AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
-39%
Le deal à ne pas rater :
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
152 € 250 €
Voir le deal

Partagez
 

 Quand on parle du loup [Rajack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeMar 23 Juil - 22:49

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Le week-end est arrivé. Un autre putain de week-end a ce faire chier. Oui oui, je le sais déjà, je le sens arrivé. Pas que je n'aime pas être tranquille chez moi, mais je fais rapidement le tour de ce que je peux faire et m'ennuie comme un rat mort. Bosser, c'est beaucoup mieux, même si j'ai tout le bureau contre moi. Ça me change les idées aussi, difficile quand on s'emmerde grave à penser à autres choses que ces problèmes. Au moins, ce n'est que deux jours, ça passe vite, pas comme cette longue semaine horrible de suspension que j'ai eu la dernière fois. Ça remonte à quand déjà? Ah oui, deux semaines je crois? J'ai déjà oublié, en tout cas c'était une torture, plus jamais je ne veux vivre ça. je n'ai jamais eu aussi hâte de retourner au commissariat, c'est fou quand même. Bien que j'aie eu une bien drôle de surprise peu de temps après mon retour. Freya Blackwood. Ma partenaire. La soeur de se fou de Rajack Blackwood en personne. Je vais tomber sur la famille au complet si ça continue. Ce sera qui cette semaine? Enfin bref, elle est moins emmerdante que lui pas de doute.

Rajack... Cet idiot. Je ne l'ai pas revu depuis la dernière fois. En réalité, il m'aurait été possible de le revoir, mais... je n'ai jamais téléphoné. Bah oui quoi de quoi je vais avoir l'air si je décide de lui téléphoner? Surtout, je lui dis quoi moi? Salut c'est Ace, tu veux qu'on sorte? Non, mais faut pas rêver non plus. Il n'y avait rien entre nous après tout, ce n'était qu'un coup d'un soir... Je lui ai même très bien dit juste avant qu'il parte ce soir-là. Alors hors de question de l'appeler. Je ne saurai pas quoi lui dire, je vais juste risquer de me ridiculiser au téléphone et lui et son caractère, il va se foutre de moi. Pourtant, j'avoue avoir hésité plusieurs fois. Mon doigt a souvent été tout près d'appuyer sur son numéro, mais non. Je ne comprends vraiment rien. Pourquoi au fond j'ai envie de revoir ce débile? Il n'a fait que m'emmerder pendant toute une journée et me frapper également. Je suis tombé sur la tête je crois. Je dois plus penser à ce gars. Je dois penser à moi, ma carrière et puis voilà. Il disparaîtra bien un jour de mon esprit.

Bon plus facile à dire qu'à faire. Cette soirée passée avec lui était... Incroyable? Ouais, c'est ça. C'était super, j'avais même espéré qu'il reste plus longtemps le lendemain, mais il était parti rapidement en me disant qu'il attendait mon appel. J'espère qu'il n'attend pas vraiment, car ça n'arrivera probablement pas. Tellement idiot ce mec aussi. Pas de chance pour lui, il n'a pas mon numéro. D'un côté, ça m'arrange, il m'aurait sans doute appelé dans la même semaine s'est abruti. Ou pas. Ça ne voulait rien dire ! On s'est bien amusé, mais ça reste là ! Merde quoi, pourquoi je pense encore et encore lui ! Ressaisit toi Ace !

C'est sur ces belles paroles que je décidai de sortir prendre l'air. Après avoir grignoté rapidement un truc et m'être préparé, je jetai un rapide coup d'oeil par la fenêtre de mon appartement qui donnait directement sur la rue. Pourquoi je fais ça? Pour être sur de ne pas tomber sur l'argenté ! Bah oui quoi, il vit sur la même rue ! Ce serait terriblement embarrassant de tomber sur lui comme ça. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que je regarde dehors comme ça ces dernières semaines. En plus, au début j'espérais presque de revoir sa tronche d'idiot devant ma porte... Je suis pathétique... Je dois juste l'oublier. Il n'y a rien entre nous. Putain pourquoi prononcer ces mots me fait un pincement? Quelle plaie !

Je sors finalement, empêchant mes chats de me suivre, voyant que la voie était libre. Je n'avais pas fait attention à l'heure avant de sortir, mais il devait être dans les alentours de 9h du matin, les rues n'étaient pas bondées. Par chance, aujourd'hui il faisait très beau et chaud, j'avais donc laissé tomber ma veste pour un simple t-shirt noir et un jean. Ça change de la merde qu'on a eue dernièrement. Enfin, je continue de marcher sur le trottoir les mains dans les poches. Je décide cependant de m'arrêter m'acheter un café pas trop loin de chez moi et de me rendre au parc. Je repérai une table en bois à l'ombre où j'allai m'y asseoir. J'y posai mon café avant de sortir des écouteurs de mes poches ainsi que mon téléphone. J'ai vraiment rien de mieux à faire qu'écouter de la musique au parc mois. Tout en buvant mon café tranquillement et écoutant ma musique, j'observais les parents et les enfants qui jouaient dans les balançoires et autres toboggan du parc un sourire aux lèvres. L'un des rares sourire que je me permet, j'avoue. Comme ça me manque ce genre de petite sortie....


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeMar 23 Juil - 23:58

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Encore un week end comme un autre. Ca fait maintenant presque trois semaines que j'étais suspendus. J'avais toujours pas repris. Mon démon de patron m'avait appelé hier en disant qu'il fallait que en gros je parte en voyage ou que je me sorte les idées. Je pourrais revenir seulement après. J'ai eu une vague envie d'aller retrouver ma soeur. Elle me manquait oui. C'est probablement la seule personne au monde qui me comprend. Mais voir mes parents c'était juste pas possible pour moi. Alors j'ai abandonnée l'idée. Je lui ai juste envoyé un message. Mais il est sans réponse. Elle fout quoi bordel ? Ça faisait un mois que j'avais pas de nouvelle d'elle.
Enfin bref me voila à aujourd'hui. Je m'enracinais dans mon appartement, à regarder des annonces de dons de chien. Oui j'en voulais vraiment un maintenant. Après un appel pour demander des renseignement à propos du chien justement je me remis à pensé a ce flic.
Il m'avait pas appelé. Il avait surement repris le boulot lui au moins. Je me demande aussi si sa réunion de famille est passé. J'avais pas de date alors forcément... Plus ca va et plus j'ai de question.
J'avais envie de le voir. Vraiment. J'étais partis presque comme un voleur. En plus l'affaire pour la quelle je m'étais extirpé de son étreinte ne faisait même pas un million. Il m'avait juste dit ca pour que je me bouge. Alors je lui ai dit que Grenat était en vacance à duré indéfini. J'avais pas envie qu'il me coupe mon humeur. Et aussi au cas ou Ace rappelais. Mais il l'a toujours pas fait. C'est vrai que trouver un prétexte pour voir un gars qui utilise trop un taser c'est compliqué à trouver. Mais voila. Lui aussi. Lui aussi me manquait putain.
Je laissais un soupire s'échapper. Il faut que je sorte. Après avoir enfilé un jean banc et un tee-shirt noir avec écrit en lettre script "Psycho". Je vais pour me dirigé vers un refuge pour animaux abandonné. J'ai décidé d'adopter un chien oui. Et aujourd'hui. Mon trajet s'arrete net et mon objectif disparait dès que je le voit. Il semblait sortir d'un café et aller vers le parc. Et je le suit de loin. Calme tes ardeur le stalkeur putain. Mais je continus quand même. Même quand il sourit devant les parent et les gamins. Personnellement les enfants je ne suis pas à l'aise du tout. Je ne sais pas quoi faire. Mon écart d'age avec Freya n'est pas si énorme alors je ne me suis pas occupé d'enfant.
Mais lui, c'est fort probable. J'avais vu son fond d'écran. Je ne sais pas qui étais cette enfant. Mais il avait le même sourire. J'en avais eu du mal à le reconnaitre d'ailleurs. J'avais encore envie de le voir sourire comme ca mais je me sentais mal à l'observé ainsi. Alors par je ne sais quel miracle je m'assois a la table en face de lui et regarde les enfants. En espérant qu'il ne me gueule pas dessus. Mais il allait forcément s'arrêter de sourire.

Mh... J'ai une petite soeur , j'aimerais qu'elle soit aussi mignonne... Mais hélas c'est une peste parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeMer 24 Juil - 0:58

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Mes yeux ne se détachèrent pas un seul instant des personnes au loin qui s'amusaient avec leur enfant, alors que ma musique résonnait toujours dans mes oreilles, ou du moins une oreille. J'avais mis seulement un écouteur et avais gardé l'autre libre afin d'entendre les bruits environnants, on ne sait jamais. Bref, me voilà, un samedi matin, au parc à observer les gens s'amuser pendant que moi je suis là à sourire bêtement et me remémorer des souvenirs lointains. Très lointains même. C'est stupide. Ça ne sert à rien, je ne pourrai jamais revenir à ce moment. Jamais, elle n'est plus là. Jouer au parc avec elle n'est plus possible. Plus j'y pense, plus je me sens mal à observer ces enfants plus loin. J'ai envie d'en détacher le regard, mais j'y arrive pas. Malgré tout, voir ces gens ainsi me rend heureux d'une certaine manière. Bon sang, j'aurais mieux fait d'aller ailleurs. C'est stupide, à l'époque je n'avais jamais voulu d'enfant. Je ne me sentais pas digne d'être père, mais quand j'ai eu Alyssa, tout à changer. Bien que maintenant, je regrette, je lui ai apporté beaucoup de souffrance dans sa courte vie et sa vie , c'est terminé à cause de moi. Quel père pourri je fais.

Franchement, même si je souris sincèrement, j'ai l'impression que je pourrais fondre en larmes à n'importe quel moment. Bien sûr je me retiens, de quoi je vais avoir l'air sinon? La pitié des gens ne m'intéresse pas et en plus certaine personne me connaît par ici, je dois rester fidèle à moi-même. Ne jamais pleurer. Ce n'est pas quelque chose qu'un homme fait, d'après mon père. M'enfin, il n'est pas vraiment un bon modèle pour moi. Il a toujours été violent et insensible. En tout cas... Je baisse les yeux vers mon téléphone l'espace d'un instant pour voir l'heure. Ouais, j'espère que d'un coup le week-end soit terminé. Manque de bol, même pas une heure s'est écoulée depuis mon arrivée au parc. Misère.

Alors que je me perds dans mes songes en gardant le regard tourner vers les personnes du parc, j'entends quelqu'un marcher vers moi. Je n'y porte pourtant pas vraiment attention. On est dans un parc, donc les gens se baladent où ils veulent. Puis, personne ne serait assez débile pour venir m'emmerder maintenant quoi. Pourtant bien vite, on me sortit de mais penser pour me ramener à la réalité. Une réalité assez brutale.

Mh... J'ai une petite soeur , j'aimerais qu'elle soit aussi mignonne... Mais hélas c'est une peste parfois.

Cette voix ! Je la reconnais immédiatement. Je tourne la tête rapidement pour regarder devant moi, perdant mon sourire par la même occasion pour être remplacé par de la surprise. En face de moi... Rajack ? Sérieux? Il fout quoi là? J'avais pourtant bien vérifié avant de sortir. Il m'a vu et m'a suivi? Ou c'est juste une coïncidence? Avec ce stalker rien n'est sûr. Sur le coup, je ne sais pas quoi dire et quoi faire. J'avais un peu essayé de l'éviter depuis tout ce temps, alors maintenant je sais plus quoi faire. Merde quoi, pourquoi il fallait qu'il me trouve? Et s'il me demande pourquoi je l'ai pas appelé hein? Je pourrais lui répondre quoi? Lui dire que j'étais occupé n'est pas crédible puisque je me fais chier au parc en ce moment même et que donc j'ai tout le temps du monde pour lui téléphoner. Je me sens con. Je détournai rapidement les yeux de sa personne pour les reposer sur mon téléphone poser sur la table, embarrassé, mais surtout retrouvant mon regard dur habituel qu'il devait bien connaître maintenant.

- Qu'est-ce que tu fais là? Tu me suis sale stalkeur?

Dis-je au bout d'un moment, bien qu'aucune méchanceté n'était présente dans ma voix. J'évitai également de répondre à ces paroles. Il me parle de Freya sans aucun doute. Ma collègue de travail. Il le sait d'ailleurs? On ne dirait pas. C'est une chance. J'aurais dû mettre ma musique plus forte et l'ignorer. Enfin, pourquoi soudainement je me sens mieux? Ce n'est pas sa présence qui me fait ça quand même? Non pas possible.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeMer 24 Juil - 1:39

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Il semblait vraiment ne pas m'avoir entendu. Comme je l'ai prédit son son sourire s'est effacé. Dommage. Son visage est redevenus celui que je connaissais bien trop vite et s'échappa sur son téléphone, bien trop vite la aussi. Mh oui s'est vrai il y avait comme un malaise la. Mais bon vu que j'aime le faire chier je continus de le regarder en attendant une réponse de sa part.

Qu'est-ce que tu fais là? Tu me suis sale stalkeur?

Il était bien de retour. Il me connaissait déja un peu trop à mon gout. Car oui je l'ai suivit. Mais pourquoi ca c'est une grande question ou une réponse me vient dans l'immédiat. J'avais juste envie de le voir. Mais bon même si je serais capable de lui dire ca.... on serait de nouveau mal à l'aise l'un l'autre. Alors il fallait trouver autre chose. À la Rajack serait encore mieux. Mais à par la vérité j'avais rien de vraiment crédible. Le coup du hasard ne fonctionnera pas. Pas avec lui.

Je voulais un chien. Je t'ai vu et j'ai voulus emmerder mon gentil flic. Je suis toujours exclus de mon travail alors je m'emmerde comme un rat mort.


C'est seulement apres que je me rend compte d'avoir dit "mon". La merde. Il va s'imaginer des trucs c'est sur. Je réfléchis a un truc à dire vite pour pouvoir détourner cette bourde. Mais en y repensant pourquoi avoir dit "mon" ? Je tenais tant que sa a lui ? Je ressentais quoi pour lui ? En plus avec le pincement au coeur de l'autre coup je pourrais vraiment y croire a cette pensée qui me vient. Une tres vague pensée sur l'amour me passe par la tête. Le stalker me monte a la tête ? Je deviens comme ses tarés qu'on voit dans les mangas. Un yandere je crois. La prochaine étape je tue le facteur qu'il croise ? On pourrait bien y croire. Je mettais trop de temps pour rattrapé ma connerie. Pourtant d'un coté, cet instant avait duré a peine cinq petites minutes. Mais ca m'a parus interminable. Je me posais trop de questions. Car je me demandais maintenant se qu'il ressentais.

Et sinon ta réunion de famille ?

