. Je remarque seulement après que je n'ai pas vu Freya a leur coté. Bizarre pourtant elle est en plein rétablissement avec eux...

Bref se passage ne m'a enlevé l'idée du changement de sujet. Si il me provoquait alors c'était a mon tour.

Mh bon j'arrete avec les changements de sujet... Tu auras vraiment le temps d'aller a la porte tu crois ?


Je décide de me lever et de pousser un peu la chaise pour pouvoir le mettre devant lui avec une main qui se tien a la chaise, j'avais mal mais la je le cachais. Je laissait un sourire légèrement provocant, et pervers je l'avoue , ,avant de le prendre par le menton avec l'autre main. M'avançant légèrement. Si il tente un truc je peux finir par me casser la gueule, enfin surtout par m'assoir sur lui. Et surtout je décide de l'embrasser. Je l'avais dit non ? Qu'il allait le regretter.

Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeSam 10 Aoû - 1:24

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Je vais mourir. Vraiment. Je suis fini. Ou peut-être pas. Ça dépend s'il tente de se contrôler. Peut-être voudra-il pas réagir de peur que je change d'idée concernant la réunion? Bien que ça ne risque pas d'arriver, puis même si je suis sûr mes gardes, j'ai pas vraiment peur de ce qu'il pourrait me faire. En réalité, je crois que j'ai bien envie de voir ces menaces en exécutions. Je suis vraiment tomber sur la tête hein? Je suis sûr que d'un côté, ça ne pouvait pas être si terrible que ça. Je suis sûr que même s'il se plaint des douleurs, il ne regrette pas un instant ce qui est arrivé hier. Du moins, j'aime espéré ça. Enfin, si c'était si terrible, il ne m'aurait probablement pas laissé dormir chez lui et avec lui aussi. Enfin, je comprend pas trop pourquoi je continue mon petit jeu, ça me fait marrer, mais c'est comme si je cherchais à ce qu'il fasse quelque chose. J'en voudrais plus? Je dois vraiment me faire soigné.

Pourtant, cette fois Rajack ne réagit pas. Me décevant presque sur le coup. Il m'ignora simplement. Dommage. Mon petit jeu venait de s'arrêter là. J'étais persuadé qu'il essayerait de me prouver le contraire en sautant de sa chaise. Je suis vraiment déçu. Déçu pourquoi? Parce qu'il ne m'a pas sauter dessus? Ouais, je crois. Ace vraiment contente toi de bouffer ton repas et arrête de vouloir des trucs absurdes. C'est vraiment pas une bonne chose que mes soucis se soient envoler en ce moment. J'aimerais qu'il revient, ce qui m'empêcherait de faire une connerie. Enfin, ça viendra tout ou tard, surtout si Rajack change de sujet comme ça. Je continue donc de manger les quelques minutes que Rajack regarde la télé. Lui jetant des coups d'oeil de temps en temps, pour voir s'il réagit.

Mh bon j'arrete avec les changements de sujet... Tu auras vraiment le temps d'aller a la porte tu crois ?

Quoi? Juste comme ça? C'était quoi ça? Il agit comme ça pour pas que je m'y attende ou quoi? C'est réussis. Je pensais qu'il allait juste m'ignorer du coup, j'ai pu trop fait attention. Bon d'un côté, je n'avais même pas essayer de bouger ce qui m'aurait été possible malgré tout. Il se posa devant moi et s'approcha en se tenant à a chaise. Je suis sûr qu'il a mal maintenant, mais il ne veut pas le montrer. J'ai désormais l'impression de retrouver le Rajack de la dernière fois. Je ne perd pas pour autant se sourire en coin que j'avais depuis tout à l'heure. Il me surplombe complètement et me tient le menton, mais s'il croit qu'il me fait peur. Il se trompe. Puis, j'ai chercher la merde volontairement aussi...

- Hey, j'ai préparer de la bouffe, c'est pas pour la gaspi...