Oui c'est tout se que j'avais trouver. J'avais parlé vite. Un peu géné oui. même si je suis provoquant en général les petit surnom qui m'inclus, Avec "mon" par exemple. C'était clairement pas mon trip.
Je repensais à se qu'il devait ressentir pour moi. Il devait me hair c'est sur. Vu notre rencontre et notre combat. Mais avec se qu'il s'est passé l'autre soir. Je ne sais pas. Mais il m'avait dit que c'était rien. Et voila que le pincement recommence. Bordel.
La pour le coup je préférais détourné mon regard. J'avais pas envie de rougir de gène.
Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeMer 24 Juil - 6:25

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
J'aurais vraiment dû partir ailleurs. Là où j'aurais été sûr de ne pas le croiser. Oui, j'aurais du boire mon café, dans le café en question. Il ne m'aurait sans doute pas repéré à l'intérieur. Ou bien il m'avait déjà remarqué au moment où j'avais quitté mon appartement? Si c'est le cas, j'aurais pu aller n'importe où, je ne l'aurais pas évité. Ce qui ferait de lui un vrai stalkeur du coup. Bah oui qui suit quelqu'un comme ça sans s'annoncer? C'est bizarre, il est bizarre. Alors pourquoi ma tristesse que je ressentais il y a quelques minutes c'est comme envolé? Bordel, c'est n'importe quoi ! Ce mec m'emmerde ! Pourquoi je me suis pas juste levé et quitté les lieux quand je l'ai vu? Bon sang trop de questions auxquelles je n'ai pas de réponse et qui m'énerve. Bon pour l'instant, je suis juste terriblement mal à l'aise. Mon téléphone me paraît bien intéressant soudainement. Je fais défiler les chansons dessus sans y porter attention, en fait je fais ça uniquement pour me distraire. Ce gars à planter ces yeux sur moi, ça me gêne encore plus. Je suis sûr qu'il le fait exprès en plus, cet enfoiré !

Enfin, pourquoi était-il venu me voir comme ça aussi? Il ne l'a pas mal pris que je ne l'ai pas appelé, alors qu'il doit bien voir que je ne suis pas si occupé que ça les week-ends? Il a juste envie de me faire chier en me provoquant encore? Peut-être qu'il va se prendre un coup aujourd'hui qui sait. Ou bien, il était sincère lorsqu'il m'avait donné son numéro? Il veut vraiment me revoir? Pourquoi? À part, la soirée et la nuit passé ensemble, je ne peux pas dire qu'on s'est super bien entendu tous les deux. On a voulu s'arracher les cheveux toutes la journée. Ou peut-être que c'était juste moi ça. Bref, je ne le comprends pas. En tout cas, moi j'avais pas du tout envie de le revoir. Ou peut-être juste un peu ! Putain, je ne me comprends pas moi-même !

Je voulais un chien. Je t'ai vu et j'ai voulus emmerder mon gentil flic. Je suis toujours exclus de mon travail alors je m'emmerde comme un rat mort.

Je relève la tête vers lui une nouvelle fois après ces paroles. J'ai... J'ai bien entendu ce qu'il vient de dire là? "Mon gentil flic"? "Mon"? C'est une blague pour m'emmerder ou bien il est sérieux là? J'ai presque envie de l'engueuler pour m'avoir nommé ainsi, mais aucun mot ne sort de ma bouche sur le moment, laissant ainsi tomber un silence, légèrement gênant entre nous deux. Je sais une nouvelle fois pas quoi dire. C'est si bizarre. C'est pourquoi je ne l'avais pas appelé, je savais que ça allait être comme ça et encore, c'est bien pire ce que je pensais. Cette situation est bizarre. Il est bizarre ! Pourquoi "mon"? Il croit que je suis à lui ou quoi? Non, mais il rêve ! Il n'y a rien entre nous merde ! Rah pourquoi je me sens mal à me dire ça? En plus, au vu de sa réaction, il n'avait pas l'air de vouloir dire cela à la base, ou du moins, il a dit ça sans faire exprès. Quel abrutit celui-là. Étrangement, je ne l'engueule pas. Pourquoi? Je ne sais pas moi-même. Je laisse couler pour éviter d'intensifier la gêne.

Et sinon ta réunion de famille ?

Je reviens vite à la réalité par le changement de sujet soudain de l'argenté. Encore ça? Il n'a pas oublié? Et surtout pourquoi il insiste pour savoir ça? Ça ne le regarde même pas bon sang ! En fait c'est évidemment, il me balance ça pour se sauver de ce qu'il a dit avant. De toute façon, j'allais pas revenir sur ça. La situation est déjà assez gênante comme ça. Tout comme moi, il détourna les yeux. Putain, j'aime pas ça. Je dis quoi maintenant? Ce n'est pas non plus un truc sur lequel j'ai envie de discuter avec lui. En fait, j'ai envie de discuter avec lui? Je ne sais pas. Si ce n'était pas le cas, je serais parti sans rien lui dire non? Tout comme lui, je reste silencieux quelques minutes avant de lui répondre. Ouais, je crois que je suis encore en train d'assimiler ces paroles précédentes. le "mon" me repasse sans cesse en boucle dans la tête.

- Elle est dans quelques jours et non, tu n'es toujours pas invité à venir avec moi.

Ma voix fut légèrement plus dure, le regard tourner vers mon café entre ma main. Il n'allait peut-être pas me demander s'il pouvait venir, mais j'ai préféré prévenir pour éviter qu'il me pose la question. D'ailleurs, un autre détail me revint vite à l'esprit. Je l'avais zappé un peu plus tôt. Il ne travaillait toujours pas? Ça faisait pourtant plusieurs semaines, j'avais envie de lui demandé pourquoi, mais d'un autre côté, ça montrerait que je m'intéresse à lui non? Pourquoi ça doit toujours être compliqué avec moi? Je finis par boire le restant de mon café avant d'ajouter rapidement.

- C'est bien dommage pour toi si tu n'as pas repris le travail, mais je ne suis pas d'humeur, alors va emmerder quelqu'un d'autre ou va chercher ton chien, je m'en fou.

Bon, je ne suis jamais d'humeur à me faire emmerder faut le dire. Mon caractère de merde n'aide pas beaucoup. Je finis par me lever en reprenant mon téléphone, jetant mon café dans la poubelle tout près et partant je ne sais pas trop où. Oui j'essaye juste de m'enfuir. Comme je l'ai faits en ne l'appelant par pendant tout ce temps. Même si au final je m’ennuie comme un rat mort aussi et qu’a deux on s'ennuierait probablement moins. Je n'aime pas cette situation, je n'aime pas ce que je ressens quand je suis avec lui ou pense à lui. Ce n'est pas normal ! C'est un idiot merde !


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeMer 24 Juil - 8:01

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

J'en était sur qu'il allait entendre le "mon", entendre cette connerie. Le peu que que j'ai vu sur son visage avant de me détourner, je savais qu'il l'avait remarqué. Mais bizarrement il dit rien.
Plus ca va et plus il y a de la gène. Quel con. Il avait même compris mon rattrapage de merde j'en suis sur.

Elle est dans quelques jours et non, tu n'es toujours pas invité à venir avec moi.


Habituellement le Rajack normal aurait encore provoquer en demandant qu'il ne voudrait vraiment pas d'un petit toutou ? Mais la les mots paraissent tranchant. Je me serais radouci avec lui ou quoi ? Ce type me monte a la tete.

C'est bien dommage pour toi si tu n'as pas repris le travail, mais je ne suis pas d'humeur, alors va emmerder quelqu'un d'autre ou va chercher ton chien, je m'en fou.


Encore un pincement. Putain vraiment chiant. Faudrait en parler au lieu de rester comme des imbéciles. Mais au vu de ca réaction va t'on pouvoir ? Car la il part et je le regarde en plus. J'avoue que je controle pas mon expression du visage à se moment. Il se pourrait que j'ai de la surprise et un peu, dans le fond de la tristesse.
Qu'il le veuille ou non... J'avais envie de parler.

Rahh... Attend... !


Avec la délicatesse d'un éléphant je m'enleve de cette table et va le rejoindre avant qu'il parte loin. Pour etre sur qu'il s'arrete je le tiens au poignet mais je le lache bien vite pour évité de me prendre un eventuel coups.

Il faudrait qu'on parle au lieu d'etre aussi débile l'un que l'autre.

Oui bon allez j'arrete d'etre Rajack juste pour la discussion.

Car franchement j'y comprend rien. On se frappe dessus la journée et apres on passe une putain de nuit ensemble. Car oui elle etait incroyable faut pas se mentir. Ou alors je sui le seul à penser ca. Mais bon la gène est la.

Je savais pas quoi dire dans quel sens et comment. Alors je préfèrais dire les choses d'un coup. même si c'était totalement le bordel dans mes dire. Mais c'était l'état de mon cerveau.

J'ai attendus ton appel oui. Mais je voulais pas que tu te force a la fois. Je te regardais oui mais j'vais l'impression d'etre un taré alors je suis venu te parler. Je sais pas se que j'ai, j'avoue. Tu me rend fou. Car merde putain ! J'ai des pincement quand tu me rembarre alors que je pourrais bien etre provoquant


Ok c'était dit mais allait il en parler lui aussi c'était pas sur. J'avais envie qu'il dise pareil. J'avais presque un sentiment horrible la. J'avais peur. Peur de le perdre alors qu'on se connaissait a peine.
Moi qui regarde dans les yeux la j'avais du mal car j'avais pas envie de rougir. J'vais envie de partir, enfin juste de fuir mais il fallait que je tiennent bon. Même si j'allais me prendre peut etre des propos dur à entendre.

Et toi tu ressent quoi ?


Je l'avais presque soufflé j'avais pas envie d'entendre la réponse... Mais à la fois un peu quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeMer 24 Juil - 20:27

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Que faire maintenant? Est-ce que je fais la bonne chose? Est-ce que je devrais vraiment m'enfuir de la sorte? Je ne sais pas. J'ignore ce qui est mieux à faire dans ce genre de situation. J'ai seulement choisi la simplicité. M'enfuir est tellement plus simple que d'essayer de discuter ou d'arranger les choses. Je suis nul là-dedans. Je ne sais jamais quoi dire et j'ai toujours peur de m'emporter aussi. Mon divorce n'est pas arrivé pour rien, je n'ai jamais réussi à discuter des problèmes avec mon ex-femme, elle a fini par en avoir marre et donc elle est partie. Je ne peux pas lui en vouloir pour ça non plus, je ne me suis pas battu pour elle. Enfin, c'est diffèrent là non? Il n'y a rien entre nous, c'est une personne que je connais à peine en face de moi. Un inconnu. Un inconnu avec qui j'ai couché, mais bon ça ne voulait rien dire après tout ! Je crois... Rah merde ! Pourquoi ce débile joue avec mon cerveau? Sort de l'espèce de taré ! Bordel....

Je n'ai pourtant pas forcément envie de rentrer. M'enfermer entre quatre murs n'est pas une super idée pour le moment. Je sais que je risque de broyer du noir une fois chez moi. Seul. Je devrais aller n'importe où, sauf là. Mais où exactement? Telle est la question. Oui oui, j'essaye de me dire que l'autre en aura rien à faire et me laissera partir. Pourquoi il se ferait chier avec un mec qui n'est pas ouvert à la discussion hein? Puis, il n'a pas l'air de savoir quoi dire plus que moi, ça tombe bien, je peux m'éclipser comme ça. Enfin ça c'est ce que je croyais. J'entendis sa voix une nouvelle fois dans mon dos.

Rahh... Attend... !

Je ne l'écoutai pas bien sûr. Pourquoi je l'écouterais hein? À peine avais-je eu le temps de faire quelques pas pour m'éloigner de la table, donc de lui du coup. Il me rattrapa et m'empoigna le poignet pour me stopper dans ma marche, qui je dois avouer était rapide. Je voulais me sortir rapidement de cette situation gênante aussi. Il me relâcha cependant bien vite, mais il avait réussi à m'arrêter. Il a peur que je lui mette un coup s'il continuait de me toucher ou quoi? Bon en temps normal, je me serais dégagé à peine quelques secondes après qu'il m'est attrapé, mais pas cette fois. Pourtant je ne tournai pas la tête vers lui, j'attendis simplement qu'il continue de parler.

Il faudrait qu'on parle au lieu d'être aussi débile l'un que l'autre.

Merveilleux. Parler? Il est vraiment sérieux? C'est la dernière chose que j'avais envie. Ça me va très bien d'être débile si je peux m'échapper d'une conversation qui risque d'être gênante et tout. Discuter. Discuter. Pourquoi faut-il toujours discuter? C'est chiant, j'en suis pas capable. J'essaye de ne pas porter mon regard sur lui, restant le regard dur, alors qu'il s'apprêtait à parler. Que pouvait-il me dire de bien intéressant de toute façon?

Car franchement j'y comprend rien. On se frappe dessus la journée et apres on passe une putain de nuit ensemble. Car oui elle etait incroyable faut pas se mentir. Ou alors je sui le seul à penser ca. Mais bon la gène est la.

La surprise me prit immédiatement et je tournai la tête vers lui. J'essayai de juger s'il se foutait pas juste de ma gueule. Non, comment pourrait-il plaisanter là-dessus. Il était réellement sincère. Ça me surprenait un peu qu'il parle ainsi aussi ouvertement. C'était justement l'une de mes craintes au fond. Que je sois le seul à y avoir pris réellement plaisir. Je suis soulagé? Oui, je me sens moins débile de savoir que je ne suis pas le seul à avoir trouvé ça incroyable comme soirée et qui comprend rien à ce qui se passe entre nous. Du coup, il m'a cloué le bec et je le laisse poursuivre dans sa lancée.

J'ai attendus ton appel oui. Mais je voulais pas que tu te force a la fois. Je te regardais oui mais j'vais l'impression d'etre un taré alors je suis venu te parler. Je sais pas se que j'ai, j'avoue. Tu me rend fou. Car merde putain ! J'ai des pincement quand tu me rembarre alors que je pourrais bien etre provoquant

Double surprise. Je crois n'avoir jamais entendu quelqu'un me dire des trucs pareils. C'est... Je ne sais pas comment décrire ça ! J'en reviens tout simplement pas. Je suis sous le choc. Au final, je réalise que... C'est exactement la même chose pour moi, même si j'essaye de le nier... Il me regarde droit dans les yeux à cet instant. J'ai envie de les fuir, baissé les yeux. J'ai l'impression que mes joues me chauffent, non ce n'est pas une impression.

Et toi tu ressent quoi ?

Il me retourne la question, mais je reste silencieux. Ma bouche s'ouvre pour se refermer immédiatement. Je ne sais pas quoi dire pour changer. Je sais que ça lui a pris beaucoup pour me dire ça, je le vois, je ne suis pas débile, mais qu'est-ce que je pourrais ajouter maintenant? J'ai l'impression qu'il craint un peu d'entendre ma réponse. Au final, il a toujours eu plus de raison que moi de penser que je le déteste. J'ai été ignoble avec lui du début à la fin... Donc... C'est quoi cette révélation bizarre qu'il me fait là? Je suis encore plus perdu maintenant. Je réalise rapidement que j'ai toujours rien dit et que ce regard poser sur moi me gêne encore plus que tout à l'heure. Je détourne les yeux pour regarder le sol, remarquant mes mains qui s'étaient mise à trembler de façon incontrôlable due à la nervosité que je ressentais maintenant. Putain, je dois rougir en ce moment et pas moyen de lui cacher ça.

- Hm je...

Je ne termine pas ma phrase. Je cherche mes mots. Je l'ai dit, je ne sais pas discuter de ce genre de chose. Surtout révélé ce que je ressens aux autres. Je sais qu'il attend ma réponse avec une certaine impatience, mais je ne sais pas. Je ne sais pas ! Je lui dis quoi? Que je me sens bien depuis qu'il est là? Que moi aussi j'ai des pincements? Que j'avais envie de l'appeler, mais que je suis trop con pour l'appeler? Mon visage se durcit de nouveau, bien que je dois toujours être rouge.

- Je ne sais pas !

Lâchai-je au bout d'un moment d'une voix forte et énervée, alors que mon cerveau devait commencer à surchauffer. Trop de chose en même temps. Je ne souhaitais pas que ça sorte ainsi, mais c'était plus fort que moi. Je m'énerve moi-même à être aussi fermé comme ça. J'aurais lui dire aussi, mais non, je suis un lâche après tout.

- Bon sang pourquoi tu me dis tout ça aussi ?! Tu… Tu es trop bizarre !

Je croisai les bras contre moi, regardant toujours ailleurs. Oui, je crois que j'aurai du mal à affronter son regard pendant un moment. J'ai le coeur serré étrangement, je me demande s'il va prendre mal mes paroles puisque je n'ai rien dit de bien finalement. Super maintenant je me fais du souci. Il va croire que j'en ai rien à foutre de lui ou bien il va comprendre que j'arrive juste pas à m'exprimer? J'espère que ce ne sera pas la première option, je crois que je le supporterai pas. J'essaye cependant de calmer mon énervement pour reprendre plus calmement et d'un ton beaucoup plus faible.

- Je ne te déteste pas si tu tiens à savoir...

Putain, je me serais mis un claque sur le front s'il n'était pas là. Pitoyable. Je suis tellement pitoyable. Parfois j'aimerais être moins têtu et juste dire ce que je pense comme lui venait de faire.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeJeu 25 Juil - 20:23

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Ma question semble l'avoir fait arrêter de fonctionner. Mais il passe par toute sorte de réaction. Il essai de parler et au final non, apres il détourne le regard pour enfin.... Rougir ? Sérieusement ? Je pensais pas qu'il allait rougir, mais il semble perdus dans ses reflexions, je l'aurai ma réponse ? Tel est la question...

Hm je...

Bon pour la réponse claire on va repasser. Mais je le laissais répondre tranquillement et je vois qu'il reprend son visage dur même si il reste rouge. Mon moi aurait sans doute fait une remarque mais la non.

Je ne sais pas !


Ok il est vraiment perdu pour faire des réponses comme ca. Mais bon je m'en doutais aussi un peu. je redoutais juste qu'il me dise d'aller me faire voir dans le sens qu'il me deteste.

Bon sang pourquoi tu me dis tout ça aussi ?! Tu… Tu es trop bizarre !


Bah je lui ai dit qu'il fallait parler non ? Mais j'avoue que je ne sais pas. Je deviens fou. Et il croise les bras, c'est un signe négatif normalement mais lui c'est habituel je pense. J'ai presque tout de meme de la déception dans mes yeux.

Je ne te déteste pas si tu tiens à savoir...

Surprise, alors la ma déception par bien vite ! Il y a encore un espoir . Un espoir de quoi ? Finir avec lui ? J'imagine que oui vu mon état. Je laisse un sourire s'echapper et le regarde mais avec un regard qui va faire une connerie.

Ca veut dire que j'ai le droit d'espéré !


Oui je pense qu'il n'est pas du genre a dire "je t'aime" directement. Mais parfois les actions sont plus simple a comprendre. Et oui ce n'était pas un question. Oui ca ressemblait un peu a une déclaration, mais j'étais pas vraiment du genre a etre aussi direct la dessus non plus.
En parlant d'action j'allais probablement mourir de chaud avec tout ca. Coïncidence ou non... Un marchand de glace était pas loin.

Ah le graal....


Apres avoir presque sauté sur le gars en lui demandant une glace au citron, et me tourne vers Ace, pour changer l'atmosphère et de sujet.

T'en veux une a quoi gentil flic ?


Oui. Rajack le retour. Oui j'allais patienter jusqu'a ce qu'il craque et qu'il me fasse de lui même une action qui prouverais qu'il m'aime.

Mais du coup, t'es sur que tu veux pas de garde du corps pour t'a réunion ? Personnellement j'en aimerais un pour ma soeur, elle est toute seule avec nos taré de parent. Car oui spoiler les monsieur et madame Blackwood c'est du fake a la télé.

Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeVen 26 Juil - 0:05

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
C'est si compliqué les sentiments franchement. Trop compliqué pour moi en tout cas. Rajack, bien qu'il ait dû prendre beaucoup sur lui pour me dire tout ça, il avait tout de même réussi. Moi, je suis un vrai incapable. "je ne te déteste pas", pitoyable. Mais en réalité, je ne savais pas quoi dire vraiment. Je ne suis sûr de rien en ce qui le concerne. Oui, je me sens bien depuis qu'il est là, même si au fond j'ai voulu m'enfuir, ça c'est juste une habitude, mais ça change quoi? Je me sens bien avec d'autres personnes aussi, donc ce n'est rien d'extraordinaire... Bon, ce n'est pas vrai en fait. Je n'ai personne d'autre, mes chats ne comptent pas. Il n'y a que lui qui me fait sentir ainsi... Mais ça ne veut toujours rien dire quand même ! Il est agaçant avec ces provocations ! Je dois me reprendre, avec ce qu'il vient de me déclarer et ce que je lui ai dis-moi, je doute qu'il soit très joyeux. Au contraire, lorsque j'ose enfin relever la tête dans sa direction, je vois son sourire, ce qui me surprend une nouvelle fois. Ouais, je crois que ce mec me surprendra à chaque fois.

Ca veut dire que j'ai le droit d'espéré !

Hein? Je le regarde avec des yeux ronds un instant. Espéré? Espéré quoi là? Il n'a qu'en tête celui-là? Espéré que l'apprécie un peu? Ou espéré qu'ont... Finisse ensemble? Non mais quel taré celui-là ! Comme si j'allais me jeter dans ces bras où lui dire que je l'aime un jour, il rêve cet abruti ! Il pourrait être un pote, mais sans plus quoi ! Bizarrement, j'ai l'impression que c'est complètement en contradiction avec ce que je pensais un peu plus tôt, mais merde on s'en fout, je n'y comprend plus rien ! Je veux juste plus y penser pour l'instant, c'est trop compliqué pour moi tout ça ! J'en ai marre. Par chance, on dirait qu'il a lu dans mais penser sur le moment. Ce qui serait vraiment flippant et gênant à la fois s'il pouvait faire ça... La honte.

Ah le graal...

Je jetai un coup d'oeil dans la direction et y aperçut un marchand de glaces où Rajack s'était empressé d'aller. Je lâchai un soupir avant de m'avancer également vers le vendeur de glaces. J'espérais que ce sujet ne revienne pas de sitôt en tout cas. Ou qu'il ne revienne tout simplement jamais, ça m'arrangerait. C'est beaucoup trop pour moi qui à déjà beaucoup de mal à me comprendre. Je ne dis donc rien à ce qu'il avait dit pour éviter une réponse embarrassante.

T'en veux une a quoi gentil flic ?

Je laissai aussi couler le petit surnom, bien que cette fois cela ne me fasse pas grincer des dents comme les premières fois. Je dois être habitué maintenant on dirait. Enfin, je fis rapidement mon choix et demandai une à la vanille directement à la personne qui servait les glaces. Faire passer le message ça sert à rien, on perd du temps alors autant que je m'adresse directement à lui. Bref, je tourne la tête vers l'argenter à mes côtés quand il reprend la parole. J'avais d'ailleurs retrouvé mes couleurs normales et mon regard neutre, qui malheureusement se veut dur en permanence. Je n'en peux rien, j'ai l'air de mauvaise humeur tout le temps moi.

Mais du coup, t'es sur que tu veux pas de garde du corps pour t'a réunion ? Personnellement j'en aimerais un pour ma soeur, elle est toute seule avec nos taré de parent. Car oui spoiler les monsieur et madame Blackwood c'est du fake a la télé.

Bon voilà qu'il recommence avec la réunion. Il me parle également de sa famille. Une famille de taré? Hum, ça me fait penser à moi ça. D'ailleurs, ils ont l'air connu, après moi je ne m'informe pas vraiment de ce genre de choses, je ne l'ai connaît donc pas, j'ai déjà assez de ma famille que je vois partout, alors les autres familles riches et connues, je m'en tape pas mal. En tout cas, ça nous fait un point commun. Bien que contrairement à moi, il est proche de sa petite soeur. Elle a de la chance d'avoir un grand frère protecteur, j'aurais bien aimé que mon demi-frère soit un peu plus attentionné et pas un putain de malade qui veut me tuer à chaque moment par peur que je lui vole son héritage.

-Je vois… Je t’avoue que les Sky ne sont pas vraiment mieux. En particulier mon demi-frère, un vrai psychopathe ce mec.

Tiens pourquoi je lui raconte ça? On se raconte notre vie maintenant, c'est quoi la prochaine étape? Je ne devrais cependant pas trop parler, je ne suis pas un ange non plus. D'ailleurs, j'ai évité de mentionner Freya. Bah ouais, elle ne semble pas lui avoir dit qu'elle était là, je préfère ne pas m'en mêler et risqué de faire une bêtise en lui disant qu'elle était dans le pays. Elle veut peut-être lui faire une surprise? Je n'en sais rien, pourquoi je m'en préoccupe aussi? Je prends ensuite ma glace lorsque le marchand nous les apporta et paya sans attendre. Sans faire réellement attention, j'avais payé les deux glaces. Non, ce n'est pas vrai j'avais parfaitement conscience de mon geste, je veux juste prétendre que c'est involontaire ! Bah oui je me sens généreux, c'est tout ! Et puis, je n'ai pas besoin de me justifier merde ! On est comme ça les Japonais voilà ! Je me retourne et commence à marcher tout en mangeant ma glace et attendant l'autre crétin. Je ne m'étais pas rendu compte jusque-là, mais il faisait vraiment chaud.

-Sinon, comme tu as l'air de tenir à venir à ma réunion, passons un marché ! Pas de provocations pendant la journée, si je n’éprouve pas l’envie de te mettre mon poing à la figure à la fin, je considérerai peut-être de te laisser venir avec moi.


Je regarde toujours devant moi en disant cela. Je bug un instant sur le fait que je venais carrément de lui proposer de passer la journée avec moi, mais je m'en remis bien vite. Pourquoi pas? Je me fais chier comme un rat mort et lui aussi, donc on s'ennuiera peut-être un peu moins à deux? Un sourire en coin apparaît sur mon visage, un sourire totalement différent de celui de tout à l'heure.

- Alors tu crois en être capable?

Dis-je sur un ton joueur et légèrement provocateur. Je suis presque sûr qu'il n'y arrivera pas, il aime trop ça me rendre fou avec ces provocations à la noix. Enfin qui sait, il y tient peut-être beaucoup à venir avec moi?


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeMar 30 Juil - 21:46

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Et voila. Je voulais maintenant rester avec lui. Adopter un chien était loin dans ma pensé, plus ca allait plus c'était ce flic qui prenait toute la place. J'aurais du juste l'enlevé et l'embrasser. Mais la le flic m'aurait surement plus jamais adresser le parole. A l'heure actuel, ne plus le voir ou lui parler était impossible, je ne pouvais pas. J'avais déja atteint le point de non retour.
Et bordel. J'avais encore envie de l'embrasser, de l'enlacer ou juste etre contre lui. Il arriva a me faire détourner des yeux ses lèvres avant que je les regarde avec un peu trop d'envie.

Je vois… Je t’avoue que les Sky ne sont pas vraiment mieux. En particulier mon demi-frère, un vrai psychopathe ce mec.


Ah oui la réunion. Je reviens à mes pensés, heureusement qu'ils lit pas dans mon esprit je me serais surement pris un coup ou une insulte de sa part.
Mais mon hypothèse de la famille chiante se fonde. Un demi- frère psychopathe en plus. Je crois comprendre le regard qu'il m'a lancé quand on s'est battus. Il avait eu, une sorte de peur. Mais lié a un traumatisme ou une chose déja vécu. Son demis-frère n'allait pas plaire si je le vois c'est sur.
Me revoila dans mes pensés, et avant que j'atterrisse de nouveau il me paye ma glace. Oh ? Acte de bonté envers moi ? Il est malade ? C'est vraiment bizarre mais je le laisse faire, je ne veux pas qu'il me rembarre il a l'aire de bonne humeur.

Sinon, comme tu as l'air de tenir à venir à ma réunion, passons un marché ! Pas de provocations pendant la journée, si je n’éprouve pas l’envie de te mettre mon poing à la figure à la fin, je considérerai peut-être de te laisser venir avec moi.

Son invitation me fais buguer un moment, le temps que je comprenne le truc et que je marche à son niveau. What the hell ?Si je pige bien, il m'invite a passé une journée avec lui ?
Bon c'est sans provocation, et pour la réunion. Mais je pourrais en sauter de joie ou presque mais pas devant lui, même s'il me prend déja pour un taré. Mais j'arrive quand même a tout contenir et a le regarder simplement. Oui le bug.

Alors tu crois en être capable?

Le voir avec se sourire me fis réfléchir un peu. Oui sans provocation c'était faisable. Je pouvais me contenir. Mais je devais en plus me contenir pour ne pas lui sauter dessus. Etre en publique aidait déja pas mal.
Alors sans provocation de la journée allait peut etre m'aider !
Un simple sourire amusé se dessine sur ma bouche en le rejoignant. Cette journée promet d'etre vraiment interressante. Quand je suis avec lui il se passe vraiment toutes sorte de choses !

D'accord, alors je te laisse ouvrir le chemin.


Oui si c'est sans la provocation, je préfère choisir d'etre dominé. C'était plus simple comme ca.
Même si je pensais bien qu'il allait sans doute me provoquer ou essayer de me faire craquer, mais le prix du jeu pourrait etre intéressant alors ca en valait la peine.
Je me demandais aussi ce qu'on allait bien pouvoir faire, ou il va m'emmener ce gentil flic ? Quoi ? La je ne provoque pas ! Je le regarde juste, même si je ressemble énormément à un chien qui écoute son maitre.
Et qui se fait violence pour pas lui sauter dessus oui, et ne rien laisser paraitre.

Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeMer 31 Juil - 20:20

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Il n'y arrivera pas ! C'est sûr qu'il ne peut pas passer une heure à ne pas m'emmerder avec ces provocations. Il va craquer rapidement ! Pourtant, je me mets soudainement à douter. Ce mec a l'air déterminé à venir avec moi, alors tout était possible du coup. Je regrette presque ce défi stupide sur le coup. S'il réussit et que je le laisse venir avec moi, il va voir combien je suis pathétique en présence de ma famille... Ouais, je regrette un peu maintenant. J'ai tellement de mal à m'exprimer avec ma famille, je vais avoir l'air stupide s'il est là. Merde... J'aurais dû juste ignorer cela aussi finalement. Je dois vraiment réfléchir davantage avant d'ouvrir ma grande gueule. Enfin, je m'inquiète peut-être pour rien aussi... S'il est là, ça me donnera sans doute davantage de courage? Je n'en sais rien. Cette réunion de famille m'angoisse vraiment, je n'ai aucune envie d'y aller. J'ai même pas répondu à mon frère à ce sujet d'ailleurs. Je le laisse poireauté jusqu'à la dernière minute, mais bon je vais devoir y aller de toute façon. Il va venir me récupérer lui-même sinon et franchement je n'ai pas envie de le voir débarquer devant ma porte. Allez, je dois pas y penser maintenant. Je dois penser à cette journée et à un moyen de le faire craquer.

D'accord, alors je te laisse ouvrir le chemin

Je tourne la tête vers lui et aperçois son sourire amusé. J'aurais dû me douter qu'il aille entrer dans le jeu aussi facilement. Il veut vraiment m'accompagner, il est prêt à abandonner les provocations pour ça, c'est fou quand même. Enfin, c'est sûr que je ne vais pas lui rendre la vie facile. Une toute petite part de moi est tout de même heureuse qu'il veuille bien passer la journée avec moi. Je me sentirais moins seul et pourrai oublier mes soucis l'espace d'une journée au moins. Du moins, si je sais où aller. Il me laisse ouvrir le chemin, mais j'ignore complètement quoi faire. Je réfléchis un instant en continuant d'avancer glace à la main. J'avoue n'être jamais sorti à l'improviste comme ça avec quelqu'un. En plus, ce débile me regarde et attend comme un bon chien que je trouve un truc. Je regarde une fois de plus devant moi, embarrasser par son regard. Je crois que j'arriverai pas à me remettre de tout ce qui s'est passé avant.

Justement la soirée de l'autre fois me revient en tête. Je n'étais vraiment pas dans mon état normal. J'avais quand même voulu lui sauter dessus encore et encore tout de même. Enfin, maintenant c'est plus le cas ! Peut-être juste un peu. L'embrasser ne serait pas désagréable... Non! Non ! Ne pense pas à sa Ace ! On pourrait peut-être aller prendre un café? Non, j'ai déjà pris un, je ne veux pas non plus avaler pleins de caféine aujourd'hui. Le cinéma peut-être? Ouais, mais les films sont beaucoup plus tard aujourd'hui et puis... C'est bizarre non? Ouais, trop bizarre. Ce n'est pas comme si on sortait ensemble, c'est juste une coïncidence si nous sommes ensemble en ce moment ! La chance finit cependant par me sourire, pas trop loin du parc se tenait une sorte de fête foraine avec des stands et des manèges. Bon ce n'est pas trop mon fun ce genre de choses, du moins c'est un peu comme le parc, j'apprécierais d'y aller avec ma fille, mais bon c'est impossible. Enfin, c'est la seule chose que je vois et puis il y a sans doute moyen de le faire exploser ici.

- Allez viens, on va là.

Dis-je sans lui laisser vraiment le choix. Ouais, il déteste peut-être ce genre d'endroit autant que moi, je ne sais pas, mais il a dit qu'il me suivrait donc il assume son choix. Je termine finalement ma glace au même moment avant d'entrer dans la foire. Plusieurs stands nous entouraient, que ce soit des stands de nourritures ou des stands de tir et jeu en tous genres. Il y avait aussi plusieurs grands manèges qu'on apercevait plus loin. Je regrette une fois de plus mon choix, car je ne sais pas trop quoi faire ici, ou du moins par quoi commencer. Je continue donc de marcher, cherchant un truc à faire en gardant le silence, même si au final je devrais trouver un moyen de le faire craquer. Ça viendra bien avec le temps et ça c'est s'il ne craque pas lui-même.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeJeu 1 Aoû - 0:42

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup


J'avoue que même si ce n'était pas une provocation, je me disais bien qu'il ne savait pas ou aller. Alors comme ca il en prend un peu aussi. J'espère l'avoir fait chier quelques seconde. En le voyant réfléchir je ne dit que c'est réussi. Mais seulement intérieurement.

Je n'avais pas dit sa car j'aimais les rendez vous. On contraire j'étais pas trop rendez vous je préférais les petit soirée chez soit ou alors sortir en boite ou juste un ciné. Les endroits bondé de monde c'était chiant. Car monde dit filles. Et sans etre modeste je sais que j'ai un physique intéressant pour les filles. Même si certaine ne disent rien et me lancent juste des regards il y a aussi certaine qui viennent me parler, me draguer, et le pire c'est les filles tactiles !

Je ne sais pas quel etait le type de rendez vous qu'il allait me faire. Il n'étais pas du genre a aimer les truc bondé de gens. Enfin je sais pas , mais c'est une impression. Mais d'un coté les truc bondé de gens ca allait me calmer. Car j'ai envie de l'embrasser. Alors la je pourrais pas avec les manèges et la foule. Alors que les soirées cosy la c'est sur je le dévore et j'ai pas le droit de venir a la réunion.

Mais attend... Lui sauter dessus était compter comme de la provocation ? L'embrasser aussi ? Je ne sais même pas. Surement pour lui oui. Mieux vaut pas tenté le diable.

Allez viens, on va là.

Mon regard suit le sien. Merde. Un fete foraine ? Oh non. Pile ce que j'ai dit juste avant. Les filles, la foule, les manèges... Il en faisait exprès c'est sur. Pour me faire craqué. Résiste Rajack. Tu peux le faire.

Le pire du pire. Une grande roue. Je n'était pas romantique ou pas assez pour aimer ca. Mais ce n'était pas ca le problème. Je priais qu'il ne me fasse pas monter la dedans. Ou alors si il veut le faire qu'il le fasse maintenant et pas en fin de journée. J'arrivais a me contenir pour le moment car c'était le début. Mais la en fin de journée... J'allais le bouffer. Pense a la réunion Rajack.

Je n'avais pas d'autre choix que de le suivre de toutes facons. Meme si j'allais probablement le regretter.

On commence par quoi Ace ? La grande roue ? Ou le train fantôme ?

Oui je m'appliquais a dire son prénom et a ne pas parler en mode provocation. C'était assez simple ca allait. Oui j'essayais de l'orienté var la grande roue, plus vite elle sera fait... Plus vite je serais libéré du stresse de la grande roue.

A peine qu'on est dans la fête je sens des regard insistant. J'ai envie de les envoyer balader mais je peux rien dire a cause de la promesse. Je me rapproche de mon tortionnaire mais pas de trop je ne veux pas qu'il pense que c'est de la provocation, c'est juste pour calmer les dire et les regard des filles. Je priais déja que personne vienne me parler.
Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeJeu 1 Aoû - 6:45

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Une fête foraine. Quelle idée de génie... Franchement, je regrette vraiment d'être venue ici. Monter dans des manèges qui nous envoient dans tous les sens c'est horrible. Les sensations fortes de ce genre ce n'est pas pour moi. J'ai sans doute passé l'âge surtout. Je ne suis plus tout jeune après tout et je suis presque sûr que ce n'est pas trop le genre de Rajack non plus. Il risque donc de craquer plus facilement dans ce cas ! C'est parfait ! Je vais l'avoir et je n'aurai pas besoin de l'amener avec moi à ma réunion. En plus, il y a beaucoup de monde ici, pas étonnant qu'il n'y avait presque personne au parc, ils sont tous venue ici. J'observe les gens autour de nous. Des parents avec leur enfant, des jeunes couples venus pour un rendez-vous et encore juste des groupes de potes. Puis, il y a nous. Deux hommes dans la trentaine qui se balade entre les stands silencieux et ne sachant pas quoi faire. Super.

On pourrait peut-être faire un stand de tir pour gagner un prix? Mais je n'ai pas vraiment envie de me balader avec une peluche ou autres connerie toute la journée, car ne je ne suis pratiquement sûr que ni lui, ni moi risque de rater les cibles. J'ai envie de soupirer, mais je me retiens, je n'ai pas envie qu'il remarque que ça me fait déjà chier d'être à cette foire. Ou peut-être que je devrais? Ça lui donnerait l'envie de m'emmerder? Oh et puis non. Il pourrait aussi penser que ça me fait chier d'être là avec lui, qui sait? Après, je sais pas pourquoi j'en ai quelque chose à foutre de ce qu'il pense.

On commence par quoi Ace ? La grande roue ? Ou le train fantôme ?

Il me sort de mes pensées et je lève la tête pour voir la grande roue. Ah oui tiens, je n'y avais pas fait attention. Ce manège est moins pire que les autres. Je réalise aussi qu'il m'a appelé par mon prénom. Ça fait presque bizarre de l'entendre de sa bouche. Forcément, il me nomme toujours "gentil flic", donc je ne suis pas habitué. Il fait vraiment beaucoup d'efforts pour pas me faire chier hein. Pour l'instant ça va, il ne m'énerve pas, mais il n'avait pas dit grand-chose aussi. Bref, la grande roue ou le train fantôme? Je sais pas trop si je devrais aller m'enfermer dans la grande roue seule avec lui... Vu ce qui s'st passé chez moi... Putain, pourquoi je n'arrête jamais d'y repenser? J'ai si envie que ça de l'embrasser? De lui sauter dessus . Ace tu es stupide, ce gars n'est rien pour toi ! Ou du moins rien de plus qu'une connaissance avec qui tu te sens bien ! C'est tout ! Ce serait sans doute vraiment facilement de le provoquer dans cette attraction, mais non !

- Allons dans le train fantôme.

Ma décision était prise rapidement. Pas de grande roue. Le train fantôme était parfait, on n'a pas le temps de penser à quoi que ce soit puisqu'on ne sait pas ce qui va nous tomber dessus. Même si ce genre de truc ne m'effraie pas du tout. La grande roue c'est plus pour les couples non? En fait, je n'en sais rien. J'y suis déjà allé une fois avec mon ex-femme, il y a très longtemps, elle m'avait dit que c'était vraiment romantique, même si je ne comprenais pas trop pourquoi. Je dois pas être assez romantique du coup.

Bref, j'avais vite pris la direction du train fantôme avant de remarquer quelque chose. Rajack venait de se rapprocher un peu de mois. C'est quoi son problème tout d'un coup? Il cherche les problèmes là? Je réalise cependant bien vite une certaine chose que je n'avais pas vue jusque-là. Les regards des gens. Des filles en particulier. Tous poser sur nous, ou plutôt sur l'autre qui marche près de moi. J'ai l'air tellement de mauvaise humeur et j'ai tellement un look banal que forcément personne ne me remarque, ce qui n'est pas plus mal. Mais pourquoi se rapprocher de moi? Attend... Il n'essayerait quand même pas?

- Ne me colle pas trop, j’ai aucune envie qu’on pense qu’on sort ensemble ou quoi, alors garde une certaine distance abrutit !

Ça va surtout me mettre mal à l'aise et me faire penser à un tas de trucs débiles en fait, mais je ne vais pas lui dire ça. Par chance, j'arrive facilement à ignorer ces regards poser sur lui. Ou pas. Mais franchement qu'elle le lâche quoi cette bande de folles ! Quoi? Non, je suis certainement pas jaloux ! C'est juste emmerdant ! Bref, c'est sur ces pensées que nous arrivions à au fil d'attente du train fantôme. Il n'y avait que quelques personnes en face de nous dont un groupe d'amis un peu trop excité. Je m'étais arrêté derrière l'un d'eux et m'apprêtais à me tourner vers Rajack pour lui balancer une pique, mais avant même que j'ai eu le temps d'ouvrir la bouche, l'un des jeunes me percuta fortement ce qui me fit presque perdre l'équilibre.

Je réussis à ne pas tomber, contrairement au garçon qui venait de me foncer dedans, en m'accrochant à quelque chose... Je mis plusieurs secondes avant de réaliser à quoi je me tenais. Ce n'était pas quoi, mais qui ! Rajack ! Putain ! Je m'étais presque étalé sur lui ! Merde la honte ! Et me voilà qui le tiens bien, presque collé contre cet idiot. Je bug de nouveau un moment envahi de sensation que j'avais bien connu ce soir-là avec lui.

Mon envie de lui sauter dessus me revient rapidement, bien que c'est un peu ce qui vient de se passer, de façon accidentel bien sûr. Ce qui m'en empêcha était bien sûr la présence de d'autres personnes et ma fierté. Je n'allais pas faire ça ! Pas après ce que j'ai dis plus tôt, pas en ne sachant pas ce que je veux de cette relation. Après être sortit de mon bug, je me tourne vers les jeunes qui venait de se bagarrer et donc ce pousser, faisant dos à Rajack ne cherchant même pas à voir sa réaction. Rouge de rage.

- C'est quoi votre foutu problème bande d'idiots? Continuez à faire les cons et je vous mets à tous une bonne raclée !

Ça ne leur prit pas plus pour s'incliner et s'excuser sincèrement. Ouais, je dois sans doute leur faire peur à cette bande de gamins. Sérieux, ils ont fait chier la mauvaise personne ! En plus, j'ai trop la honte maintenant ! J'ai dû me rattraper à Rajack et j'ai eu ces pensées trop bizarres que j'essaye d'oublier depuis tout à l'heure ! Merde quoi ! Je croise les bras, énervé et gêné également. D'un autre côté, j'aurai peut-être réussi à lui faire sortir une provocation après ça? En fait, je préfèrerais qu'il résiste, ça serait moins gênant.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeJeu 1 Aoû - 20:01

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Je sens une hésitation... Choisis la grande roue Gentil flic... Ou alors ne la choisis jamais.
Le train fantôme c'est le seul truc que j'ai trouvé a dire. C'était pas vraiment mon délire non plus mais ce qui était drôle c'était de provoquer pour faire encore plus de peurs aux gens. Mais la je pouvais pas.

Allons dans le train fantôme.

J'avais juste a prié qu'il n'aille pas dans la grande roue. N'importe quel dieu. Et je le suivait comme un petit chien. Les filles me rendais vraiment mal à l'aise. Avant que je me rende compte qu'il a vu que je me rapproche de lui il semble avoir compris se que je voulais faire.