Je ne termina pas ma phrase, car il m'embrassa immédiatement. De toute façon, c'était seulement pour dire un truc qui montrerait que je n'étais pas déstabilisé par sa soudaine approche et se sourire provocant et pervers aussi? Ouais, un peu comme le mien hier quoi. Je m'en foutais complètement, bien que j'ai faim oui. J'attrape ensuite son chandail avec une main avant de le tirer, je voyais bien qu'il n'avait pas l'air stable. Le faisant tomber assit sur moi. Oups ! J'ai pas fais exprès ! Qui va croire ça? Personne, pas même lui. Je ne brise pas pour autant notre échange. J'en veux vraiment encore... Je suis pas possible.

Quelque chose, finis cependant par vite me casser les pieds. Mon téléphone se mit à sonner. Je laissa tomber un moment, mais voyant qu'il était insistant, je me décrocha de ces lèvres en lui balançant un "attend". Ouais, va dire ça à la personne que tu viens d'emmerder et qui t'a sauter dessus en premier. Pas sûr qu'il va être heureux. Enfin, j'ai pas le choix. C'est peut-être mon patron, si je décroche pas, je suis mort. J'attrapa mon téléphone dans mes poches et sans prendre le temps de voir le numéro, je décroche. Je crois que j'ai jamais changer d'humeur aussi vite dans ma vie.

- Bonjour, mon frère !

Mon sourire disparut instantanément pour laissé place à un visage dur comme pas possible. Vu la distance, je doute que Rajack à raté ça. Puis, il doit également entendre ce que dit Aiden au téléphone. Il ne m'avait d'ailleurs même pas laissé le temps d'en placé une avant de parler. J'aurais du regarder le numéro avant de répondre... Bon sang.

- Qu'est-ce que tu veux? Je suis occupé là, t'as intérêt à ce que ça soit important !

-Ah bon? Tu travailles le dimanche maintenant? Oh, tu es avec quelqu'un peut-être?

Sa voix est moqueuse, j'aime pas ça. Ce sale con. Il m'emmerde toujours quand il faut pas. Puis y'a Rajack qui est juste là qui entend tout. Sur le coup, je me sens embarrassé, mais fallait pas que je le fasse tomber sur moi aussi. Quel con.

- Ferme la et dit moi pourquoi tu m'appelles.

- Toujours aussi mauvais envers moi, je comprend pas ! Je voulais prendre de tes nouvelles bien sûr et dire que je suis heureux que tu es changé d'avis pour la réunion ! Nous avons hâte de te voir, tu sais?

Je ne dis rien cette fois. Je sais pas pourquoi j'y ai cru pendant à peine une seconde, mais me ressaisit bien vite. C'était impossible, il se moquait de moi.

- Bon on se verra à la réunion alors ! Bonne journée mon cher petit frère ! Et passe le bonjour à la personne avec toi !

Et il raccroche comme ça. J'aime vraiment pas ça, vu d'un point de vu extérieur, j'ai l'impression de passer pour un gros enfoiré à lui parler comme ça, il fait son gentil au téléphone, car il savait qu'il y avait d'autre personne. J'espère que Rajack va pas croire que ce mec est un bon gars... Je soupir et range mon téléphone et regarde Rajack. Euh... Bon je fais quoi et dit quoi maintenant. Ça a un peu tout gâché non?

-


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeSam 10 Aoû - 2:13

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Je m'attendais pas vraiment qu'il réponde a ma provocation. Enfin si mais j'en avais juste eu envie. Mais lorsque il me tira, je savais que c'était volontaire. J'ai faillis laché une grimace en me laissant tomber sur lui. Mais il m'embrassait alors je me retiens facilement. J'allais passer ma main sous son tee-shirt quand il se sépare des mes lèvres pour décrocher son téléphone en me lachant juste un "attend". Je t'en foutrais moi des "attend" j'allais continuer de l'embrasser, oui même si il était au téléphone. Je m'en fichais. Mais j'ai vu son changement de tête magistrale.