Ne me colle pas trop, j’ai aucune envie qu’on pense qu’on sort ensemble ou quoi, alors garde une certaine distance abrutit !

En temps normal il aurait répliqué avec une provocation mais pas la.

Je n'y peux rien... Je me sens comme harceler... C'est pour ca que je déteste les filles...

Je l'avais presque marmonné tel un enfant qui répond à son père. Car oui je haïssais les filles. Mais ca suffisait en explication, j'allais pas faire un débat au risque de trahir une provocation.

A peine arrivé dans la file que Ace perd l'équilibre a cause d'une bande de gamins. Si je n'étais pas la il aurait pu s'étaler. Même si il met du temps avant de comprendre la chose. Moi aussi d'ailleurs. J'avais eu un espoir une milliseconde... Bordel... J'aurais pu rougir si il m'avait regardé a ce moment la. Ne le regarde pas Rajack. Mais pendant qu'il engueulait les gamins je m'autorisa a leur lancer un regard noir profitant qu'il soit de dos. Il ne semblait pas vouloir me regarder non plus. Tant mieux.

C'est quoi votre foutu problème bande d'idiots? Continuez à faire les cons et je vous mets à tous une bonne raclée !

Ils s'excusent bien vite, ils ont intérêt a cause d'eux. J'ai faillis répliquer. J'y pense mais j'avais eu envie d'enlacer Ace à se moment la. Heureusement qu'il avait répondus avant que je puisse faire quoi que se soit.

La file avancait un peu. Moi je me calmait au fur et a mesure mais tout se casse quand je l'entend.

Oh ? Jack Jack ! Quel coincidence !


Je me tourne pour voir derrière mon ami, Férid. Un type aux cheveux noir long et des yeux bleu voir blanc, qui m'ont faciné quand j'ai commencé à le connaitre. Il était avec une fille qui le collait et lui demandait qui j'étais. Mais pourquoi il était la ? Je doute l'alibi du rendez vous... Il était pas content que Grenat soit en vacances.

Oh c'est... -

Férid. Que fait tu la ?

Je ne l'ai pas provoqué, juste coupé. Et c'était une question. Il me sourit avec de la provocation dans les yeux.

Eh bien... l'autre matin tu es partis sans rien me dire.... Alors j'étais un peu triste...

Ouhla il raconte quoi encore ? Si il était gay ? Non j'avait bien évidemment tenté ma chance il y a quelques années de ca, il fallait etre aveugle pour dire qu'il était moche. Il m'avait repoussé disant qu'il était hétéro. Alors il me baratinait quoi la ? Je ne pouvais même pas l'envoyé balader...
Je le voit qu'il pose son regard sur Ace. Je me contiens, il a pa interet a sortir de conneries.

Mh ? c'est qui ? ton nouveau plan cul ? Et bien, tes gouts ont bien changé... T'es devenus un petit chien dominé....


Ne craque pas.... Ou alors Ace je t'en pris dit quelque chose... Surprenant de ma part mais Ace était le seul qui pouvait lui foutre une baffe.

Vous avez vus il est bon au lit hein ?


Il s'adressait a Ace oui. Mais d'ou il sortait ca ? Je m'autorisait juste a serrer mes mains. Je ne savais pas quoi répondre sans etre provoquant. J'étais dans un impasse.

Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeJeu 1 Aoû - 21:57

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Bon sang, il est impossible d'avoir une journée tranquille. Il faut toujours quelque chose pour m'emmerder. Jusqu'à maintenant tout allait bien, je ne m'étais pas énervé, même pas contre Rajack. Ça allait bien et puis voilà, une bande de jeunes qui décide de se bagarrer dans une file d'attente dans une foire. Je n'aurais pas dû venir ici, j'aurais dû me douter que je tombe sur une bande de débiles qui viendrait me les briser. Un grand succès de leur part. J'aurais dû aller à prendre cet autre café avec lui, j'aurais peut-être eu une grosse dose de caféine dans le corps, mais je ne serais pas énervé en ce moment. Plus jamais, je viens dans un endroit bondé avec lui ! Attends parce qu'il y aura d'autres fois? Pourquoi je m'imagine ça? Putain ! Pourquoi il était derrière moi aussi, j'aurais préféré m'étaler par terre en fait, ça serait beaucoup moins gênant. Je n'ose même plus le regarder. Encore une fois. Franchement, je crois que j'aurais pu m'énerver davantage si je n'étais pas tombé sur lui... Ça m'a comme légèrement bloquer, j'avais eu cette envie de le serrer contre moi, comme ce soir-là. Je vais vraiment pas bien. Enfin, je regarde devant moi, essayant de retrouver mon calme avant d'entrer dans le manège.

En plus pour ne rien arranger, je vois toujours certaines filles regarder Rajack. Qu'elle regarde ailleurs merde ! Il y a pleins d'autres hommes qui sont séduisants par ici ! Quoi? Non je dis pas qu'il est séduisant, enfin un peu quand même, je peux pas le nier. Fait chié, arrête de penser Ace, c'est trop chiant ! D'ailleurs, ça fait étrange d'entendre un homme dire qu'il se sent harceler quand il se fait regarder. Enfin, je suis dans le même cas, je n'aime pas ça du tout. La plupart apprécierait ça. On est bizarre je crois. Bref, alors que je croyais que plus rien ne pouvait venir empirer la situation, une voix se fit entendre derrière nous.

Oh ? Jack Jack ! Quel coincidence !

Je me retourne moi aussi vers ce nouveau venu, fronçant les sourcils. Qui est cette personne? Il semble bien connaître Rajack... Ce petit surnom... Ils sont proches? Des amis? Pourquoi je l'aime pas ce mec? Il n'a rien dit. À cause du surnom qu'il lui a donné? Je suis trop con ! Je reste silencieux observant les deux personnes, une femme collait l'homme aux longs cheveux noirs et aux yeux bleus presque blancs. Il a des beaux yeux quand même... Enfin pas autant que les miens, vert gris c'est bien mieux ! Qu'est-ce que je dis-la-moi? On dirait que je suis en compétition !

Oh c'est... -

Férid. Que fait tu la ?

Férid? C'était son nom? D'ailleurs, j'ai l'impression que ça ennuie Rajack de le voir. Je ne comprends pas trop et me contente d'assister en silence à leur échange. Il y a beaucoup de coïncidences aujourd'hui dites donc. Il tombe sur moi et plus tard sur un ami. Du moins, s'ils sont amis, je n'en sais rien.

Eh bien... l'autre matin tu es partis sans rien me dire.... Alors j'étais un peu triste...

Hein? La surprise me prend, bien que j'essaye de ne rien laisser paraître. Mon visage ne fait que se durcir davantage après ces mots. Pourquoi j'ai à nouveau ce pincement? Pourquoi il était avec lui un matin? Ça sonne mal à mes oreilles. Ils sont plus que potes? Je ne comprends pas, j'aime pas trop ça. Je ne sais pas trop où me mettre dans cette histoire. J'ai envie de me barrer là maintenant, j'ai l'impression de me sentir pas bien. Mes bras sont croisés contre mon torse, les mains serrées pour je ne sais quelle raison. J'aime pas ce gars. Je ne l'aime pas. Son regard se pose sur moi avant qu'il n'ouvre sa bouche encore une fois.

Mh ? c'est qui ? ton nouveau plan cul ? Et bien, tes gouts ont bien changé... T'es devenus un petit chien dominé....

Pardon? Il a osé dire une chose pareil? Je sens la rage revenir à la charge. Comment peut-il oser dire que je suis son nouveau plan cul? Je me retiens. J'ai envie d'exploser comme tout à l'heure, mais je sens que ça sera encore pire. Alors j'essaye de contenir ma colère. Étrangement, une autre chose m'énerve bien plus. La façon dont il parle de Rajack. J'ignore pourquoi ça m'énerve à ce point. Je n'aime pas ce qu'il dit à son sujet. Mes mains tremblent légèrement sous l'effet de la colère. Je jetai un coup d'oeil dans la direction de Rajack. Pourquoi il ne dit rien? Pourquoi il le laisse lui parler comme ça? J'aime pas ça, c'est à cause du marché qu'on a passé? Putain ! Dit quelque chose, sinon c'est moi qui vais exploser ! Je préfèrerais qu'il rompe sa promesse pour qu'il le remette à sa place, plutôt que de m'énerver. Mais non il ne bouge pas, il ne dit rien, je vois un peu qu'il se retient aussi.

Vous avez vus il est bon au lit hein ?

Ah là c'est trop ! Je franchis les quelques pas qu'il me séparait de ce con avant de lui balancer mon poing à la figure avec une telle force qu'il en tomba par terre. Les gens autour de nous s'étaient arrêté de parler pour observer la scène, reculant légèrement pour éviter d'être pris dans ce bordel. D'une voix forte que je ne réussis pas vraiment à contrôler et l'observant d'un regard noir je pris finalement la parole.

- Je sais pas d’où tu sors pauvre imbécile, mais je suis certainement pas d’humeur à entendre de telles conneries !

Oui je suis violent, je n'en ai rien à foutre. Je suis tellement énervé que je pourrais lui mettre un autre coup, mais je me retiens. Je sais que je risque de gros problèmes si ça venait à se savoir au commissariat. Je pourrais risquer de perdre mon boulot, mais sur le moment j'en avais rien à foutre. Ça devait sortir, de telle ânerie, je ne peux pas supporter. Je finis par me pencher et l'attraper par le col de son chandail, il devait être trop déboussolé pour réagir sur le coup. Il ne devait pas s'attendre à ce que je sois un putain de malade qui agresse les gens comme ça.

- Alors redis un truc comme ça à Rajack ou à moi et je te jure que je t’explose le nez la prochaine fois ! C'est clair?

J'avais fait attention de ne pas viser le nez et risquer de lui casser. Je n'avais sur le coup, pas réalisé que j'avais prononcé le nom de Rajack pour le défendre. J'aurais pu parler seulement de moi, mais non. Ce qu'il a dit à Rajack ne me parait pas mieux. Je finis par le relâcher et me relever avant d'attraper le poignet de Rajack sans pour autant lever les yeux vers lui. Putain, je suis vraiment énervé !

- Allez on se barre, j’en ai marre !

Je quitte finalement la file d'attente en tirant Rajack sans lui laisser le choix une fois de plus. Rien à foutre du train fantôme, je veux juste partir de là. M'éloigner de ce débile. Je finis par trouver un endroit calme, sans personne, un petit passage entre deux stands vides. Je relâchai finalement Rajack avant de m'adosser à l'un des stands pour souffler et essayer de calmer ma colère. Mes bras se croisèrent une nouvelle fois, alors que mes mains ne cessaient pas de trembler. En plus, celle qui a donné le coup me fait légèrement mal. J'ai vraiment frappé fort.

- Putain, pourquoi on me fait tout le temps chier? Merde quoi.

Je regarde le sol l'air toujours aussi dur. Ouais, je n'ose toujours pas lever la tête vers lui. Malgré tout, je repense à ce que l'autre a dit. Je suis peut-être vraiment juste un plan cul? Je n'en sais rien. Ce qu'il m'a dit ce matin n'était peut-être qu'un moyen de m'attirer à lui? Peut-être que lui et ce débile sont plus proches que je ne le crois? Donc dans ce cas, je me suis sans doute complètement ridiculisé à l'instant. Pourquoi ça me fait si mal de penser cela? Bordel.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeJeu 1 Aoû - 22:57

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup


Pourquoi Férid était la. A le provoquer autant. Il l'avais suivit ? Il avait donc tout entendus... Je lui réglerais son compte un jour. Mais pour le moment il le fallait en vie pour Grenat.
Je n'arrivait déja pas l'encadre depuis qu'il s'était confessé a Freya. Heureusement c'est pas du tout son type et qu'elle est orienté fille maintenant. Je ne supporterais pas en beau frère.
Avant que je réagisse, Ace lui assené un jolis coup dans la figure, tellement que Férid en tomba par terre. Je reste sans vois.

Je sais pas d’où tu sors pauvre imbécile, mais je suis certainement pas d’humeur à entendre de telles conneries !


Si j'vais la bouche ouverte elle l'était toujours, je ne savais même pas j'ai totalement été par surprise la. Il dit de moi mais la il a fais exactement la même chose que j'ai fais sur lui, avec moins de provocation et plus de violence. J'avais même oublié qu'on était en public. C'était pas dangereux ca pour un flic ?

Férid lui n'a pas le temps de soufflé que Ace enchaine, j'ai cru qu'il allait se recevoir un autre coup mais le gentil flic, enfin la... Si, il avait totalement raison. Merci d'avoir réagis mais je pensais pas qu'il allait réagir comme ca.

Alors redis un truc comme ça à Rajack ou à moi et je te jure que je t’explose le nez la prochaine fois ! C'est clair?

Je reve ou il me protège ? Parce que je ne n'ai pas réagis ? La rougeur me monte un peu a cette pensés. Oui c'était mignon. Ou est le probleme ? c'est normal de réagir comme ca avec quelqu'un que vous aimez si il vous protège comme ca non ?

Il me faut atterrir quand il me prend au poignet. Wow wow wow il me fait qui la ? Il semble vraiment énervé... Pourquoi autant ?

Allez on se barre, j’en ai marre !


Je n'avais de toutes façon pas vu ses yeux mais je voyais ses mains trembler quand il s'adossa a un stand plus loin. Surtout quand il me lache la main. Pourquoi un tel état...? C'était à cause de moi ? Oui ca me passe dans la tête, même si je sais que Férid y est pour quelque chose. Sans la promesse il ne se serait pas énervé. J'aurais du réagis. J'étais pitoyable. Enfin je me trouvais pitoyable apres ca.

Putain, pourquoi on me fait tout le temps chier? Merde quoi.


La j'avais plus envie de me contenir. Je voulais l'embrasser a n'en plus finir. Brodel de merde. Mes actions vont plus vite que mon cerveau et je m'approche de lui pour lui prendre des mains en premier.

Désolé.

S'excuser pourquoi ? Pour ne pas avoir réagis, pour l'attitude de son amis pour tout. Mais je le précisa as. Tout se voyait dans le regard. J'étais triste, géné, désolé, honteux.
Tant pis pour la réunion. La c'était trop. Mon corps se glisse contre lui et mes bras l'enlace. Mon front se pose sur son épaule. Si il me repoussait alors je partirais juste.

Il n'est pas Homo. Il aime Freya. Je ne sais pas pourquoi il a fait ca. Peut etre qu'il se venge car ma soeur l'a repoussé.


Je me devais de lui apporter une explication. Je me l'imposais.

Et... Pour le reste... Tu... Tu es le seul.


Oui je faisais allusion a ca qu'il avait dit, pour moi Ace n'était pas qu'un petit plan. Je l'avais bien compris. La aussi je me sentais de lui dire. Pour une raison que j'ignore.

Merci.

Oui il sortait de nul part. Mais je le remerciais d'avoir réagis. Je me suis retenu pour rien. J'aurais du réagir.
En parlant de chose sortis de nul part... Je me laissais aller en déposant mes levres sur les siennes. Si jamais il me repoussais, au moins je n'avait que le regret de ne pas avoir pu lui sauter dessus. Mais bizarrement aujourd'hui , surement du à la provocation, j'étais encore en mode dominé. Je n'vais pas la tête a etre provocateur et dominant apres ca. Je me sentais tout de même mal, honteux.

Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeVen 2 Aoû - 0:46

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Mon coeur me fait si mal. Je ne comprends pas, je ne devrais pas ressentir une telle chose. Qu'est-ce que ça peut bien faire s'il sort et qu'il couche avec d'autres mecs? Je ne le possède pas après tout, je ne sais même pas ce que je ressens exactement pour lui et surtout je ne sais pas ce que je veux de cette relation. Tout ça est si difficile pour moi. Pourtant, j'ai bien ce pincement au coeur en pensant à ce gars et Rajack ensemble. Ces mots que je repasse en boucle dans ma tête me font mal et m'énerve vraiment. D'ailleurs pour quelle raison avait-il décidé de venir me dire des trucs pareils? Il voulait se venger de quelque chose? Ou simplement s'approprier Rajack? Alors pourquoi être avec une fille? J'y comprends rien à cette histoire. Plus j'y pense, plus je me dis que je suis ridicule d'avoir agi de la sorte. J'aurais dû me contenir, j'aurais dû le laisser parler. Mais non, j'ai gueulé, toute la foire à du m'entendre, tout ça parce que 'ai pas supporter sa façon de s'adresser à Rajack et le fait qu'il me dise que je suis juste un aventure d'un soir. C'était le cas à la base non? Raah ça m'énerve encore plus quand j'essaye de comprendre !

Je continue de fixer le sol, je ne suis vraiment pas capable d'affronter les yeux de l'argenter pour l'instant. Je me demande s'il se marre bien. Peut-être va-il finalement cédait et me provoquer pour se marrer? Putain... J'ai vraiment l'impression que je suis jaloux. Mais je ne dois pas l'être ! C'est débile ! Enlèves-toi ça de la tête Ace ! Ce n'est pas possible. Je l'ai protégé, car il ne le faisait pas. Ce mec est vraiment détestable, il méritait de s'en prendre une pour tout ce qu'il a dit. Finalement, j'ai juste envie de rentrer, là maintenant, sans rien dire. Juste déguerpir au plus vite, pour calmer ma colère seul au calme. Même si je sais que ce n'est pas une bonne chose à faire voir mon état. Je ne sais même pas si j'affiche une tête triste, colérique, gêné ou toute à la fois. Pourtant tout ça s'envole en un instant lorsque je vois les mains de Rajack prendre mes mains.

Désolé.

Quoi? Désolé? Je relève la tête vers Rajack finalement. Je ne comprenais pas trop le sens de son désolé. Désolé pourquoi? Lorsque qu'enfin je plongeai mon regard dans le sien, je compris un peu le sens de ces excuses. La tristesse, la honte et la gêne se lisaient dans ces yeux. Il s'en veut probablement de n'avoir rien dit à son ami et m'avoir laissé gueuler. Je ne lui en veux pas moi. J'ai vite compris pourquoi il ne l'avait pas fait. Il tenait vraiment à venir avec moi. Ça se voit. Il s'était retenu pour que je le laisse m'accompagner. Vraiment, j'ai du mal à le comprendre. J'essayais de trouver quelque chose à dire pour pas qu'il se sente aussi misérable. Je me sens encore plus mal de le voir comme ça. Je n'eus cependant pas le temps, car il s'était encore avancé vers moi. Je ne bougeai pas, le laissant m'enlacer et poser son front contre mon épaule.

Il n'est pas Homo. Il aime Freya. Je ne sais pas pourquoi il a fait ca. Peut etre qu'il se venge car ma soeur l'a repoussé.

Je suis surpris. Je ne lui avais pas demandé d'explication. A-il comprit que cela m'affectait? Comment pourrait-il? C'est si facile que ça de comprendre que ces paroles m'ont blessés? Étrangement, les paroles de Rajack réussir à calmer se pincement que je ressentais depuis tout à l'heure. Aussi facilement. Savoir qu'il a dit que des conneries sans doute par vengeance me rassura. Même si, encore une fois, je ne devrais pas en avoir quelque chose à faire. C'est plus fort que moi, je suis soulager. Je résiste à l'envie de l'enlacer à mon tour. Je ne sais vraiment pas si je devrais faire ça. Je devrais le repousser en fait. Mais non. Je ne fais rien.

Et... Pour le reste... Tu... Tu es le seul.

J'eut l'impression que les battements de mon coeur s'accélérèrent à ces paroles. Encore une fois, je me sentais... Heureux? Oui vraiment. Je ne pouvais pas le nier. Pourtant, ça aussi je ne devrais pas en avoir quelque chose à faire. Il faisait ce qu'il voulait de sa vie. Je devrais lui dire ça, je devrais lui dire maintenant, mais rien ne sort de ma bouche. Touché en quelque sorte par ces mots. Mes mains ont complètement cessé de trembler et ma colère semble s'être complètement envolé. Je n'arrive pas à croire l'effet qu'il peut avoir sur moi. Un instant, il arrive à m'énerver au point où j'ai envie de tout défoncer et l'instant d'après, je me sens bien avec une envie le serrer contre moi. Comme pendant cette soirée. Je ne comprendrai jamais tout ça.

Merci.

Après ce simple mot, il posa ces lèvres sur les miennes. Pendant plusieurs secondes, je ne bougeai pas, hésitant. Le repousser. Je devrais le repousser. Malheureusement, ce ne fut pas mon cerveau qui gagna et finalement je cédai... Je m'avançai légèrement pour approfondir ce baiser, tout en l'enlaçant à mon tour. C'était assez différent de la dernière fois, c'était moins pressé, moins sauvage je dirais. Je réalisai que cela m'avait réellement manqué. Que je ne voulais plus m'en détacher maintenant qu'il était là. Cependant, je n'eus pas le choix de briser cet échange au bout d'un moment en reculant légèrement la tête qui se retrouva appuyée contre le mur. Rajack s'étant rapproché, je me retrouvais légèrement coincé entre le mur et lui maintenant. Sentant la gêne me gagner, alors que j'avais plus vraiment d'endroit où mon regard pouvait s'échapper, je vins lui mettre un petit coup sur le front en essayant de paraître neutre. Sans grand succès j'avoue

- Idiot, t'as pas besoin de t'excuser ! Je ne t'en veux pas !

Oui j'essayais de détendre l'atmosphère comme lui l'avait fait un peu plus tôt dans la journée. Je finis par baisser les yeux repensant à tout ça. Bordel, c'est tellement gênant, mais je suis tellement heureux au fond de moi.

- Et puis, t'étais pas obligé de me donné d'explication !

Bien sûr c'était faux, j'étais reconnaissant qu'il m'en donne. Ainsi je ne me sentais plus mal, mais je me sentais obligé de dire cela à l'instant pour rester fidèle à moi-même. C'est vraiment plus fort que moi, de toute façon même moi je n'y croyais pas, alors Rajack le comprendrait sans doute facilement.

- Pourquoi tu dis toujours des choses gênantes? Abruti.

Terminai-je finalement en murmurant presque regardant ailleurs, embarrasser par tout ça. Je réalisai que malgré tout, je ne l'avais pas relâché. Mes bras l'enlaçait toujours comme si j'avais peur qu'il s'enfuie. Cependant, j'hésitais, je devrais sans doute le libérer, si quelqu'un se pointe dans le coin, on va avoir l'air bizarre aussi. Je desserrai donc mes bras, un peu à contre-coeur, le laissant le choix de se reculer.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeVen 2 Aoû - 2:46

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Il fallait que j'arrete avant de continuer, avant de lui sauter dessus. Mais il ne me repoussait pas. Bien au contraire il me répondait a se baiser. Je ne m'empecha pas de fermer mes yeux face a cette réponse. Le caractère de se type allait me rendre fou. A moins que je ne le suit déjà ?
Lorsqu'il rompt se lien avant de me répondre je me surprend, enfin non pas vraiment, a etre décu car j"en voulais plus, de toute facon c'est toujours plus avec lui.
Il n'assène un petit coup sur le front au passage, il aimait ca frapper les gens ?

Idiot, t'as pas besoin de t'excuser ! Je ne t'en veux pas !


C'était quoi ca ? une facon de me remonter le morale ? Je laissais un sourire se dessiner sur ma bouche. Un normal. Pas de provocation, ni dans mes yeux. je continuais simplement a le regarder.
Ca réponse a mon baiser m'avait déja remonter le morale.

Et puis, t'étais pas obligé de me donné d'explication !


Mouais bien sur. Je ne connaissais assez, enfin je commençais a comprendre ca facon d'etre, on était presque pareil au fond, pour voir qu'il était... content ? Ah ce type. Il n'allait pas me rendre fou... Il me rendait déja complètement fou.

Pourquoi tu dis toujours des choses gênantes? Abruti.


Hum ? encore cette question. Mais je n'ai toujours pas de réponse.
Je réalise qu'on est en publique dans il dessert son étreinte. Quoi il allait partir ? Bon dans la position ou il était c'était compliqué. Mais j'avais peur qu'il me laisse. Moi je ne tenais toujours. Je ne voulais pas le lacher.

Mais on était un peu en publique. Mais ca me genait pas, peut etre que lui oui ? Alors il fallait peut etre bouger, ouais non c'est sur faut bouger d'ici.

Je ne sais pas.

Je profitais de l'étreinte, mais je ne savais pas ou aller autrement, même si je lui aurai bien proposée mon appartement, sans problème. Mais ce flic avait tellemnt un caractère compliqueé que je ne savais pas si il allait vouloir. J'avais evie de sauter sur lui mais j'avais aussi envie que se soit lui. Mais putain je pense a quoi la ?

Mais en passant bonne droite.


Oui c'était un flic mais fallait le reconnaitre, ca avait ete jolis. Javais beau essayer de me convaire cre un question me reveanait sans cesse. J répère la sortir maintenat pour avoir directement une réponse.

Et maintenant on fais quoi ? Ou... on va ou ?

J'avais eu envie de dire chez qui mais on se calme Rajack... Ne pas le brusquer....
Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeVen 2 Aoû - 6:02

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Ça m'énerve. Je n'ai vraiment aucune envie de le relâcher, mais on ne peut pas rester là non plus. Bien que j'aie trouvé un endroit tranquille, n'importe qui pouvait se pointer et nous voir dans cette position. Ce serait légèrement embarrassant. Enfin pour moi en tout cas. Je ne sais pas pour lui. Il s'en fout peut-être d'ailleurs. Ce n'est pas vraiment le meilleur endroit pour ça quoi. Cependant, je ne le force pas à me lâcher pour l'instant ou je n'essaye pas de me dégager de son étreinte. J'attends simplement qu'il me lâche de lui-même. Du moins, s'il le fait de lui-même un jour. Je suis légèrement coincé entre lui et le mur en ce moment, c'est donc plutôt difficile de me dégager, bien que si je le voulais vraiment j'aurais aucun mal à le repousser. Je ne suis pas une mauviette non plus, Rajack est peut-être plus grand que moi, je sais me dégager quand il le faut. Mais là je n'ai pas vraiment envie. J'ai encore envie de l'embrasser. De le serrer contre moi. Je dois l'avouer, j'ai encore envie de lui sauter dessus ! Bon sang, je ne dois pas. Je dois résister cette fois. Je ne dois pas me montrer dépendant ! Résiste Ace, tu dois résister à ce gars !

Je ne sais pas.

Je relève les yeux vers lui. Il ne sait pas pourquoi il dit toutes ces choses embarrassantes à chaque fois? J'ai presque envie de soupirer, mais je me retiens. S'il continue à m'avouer ce genre de choses, je vais finir par devenir fou. Ou je le suis déjà? Je ne sais pas. Mais je ne sais toujours pas quoi dire à ce genre de chose, même si je suis heureux qu'il m'ait dit tout ça là. Si ça serait rester comme ça, je crois que je me serais senti mal pendant un bon bout de temps. Ça me fait chier, mais c'est la réalité.

Mais en passant bonne droite.

Hein? Oh ça. Oui, je crois que j'avais complètement oublié que je venais de frapper un mec. Je pensais à toutes sortes de choses, sauf à ça. D'ailleurs, ma main me fait toujours légèrement mal. Ça m'apprendra à frapper aussi fort ce gars. M'enfin, il l'avait mérité après tout, je ne le regrettais pas pour autant. J'espère également que je n'aurai pas d'autres problèmes plus important avec mon boulot. Si on m'a filmé ou quoi, mon patron pourrait le voir. Une autre semaine de suspension, je ne le supporterai pas. Enfin ça c'est si je ne me fais pas viré. Je vais croiser les doigts. Après si je suis suspendu, aurai-je le courage de l'appeler cette fois? Franchement, j'en sais toujours rien.

Et maintenant on fais quoi ? Ou... on va ou ?

Je n'avais pas pensé à cela en fait. Je me disais qu'il fallait qu'on bouge, mais... Où exactement? Je réfléchis pendant quelques secondes les yeux rivés vers ceux de Rajack à cet instant. Ouais, ce qui ne m'aide pas vraiment à réfléchir du coup. J'hésite. Encore et toujours. Devait-on aller quelque part d'autres, c'est-à-dire un endroit neutre? Ou devrais-je l'inviter chez moi? Ou chez lui peut-être? D'ailleurs pourquoi a-t-il hésité en me demandant ça? Avait-il eu la même idée que moi? Non, non, allez Ace, tu ne peux pas l'inviter comme ça chez toi. Tu sais exactement ce qui va se passer si tu vas chez l'un ou l'autre. Mon envie de lui sauter dessus était si forte qu'il valait mieux éviter. Pourquoi? Je ne sais pas, c'est probablement mieux comme ça. Je ne peux pas juste céder comme ça a mes envies, alors que je ne sais pas ce que je veux de tout ça. Je dois me contenir, tant pis si ça en devient une torture. Je dois y arriver.

- Hm... On pourrait aller...

Non ! Ace ne dit pas ça ! Retiens-toi ! Je m'étais arrêté en plein milieu, car je savais très bien où j'allais avec cette phrase. Je décidai finalement de sortir de ce piège dans lequel j'étais coincé depuis tout à l'heure et qui ne m'aidait vraiment pas à avoir les idées claires. Mes mains se posèrent sur ces bras qui m'enlaçaient pour qu'il me relâche enfin. Je me surpris à être beaucoup moins brusque que dans mes habitudes pour qu'il me lâche. J'en étais presque... Doux? En fait, je sais pas, mais je l'ai pas rembarré en quatrième vitesse comme j'aurais pu le faire en temps normal. Sur le coup, je sens un certain vide de m'éloigner de lui. Une torture. Une vraie torture. Merde quoi, je dois pas me sentir comme ça juste pour ça !