Bonjour, mon frère !


Comme je le pensais, c'était l'autre frère. J'en perdais mon sourire moi aussi, je regardait juste Ace. Se décomposé au fur et a mesure. Il l'aimait pas c'est sur.

Qu'est-ce que tu veux? Je suis occupé là, t'as intérêt à ce que ça soit important !

Ouais. Moi aussi j'espère que c'est important. Il m'emmerde a appelé maintenant lui.

Ah bon? Tu travailles le dimanche maintenant? Oh, tu es avec quelqu'un peut-être?


Je me retient de prendre le téléphone d'Ace et de lui balancer un "quoi t'es jaloux du con ?" Mais je me retiens. Car Ace lui se retient de pas exploser je le vois bien.

Ferme la et dit moi pourquoi tu m'appelles.


Ouais il l'aime vraiment pas. Mais moi non plus. Sa facon de parler me faisait penser a quelqu'un... Mais qui....

Toujours aussi mauvais envers moi, je comprend pas ! Je voulais prendre de tes nouvelles bien sûr et dire que je suis heureux que tu es changé d'avis pour la réunion ! Nous avons hâte de te voir, tu sais?


Me regard ne quittais pas Ace. J'ai cru a une lueur d'espoir. Mais non. Et ma mémoire revient bien vite. Mes parents. Il me faisait pensé a mes parents a la télé. Des paroles fausses.

Bon on se verra à la réunion alors ! Bonne journée mon cher petit frère ! Et passe le bonjour à la personne avec toi !


Quoi ? C'est tout ? Il nous a stopper pour ca ? Il ne me plaisait vraiment pas et sa dernière remarque j'ai faillit dire "va te faire" mais par respect pour Ace je me suis tut. Mon regard ne quittais toujour pas Ace. Le laissant ragé son téléphone.

Tss... Ton frère appelle encore pour rien je te jure je le baffe. Des que je le voit.

Je pose ma tête sur son épaule. Il avait tout gâcher ? Peut etre mais j'avais pas envie de partir de la. J'avais un ton assez calme mais j'étais énervé intérieurement.

D'ailleurs, pour la réunion... Il y a des conditions ? Sur se que je dois pas faire par exemple. Et sur le role que je dois jouer... Je suis doué pour ca t'en fais pas...


Je l'enlaçais quand même, hors de question de se laisser abattre par un frère du con.

Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeSam 10 Aoû - 3:25

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Ce débile n'avait pas simplement réussi à gâcher l'ambiance entre Rajack et moi. Il avait également réussi à me péter le moral. Oui, j'avoue maintenant ne penser qu'à ça. À cette réunion de malheur qui approche beaucoup trop vite. J'espère que ça ne se voit pas trop, Rajack était vraiment pile en face de moi, donc il pouvait voir absolument toutes mes expressions. Je sais pas trop ce que j'espère. C'est évident que mon regard démontre ce que je ressens maintenant. J'ai le coeur serré. Je stresse tellement à penser à ce moment. Oui, j'avoue j'ai peur d'y aller. J'ai peur de revoir mon père et ma mère qui, je sens, vont me faire regretter ma disparition pendant aussi longtemps. Puis, il y a mon frère bien sûr. J'agis toujours avec confiance au téléphone quand je lui parle, mais en vrai, je finis toujours par manquer de mot. Il me pique toujours là où ça fait mal. Il est horrible ce gars. Je le déteste. J'aurai le trio de malade mental en face de moi. Bon sang... Oh et je dois pas oublier la femme d'Aiden. Cette folle. Plus j'y pense, plus j'ai l'impression que mon expression se décompose. Fait chié ! Pourquoi il a décidé d'appeler maintenant? Je me sentais vraiment bien avant et j'avais tout oublié !

Tss... Ton frère appelle encore pour rien je te jure je le baffe. Des que je le voit.

Je regarde Rajack qui semble. Emmerder. Emmerder et énervé. Bon au moins, il ne l'aime pas. J'avais peur qu'il le trouve sympathique et qu'il me trouve moi, désagréable. Après tout, c'est toujours ça qui arrive. Mon frère a le don de m'appeler quand y a d'autres personnes et chaque fois, ça se termine par les gens me disant que je devrais être plus gentil avec mon grand frère. Ça m'énerve vraiment d'entendre de telle connerie. J'ai envie de leur dire ce qu'il m'a fait, mais je ne peux pas. J'ai vraiment honte d'en parler. Personne ne me croit de toute façon. Enfin... Personne. Sauf peut-être Rajack? Ouais, mais je ne vais pas lui parler de ça. C'est ma vie, mes problèmes. Rajack posa ensuite sa tête sur mon épaule.

- Je ne t’empêcherais pas…

Dis-je doucement. Malgré tout, j'étais heureux qu'il ne s'éloigne pas tout simplement. Je crois que je ne me sentirais encore plus mal que maintenant s'il le faisait. J'ose pas bouger pourtant, laissant mon énervement s'en aller tranquillement. Malheureusement, mes soucis revenu en force, eux, ne veulent pas repartir. Ça m'emmerde vraiment.

D'ailleurs, pour la réunion... Il y a des conditions ? Sur se que je dois pas faire par exemple. Et sur le role que je dois jouer... Je suis doué pour ca t'en fais pas...

Il m'enlaça après ces paroles et je fis pareil. Des conditions? Son rôle? C'est vrai que je n'avais pas pensé à ça. Je ne pouvais pas juste l'inviter comme ça sans aucune raison. C'est une réunion de famille après tout, il n'est pas vraiment le droit de l'amener normalement. Donc je dois trouver une raison... Une raison... Non, certainement pas ça ! Impossible que je dise qu'on est un couple. Hors de question. Déjà, mon père va nous virer à coup de pied au cul, c'est sûr. Oui, il est très fermé de ce côté... Ce n'est pas pour rien qu'il a toujours essayé de me caser avec une femme à l'époque. Ça m'étonnerait pas qu'il parle de ça pendant la soirée. Ça me fait déjà chier. Puis de toute façon, on n'est pas un couple ! Moi-même je ne peux pas dire ça. On s'amuse voilà ! Ah bien voilà, je recommence ! La bataille entre la tête et le coeur ! Super ! J'oublie ça sur le moment et réfléchis encore. Je finis par trouver une idée après quelques instants.

- Pour les conditions évites de parler, ou du moins parle seulement si on t'adresse la parole... Normalement, je devrais pas avoir le droit de t'inviter, donc si tu l'ouvres mon père va péter un câble.

Mon père et ces pétage de câble. Ce n'est pas beau à voir. Ça fait longtemps que je n'ai pas eu de problème, mais je me rappelle de mon enfance. Ce putain de violent... Bon, je doute qu'il se montre violent envers Rajack, mais... Il pourrait le faire sortir de force. Enfin, je doute qu'il fasse le con. Étrangement, il ne l'a pas fait pendant que je parlais à mon frère, il avait toutes les occasions de le faire, mais bon.

- Sinon, tu te feras passer pour mon collègue qui est avec moi, car on est sur une affaire importante et on peut être appelé n’importe quand…

De toute façon peu importe la raison, je sais qu'ils vont le laisser entrer pour ne pas être mal vu par quelqu'un de l'extérieur, en particulier, un soi-disant flic. Donc pas besoin de se casser la tête avec ça. Au bout d'un moment, je soupire une nouvelle fois. Vraiment, je suis plus motivé du tout, j'ai l'impression que toute mon énergie à été absorber par cet appel téléphonique.

- Franchement, j'aurais préféré entendre mon patron m'engueuler plutôt que ce débile.