- Allors à la grande roue !

Voilà. Le pire endroit que j'aurais pu choisir en fait. Mais c'était la deuxième option qu'il avait proposé tout à l'heure. Rien d'autre ne m'était venu sur le coup. Sans attendre, je le prends par le poignet. Oui encore une fois. Pour le tirer jusqu'à ladite grande roue. Plus elle s'approche à l'horizon, plus je regrette. Je vais être autant être seul avec lui là-haut. Trop tard, je venais d'arriver au manège, qui n'avait aucune file d'attente d'ailleurs. Merveilleux. Lorsque je fus à un tel pas de l'entrée, je relâchai l'argenter avant d'entrer dans la cabine fermée du manège et de m'asseoir sur l'un des deux bancs qui se font face qui peuvent accueillir quatre personnes. Le manège se met à démarrer et fois que nous firent installer tous les deux. Je regrette profondément ma décision, j'ai presque envie de me cogner la tête contre la vitre sur le côté. Je me contente donc de fixer l'extérieur avec un grand intérêt. Au moins, c'est calme et personne pour faire chier. Il y a au moins un avantage à être là.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeSam 3 Aoû - 0:32

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Bon sang, il me perdait un peu avec son caractère quand même. Un coup il me saute dessus, l'autre coup il me rejette.
Je le regarde dans les yeux. J'attend une réponse, mais je doute un peu... Oui. J'avais l'impression que ca durait 1000 ans. J'aurais du rien dire et l'enlever et l'emmener chez moi. Ouais non calme toi, ca fais la deuxième fois que tu pense à ca.

Hm... On pourrait aller...


La il avait toute mon attention. J'avais juste envie de partir avec lui. Mais stop, calme cette vite. J'en avais pas besoin je sentais que nos corps s'éloignait. Mais merde pourquoi il veut partir lui ? Il allait vraiment partir ? Je ne savais plus vers quoi aller en pensé, j'étais perdus.

Allors à la grande roue !


Que ? Quoi ? Il est serieux ?

Ah oui... la promesse... Elle était toujours d'actualité d'ailleurs ? Même apres ce qu'il vient de se passé ? J'imagine que oui vu que il me tire pour il aller. Décidément aujourd'hui il me balade vraiment. Je prend place en face de lui. Mais je ne me sens pas du tout... Mais vraiment pas du tout de le regarder. Je ne savais pas quoi dire en plus.

Mais plutot... Pourquoi maintenant la grande roue ? Je me contenais de ne pas lui voler un autre baiser, surtout quand l'attraction se mis a tourné. Je ne savais encore rien de quoi faire, ma promesse me bloquait car je ne voulais pas qu'il pense que mon baiser soit provocant. Mais il avait aimé non ? Roh bordel.... Trop de question dans ma tête. Je décide de rester a regarder le paysage... Enfin je détournait mon regard d'Ace surtout.

Je parie qu'il en fait exprès. Monstre... C'était de la torture... Surtout quand on arrive en haut... Personne ne peux nous voir. Mon regard s'échappe sur ses levres. Oui je ne pouvais pas m'arrêter de pensez à lui, à ses lèvres...  J'avais envie de lui. Vraiment. Je sentais presque que j'étais bouillant...

Bon sang... Arrete de le regarder... Je n'avais aucune idée de la tête que je tirais. Mais je n'arrivait plus a détacher mon regard. Mais a la fois je n'étais pas vraiment conscient si il me voyait lui aussi. J'étais comme dans un état second. C'est horrible.

Je vais finir par crevé avec autant de bruit dans ma poitrine. Faites que ca s'arrete... Surtout qu'on y etait au point le plus haut, Putain. Le paysage était surement beau, je ne sais pas j'étais toujours pas dans un état normal.

Il y avait encore la descente... Mais j'avais envie de partir... Mais j'avais aussi envie de rester avec lui. J'avais réellement envie de lui. Mais j'arrivais a me contenir ? Non pas vraiment. Vu l'état. Mais je ne disait rien. Si je parle, je vais etre trahi. C'est sur.

J'étais toujours entrain de le regarder dans le voir... Vite que tout cesse.

Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeDim 4 Aoû - 0:09

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
Ça fait du bien d'avoir quitté tout ce tas du monde. Plus d'idiots pour m'emmerder. Je peux enfin être tranquille dans ce manège. Me détendre, ne penser à rien et juste me calmer de mes récentes altercations avec des jeunes idiots et un gros abruti finit. Enfin, ça c'est ce que j'aurais dit, si j'avais été seul dans la grande roue. Se détendre? Se calmer? Ah comme si c'était réellement possible. Avec l'autre grand malade juste en face de moi, car oui il c'était assis juste en face. Par chance, il n'est pas venu juste à côté de moi, ça aurait été encore pire sans doute. Bref, avec ce qui s'tait passé juste avant, pas moyen de ne penser à rien. Pas moyen de calmer ce débile de coeur qui bat tellement fort que j'ai presque peur que l'autre puisse l'entendre. J'ai l'impression d'être une adolescente qui a son tout premier rendez-vous, c'est pitoyable. J'essaye de regarder que dehors, alors que le manège se met en marche pour commencer sa longue et terrible monter dans les airs.

Je n'aurais jamais dû proposer un truc pareil, mais je me voyais mal l'amener chez moi, Juste comme ça. Pas après mes paroles de ce matin au parc. Pourtant, j'avoue, j'en ai envie. Je n'ai pas envie d'être dans ce manège. C'est juste une torture, mais me voilà à essayer de me contrôler pour éviter de faire une grosse bêtise, un peu comme la dernière fois... Bien que... Était-ce vraiment une bêtise cette soirée? Je ne sais pas. Je ne saurai probablement pas tout de suite. Je ne sais pas ce que je veux, alors que lui semble le savoir depuis un moment. Je me sens perdu et surtout terriblement stupide. Mon corps et mon coeur désirent quelque chose, mais ma tête essaye de me raisonner. Qu'est-ce que je devrais écouter? Je suis instable émotionnellement depuis si longtemps que j'en sais vraiment rien.

Et si j'essayais d'écouter que mon coeur? On sortirait ensemble? J'ai du mal à l'envisager, après tout, je n'ai aucune envie de faire subir mes problèmes aux autres. Certainement pas à Rajack. Même s'il m'énerve souvent, il ne mérite pas quelqu'un au mauvais caractère et dépressif. Je ne souhaiterais ça à personne. Voilà que je commence à me dénigrer. Super, ce n'est pas le temps de déprimer. Pas enfermer ici avec lui. Je réalise au bout d'un moment qu'on approchait du point le pus haut et que j'étais légèrement en train de me bruler les yeux en fixant le soleil. Je me frottai les yeux rapidement, en remarquant un autre détail. Je me sens fixer. Mais vraiment intensément en plus. Je n'ose pas tourner la tête. Je continue donc de regarder le paysage.

Pourtant je n'arrive pas à me concentrer, son regard brulant m'en empêche. J'ai l'impression d'avoir chaud, mais réalise rapidement que ce n'était pas qu'une impression. Bon sang, il faut qu'il arrête de me regarder, je vais devenir fou moi. J'ai déjà toute la misère du monde à rester à ma place. Ne pas bouger. Ne pas bouger. Ce n'est pas le moment, ni la place pour sauter sur quelqu'un. Je ne dois pas faire ça. Ça fait bizarre d’être désiré de la sorte, très bizarre même. En fait, je crois que jamais personne ne m’a jamais regardé avec une telle intensité. Personne n'aurait osé de toute façon. C'est le poing à la figure normalement, mais pas là. Je le laisse faire. Je sais même pas s'il a conscience de la façon dont il me regarde et s'il a remarqué que je le sais. Bordel, j'ai envie d'aller me planquer quelque part.

- P…Pourquoi tu me regardes comme ça? Regarde plutôt dehors, il n'y a rien d'intéressant à regarder par ici.

Avais-je finalement réussi à sortir d'un ton dur, alors qu'on entamait finalement la descente. Pourquoi ce fait-il chier à me regarder aussi? C’est bien plus intéressant dehors, bien plus beau, bien plus tout en fait. Je n'ai rien de spécial. Je n'ai juste rien du tout. Oui, je me rabaisse encore. J'essaye de rendre se manège supportable, mais je doute que je réussisse à changer quoi que ce soit avec ça. Mes mains étaient sur mes jambes et tapotaient nerveusement sur celle-ci. Soudain, j'ai une envie. J'ai envie d'aller m'asseoir à ses côtés. C'est tout con, mais j'ai envie de m'approcher de lui. Je ne bouge cependant pas. Si je me rapproche, j'aurais plus envie de l'embrasser de nouveau non? Je suis censé être le mec solitaire qui n'en a rien à foutre des autres, le mec sans coeur tout simplement ! Qu'est-ce qui me prend?


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeDim 4 Aoû - 0:55

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup

Cette sensation ne partait pas, ni même ne baissait... Au contraire plus ca allait plus elle augmentait. J'essayais de me calmer pourtant. De détourné le regard mais rien y fait.

J'ai besoin d'aire, on peut pas ouvrir les fenetre dans cette attraction ? C'était déja ouvert ? Et merde. Je n'en pouvais plus, entre la chaleur, cette sensation, les question, ma tête allait exploser c'est sur.

En plus la si je voulais l'embrasser il fallais que je me décide parce que on était en descente et on allait nous voir et - Mais pourquoi je pense a ca moi ? Je fantasme ou je rêve ?

Il me dis un truc mais je l'entend meme pas. J'arrive a regarder en bas mais c'est pas pour l'écouter de toute facon j'ai pas fais attention. Mais je reste a attendre. Je le fais ou pas...?

Plus la descente arrivait plus sa tambourinait.
Mais roh et puis merde. Tant pis pour la réunion. Oui j'y pensais encore, quand je tiens a faire quelque chose je suis infernal quand je m'y met. M'enfin la n'est pas la question. Car j'en pouvais plus.

Je m'empresse, ou plutôt je me jette dessus, enfin. En me retenant a la vitre derrière d'une main et de l'autre caresser ou plutôt tenir son visage et lui faire enfin ce que je voulais. Un baiser. Violent certes, je n'en pouvais plus, je me suis retenus tout la journée aussi pour ma défense. Mais la j'avoue le flic avait gagné. J'ai cédé.

Je ne voulais pas m'arreter mais jusqu'au dernier moment je ne le lache plus. Une fois en bas je pars vite de la nacelle. De l'aire vite. Je commençais a reprendre conscience. Mais je continus de marcher jusque dans les toilettes pour m'enfermer à clé. Je suis vraiment ridicule.
Oui je n'avais pas fais attention aux agissement de Ace mais c'est sur qu'il allait partir de toute facon non ? Je me sentais minable d'avoir cédé. Si ca se trouve j'étais vraiment proche du but. Mais non j'ai tout gacher. Alors la oui je suis bien de retour. Je reprend mon souffle en me glissant contre le mur. En plus je suis partis sans rien dire, alors c'est sur il n'est plus la.

Surtout que j'avais envie de sortir et je recommencer. Mais je suis irrécupérable ou quoi ?

Quel con...!

Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeDim 4 Aoû - 2:58

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
J'ai vraiment perdu la tête depuis que je l'ai rencontrée. Pourquoi prend-il autant de place dans ma tête et mon coeur cet idiot? Pourquoi merde? Je voudrais qu'il sorte l'espace d'un instant, le temps que je me reprenne, que je replace tout ça. Mais c'est impossible, il est là et il y reste et plus le temps passe, plus je me dis que sa présence ne me dérange plus. Elle me semble même rendu indispensable. C'est stupide. Ça ne devait pas arrivé. J'ai tout fait pour l'éviter pour justement éviter que ça en arrive là maintenant. Ce n'est pas pour rien que j'ai faits ce marché avec lui, j'avais dans la tête de ne pas le laisser venir avec moi, là j'ai presque envie de le laisser venir. La promesse me semble être du passé. Ça me serait égal s'il venait à la briser. Bordel, je ne suis vraiment pas bien. Pour une nouvelle fois dans ma vie, j'ai envie de balancer mes doutes, mes insécurités de côté et juste profiter de cet instant avec lui. Me jeter sur lui pour l'embrasser, l'amener chez moi... Ce serait tellement plus simple.

D'ailleurs, je ne sais pas trop s'il avait compris ce que je venais de lui dire. Certes, il avait détourné le regard. Je ne le sentais plus sur moi, mais j'avais également l'impression que ce n'était pas dû à ce que je lui avais dit. Il n'avait plus l'air très présent. Oui j'avais tourné légèrement les yeux vers lui pour m'en assuré. Il a l'air perdu dans ces pensées où je ne sais trop quoi. Il est peut-être tout aussi embrouillé que moi? Non, je ne crois pas. Ces sentiments envers moi lui semblent très clairs. Du moins, c'est ce que je pense d'après ce qu'il m'a dit tout à l'heure. C'est peut-être à cause de la promesse encore une fois? Il se retient? Putain qu'est-ce que je fais? Je n'aurais jamais dû l'amener ici. Je nous torture tous les deux en réalité. Je suis trop con. Je reporte mon attention à l'extérieur une fois de plus. On descend. Bientôt on sera sorti de là. Peut-être que je devrais partir? Putain, j'en ai pas envie ! Mais c'est pour le mieux... Non?

Je sursaute presque lorsque j'entends brusquement Rajack se lever de sa place pour s'avancer vers moi. J'ai à peine eu le temps de tourner la tête vers lui où je sens sa main me tenir le visage pour qu'il puisse poser un baiser sur mes lèvres encore une fois. Je fus pris complètement au dépourvu, je ne m'y attendais pas du tout. Du moins, je me doutais que, comme moi, il avait envie de m'embrasser, mais je ne me doutais pas un seul instant qu'il le ferait vraiment. J'ai cru qu'il se retiendrait. Cette fois, je ne pensai même pas une seule fois à le repousser, je fermai simplement les yeux poursuivant se baiser plutôt violent qu'on échangeait. J'avais cédé. Encore. Pourtant, juste comme ça, il disparut, me laissant complètement seul et dans les vapes dans la nacelle.

Je ne bougeai pas immédiatement, envahi par toutes sortes de pensés. Négative, positive, toute sorte. J'ai même pensé sur le coup qu'il venait de se jeter du haut de la nacelle pour s'échapper, mais retomba vite sur terre en réalisant qu'on s'était arrêté et revenu au point de départ. Je suis trop con, ce baiser m'avait complètement fait oublier la notion du temps. J'en voulais à ce point? D'ailleurs, quelqu'un d'autre me ramena à la réalité en m'interpellant. Je tournai la tête pour apercevoir la personne qui gérait le manège. Il me demanda si j'allais bien, car forcément, je suis là comme un con à ne pas bouger depuis plusieurs minutes, alors que Rajack c'est pousser tel un voleur. Alors, je me levai et quittai le manège sans répondre au jeune homme qui me regarda perplexe. Tant pis, j'ai du passer pour un pauvre débile.

Je m'arrête bien vite ensuite pour chercher du regard l'argenté. Il est passé où? Il ne peut pas être parti bien loin. Je ne suis pas resté dans les nuages pendant très longtemps quand même. Je le cherche sans le trouver pourtant. Il me fait quoi là? Il me vole un baiser et se barre comme ça? C'est quoi son fichu problème? Je m'énerve tout seul tournant en rond pendant plusieurs minutes à la recherche de l'autre avant de m'arrêter encore une fois. Pourquoi je m'énerve? C'est à cause de moi, je l'ai mis dans une position difficile. Je me sens encore plus con du coup, mais je n'y peux rien. Je suis tellement si peu sûr de moi aussi. Je pousse un soupir avant de faire une chose que j'aurais dû faire depuis le début. J'allai voir deux filles qui étaient là depuis un moment.

- Excusez-moi auriez-vous vu un gars avec les cheveux argentés?

- Oh oui, nous l'avons vu, il est vraiment trop beau on n'a pas pu le manquer ! Il est parti par là, vers les toilettes !

Dit-elle en me pointant la direction en question. J'ai presque failli leur péter un câble en entendant leur commentaire inutile, mais je me retins. Je vais quand même s faire une scène pour ça. Puis, qu'est-ce que ça peut me faire si d'autres le regarder hein? Je les remercie avant de partir. En chemin, je me remets à penser à toutes sortes de choses. Il s'est enfui pour quelle raison? Il m'avait embrassé tout à l'heure et ne s'était pas enfui. Je ne comprenais pas trop. Se retenait-il vraiment à ce point? Je me sens de plus en plus mal. En arrivant près des toilettes, je me stoppe. Je ne sais plus ce que je devrais faire. C'est ma chance. Je peux m'éclipser comme ça, sans qu'il le remarque. Ainsi, ça serait terminer. Je n'aurai plus à m'en faire. Rajack ne risquait plus de me parler si je partais sans rien dire.

Pourtant, non. Ce n'est pas ce que je veux. Du moins, ce n'est pas ce que mon coeur veut. Je ne sais pas quoi faire. L'hésitation m'envahit. Si je pars, c'est fini. Si je reste, je devrai affronter ces sentiments, émotions qui me tiraillent et que je ne comprennent pas tout à fait. Bon sang Ace, décides-toi ! Qu'est-ce que je veux vraiment? Ce que je veux à l'instant en tout cas, c'est d'être avec lui ! Alors merde le reste ! On verra plus tard ! Je sors mon téléphone de mes poches et commence à taper un message dessus.

"Où es-tu? Je te cherche partout ! Je t'attend près des toilettes. "

Avant d'envoyer le message, je réfléchis. Ouais, c'est probablement mieux que je ne lui donne pas d'ordre maintenant. Et puis je me vois mal lui en donner un maintenant, même si c'était mon genre. Il a peut-être quitté la foire dans l'intention de ne pas revenir? Je ne comprendrai pas trop ce geste, mais y penser me fais mal au coeur. J'envoie enfin mon message, ne me souciant même pas qu'il allait maintenant avoir mon numéro de téléphone grâce à ça. Cependant, à peine quelques secondes après, voyant que je ne recevais pas de réponse, la patience et moi ce n'est pas fort, j'en écris un autre.

" Tu as promis de passer la journée avec moi. Alors dépêches-toi ! "

Je me sens presque rougir en relisant mon second message. En passant le marché avec moi, il a accepté de passer la journée avec moi après tout. Il n'a pas le choix ! Je vais m'appuyer contre un arbre, là où on pourrait facilement me repérer pour attendre. Un peu inquiet. Il n'allait peut-être pas revenir? Je l'ai peut-être fait chier en allant dans la grande roue? Peut-être qu'il croit avoir fait une connerie et qu'il ne pourra pas venir à la réunion à cause de ça? C'est si compliqué. En vrai, je n'ai même pas penser à ça, puisque j'avais les même envie que lui. Même là mon envie de l'embrasser était toujours là. Surtout après le dernier qu'on a partagé, mais ce que j'ai surtout envie c'est qu'il se ramène ici. J'essaye de faire comme si rien n'était, mais ça ne marcherait peut-être pas. J'ai... Je n'ai vraiment pas envie d'être seul...


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rajack Blackwood


Rajack Blackwood
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2018
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeDim 4 Aoû - 3:46

ft. Ace E. Sky

Quand on parle du loup


Et voila que me met à déprimer... J'avais vraiment fais une connerie...J'aurais pu attendre deux minutes maint évidément non ! Il a fallut que je bouge, et que le l'embrasse en plus... Heureusement que j'ai pas mit la main sous son tee shirt sinon... On aurait été vu... J'aurais été en prison... Grenat fichus... Oh merde...

Mais pourquoi je pense a sa moi ! C'est de sa faute !!! Il m'aurais pas fait cette promesse, je... Je lui aurait directement sauté dessus ? Oh mais aussi pourquoiil est allar dans la grande roue lui aussi !

D'un bon je me releve et je fais les cent pas dans ses toilettes de 4 m2.  Dans ma cachette. Je suis vraiment en train de le fuir la ?Je suis vraiment minable... J'aurais vraiment pas du le faire... J'ai vraiment fait une connerie... Et voila que je repasse en mode dépression... Pourquoi je passe d'une émotion a une autre la ? J'en ai marre !!!

Parce que j'ai envie de m'excuser ? Mais avec ma putain de fierté à la con qui est revenue je ne peux pas le faire. Mais bon sang je suis con, je vais m'arracher les cheveux... Pourquoi toute cette réflexion ? Je savais déja que je tenais a lui ! C'est parce j'ai peur de le perdre ? Oui... Apres tout c'est un des seul garsqui me répond autant. Bon je doute qu'il me supporte, je sais que je suis horrible mais.... Ah... pourquoi....

Je me laisse tomber en m'asseyant sur la cuvette des toilette. Déja cette endroit était un coup pour ma fierté. Mais je recois un SMS.

"Où es-tu? Je te cherche partout ! Je t'attend près des toilettes. "


Même si c'est "inconnus" je sais qui c'est. Pendant une seconde je suis soulagé, ou alors heureux qu'il me reparle. Et j'assimile le message seulement après. Comment ca il me cherche partout ? Vraiment ? Attend près des toilettes ? Il sait que je suis ici ? Comment ? Il m'a mis un traceur ? Ou ?!

" Tu as promis de passer la journée avec moi. Alors dépêches-toi ! "

Vraiment ? Il veut que je revienne ? Oui celui la je l'assimile direct. Bizarrement.  J'aimerais essayer de regarder si il m'attend vraiment mais je risque de me faire cramé. Et vu son caractère il serait capable de me sortir par la peau des fesses. Il me faisait un peu penser a mon patron comme ca... C'était deux Démons.

Je me remet a faire 30 kilometres dans ses toilettes minables. J'en arrive a une conclusion : Il faut que j'abandonne ma fierté pour cette fois si je veux etre avec lui. Car oui je veux etre avec lui.
Je prend mon courage a deux mains et je sors de cette cachette. Je le vois. Je sens que si je vais pas lui parler il va m'envoyer un million d'SMS alors je préfère me poser devant lui.

Hum...


Ouias. Chapeau Rajack. T'es sortis. t'es devant lui. et maintenant tu lui di quoi ? J'y avais pas vraiment pensé a ca.

Je... Suis désolé pour ce qu'il s'est passé, je sais pas ce qu'il m'a prit...


Je n'arrive pas vraiment a le regarder dans les yeux. La non...

Je... Je ne recommencerais plus...


Dire ca etait presque déchirant pour moi. Je ne savais pas en revanche si je disant ca pour le fait que je l'ai planté ou le baiser.

O-on va ou maintenant ?

Moi et mes changement de sujet... Faut que j'arrete ca.

Revenir en haut Aller en bas
Ace E. Sky


Ace E. Sky
Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2017
Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitimeDim 4 Aoû - 5:01

Quand on parle du loup
Ace Edward Sky & Rajack Blackwood
J'attends. J'attends. J'attends. C'est long. Très long. Je jetai un coup d'oeil à mon téléphone que je gardais dans mes mains. Je regarde encore et encore. Même pas deux minutes ont passé, mais je m'impatiente. Il a son téléphone sur lui au moins? Et s'il l'avait laissé chez lui? J'attendais pour rien? Il n'allait peut-être jamais revenir. J'ai envie de lui envoyer un autre message pour lui demander de me répondre. J'hésite même à l'appeler. Non, non Ace. Ne fait pas ça. Reste un minimum distant. Si je l'harcèle, déjà il va me trouver bizarre et il ne voudra pas forcément venir. De toute façon, si je l'appelle, je ne saurai même pas quoi dire et on risque de se retrouver dans la même situation que la grande roue. Dans un silence gênant. Je préfère le voir en personne, même si je ne saurai peut-être pas plus quoi dire. À part changer de sujet, comme on a fait pendant toute la foutue journée. On est tous les deux très doués là-dedans pas de doute. J'essaye de m'occuper l'esprit un moment en regardant autour de moi, mais tout ce que je pense à faire en parcourant le parc des yeux, c'est de le chercher dans la foule. Il ne doit pas être bien loin. C'est ce que j'essaye de me convaincre.

Je regarde encore mon téléphone. Il ne m'a peut-être pas donné son vrai numéro? Bon voilà je pense trop encore une fois. Mais je veux juste qu'il me réponde merde. J'ai peur qu'il m'en veule de l'avoir fait entrer dans cette grande roue, alors qu'évidemment je savais que la situation serait tendue. Je regarde de nouveau un peu partout en particulier les toilettes. Et s'il était caché là? Je devrais peut-être aller cogner? Ah non, ça serait sans doute encore plus embarrassant, surtout pour lui. Je vais attendre, c'est probablement mieux. Comme ça il se ramène quand il voudra. Pas dans 50 ans j'espère, parce que j'ai mieux à faire quand même... C'est faux, mais bon. Je crois que je pourrais attendre des heures là à me plaindre, mais je l'attendrais quand même. Je suis trop con.

Je soupire avant de croiser les bras contre moi sans pour autant quitter des yeux mon téléphone. Je décide de regarder d'autre message que j'ai reçu pendant la journée, mais que je n'avais pas entendu. Il y avait justement un message de mon frère me donnant enfin la journée et surtout l'emplacement de la réunion. Chez mes parents. Misère, j'ai envie de l'envoyer chier, mais finalement je lui réponds que je serai là sans rien dire de plus. Ça lui suffirait de toute façon. En terminant mon message, je vis s'avancer vers moi l'argenter. Je range mon téléphone rapidement pour éviter qu'il pense que je le regardais à toutes les secondes et me retourna vers lui.

Hum...

Je ne dis rien, le laissant prendre la parole en premier. Bien qu'il n'ait pas l'air de savoir quoi me dire. Moi non plus d'ailleurs. Il a l'air abattu. Il s'en veut? Donc il ne m'en voulait pas? Je ne comprends pas, j'étais sûr... Je me force à le regarder. Ne détourne pas les yeux Ace, même si c'est embarrassant. Cependant, lui n'y arrive pas.

Je... Suis désolé pour ce qu'il s'est passé, je sais pas ce qu'il m'a prit...

Toujours rien ne sort de ma bouche. Il s'excuse d'être parti ou de m'avoir embrassé là? Ces excuses sont toujours très vagues. Ça fait deux fois que je dois essayer de comprendre le sens moi-même. Bien que les deux fois ne me paraissaient pas nécessaires. Du moins, je ne lui en veux. J'étais persuadé que c'était moi le problème dans cette histoire, alors....

Je... Je ne recommencerais plus...

Encore une fois, pour m'avoir planté ou pour le baiser? Je ne sais pas. Mais j'espère qu'il parle du fait qu'il est parti et non du baiser... Raaah Ace tu'n'es vraiment pas possible. C'est fou comme j'aime quand il m'embrasse et que j'aimerais vraiment l'embrasser là, à cet instant pour lui faire comprendre. Je ne fis rien, comme d'habitude. De toute façon, je me rend compte que je l'ai jamais embrassé le premier. Il a toujours été celui qui faisait les premiers pas. Je devrais peut-être là? Non non, ce n'est pas le moment. Je me trouve des excuses à chaque fois....

O-on va ou maintenant ?

Il rechange de sujet. On est vraiment les experts. Je tourne la tête pour voir le nombre de personnes qui nous entourait avant de reposer mes yeux sur lui. Je dois à nouveau trouver un endroit où aller. Je dois choisir correctement cette fois. En tout cas, je dois me barrer de cette fête foraine. Devrions-nous aller chez lui ou chez moi ou encore ailleurs? Un cinéma? J'hésite. Cependant, avant tout ça.

- T'as intérêt à plus te barré, si tu me plantes encore, c'est moi qui me barre !

J'essaye d'être le plus naturel possible, même si je suis moi aussi un peu gêné. Je ne précise pas le baiser, car après tout était-ce vraiment un problème? Je n'étais pas mieux que lui, j'avais juste été capable de me retenir. J'ai plus de contrôles de moi que lui tout simplement. D'ailleurs en parlant de contrôle. Avant de prendre le chemin de la sortit, j'envoyai balader mes pensées un moment et oublia mon contrôle pour tirer le col de son chandail enfin qu'il s'avance et que je puisse poser mes lèvres sur les siennes. Un bref instant seulement, j'avais vérifié que personne ne regardait par ici avant. Je le repoussai doucement ensuite pour qu'il retourne à sa place.

-  Voilà... Maintenant arrête de faire cette tête de chien battu, idiot.

Dis-je gêné mais en essayant d'avoir l'air dur en même temps. Je ne lui laissai pas le temps de dire quoi que ce soit avant de lui reprendre le poignet et le tirer derrière moi. Je ne sais pas trop si j'ai bien fait, mais je n'ai pas envie qu'il pense que ça c'était une erreur. Même si je comprends par moi-même pourquoi. Je quittai la foire au bout d'un moment et relâchai son poignet. Ça devait faire bizarre que je le tire comme ça, puis je dis poignet, mais je lui ai presque pris la main sans m'en rendre compte.

- Allons à l'endroit que tu voudras... Je te laisse décider.

Je ne m'étais pas retourné vers lui et avais continué d'avancer dans la rue. C'était une bonne idée de lui laisser le choix? Probablement pas, mais j'ai envie de dire. Tant qu'il est là, ça me va. Ça fait bizarre.


« Ace Edward Sky »

« You're starting to piss me off »

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Quand on parle du loup [Rajack] Empty
MessageSujet: Re: Quand on parle du loup [Rajack]   Quand on parle du loup [Rajack] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand on parle du loup [Rajack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coin RP :: Divertissements-