Du coup... Que devrais-je faire maintenant? Lui faire endurer ma mauvaise humeur? Je ne sais pas. Je n'ai pas envie de partir, mais voilà que j'y songe de nouveau. Exactement comme hier. Je finis par le relâcher tranquillement retrouvant un regard neutre presque dur. Oui je suis redevenu moi, en probablement plus abattu que d’habitude. Je ne sais pas pourquoi, mais je voulais essayer de retrouver une certaine distance avec lui.

- Je devrais y aller maintenant.

C'est fini. Ce mec m'a cassé ma joie et maintenant je doute de tout. J'ai envie de me barrer et me planquer quelque part pour que personne n'est à m'endurer. J'ai déjà gâché la matinée de l'argenté. Cependant, je suis un peu coincé là.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitimeSam 10 Aoû - 19:56

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Pour qui me dise qu'il ne m'empêcherais pas c'est que ca doit le hair son frère. J'ai comme une impression que ca va etre gai leur réunion. Je suis ironique bien sur.J J'ai cru qu'a la tête de Ace il allait partir, mais il me rend mon étreinte tout de même et je sent qu'il se calme petit à petit. Mais je sens que je vais pas aimé la fin de notre conversation.

Pour les conditions évites de parler, ou du moins parle seulement si on t'adresse la parole... Normalement, je devrais pas avoir le droit de t'inviter, donc si tu l'ouvres mon père va péter un câble.


Ah ouais ca va etre sympa l'ambiance. Je le sens. Le père était violent ? J'ai une chance que le miens soit juste violent dans les parole. Je ne savais pas vraiment pourquoi mais se refusait a faire de la violence physique. Surement pour la télé. Un militaire qui frappe ses enfants c'est tres mal vu. Alors ca doit etre pour ca.

Enfin bref, ne pas parler devrait etre faisable. Faire le gars poli était dans les codes d'un "fils parfait". Je n'en revenait toujours pas que j'allais devoir refaire ce que j'ai fuis dans le passé. Mais Ace avait l'aire dans le besoin alors si c'est pour lui se sera pas sorcier.

Sinon, tu te feras passer pour mon collègue qui est avec moi, car on est sur une affaire importante et on peut être appelé n’importe quand…

Je savais même pas que c'était possible ca ! Je devrais peut etre demander à Férid de me faire un faux badge et un faux insigne ? Il était doué pour me trouvé des truc comme ca.

Franchement, j'aurais préféré entendre mon patron m'engueuler plutôt que ce débile.


Et moi ne pas etre déranger tout court. Je voyais bien que Ace n'en n'avait plus envie. Je ne suis pas trop du type à faire du forcing au niveau de sa. J'avais pas envie aussi d'Ace me prenne pour un violeur.

Je devrais y aller maintenant.

Je l'avais sentis défaire notre étreinte tout a l'heure. Je ne voulais pas. Mais ce que j'avais prédit arriva. Je n'aimais pas ca. Je ne voulais pas le focer a rester apres ca mais j'avais envie d'etre avec lui. J'en peux plus de mes réflexions. En plus mon mal de tete arrange rien.

Mh... Je comprend...


J'aurais aimé dire "non tu restes" mais notre relation me permettait vraiment de pouvoir le dire, ou de le faire rester ? Je n'en sais rien. Mais dans le doute je tente rien. Je releve ma tete pour l'embrasser encore une fois avant de me lever. Ah oui putain j'ai mal c'est vrai. Je lui a dresse tout de même un sourire je ne veux pas qu'il pense que je suis triste a cause de lui.

Je serais pareil si s'était l'inverse.


Je décide de boire un verre d'eau. J'ai un peu la gorge noué. Mais tout ca se dissipe d'un coup. Je me souviens de cette position. Ce matin. J'étais à poil ?! Je manque de tout recracher dans le lavabo. C'était ca le spectacle de parie ! Bah oui rince toi l'oeil démon...

Toi... Pourquoi tu m'a pas réveiller ? J'étais à poil !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand on parle du loup [Rajack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coin RP :: Divertissements-